Les nanomatériaux et leur utilisation dans les textiles - Normes Normalisation interne pour les...

Click here to load reader

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    222
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Les nanomatériaux et leur utilisation dans les textiles - Normes Normalisation interne pour les...

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    1

    Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    Normalisation interne pour les fabricants et les importateurs canadiens et dveloppements internationaux en matire de normalisation

    Prpar par

    Auteur: Brian Haydon, P. Eng. Gestionnaire principal de projet

    Groupe CSA

    Recherche: Zachary Young, tudiant coop, Groupe CSA Universit de Waterloo, gnie nanotechnologique

    pour

    Industrie Canada

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    2

    Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes Normalisation interne pour les fabricants et les importateurs canadiens et dveloppements internationaux en matire de normalisation Cette publication est offerte en format html sur le Web www.ic.gc.ca/textiles. On peut obtenir cette publication sur supports accessibles (braille, gros caractres) sur demande. Communiquer avec la : Section des services multimdias Direction gnrale des communications et du marketing Courriel : [email protected] Autorisation de reproduction moins d'indication contraire, l'information contenue dans cette publication peut tre reproduite, en tout ou en partie et par quelque moyen que ce soit, sans frais et sans autre permission d'Industrie Canada, pourvu qu'une diligence raisonnable soit exerce afin d'assurer l'exactitude de l'information reproduite, qu'Industrie Canada soit mentionn comme organisme source et que la reproduction ne soit prsente ni comme une version officielle ni comme une copie ayant t faite en collaboration avec Industrie Canada ou avec son consentement. Pour obtenir l'autorisation de reproduire l'information contenue dans cette publication des fins commerciales, faire parvenir un courriel [email protected] Cat. No. Iu44-87/2012F-PDF ISBN 978-1-100-99606-6 Ce document a t prpar pour Industrie Canada par le Group CSA. Les opinions et dclarations contenues dans cette publication nengagent que leur auteur et ne refltent pas ncessairement la politique dIndustrie Canada ou celle du gouvernement du Canada Also available in English under the title Nanomaterials and their Applications in Textiles Standards Domestic Standardization for Canadian Manufacturers and Importers and International Standardization Developments

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    3

    Table des matires Sommaire 5 1. Normes et rglements des diffrences importantes 6 a) Normes 6 b) Rglements 6 c) Comment les rglements peuvent renvoyer aux normes 6 d) Conformit aux normes 7 e) valuations de conformit par un organisme dhomologation 7 f) Sommaire 7 2. Normes et nanotechnologies Une relation positive 8 3. Nanotechnologies Trois dfinitions cls 9 a) Nanotechnologie 9 b) Nano-chelle 9 c) Nanotechnologique 9 4. Le dfi des technologies mergentes - les entraves la russite 10 5. Nanotextiles Proprits, types, fonctionnalits et processus 12 a) Proprits nanotechnologiques 12 b) Catgories de nanotextiles 13

    i. Textiles nanofinition 13 ii. Textiles nanocomposites 13 iii. Textiles nanofibreux 13 iv. Textiles nanotechnologiques non faonns 14

    c) Proprits des nanotextiles 14 d) Les normes dans la chane dapprovisionnement 15 e) Mthodes dessai et caractrisation 16 6. Normes Comment elles sont dveloppes 17 a) Organismes dlaboration de normes 17 b) Accrditation des Organisations delaboration de normes (OEN) et le Systme de normes national du Canada 18 c) Normes internationales de lISO et de la Commission lectrotechnique internationale (CEI) 19 d) Comits miroir du Conseil canadien des normes (CCN) 19 e) Adoption nationale de normes de l Organisation internationale de normalisation (ISO) et de la CEI 20

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    4

    7. Progrs en matire dadoption des normes de lISO et de la CEI sur les nanotechnologies 21 a) La mthode adopte par les comits ISO/TC229 et IEC/TC113 21 b) GTM1, Terminologie et nomenclature (anim par le Canada) ISO/IEC 22 c) GTM2, Mesures et caractrisation (anim par le Japon) ISO/IEC 22 d) GT3, Sant, scurit et aspects environnementaux (anim par les tats-Unis) ISO 22 e) GT4, Caractristiques matrielles (anim par la Chine) ISO 23 f) GT3, valuation du rendement (anim par lAllemagne) CEI 23 g) tat des normes ISO/IEC pour les nanotechnologies en 2012 23 h) Maintenance et mise jour des normes 24 i) Rle du Groupe Canadian Standards Association (CSA) en ce qui concerne les normes relatives aux nanotechnologies 24 8. Activits internationales relatives la normalisation dans le domaine des nanotextiles 25 a) Collaborations en matire de normes et de rglementation 25 b) tats-Unis 25 c) Union europenne 26 d) Pays asiatiques 26 9. Recommandations aux innovateurs de lindustrie canadienne des nanotextiles 28 Annexe A Rseau de lindustrie textile 30 Annexe B Normes publies par les comits ISO/TC229 et IEC/TC113 31 Annexe C Normes des comits ISO/TC229 et IEC/TC113 en cours dlaboration 34 Annexe D Sommaire des normes ISO/TC229 intressant les innovateurs en matire de nanotextiles 34 Bibliographie 37

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    5

    Sommaire

    La microscopie moderne a permis dobserver une plus grande surface active et les effets quantiques des matriaux une chelle nanomtrique (c.--d. 10-9 10-7 mtre). Cette dcouverte, appele nanotechnologie, permet de donner aux matriaux des fonctionnalits qui ne sont normalement pas associes aux mmes matriaux en vrac. Des recherches dune ampleur sans prcdent sont en cours partout dans le monde pour capter et commercialiser ces fonctionnalits en un format reproductible et adapt la production afin de tirer profit de nouveaux produits et damliorer les produits existants.

