20130617 Casablanca Rapport Lguts Analyse Et Diagnostique

download 20130617 Casablanca Rapport Lguts Analyse Et Diagnostique

of 31

  • date post

    05-Nov-2015
  • Category

    Documents

  • view

    7
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Rapport casablanca

Transcript of 20130617 Casablanca Rapport Lguts Analyse Et Diagnostique

  • CONCOURS ERGAPOLIS :REHABILITATION DES

    ANCIENS ABATTOIRS DECASABLANCA

    RAPPORT DUDIAGNOSTIC

    EQUIPE: LGUTS

  • I- Analyse urbaine :DIAGNOSTIC URBAIN

    A-BREF APERU SUR LE GRAND CASABLANCADmographie

    Entre 1994 et 2004, la taille moyenne des mnages sest rduite. Si bien que lenombre de mnages sest accru de 2,9% par an, alors que le nombre dhabitantssaccroissait de 1,5% par an seulement. La croissance du nombre des mnagesalimente une demande toujours aussi soutenue de logements.La croissance dmographique de la priphrie ne sest pas accompagne duneffort dquipement la hauteur du dfi. Ainsi, le nombre dlves par classedans lenseignement primaire public varie de 25 dans les arrondissementscentraux de Casablanca 75 dans des communes priphriques en fortecroissance comme Bouskoura, Lahraouiyine ou Dar Bouazza.

    Rseaux routier et transport

    le Grand Casablanca bnficie dune situation privilgie avec un rseauroutier relativement dense (sauf en priphrie), une autoroute Est-Ouestrcemment ddouble par une rocade de contournement, et une autoroute Nord-Sud vers Marrakech. Le rseau ferr est galement un atout.

    Les transports collectifs sont peu dvelopps (30% des dplacementsmotoriss), fait que Casablanca connat une situation de congestion marque,aussi bien dans ses quartiers centraux que sur lautoroute urbaine. Plusieurscarrefours sont saturs et le stationnement est trs problmatique.

    A ces difficults sajoute le trafic de poids lourd gnr par le port, les activitsindustrielles, et les activits commerciales, pour le transport de marchandises.

    Phase Diagnostic & Analyse

  • Un transport assur 75% par des camions (25% par le fer), avec des pointscritiques de trafic notamment sur lautoroute urbaine et sur les franchissementsde la voie ferre entre le port et lautoroute. Lactivit des transporteurs nest pascorrectement organise, et lentreposage des marchandises ne se fait pas dans lecadre dune organisation cohrente de la logistique.

    Environnement

    Casablanca se caractrise par un environnement dgrad. En effet Les milieuxnaturels sont en rgression, on assiste un mitage des terres agricoles et desespaces ctiers par des constructions, disparition du sable des ctes (utilisjusquau pass rcent pour le BTP)

    Les quartiers dhabitat sont peu desservis en espaces verts (nettement endessous des normes requises), avec moins d1 m par habitant au lieu de 10 m(norme OMS).Le rseau dassainissement est en situation dlicate, les amnagements accusanttoujours un temps de retard par rapport aux besoins. Le dversement des rejetsindustriels sans traitement pralable dans le rseau, ou directement dans lanature ou en mer (notamment sur laxe Casablanca Mohammedia), estgalement des plus problmatiques.

    Mme remarque pour les dchets o, malgr les progrs accomplis en matire decollecte, on continue de compter de nombreuses dcharges spontanes, et o ladcharge unique de Mdiouna est sature.

    Dveloppement urbain

    Lorganisation urbaine de la rgion de Casablanca se caractrise par unerelative spcialisation des territoires: habitat de standing et tertiaire suprieur lOuest, habitat conomique et industries lEst. Ple aroportuaire au Sud.

    Le dveloppement urbain sest fortement dissmin vers la priphrie au coursdes 20 dernires annes. Dsormais, 50% des surfaces urbanises se situenten priphrie, hors de la ville centre.

    Cette dissmination est en partie lie une mise en uvre incomplte du SDAUde 1985, qui avait prconis louverture du territoire de An Harrouda lurbanisation, ce qui na pas t fait, entranant le report de la demande sur

  • dautres territoires. Dautres volets de ce SDAU nont pas t pleinementraliss, comme le rseau routier ou les transports collectifs.

    Le corollaire de la non ouverture de An Harrouda lurbanisation a t lereport de la demande de foncier vers des zones non urbanisables au SDAU,dans le reste de la rgion. Pour rpondre cette demande, les pouvoirs publicsont eu un recours important aux drogations. Loffre foncire de ces derniresannes, contrairement une ide reue, a t plus abondante que jamais du faitde ce systme de drogations. La construction a battu des records dans lesannes 2000.Mais cette manire de procder entrane des incohrencesurbanistiques. Elle rpond aux demandes mais en flux tendu. Des solutions plusdurables devraient se mettre en place entre 2006 et 2007, dune part avec lamise sur le march dune offre foncire immdiate abondante sur trois sites :Zenata, la Couronne intra-rocade, et le site dAnfa et, dautre part, avec lapublication en 2007 du nouveau SDAU.

    B- Diagnostic urbaine de la zone dtude (voisinage des anciensabattoirs de Casablanca)

    SITUATION

    La situation gographique de la prfecture dArrondissements dAin Sebaa HayMohammadi est rsume par le tableau suivant.

