Conduites addictives et travail Szwarc Esther Interne DES médecine du travail Journées...

Click here to load reader

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Conduites addictives et travail Szwarc Esther Interne DES médecine du travail Journées...

  • Page 1
  • Conduites addictives et travail Szwarc Esther Interne DES mdecine du travail Journes de validation Dijon 13 dcembre 2005
  • Page 2
  • Quelques chiffres OFDT : 8.9 millions de franais consomment de l alcool quotidiennement 13 millions de fumeurs, 2.4 millions de consommateurs de psychotropes, 280000 consommateurs de cannabis. Depuis 1990: multiplication par 20 des consommateurs de substances psychoactives Les entreprises ne peuvent qutre concernes!!! Addiction en milieu de travail: Les produits Linteraction addiction-travail La lgislation La problmatique du dpistage Le rle du mdecin du travail
  • Page 3
  • Deux tudes Haut Comit dEtude et dInformation sur lAlcoolisme Dans une entreprise parisienne: Chez les agents consommateurs chroniques dalcool, on retrouve 4.4 fois plus darrts de travail pour maladie et 3.35 fois plus darrts pour accident. Etude de 1995 chez les salaris du Nord-Pas-De-Calais 1976 chantillons durine de 13 services de sant au travail; Rsultats: 24% de consommateurs de produits psychoactifs; 4.81% de consommateurs de cannabis parmi lesquels 3.8% de femmes et 5.1% dhommes; 4 salaris sur 10 affect un poste de scurit sont consommateurs de substances psychoactives Biais: pas de confirmation des dpistages urinaires, caractre rgional de ltude, Proximit de lEurope du Nord.
  • Page 4
  • Quelles addictions?
  • Page 5
  • Alcool (+++) Quelles addictions ?
  • Page 6
  • Alcool (+++) Tabac Quelles addictions ?
  • Page 7
  • Stupfiants (+++) Mdicaments psychoactifs (+++) Solvants Cannabis (+++) Cocane Opiacs et opiodes Amphtamine et drivs : MDMA... (+++) Alcool (+++) Tabac
  • Page 8
  • Quelles addictions ? Stupfiants (+++) Mdicaments psychoactifs (+++) Solvants Cannabis (+++) Cocane Opiacs et opiodes Amphtamine et drivs : MDMA... (+++) Alcool (+++) Tabac
  • Page 9
  • Quelles addictions ? Stupfiants (+++) Mdicaments psychoactifs (+++) Cannabis (+++) Cocane Opiacs et opiodes Amphtamine et drivs : MDMA... (+++) Alcool (+++) Tabac
  • Page 10
  • Quelles addictions ? Stupfiants (+++) Mdicaments psychoactifs (+++) Solvants Cannabis (+++) Cocane Opiacs et opiodes Amphtamine et drivs : MDMA... (+++) Alcool (+++) Tabac
  • Page 11
  • Quelles addictions ? Stupfiants (+++) Mdicaments psychoactifs (+++) Solvants Alcool (+++) Tabac Benzodiazpine Hypnotique non BZP Neuroleptique ISRS Mdicaments de substitution
  • Page 12
  • Quelles addictions ? Stupfiants (+++) Mdicaments psychoactifs (+++) Solvants Cannabis (+++) Cocane Opiacs et opiodes Amphtamine et drivs : MDMA... (+++) Alcool (+++) Tabac
  • Page 13
  • Autres addictions... Nourriture Jeu Sexe
  • Page 14
  • Alcool
  • Page 15
  • Ethanol Toxique humain le plus rpandu Issu de la fermentation des glucides ou de lenrichissement par distillation Incolore, odeur caractristique, saveur brlante, inflammable, miscible leau
  • Page 16
  • Mtabolisme Absorption digestive dans la premire partie de l intestin Diffusion dans le compartiment hydrique thanol actaldhyde actate alcool dshydrognase actaldhyde dshydrognase
  • Page 17
  • Cintique Absorption digestive ralentie par la consommation concomitante de nourriture, acclre par le jene et les boissons gazeuses Alcoolmie maximale en 30 60 minutes jeun, en ~ 2 heures avec un repas Dcroissance de lalcoolmie 0.10-0.15 g/l par heure la vitesse dlimination augmente chez le consommateur chronique et le fumeur
  • Page 18
  • Page 19
  • Les risques lis la consommation Intoxication alcoolique=ivresse alcoolique: vertiges, troubles de la coordination, excitation psychomotrice, troubles de la conscience pouvant aller jusquau coma. Intoxication chronique: Atteintes organiques hpatiques, nerveuses et cardiovasculaires Tolrance et dpendance; Sevrage alcoolique: Sevrage vgtatif, pr-dlirium, dlirium tremens
  • Page 20
  • Cannabis
  • Page 21
  • Page 22
  • La plante Cannabis sativa (= chanvre textile) utilis en Europe et en Asie depuis 12000 ans pour ses fibres (tissus, cordages) Cannabis sativa var. indica (= chanvre indien) : mme espce, mais adaptation aux pays chauds - plante plus petite, plus trapue - ne produit que trs peu de fibres - protection contre scheresse : produit une rsine prsente en abondance dans feuilles et sommits fleuries - plants femelles plus riches en compos psychoactif
  • Page 23