    Dans le domaine des textiles, les nanomatriaux base dlments courants, comme le carbone, lor, largent, et les composs et les composites connexes, peuvent permettre de crer des textiles techniques valeur ajoute avec des fonctionnalits amliores et pouvant tre utiliss diffrentes fins. Les fonctionnalits nanotechnologiques des textiles peuvent inclure des caractristiques antimicrobiennes; la rsistance la flamme, au rtrcissement et aux taches; une rsistance accrue du tissu; une protection contre les rayons ultraviolets, la luminescence, la dtection, la production dnergie et les proprits lectriques.

    Lindustrie a soulign que labsence de normes et lincertitude quant lvolution des normes reprsentaient des obstacles importants au dveloppement et la commercialisation des nanotextiles. Industrie Canada a demand au Groupe CSA, le plus grand organisme de dveloppement de normes au Canada, de prparer un rapport sur les normes propres aux technologies et aux textiles et de contribuer la commercialisation des matriaux et produits nanotechnologie pour lindustrie textile du Canada.

    Pour la premire tape de ce projet dIndustrie Canada, le groupe CSA a soumis un article sur les normes et les nanotextile dans le cadre dun reportage en trois parties pour la publication du groupe CTT (Centre dexcellence des technologies textiles) intitule La revue du textile. Larticle du groupe CSA contient une introduction aux nanotextiles et un aperu des rglements rdigs par le groupe CTT.

    Ltape deux de ce projet est le prsent rapport dtaill sur les normes relatives aux nanotextiles, un prcurseur des discussions plus pousses et une collaboration avec les innovateurs en matire de nanotextiles dans lindustrie du textile.

    Les termes normes et rglements sont souvent utiliss comme synonymes; il sagit toutefois dentits uniques avec des rles diffrents, mais complmentaires, qui sont expliqus dans ce rapport afin dclairer les discussions futures sur les normes en matire de nanotextiles.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    6

    1. Normes et rglements des diffrences importantes

    a) Normes

    Une norme peut tre dfinie de la faon suivante :

    Document, tabli par consensus et approuv par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages communs et rpts, des rgles, des lignes directrices ou des caractristiques, pour des activits ou leurs rsultats, garantissant un niveau dordre optimal dans un contexte donn.

    NOTA : Il convient que les normes soient fondes sur les acquis conjugus de la science, de la technique et de lexprience et visent lavantage optimal de la communaut.[1]

    Lutilisation des normes dans lindustrie du textile nest pas nouvelle. Les normes sont consultes

    et appliques tous les jours, dans la chane dapprovisionnement des textiles et tablissent les rgles, les mthodes dessai, les spcifications et les pratiques exemplaires. Les normes dfinissent les pratiques prouves, les exigences techniques et la terminologie des produits, des processus et des services. Les normes peuvent aider les organisations sassurer que leurs produits et leurs services sont uniformes, compatibles, efficaces et scuritaires.

    Les nombreuses normes utilises par lindustrie du textile sont prsentes dans le rapport de 2010 du groupe CTT[2]. Ces normes ne seront pas rptes ici. Le prsent rapport porte plutt sur les normes relatives aux nanotechnologies et sur la faon dont elles peuvent tre appliques dans lindustrie textile pour aider les innovateurs commercialiser les nanotextiles.

    b) Rglements

    Un rglement peut tre dfini de la faon suivante :

    Un document qui prcise les rgles obligatoires cres par une autorit grce aux pouvoirs qui lui sont dvolus par la loi[1].

    Plus prcisment, cest une exigence impose par un gouvernement ou une administration qui

    prcise les caractristiques dun produit, dun processus ou dun service dont le respect est obligatoire dans un territoire de comptence donn.

    Terminologie connexe associe aux rglements :

    Lgislation Loi ou ensemble de lois proposes ou dictes

    Statut Texte crit adopt par un organe lgislatif pour constituer certaines personnes morales

    Comptence Secteur gographique lgard duquel un tribunal ou un organisme

    gouvernemental a le pouvoir et le droit dexercer lautorit

    Les rglements peuvent tre des statuts et peuvent tre appliqus dans le territoire de comptence qui les utilise; par exemple, les administrations municipales, les gouvernements provinciaux ou fdral. Les rglements sur les nanotechnologies ne sont pas le sujet de ce rapport et ont t couverts dans un projet distinct dIndustrie Canada excut par le groupe CTT. Les rglements sont toutefois mentionns dans ce rapport, puisquils renvoient souvent aux normes.

    c) Comment les rglements peuvent renvoyer aux normes

    Les normes sont usage volontaire et nimposent aucun rglement. Les statuts et les rglements peuvent toutefois renvoyer certaines normes et rendre leur application obligatoire. Les normes sont

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    7

    souvent appliques aux procdures, spcifications et exigences dexploitation de lindustrie, de faon non rglementaire et volontaire.[3]

    Par exemple, les rglements et les normes peuvent porter sur les exigences en matire de scurit dun produit. Un rglement peut contrler ou limiter limportation de certains produits en raison de la scurit de ces composantes. Ces rglements peuvent tre autonomes ou faire rfrence des normes. Il pourrait sagir par exemple, dun dispositif mdical, comme une hanche artificielle. La rglementation des dispositifs mdicaux est de comptence fdrale. Un rglement fdral exige lvaluation de ce dispositif afin dassurer son innocuit avant son utilisation au Canada. La mthode dvaluation et les critres permettant de vrifier linnocuit du dispositif peuvent tre documents dans une norme, laquelle peut renvoyer le rglement fdral. Ce renvoi, qui est en quelque sorte une validation de la valeur de la norme, rend les exigences dune norme obligatoires dans le territoire de comptence de lorganisme de rglementation.

    d) Conformit aux normes

    Les moyens permettant dassurer la conformit aux normes peuvent aller dune dclaration du fournisseur lvaluation par un organisme dhomologation tiers. Cela est prcis par lutilisateur de la norme, qui peut tre un organisme de rglementation. Selon le domaine, les rglements peuvent tre dicts par diffrents ordres de gouvernement. Par exemple, comme nous lavons mentionn plus haut, la rglementation des dispositifs mdicaux est de comptence fdrale. La plupart des exigences en matire de scurit du travail, par contre, sont de comptence provinciale. Par consquent, en ce qui concerne la sant et la scurit au travail (SST), les rglements peuvent renvoyer aux normes, par exemple, pour les chaussures de scurit.