    Localit CasablancaLatitude 3334Longitude 0740Hauteur au-dessus de la mer (en mtres) 56

    La prfecture se situe dans la partie Nord-Est de la ville de Casablanca. Pour leslimites gographiques de la Prfecture, elles sont comme suit:

    Au Nord par locan Atlantique A lEst par la Prfecture des Arrondissements Sidi Bernoussi Au Sud par la Prfecture des Arrondissements Moulay Rachid A lOuest par la Prfecture des Arrondissements Casa- Anfa et laPrfecture des Arrondissements Al Fida- Mers Sultan.

  • Les superficies des Arrondissements constituant la prfecture sont les suivantes

    ARRONDISSEMENTS SUPERFICIE EN KM2Ain Sebaa 14,5Assoukhour Assawda 7,1Hay Mohammadi 3,9Total 25,5

    LArrondissement Hay Mohammadi fait partie des 3 arrondissements les plusdenses de Casablanca avec une population qui slve plus de 160 000habitants et une superficie modeste de 3,9 Km. Les conditions de vie dansplusieurs quartiers de cet Arrondissement sont loin dtre convenables. Dans cesens, le taux de pauvret est lev et les quartiers dont on parle sont peudesservis en quipements de loisirs et en infrastructure de base. En effetlArrondissement ne dispose quasiment daucun espace vert digne de ce nom etles bidonvilles existants nont pas de branchement individuel de leau potable etne disposent pas de rseau dassainissement liquide.

    Situation de la prfecture darrondissements Ain Sebaa Hay Mohammadi

    Dans ce qui suit nous allons donner plus de dtails sur les particularits dechaque composante du systme urbain de lArrondissement Hay Mohammadidont relve le site des anciens abattoirs de Casablanca. La photo qui suit

  • reprsente un plan de reprage dudit site par rapport aux gares ferroviaires casa port et casa voyageurs

    Plan de reprage de la fabrique culturelle des anciens abattoirs

    En plus des deux gares le site des anciens abattoirs peut tre considr pas loinde la gare dAin Sebaa situe sur lancienne route de Rabat. Sans oublierlaccessibilit du site par le rseau routier qui est dense permet laccs de toutesles directions. Enfin et a fait pas trs longtemps le tramway assure le transportjusquaux abattoirs.

  • Avant de passer au dtail voici un tableau qui rsume un peu la rpartition de lapopulation selon le type et les conditions dhabitat.

  • REPARTITION DE LA POPULATION SELON LE TYPE DHABITAT ET LES CONDITIONS DE VIE

    Arrondissement An Seba Arrondissement AssoukhourAssawda

    Arrondissement HayMohammadi

    PopulationPopulation 148 224 103 427 156 241Mnages 30 519 23 044 32 627Taille moyenne 4,9 4,5 4 ,8

    Type dhabitatVilla 17,1 1,5 0 ,4Appartement 33,5 67,8 27,3Maison Marocaine 6,0 17,7 66,5Habitat sommaire 38,2 6,1 1,7Logement type rural 0,0 0,0 0,0Autres 5,1 6,9 4,1

    StatutPropritaire 66,1 52,3 44,1Locataire 14,8 33,1 46,6Autres 19,0 14,5 9,3

    Age logement Moins de 10 ans 17,0 21,0 11,4Entre 10 et 19 ans 13,9 15,7 10,2Entre 20 et 49 ans 44,1 48,1 46,350 ans et plus 24,9 15,2 32,1

    Personne/pice 1,7 1,5 1,9Equipement Cuisine 87,8 92,9 71,2

    W-C 95,0 97,9 98,0Bain 49,3 73,7 36,8Eau Potable 61,8 95,3 94,9Electricit 92,4 96,5 97,4

    EvacuationRseau public 80,8 92,0 95,9Fosse sceptique 10,1 0,8 0,6Autres 7,4 3,5 1,6

    Equipement Tlvision 91,8 95,1 92,6Parabole 50,5 68,6 46,0Tlphone fixe 29,8 45,9 29,1Tlphone mobile 75,6 84,4 74,1

  • Le tableau montre que les deux tiers de la population de lArrondissement HayMohammadi vient dans des maisons de types maison marocaine c'est--diredes trames de 8x8 en majorit construites sur R+1 R+3. Par contrelArrondissement Assoukhour Assawda est majoritairement composdappartements, et finalement pour Ain Sebaa avec un tiers dappartements et untiers dhabitat sommaire (bidonville).

    FORMES ET FONCTIONS URBAINES

    Lespace de lArrondissement est form par ladjonction de plusieurs formesurbaines ralises lors de diffrentes poques

    Btiment en barre Grand ensemble Cit ouvrire

    Le dveloppement industriel que connait cette zone sest traduit par laconstruction de vritables cits ouvrires notamment le quartier SOCICA quifait partie des quartiers les plus denses dans toute Casablanca.

  • Plusieurs quartiers sont construits dans les annes 4O du 20eme sicle, le btinest pas toujours homogne mais en gros ses quartiers forment des ensemblescompacts et continus mais souvent mal ordonnancs. Aucun de ces quartiersnest monofonctionnel (vou uniquement lhabitat) ils abritent tous quelquesactivits artisanales et des petits commerces.

    ESPACES DIDIES AUX ACTIVITES ECONOMIQUES(INDUSTRIE)Le dveloppement urbain de la zone et de toute la mtropole naurait pas tpossible sans le dveloppement industriel et dont la prfecture dArrondissementdAin Sebaa Hay Mohammadi occupe la 1re place.

    En effet cest en 1920 que le premier embryon conomique sest cr parlimplantation dune centrale thermique Assoukhour Assawda (RochesNoires), ensuite dautres crations dunits industrielles comme Cotelle etFoucher, Sucreries, Cimenterie LaFarge ) venaient corroborer la vo