  • Plus de 400 substances identifies dans la plante (60 cannabinodes) Au 1er rang : 9-ttrahydrocannabinol (= 9-THC = THC) Structure du D9-THC
  • Page 24
  • Mlange de sommits fleuries et de feuilles ( tiges), sches puis rduites en poudre 1) Herbe - Marijuana - Kif (Maroc) - Bhang (Inde, Antilles) (1) - Dagga (Afr. du Sud) - Grifa (Mexique) - Takrouri (Tunisie) - Ganja (Inde, Antilles),... THC 2 - 5 % (1) mlange de tiges M et F utilis en dcoction dans l'eau ou dans l'alcool
  • Page 25
  • Des taux plus levs en THC sont observs (de plus en plus souvent) : - avec certaines varits (ex : Netherwood) - avec certaines prparations (ex : Sinsemilla) (1) THC 15 20% (1) prparation de sommits femelles d'une varit dpourvue de graines
  • Page 26
  • Poudre bruntre ou jauntre obtenue par battage et tamisage des feuilles et sommits florales ( tiges et graines), puis amalgames au four et presses sous forme de plaquettes rigides. 2) Rsine de cannabis (haschich, shit...) - - THC 10 - 25 % 45 - 70 kg d'herbe 1 kg de haschich
  • Page 27
  • Liquide visqueux, brun-vert noirtre, odeur +++, obtenu par : 3) Huile de cannabis - extraction de la rsine par alcool 90 - chauffage ou exposition au soleil pour vaporer l'alcool THC 60 % et plus... Consomme telle quelle effets hallucinognes ++
  • Page 28
  • Modes de consommation (1) Gnralement consomm sous forme de joints de la taille d'une cigarette ou l'aide d'une pipe eau (narguil) Du tabac peut tre ajout pour faciliter la combustion. Inhalation d'amples bouffes, maintenues par un blocage expiratoire plus ou moins prolong, de manire maximiser l'absorption du THC par les poumons
  • Page 29
  • INHALATION (+++) Rsorption rapide du THC par voie respiratoire - joints (++) - narguils, pipes... INGESTION Rsorption lente du THC effet psycho-actif retard, chappant au contrle Modes de consommation (2) - boissons : tisanes, mlanges avec du lait ou de lalcool - mets : gteaux, confiture, bonbons
  • Page 30
  • Effets recherchs - sensation de relaxation, de lgret, de flottement - perceptions sensorielles (lumire et musique) - altrations de l'espace et du temps - euphorie, besoin de rire et de bavarder, facilitation du contact social (= effet entactogne) Effets non recherchs - somatiques - psychiques " Ivresse cannabique" Risques lis la consommation aigu
  • Page 31
  • Risques lis la consommation aigu Effets recherchs - troubles anxieux (y compris : attaque de panique, "bad trip") - dpersonnalisation - troubles psychotiques : bouffes dlirantes aigus, hallucinations (visuelles ++), sentiment perscutif diffus ("effet parano"), rmanences spontanes ("flash-back") Effets non recherchs - somatiques - psychiques
  • Page 32
  • Distribution & mtabolisme Mtabolite actif, mais participe peu aux effets pharmacologiques : - concentrations trs faibles (sauf si ingestion) - demi-vie brve
  • Page 33
  • Distribution & mtabolisme Mtabolite inactif, apparat dans le sang dans les minutes suivant l'inhalation T 1/2 b 120-150 h (plasma)... 8 jours (urines)
  • Page 34
  • 1) Dpistage urinaire positif - mthode immuno signifie prsence de THC-COOH - prise de cannabis pouvant remonter plusieurs semaines - confirmation et dosage urinaires par GC/MS : inutiles - dpistage et/ou dosage sanguins : indispensables Interprtation des rsultats 2) Dpistage sanguin positif - mthode immuno signifie prsence de THC-COOH - prise de cannabis pouvant remonter 24 - 48 h - confirmation et dosage par GC/MS : indispensables
  • Page 35
  • 3) Dosages sanguins : THC-COOH prsent (> 0,2 ng/ml) THC et 11-OH-THC absents - prise semi-rcente de cannabis (> 6-8 h avant le prlvement ou le dcs) - THC-COOH < 20 ng/ml sujet n'tant plus sous influence - THC-COOH > 40 ng/ml on ne peut exclure une influence psychoactive rsiduelle Interprtation des rsultats 4) Dosages sanguins : THC et THC-COOH prsents ( 11-OH) - prise rcente de cannabis et individu encore sous influence - THC > 11-OH-THC prise probable par inhalation - THC 11-OH-THC prise probable par ingestion
  • Page 36
  • Liens entre toxicomanie et entreprise 1.Effets de la toxicomanie en entreprise: accidents du travail et erreurs professionnelles baisse de la productivit et absentisme dure des effets 2.Effets de l entreprise sur la toxicomanie: les professions risque le dopage en entreprise: performance, peur...
  • Page 37
  • Le dpistage
  • Page 38
  • Historique (1) Aux Etats-Unis dbut au cours de la guerre du Viet-Nam, 1986: application tous les agents fdraux ayant un poste dans la scurit, 1988: mise en place des guidelines , 1990: application aux travailleurs de l industrie des transport, 2001: entre 30 et 40 millions de travailleurs contrls pour un cot