    e) valuations de conformit par un organisme dhomologation

    Plusieurs produits, processus ou services doivent, selon la loi, tre tests et homologus (ce quon appelle une valuation de la conformit) par un organisme dhomologation tiers, afin dassurer leur conformit avec certaines normes ou dautres documents reconnus. Les services des organismes dhomologation sont la mise lessai, lvaluation, la vrification et lhomologation. Par exemple, la norme du Groupe CSA en matire de chaussures de scurit comprend des critres de conception de base ainsi que des mthodes dessais reproductibles et des critres tablis. Les fabricants concluent une entente lgale avec lorganisme dhomologation lorsque lhomologation accorde, assurant la conformit (produits, processus ou services qui respectent les exigences tablies). Une marque dhomologation informant lacheteur que le produit respecte certaines exigences peut galement tre appose. Il sagit dune marque protge, applique ou mise en vertu des rgles dun systme dhomologation, qui assure quun produit, un processus ou un service est conforme une norme donne ou dautres documents reconnus.

    lheure actuelle, il ny a aucune exigence applicable aux proprits nanotechnologiques pouvant faire lobjet dune homologation au Canada. Cela pourrait changer lavenir. Les capacits damlioration du rendement pourraient galement tre abordes dans les normes existantes pour un produit donn. Jusqu maintenant, les normes internationales sur les nanotechnologies portent uniquement sur la terminologie, les mthodes, les spcifications et les lignes directrices en matire dutilisation.

    f) Sommaire

    Les normes sont volontaires, mais ont un caractre obligatoire si elles sont mentionnes dans un rglement. Jusqu maintenant, les normes publies par lOrganisation internationale de normalisation (ISO) et la Commission lectrotechnique internationale (CEI) pour les nanotechnologies sont volontaires. En 2012, les gouvernements navaient pas encore fait rfrence aux normes sur les nanotechnologies dans les rglements pertinents. Cependant, si les diffrentes comptences adoptent des rglements sur les nanotechnologies, ces derniers pourraient renvoyer aux normes publies et en cours de

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    8

    dveloppement. Comme nous le verrons, certaines normes de lISO sur les nanotechnologies ont t adoptes au Canada comme normes nationales application volontaire. 2. Normes et nanotechnologies Une relation positive

    Il y a dans le monde des dizaines de milliers de normes, quelques milliers de normes sur les textiles et moins de 50 normes sur les nanotechnologies, mais ce nombre augmente. Cette section portera sur les normes internationales sur les nanotechnologies de lISO et de la CEI. LISO et la CEI sont les deux principaux organismes internationaux dlaboration de normes et ont tous les deux une grande influence et une grande renomme lchelle mondiale et tous les deux travaillent sur les nanotechnologies. Nous expliquerons galement comment des organismes dlaboration de normes communiquent avec leurs pays membres, particulirement avec le Canada et plusieurs de ses partenaires commerciaux.

    LISO et la CEI laborent des normes pour plus de 300 produits ou secteurs de services. Un comit technique (CT) est form pour tudier un produit ou un secteur de services pour lequel il a t jug ncessaire dtablir une norme et lorsque plusieurs pays se sont engags laborer et appuyer des normes dans le domaine. Avec de longs antcdents de produits tablis, un des comits techniques de lISO que lindustrie textile connat probablement bien est le comit ISO/TC38 Textiles (avec 350 normes publies). Avec autant de normes labores et maintenues au fil des ans, le comit ISO/TC38 contribue depuis longtemps la normalisation. De nouveaux comits techniques sur les nouveaux domaines technologiques sont crs chaque anne par lISO et la CEI; par exemple, le comit IEC/TC119 Printable electronics, cr en 2011 et les comits ISO/TC229, Nanotechnologies, et IEC/TC113, Nanotechnologies -- Normalisation des produits et des systmes lectriques et lectroniques., crs il y a sept ans, mais considrs quand mme comme portant sur une nouvelle technologie.

    Le Canada est lun des pays membres fondateurs du comit ISO/TC229, Nanotechnologies, cr en 2005. Des reprsentants des chercheurs, de lindustrie, des gouvernements et des consommateurs canadiens participent au comit national. Ce comit technique de lISO travaille en parallle avec la recherche mondiale sur les nanotechnologies et leur commercialisation dans le but de titrer des avantages conomiques et sociaux de cette innovation technique. Les entreprises qui veulent innover en crant des textiles nanotechnologiques doivent dvelopper leurs produits en tenant compte des normes. Les normes aident les entreprises et ne doivent pas tre considres comme un fardeau. Les normes aident liminer les entraves au commerce et assurer la scurit des matriaux, des composantes, des produits et des systmes. Pour russir, il est important de comprendre et respecter les exigences des normes, suivre les lignes directrices documentes et les pratiques exemplaires. De plus, la nature collaborative du dveloppement des nomes permet aux intervenants du secteur des textiles et des secteurs connexes de partager leurs ides et les pratiques communes.

    Lapplication des nanotechnologies afin damliorer les processus, lutilisation de nouveaux matriaux et la conception de produits nanotechnologiques reprsentent des dfis de taille. Dans lconomie actuelle toutefois, lindustrie a accs un large effectif de chercheurs en nanotechnologies dans les universits, les instituts de recherche et les laboratoires privs. Au Canada, des organismes de soutien bien tablis, comme NanoQubec, nanoAlberta et le dernier n, NanoOntario, offrent une assistance la commercialisation. Le transfert de technologies grce des partenariats entre lindustrie et les universits sont galement possibles. De mme, des associations du secteur des textiles, comme le Groupe CTT, prennent de lexpansion pour combler les besoins de leur industrie et de tirer avantage des innovations technologiques. Dans le cas des nanotechnologies par contre, comme avec les autres technologies de pointe, les consommateurs sont rticents adopter tout ce qui porte le prfixe nano . Par exemple, un sondage de lindustrie canadienne des nanotechnologies men par le Groupe CSA pour Industrie Canada[4] rvlait que les cinq facteurs suivants taient les principaux obstacles au passage des nanotechnologies de ltape de la recherche et du dveloppement celle de la commercialisation :

