COMMENT (RE)MOTIVER SES TROUPES - fcga.fr · PDF fileCOMMENT (RE)MOTIVER SES TROUPES ?...

Click here to load reader

  • date post

    13-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of COMMENT (RE)MOTIVER SES TROUPES - fcga.fr · PDF fileCOMMENT (RE)MOTIVER SES TROUPES ?...

  • CGA Contact - N120 Mai / Juin 2017 12

    MANAGEMENT

    par Maria GUILLON

    COMMENT (RE)MOTIVER SES TROUPES?Pourquoi le bien-tre au travail est-il un sujet autant la mode ? Parce que la dmotivation peut coter cher lentreprise ! Nous vous donnons des cls pour entrer dans un cercle vertueux de motivation des salaris.

    Vos salaris sont-ils motivs? Et le sont-ils suffisamment pour donner le meilleur deux-mmes? Des questions quil ne faut pas prendre la lgre... Si une perte denvie se fait sentir chez un de vos collaborateurs, il sagit de le remobiliser, et vite! Halte la contagion! Lenjeu est mme de le fidliser pour quil ne parte pas la concurrence. Car le dpart dun salari pnalise lentreprise, ne serait-ce que par le temps que vous passerez former le nouveau. Le manager se trouve souvent cartel entre trois paradoxes : doper les performances, tout en veillant au bien-tre, renforcer lautonomie, mais vrifier les rsultats, innover et respecter les rgles... Il faut faire des choix! Voici quelques conseils

    En France, le Cercle pour la motivation a ralis en 2014 une tude nationale* visant mesurer et analyser le concept de motivation au travail. La motivation des hommes appa-rat, dans de nombreuses publications, comme le levier de performance conomique le plus facile et le moins on-reux mettre en uvre. Cette tude le confirme, puisque la reconnaissance et le climat de travail positif apparaissent comme les lments de motivation les plus cits ! Quelle concerne les rsultats du travail, linvestissement de la per-sonne ou sa faon de travailler, la reconnaissance est un enjeu croissant pour les entreprises. Mme si mettre en exer-gue les qualits de ses employs est moins naturel que de poin-ter ses dfauts travers la reconnaissance, le collaborateur recherche lpanouissement professionnel.

    Un climat de travail positif est le deuxime critre de motivation cit. Il rsulte dune bonne entente entre les salaris, ainsi que dune bonne communication avec la direction. Pour atteindre des objectifs communs, nous sommes amens tra-vailler en collaboration avec dautres, quon les apprcie, ou non , explique un coach de team-building interrog. Pour viter que des tensions naissent au sein dun groupe, il faut faire natre un esprit dquipe qui savrera tre une vraie source de motivation et de bien-

    tre au travail. Et nattendez pas dentrer en priode de crise pour vouloir rinstaurer une cohsion dquipe! Les activits de team-building se droulent gnralement dans un contexte totalement diffrent du cadre professionnel des salaris. Activits artistiques, vnements sportifs, dtente ou rflexions stratgiques (construc-tion, enqute) peuvent tre des motifs permettant chacun de mieux se connatre pour dvelopper la cohsion dquipe.

    *Ltude diagnostic de la motivation dans les entreprises franaises du Cercle pour la motivation (www.cerclepourla-motivation.com) a t ralise en 2014 auprs dun chantillon reprsentatif de 110 personnes en situation demploi dans une entreprise ou organisation en France.

    Un cadre de travail agrable profite lefficacit de tout salari. Cela semble une vidence ; portant de nombreuses entreprises ngligent encore cet aspect. Lenvironnement doit tre sain, propre et agrable. Le chauffage est indispensable en hiver, au mme titre que la climatisation en t. Plus les locaux seront

    agrables, plus les salaris auront plaisir venir y travailler. Lessen-tiel est de montrer quil y a une vraie proccupation du dirigeant vis--vis du confort et de lergonomie des postes. Provoquer une runion pour avoir une rflexion commune ce sujet peut-tre un bon commencement!