    - Les proccupations du public au sujet des effets long terme sur la sant et lenvironnement - Les dlais entre la recherche et la commercialisation

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    9

    - La ncessit de btir une infrastructure adquate - Lincertitude au sujet des rglements potentiels - Labsence de normes et de mesures

    Le dernier point porte sur labsence de normes. Dans le mme sondage, on demandait aux

    participants comment cette lacune pouvait tre comble. Dans les rponses, les priorits en matire de normes taient les suivantes :

    - tablir des exigences communes pour assurer la scurit des produits - tablir la terminologie et la mtrologie - Attnuer les proccupations du public au sujet des effets sur la sant et lenvironnement - Faciliter le commerce en simplifiant le processus dimportation et dexportation

    En ce qui concerne les innovations dans les nanotextiles, certains de ces obstacles et de ces

    priorits peuvent sappliquer. 3. Nanotechnologies Trois dfinitions cls

    Trois termes sont dfinis ici pour faciliter la comprhension et tablir le contexte :

    a) Nanotechnologie

    Souvent caractrise comme une technologie mergente, la nanotechnologie est dfinie ainsi dans la srie de norme ISO/IEC 80004 Nanotechnologies Vocabulaire :

    Application des connaissances scientifiques permettant de manipuler et de contrler la matire lchelle nanomtrique en vue de se servir des proprits et des phnomnes lis la taille et la structure, distincts de ceux qui sont associs aux molcules ou aux atomes individuels ou aux matriaux de base.

    NOTA : La manipulation et le contrle comprennent la synthse des matriaux.

    [ISO/TS 80004-1:2010, dfinition 2.1][5]

    b) Nano-chelle

    La dfinition de la nano-chelle, complmentaire celle de nanotechnologie, est la suivante :

    Taille variable de 1 nm 100 nm

    NOTE 1 : Les proprits qui ne sont pas des extrapolations des proprits des matriaux plus grande chelle apparatront typiquement, mais non exclusivement, cette chelle. Pour ces proprits, les limites de taille sont considres comme approximatives.

    NOTE 2 : La limite la plus basse selon cette dfinition (environ 1 nm) est incluse pour viter que les atomes individuels ou les petits groupes datomes soient dsigns comme des nano-objets ou des lments de nanostructure, ce qui pourrait survenir en labsence dune limite infrieure.

    [ISO/TS 27687:2008, dfinition 2.1] [6]

    c) Nanotechnologique

    Un terme utile propos par le comit IEC/TC113 est nanotechnologique, un terme utilis dans le prsent rapport et dont la dfinition est la suivante :

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    10

    Caractristique ou capacit rendue possible par la nanotechnologie [PWI 80004-9 Ed. 1.0, comit IEC/TC113] [7]

    4. Le dfi des technologies mergentes - les entraves la russite

    Comme nous lavons mentionn, un des obstacles potentiels au passage des nanotechnologies de la R et D la commercialisation est la proccupation du public au sujet de leurs effets long terme sur la sant et lenvironnement. La toxicit des nanotechnologies nest pas encore entirement explique et il reste beaucoup apprendre. Il est galement difficile, avec les mthodes actuelles, dvaluer leffet de lexposition aux nanomatriaux en fonction de diffrents scnarios dutilisation. La rapidit, la validit scientifique et la transparence avec lesquelles ces enjeux peuvent tre abords seront des facteurs critiques pour le dveloppement crdible et lacceptation des nanotechnologies[8].

    Les normes du comit ISO/TC229 visent attnuer en partie ces proccupations en tablissant la terminologie, les mthodes de mesure et les techniques dvaluation pour une diversit de projets, chacun menant llaboration dune norme. Les normes publies rcemment contiennent des conseils sur lanalyse du cycle de vie dans la chane dapprovisionnement o sont utilises les nanotechnologies, quil sagisse de matriaux, de composantes ou de produits.

    La chane dapprovisionnement de lindustrie textile est vaste et englobe la fourniture de matriaux, la prparation des fibres, la fabrication des fils et des fibres; la fabrication du tissu, les activits de finition, y compris le blanchiment, la teinture, limpression, lapplication dun revtement et les traitements chimiques spciaux, la transformation du tissu en vtement, en tissus de capitonnage ou en tissus industriels et techniques et la formation de cordes et de nappes de filet. Par consquent, lindustrie textile comporte plusieurs entits, y compris les fournisseurs de matriaux bruts, les transformateurs, les fabricants, les commerants, les distributeurs, les vendeurs au dtail, les industries connexes, comme lindustrie du nettoyage et de la blanchisserie, le gouvernement, les tablissements ducatifs ainsi que les consommateurs[9].

    Cette chane dapprovisionnement est frquemment dcrite comme un rseau coordonn dorganismes, de personnes, de technologies et dactivits engags dans lacheminement de biens et de services entre un fournisseur et un client. Dans le contexte de ce rapport, les activits de la chane dapprovisionnement englobent la fois la fabrication et lapprovisionnement. Comme il est mentionn dans la mme rfrence, Les marchs dits traditionnels se tournent de plus en plus vers de nouveaux produits fonctionnels rendement lev destins aux marchs crneaux. Un exemple serait lutilisation des nanotechnologies antimicrobiennes pour les tissus utiliss comme pansements en mdecine[9].

    Une analyse du cycle de vie suit le produit depuis les matriaux bruts jusqu lutilisation du produit fini. Cest un facteur important des normes sur les nanotechnologies. Une telle analyse peut aider lindustrie cerner les proccupations prcises au sujet des produits nanotechnologiques et les aborder de la faon recommande. Le cycle de vie dun produit est illustr la Figure 1 et, de faon plus dtaille et dans le contexte de la chane dapprovisionnement des textiles, lannexe A.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    11

    Figure 1 : Cycle de vie d'un produit

    Un autre lment de lutilisation des normes est le pays source et rcepteur en ce qui concerne les matriaux, le traitement, lassemblage et les consommateurs. Les normes nationales (en non uniquement canadiennes) et internationales peuvent avoir une certaine influence et doivent tre cernes et comprises. La normalisation joue un rle cl pour faciliter le commerce entre le Canada et les autres pays du monde. Plus les chanes dapprovisionnement allongent et se complexifient, plus le nombre de partenaires commerciaux des entreprises augmente[10].

    Comme la nanotechnologie est une technologie mergente, le passage de la science et de la recherche en laboratoire la production reprsente un dfi de taille. Les normes peuvent fournir des mthodes et des lignes directrices mesure que lon avance dans la chane dinnovation (Figure 2).

    Figure 2 : Chane d'innovation[11] Source: Sarma, H., Participation des entreprises Nanotech Standards Strengthening Ties . Present IEC/TC113/AG4 prsident du Groupe consultatif, Seattle, WA, 2010.

    Chaque niveau de la chane dinnovation est important puisquil permet de diviser la nanotechnologie en morceaux plus faciles grer. Il est important de rvler et disoler les aspects nanotechnologiques uniques afin de comprendre les causes et les effets et de les traiter de faon responsable. Cela permet galement dviter dutiliser une approche gnralisatrice pour discrditer linnovation dans les nanotechnologies.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    12

    5. Nanotextiles Proprits, types, fonctionnalits et processus

    Lutilisation des nanotechnologies dans les textiles permet de donner de nouvelles proprits aux tissus et aux produits, ce qui permet de leur trouver de nouvelles applications et damliorer les applications existantes. Les proprits modifies ou amliores par les nanotechnologies peuvent se traduire par de nouvelles fonctionnalits ou des fonctionnalits amliores. Comment ces proprits sont-elles transmises aux matriaux et aux processus? Comment apparaissent-elles dans les produits finaux? Les renseignements prsents dans cette section ne sont pas exhaustifs, mais reprsentent bien la recherche nationale et internationale et les activits commerciales sur les nanotextiles.

    a) Proprits nanotechnologiques

    Les proprits dcouvertes par les recherches actuelles sur les nanotechnologies et pouvant tre utilises pour les textiles sont les suivantes :

    Esthtique (p. ex., luminescence) Capacit antimicrobienne Conductivit lectrique Rsistance au feu Diffusion de parfums Haute rsistance Gestion de lhumidit

    Rsistance au rtrcissement Rsistance aux taches Protection contre llectricit statique Protection contre les rayons UV Hydrorejet (hydrofugacit) Rsistance au froissement Autonettoyant

    Par exemple, les textiles antimicrobiens comprennent les textiles anti-odeurs, antifongiques et antibactriens. Cela sapplique aux produits dont les fibres ont des proprits bactricides intrinsques ou qui les obtiendront grce des traitements subsquents (chimiques, finition, nanotechnologies, ajout de mtaux bactricides, etc.). Ces produits peuvent tre utiliss pour la fabrication de vtements et de sous-vtements, mais galement pour des produits non vestimentaires (meubles, tapis, etc.). Ces textiles permettent de rduire ou mme dliminer les oprations traditionnelles de soins des tissus (lavage, schage par culbutage, schage, repassage). Les proprits peuvent inclure la rsistance aux taches, lhuile, au froissement et aux liquides.

    Plusieurs produits utilisent ou, avec la commercialisation, utiliseront, les technologies chimiques, physiques ou lectroniques pour rpondre de faon passive ou active aux stress thermiques, chimiques, biologiques, lectromagntiques et mcaniques. Ces produits comprennent les tissus chauffants et refroidissants, les tissus conducteurs, les tissus communiquant, les dtecteurs et activateurs textiles, les produits de mode numrique, les textiles chromatiques, etc., et peuvent tre utiliss dans le domaine de la mdecine, du sport et des loisirs, le march militaire et des premiers intervenants et les applications intelligentes dans les immeubles[12].

    Ces proprits et ces applications ont le potentiel daccrotre la valeur des produits. Certaines proprits peuvent tre acquises par des moyens traditionnels, p. ex., la rsistance au froissement, mais grce la recherche, des moyens nouveaux ou amliors fonds sur les nanotechnologies pourraient tre dcouverts. Des cots de traitement infrieur, un moins grand besoin dnergie ou un traitement chimique rduit pourraient tre dautres facteurs valeur ajoute dcoulant de lutilisation des nanotechnologies. Bon nombre de ces applications et de ces proprits en sont encore ltape de la recherche et de la conception, mais quelques-unes sont dj appliques des produits commerciaux.

    Comment peut-on transmettre ces proprits aux textiles? Lintgration des nanotechnologies dans les produits textiles se fait par lapplication de revtements, diffrents traitements, des matriaux composites pour les fibres et des nanofibres. Les nanotextiles ont t diviss en quatre principales catgories :

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    13

    - Textiles nanofinition - Textiles nanocomposites - Textiles nanofibres - Textiles nanotechnologiques non faonns

    b) Catgories de nanotextiles

    i. Textiles nanofinition

    Les textiles nanofinition sont ceux auxquels on ajoute une proprit nanotechnologique

    une fois que le tissu de base a t fabriqu. Cela comprend les traitements postrieurs la fabrication et lajout de nanomatriaux en revtement ou la cration de surfaces nanostructures sur un support de fibres. Jusqu prsent, les nanomatriaux ajouts aux tissus sont des nano-objets mtalliques (comme largent pour les proprits antimicrobiennes) ou des nano-objets en argile (pour la rsistance au feu). Les surfaces nanostructures peuvent inclure celles rendues plus rudes par traitement (hydrophobie pour la proprit dautonettoyage).