    Dans lensemble, une attitude dcoute et de transparence renforcera le sentiment dappartenance au groupe et lentreprise. Lcoute permettra de mesurer toute dmotivation ou souffrance au travail au plus tt. Prendre en compte les avis des employs sur les amliorations possibles de leur poste fera aussi gagner en efficacit et en motivation. Savoir sadapter aux besoins personnels, en permettant de moduler occasionnellement ou de faon prolonge (temps partiel) les ho-raires, est un autre signal fort dcoute. Un employeur qui permet son collaborateur dorganiser ses horaires en fonction de sa charge de travail, mais aussi de sa vie de famille, gagne forcment en ef-

    ficacit. La lassitude sempare de votre salari ? Proposez-lui de changer de poste plutt que dentreprise! Favorisez la flexibilit ; un nouveau pourra apporter un regard extrieur pour amliorer le poste. linverse, les employs sont en attente de communication sur les projets et rsultats de lentreprise. Une nouvelle stratgie ? Une nouvelle clientle touche? Impliquez-les au maximum dans la vie du commerce ou de latelier. Il a t dmontr que le stress au travail est notamment gnr par un manque de transparence au niveau de lorganisation, des stratgies ou encore des rsul-tats, souligne ltude.

    1. LA RECONNAISSANCE

    2. LE CLIMAT DE TRAVAIL

    3. LE CADRE DE TRAVAIL

    4. LECOUTE ET LA COMMUNICATION

  • 13 CGA Contact - N120 Mai / Juin 2017

    EN RSUM:NOS 7 CONSEILS POUR

    DOPER LA MOTIVATION DE VOS EMPLOYS

    Savoir donner un feedback positif Travailler la cohsion dquipe Offrir des conditions de travail agrables tre lcoute et communiquer Faire suivre salaires et avantages Former et se former rgulirement Ne pas ngliger son rle de leader

    MANAGEMENT

    SI ltude montre que le salaire fait partie des premiers critres de motivation, un investissement assidu, des formations et une reconnaissance orale rpte peuvent lgitimement dboucher sur un coup de pouce salarial. Lemployeur dispose de nombreux moyens complmentaires au salaire en proposant des avantages sociaux : titres de restaura-tion, Plan dEpargne Entreprise ou intressement sur les bnfices de lentreprise... Les salaris peuvent aussi se sentir valoriss par des avantages en nature ou du prt de matriel : voiture, tlphone, ordinateur Les commerciaux qui se retrouvent seuls sur la route peuvent avoir besoin dun programme de fidlisation adapt. Mais lidal est de les rencontrer rgulirement pour viter quils ne se dmotivent.

    La possibilit damliorer ses comptences ou son statut est le troisime lment soulign dans ltude. Noublions pas que le but premier de la formation est de rendre le salari plus comptent et efficace : un salari bien form gagne du temps ! Notez-le : avec le compte personnel de formation, tous les sala-ris ont accs la formation tout au long de leur vie. Chaque anne, le compte est crdit automatiquement en heures, sur la base de la dclaration de lemployeur, et consultable sur www.moncompteformation.gouv.fr

    La formation concerne aussi le dirigeant ! Manager ne sinvente pas.

    Savoir adapter le management tous les types de profil et faire merger le meilleur de chacun est le principal dfi du chef de groupe . Il faut trouver le bon dosage entre gestion et produc-tion, innovation et animation ! Donner assez dautonomie et faire confiance, sans mettre de pression inutile, est une tche dlicate, mais ncessaire, un fonctionnement dquipe fluide. Il y a, selon 3HCoaching, sept erreurs classiques ne pas commettre: vouloir tout contrler, ne pas recadrer, garder la tte dans le gui-don, se concentrer sur loprationnel au dtriment de la cohsion dquipe, rester dans linformel (le management impose un devoir de rserve et une communication plus formelle) ou au contraire prendre son quipe de haut, prendre tout cur (il faut savoir grer ses motions).tre chef dentreprise, a ne sinvente pas ; il ne faut pas hsiter se former, faire une veille sur les bonnes pratiques, les partager sur les rseaux sociaux, et ne pas rester seulface des problmes !

    Exemple : Le rseau des Chambres de mtiers et de lartisanat du Limousin a cr un outil pratique au service des artisans du Limousin pour les accompagner recruter, manager et fidliser leurs salaris.www.crma-limousin.fr/LESACTIONSDELACHAMBRE/FormationEmploi/ArtisanManager.aspx

    5. LES SALAIRES ET LES AVANTAGES SOCIAUX

    6. LA FORMATION

    7. LE RLE DU MANAGER: NE PAS NGLIGER