    Dans le cas des textiles nanostructures, il suffirait dinclure quelques tapes

    intermdiaires dans la chane dapprovisionnement pour lajout dun revtement ou le traitement. La majorit des nanotextiles dj sur le march sont de cette catgorie. La nanofinition peut tre un moyen accessible pour les fabricants de tissus tablis de se lancer dans les nanotextiles.

    ii. Textiles nanocomposites

    Les textiles nanocomposites contiennent des fibres composites avec une ou plusieurs

    composantes nanostructures ou nano-chelle. Ce type de nanotextile est ax sur lintgration des proprits nanotechnologiques aux composantes fibreuses, avant la fabrication du tissu. Les matriaux de base ajouts pour produire les textiles nanocomposites sont par exemple des nanotubes de carbone (pour accrotre la rsistance des fibres) et des nanoparticules charges en mtaux du groupe des terres rares (pour la luminescence). Les matrices de polymre sont les plus frquentes dans les fibres nanocomposites, mais dautres matrices peuvent galement tre utiles.

    Comme dans le cas des textiles nanofinis, les fibres nanocomposites nexigeront

    probablement pas beaucoup de modifications du processus de fabrication. Si le matriau de la matrice a la mme taille et la mme forme que le matriau pour lequel le procd a t conu, seules de petites modifications seront ncessaires pour intgrer les composites. Si la fibre est entirement modifie en raison de lutilisation dune matrice diffrente ou considrablement modifie par les proprits des composites, une reconfiguration importante du procd peut tre ncessaire. Des modifications au matriau de base effectues ltape de la recherche peuvent reprsenter un dfi ltape de la production, afin dobtenir un matriau composite stable. Ces nanotextiles sont prometteurs, mais sont relativement peu courants en format commercialisable.

    iii. Textiles nanofibreux

    Les textiles nanofibreux sont composs de nanofibres. Ces vraies nanofibres ont une

    section nanomtrique et peuvent avoir ou non une longueur nanomtrique. La fibre peut tre compose dun seul matriau ou dun composite (qui, selon les dimensions de la fibre, peut tre un nanocomposite). Les nanofibres peuvent galement tre nanofinies. Ces nanotextiles sont produits avec des fibres qui exploitent des proprits nanotechnologiques. Ces proprits peuvent provenir soit de la composition du nanomatriau (comme des fibres faites de tubes de nanocarbone, ce qui les rend trs rsistantes) ou de la taille des fibres individuelles (comme dans le cas des filtres, qui ont ainsi une plus grande surface de fibres et une porosit nanomtrique).

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    14

    La fabrication de fibres pour les textiles nanofibreux serait un tout nouveau procd. La fabrication initiale de la fibre doit se faire selon un procd qui permet de crer des nanofibres (comme llectrofilage ou le filage de force, qui ne sont pas des mthodes conventionnelles dtirage traditionnelles) et toutes les tapes subsquentes du procd de fabrication doivent accommoder ces fibres plus petites. Dans le cas des tissus faonns, il nexiste pas de technologie permettant de tisser des fibres de cette taille lchelle industrielle. De plus, il faudrait reformuler les colorants et les strates pour les nanofibres. Lintgration des nanofibres dans les textiles peut galement tre accomplie en emmlant ou en encapsulant les nanofibres dans des fibres plus grandes. Si la recherche sur les nanotextiles est tendue, peu ont t commercialiss grande chelle. Leur dveloppement pourrait toutefois mener des applications et des possibilits excitantes.

    iv. Textiles nanotechnologiques non faonns

    Les nanotechnologies peuvent permettre damliorer les proprits des textiles non

    faonns afin den faciliter le traitement; par exemple, les proprits adhsives pourraient tre accrues ou les mthodes conventionnelles de fixation des strates pourraient tre remplaces par des surfaces nanostructures adhsives. Dautres fonctionnalits nanomtriques peuvent tre le rsultat de lapplication de nanofilms ou de revtements en strates ou en barrires; par exemple, pour les proprits antibactriennes, la production (solaire) et la luminescence (pour le contrle des couleurs).

    c) Proprits des nanotextiles

    Le tableau 1 contient une liste largie des proprits nanotechnologiques en cours de recherches ou

    appliques aux nanotextiles. Les fonctionnalits et les applications nanomtriques connexes et les mthodes et procds utiliss sont galement mentionns. Tableau 1 : Proprits nanotechnologiques des textiles, fonctionnalits et applications et processus

    Proprit Nanotechnologie Fonctionnalit/application Exemple de procd

    Capacit antibactrienne/ contrle des odeurs

    Nanoparticules dargent

    Les nanoparticules dargent inhibent le mtabolisme bactrien, qui causent les infections et les odeurs et entranent la mort des bactries.

    Les nanoparticules dargent collodal sont utilises dans les traitements de rduction chimique humides des textiles[13][14][15][16].

    Bioactivit Nanocapsules mdicamenteuses

    Des nanocapsules contenant des mdicaments sont disperses dans les textiles utiliss des fins mdicales, comme les pansements. La libration du mdicament peut tre contrle pour le squenage du traitement ou les nanocapsules peuvent avoir des proprits ractives dtectant la prsence de bactries.

    Les nanocapsules contenant des mdicaments adhrent la surface des fibres grce des processus chimiques propres la composition de la nanocapsule[17][18].

    Conductivit lectrique

    Polymres organiques conducteurs et nanoparticules mtalliques

    Des matriaux sont ajouts aux textiles dans des nanorevtements pour crer des revtements conducteurs et des dispositifs de base comme des transistors.

    Des polymres conducteurs et des nanoparticules de mtaux nobles sont dposs en un nanorevtement mince et conforme[19][20].

    Rsistance aux flammes

    Nanorevtements intumescents

    Des nanomatriaux intumescents sont appliqus sur les fibres et prennent de lexpansion pour isoler les fibres lorsque la chaleur de la flamme atteint le textile.

    Des revtements en polymres chargs sont appliqus couche par couche pour former le revtement voulu la surface des fibres[21].

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    15

    Capacit de filtration accrue

    Supports nanofibreux (avec une fonctionnalit ajoute)

    Des ratios surface/poids levs par rapport lpaisseur de la fibre nanomtrique augmentent lefficacit et offrent possiblement les fonctionnalits antibactriennes et de chimisorption des nanoparticules et des nanocomposites.

    Llectrofilage pour la fabrication des nanofibres avec des polymres nanocomposites ou la fonctionnalisation des fibres par diffrents traitements[22][23][24].

    Haute rsistance

    Nanotubes de carbone polymre

    Les nanotubes de carbone permettent daugmenter la rsistance en raison de leur structure graphitique. Cela permet de renforcer la matrice de polymre dune fibre.

    Les nanotubes de carbone sont disperss dans la matrice de polymre, qui est tisse en fibre avec la mthode de filage sec[25][26].

    Luminescence Nanocomposites de terres rares

    Les fibres nanocomposites contiennent des mtaux du groupe des terres rares qui deviennent fluorescents, ce qui permet aux systmes dtiquetage lectroluminescent des textiles de dceler les infrarouges.

    Les nanoparticules inorganiques de mtaux du groupe des terres rares sont intgres la matrice de polymre pour ltirage des fibres[27].

    Transport de lhumidit

    Nanorevtement de dioxyde de titane hydrophile/hydrophobe

    Les nanorevtements de dioxyde de titane sont appliqus aux textiles qui passent dhydrophobes (qui repoussent leau) hydrophiles (qui attirent leau) lorsquils sont exposs la lumire, ce qui permet de dplacer lhumidit du ct fonc au ct clair.

    Raction de surface entre le dioxyde de titane et la fibre textile par un traitement leau bouillante[28].

    Rsistance au rtrcissement

    Nanorevtement de kratine

    La kratine forme des liaisons avec les fibres textiles pour accrotre la rsistance structurale. Cela donne un effet de rsistance au rtrcissement en raison de rarrangement et la compaction des fibres durant le lavage la machine.

    Solutions et poudres de kratine appliques aux textiles dans une solution denzymes non digestifs (bain liquide)[29].

    Rsistance aux taches /autonettoyage/ hydrofugacit

    Nanofilaments de polymre effet lotus (superhydrophobe)

    Les nanofilaments appliqus sur les fibres textiles crent une gomtrie rugueuse qui repousse leau en raison de la faible surface de contact. Langle de contact lev fait rouler la goutte deau sur la surface. Ce faisant, elle ramasse les particules de poussire et nettoie la surface. Les liquides repousss risquent moins de tacher le tissu. Les matriaux organiques et les huiles sont affects de faon inverse.

    La procdure dapplication dun revtement en phase gazeuse permet de produire des polymres la surface expose des fibres textiles. Efficace pour plusieurs substrats textiles[30][31][32].

    Protection contre llectricit statique

    Nanoparticules doxyde de zinc

    Les nanoparticules doxyde de zinc conductrices permettent de disperser llectricit statique qui se cre sur les fibres textiles.

    Dispersion aqueuse de loxyde de zinc avec les surfactants appliqus aux textiles et durcis par foulardage[33].

    Isolation thermique Arogels

    Les arogels de silice superlgers ont de trs grandes proprits disolation thermique qui peuvent servir isoler les tissus.

    Les arogels sont intgres la nappe de renforcement des tissus non faonns durant le processus de fabrication[34][35].

    Protection contre les rayons UV

    Nanoparticules de dioxyde de titane

    Nanoparticules semiconductrices qui bloquent les rayons UV par un mcanisme encore incertain. Ils peuvent tre intgrs aux textiles pour protger contre la transmission des UV et la dgradation des textiles.

    Textiles traits dans une solution aqueuse de nanoparticules de dioxyde de titane, puis durcies par foulardage[36][37].

    d) Les normes dans la chane dapprovisionnement

    Selon le type de nanomatriel, la fabrication des textiles peut tre ou non une simple modification des processus utiliss lchelle macromtrique. La matire brute permettant de fabriquer un nano-objet peut tre achete comme composante dentre pouvant tre intgre dans la chane de traitement. Les normes sappliqueront ltape de lapprovisionnement en matires premires de la chane dapprovisionnement, afin dassurer luniformit des matires brutes. Des normes sur le classement ou la description des matriaux (comme les nanoparticules dargent, les supports nanofibreux, etc.) pourraient tre utiles. Les normes peuvent aussi tre utilises pour la manipulation scuritaire des matriaux,

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    16

    comme moyen de contrler les processus et de porter attention aux caractristiques de contrle cl et pour linspection de la qualit des extrants.

    La production de nanomatriaux peut exiger lutilisation dquipement de pointe quon ne retrouve pas dans lindustrie textile, par exemple de produits chimiques de traitement, des composites base de polymres et des revtements en couche mince. La fabrication de nano-objets peut ncessiter des appareils spcialiss (comme des broyeurs billes, des appareils de solgel et des pistolets plasma). Il faut tenir compte des questions de scurit au travail au moment dutiliser ces processus et il peut tre ncessaire deffectuer un examen de la gestion des dchets. Il sera plus facile de mettre en uvre de nouveaux processus nanotechnologiques ou des processus modifis dans le cas des oprations pour lesquelles il existe des systmes de sant et de scurit et des systmes dassurance de la qualit bien tablis et conformes aux normes sur les systmes de gestion.

    Dans le cas des textiles nanofinis, il faut tenir compte du nano-objet qui est appliqu au tissu. Les techniques de pulvrisation, les bains chimiques et ladhsion lectrostatique sont des mthodes dapplication gnrales. Certaines de ces techniques sont similaires aux mthodes actuelles post-traitement, comme la teinture, mais elles devront probablement tre adaptes pour les nanomatriaux.

    Dans les cas des nanocomposites, la matrice doit tre produite en premier et les fibres doivent tre fabriques par la suite. Les techniques traditionnelles de fabrication des fibres peuvent tre utilises pour la fabrication des nanocomposites. Si le processus peut tre compatible avec les matriaux composites, les changements de proprits, comme la rsistance, peuvent compliquer le processus.

    Les textiles nanofibreux seront plus complexes et exigeront de nouveaux processus, de la fabrication des fibres de base la production du textile fini. Pour atteindre les dimensions des nanofibres, de nouvelles techniques de fabrication, de llectrofilage au filage mcanique devront tre utilises. Les techniques de post-tirage des produits faonns et non faonns devront tre modifies pour lassemblage du support fibreux. un niveau lev, le processus utilis peut se rapprocher de ceux utiliss pour les fibres macromtriques; linfrastructure actuelle peut ne pas tre compatible la fabrication de textiles nanofibreux.

    e) Mthodes dessai et caractrisation

    Les mthodes dessai et la caractrisation sont essentielles pour tout secteur industriel. La capacit dcrire prcisment et exactement un matriau jusquau produit final est importante pour dfinir les caractristiques de contrle cls qui seront utilises pour assurer la qualit du produit.

    La mise lessai et la caractrisation des nanotextiles peuvent prsenter des dfis qui nexistent pas avec les tissus traditionnels. une macro-chelle par contre, comme dans les tests dusure ou de tension, les mmes moyens sont utiliss pour la mise lessai de matriaux ou de composantes nanotechnologiques. Lintgrit dun nanomatriau peut tre certifie par le fournisseur, mais si elle est vrifie linterne, des techniques avances de microscopie, de calorimtrie et de spectroscopie devront tre utilises pour les nanomatriaux ou les surfaces nanostructures. Les normes peuvent tre une ressource pour les exigences en matire dessai et les pratiques exemplaires permettant de faire de telles mesures.

    Les fiches techniques des matriaux sont essentielles la fabrication. Les nanomatriaux ont des proprits uniques exigeant un contrle troit des paramtres, afin que leur rendement ne soit pas modifi. Si un lot de nanoparticules utilises pour le processus de nanofinition nest pas conforme aux spcifications, le rendement du produit fini pourrait ne pas tre celui escompt. En plus de la taille, dautres paramtres pourraient ncessiter un contrle troit. Les normes sur les spcifications des matriaux en sont encore aux premires tapes de dveloppement. La recherche porte principalement sur les nanotechnologies, avant le passage la production. Lorsque la recherche sera rendue ltape de la production, des normes de production, comme les spcifications des matriaux, seront plus frquentes. Les normes de produit propres aux diffrents secteurs (p. ex., revtements des nanotextiles) devront tre labores avec laide de lindustrie, qui pourrait fournir le contenu technique.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    17

    Les valuations de la qualit et la certification des produits sont dautres facteurs importants.

    Dans le cas du produit fini, les normes de rendement ne ncessiteront probablement pas de rvision. Elles pourraient tre rehausses, en raison de la fonction amliore du produit, mais la mthode de mise lessai demeurera la mme. La conformit avec les exigences des normes de produit, lorsquelle est dj exige par des rglements ou des spcifications dachat par un client, devra continuer. La conformit des produits avec les exigences (dans le cas des projets de nouveaux produits) peut tre vrifie par des tests types , puis faire lobjet dexamens priodiques (visites de suivi) afin de dterminer si le produit respecte toujours les critres de rendement tablis conformment aux exigences dun organisme dhomologation.

    Les normes sur les systmes de gestion, y compris les normes ISO 9001 et ISO 14001respectivement, promeuvent lassurance de la qualit et la grance environnementale. Lapplication de ces normes peut tre une exigence du client ou peut tre un des lments de lengagement de la compagnie envers la qualit et la responsabilit sociale. Lorsque de telles normes sont en place, lanalyse et les contrles visant les nanomatriaux et les processus connexes peuvent tre plus facilement mis en uvre. Par exemple, les tapes suivre, lajout ou la modification de matriaux ou des procds conformment, par exemple, la norme ISO 9001, seraient dj compris et documents dans les politiques et les procdures de la compagnie).

    Enfin, les contrles en matire de sant, de scurit et denvironnement relatifs aux nanotextiles seront rehausss par les normes. LISO a tabli des normes dvaluation des risques et de sant et scurit au travail pour les nanotechnologies qui pourront servir de point de dpart pour assurer la scurit au travail et attnuer les risques. Toutes les rponses nont pas t trouves puisquon ne peut prvoir o les recherches mneront, quels nouveaux nanomatriaux pourraient tre utiliss et comment ils pourraient tre utiliss. Toutefois, les normes du comit ISO/TC228, y compris les normes que le Groupe CSA a adoptes au Canada, englobent les principes de prcaution et danalyse du cycle de vie. Ces principes sont tous deux reconnus comme des principes importants par les territoires de comptence du Canada o la question a t tudie (voir la section 6e).

    Lindustrie textile est familire avec les obstacles que prsentent les proccupations sanitaires au travail et des clients au sujet des matriaux. Les nanomatriaux ne font pas exception ces contrles. Les contrles actuels des installations peuvent rvler la ncessit damliorer diffrents aspects des installations, entre autres les systmes de ventilation, lquipement de protection individuelle et le traitement des dchets.

    Les mthodes dvaluation de la toxicit des nanomatriaux sont encore un stade prcoce de dveloppement, mais des progrs ont t accomplis, par exemple, en ce qui concerne les activits rglementaires mondiales de mise lessai des nanomatriaux de lOrganisation de coopration et de dveloppement conomiques (OCDE). Cela se fait en plus des travaux de recherches sur la toxicit des nanomatriaux effectus par plusieurs pays. Les nouvelles normes des comits ISO/TC229 et IEC/TC113 sur lutilisation scuritaire et responsable des nanomatriaux sont en cours dlaboration. Les listes des normes publies et en cours de rdaction sont prsentes aux annexes B et C.

    Les normes sont dveloppes en fonction des intrts du public, de lindustrie et des autorits rglementaires. Lindustrie qui recherche des conseils objectifs sur lintgration des nanotechnologies dans les textiles peut se fier aux normes. 6. Normes Comment elles sont dveloppes

    a) Organismes dlaboration de normes

    Une organisation dlaboration de normes (OEN) utilise un processus accrdit qui respecte les critres pour llaboration ouverte et uniforme de contenu normatif. LOEN sert dorganisateurs ou de

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    18

    facilitateur du processus et non de rdacteur de la norme. La rdaction ou cration est la responsabilit dun comit dexperts technique dans le domaine applicable. Ce comit comprend souvent une grande diversit dintrts, y compris, sans sy limiter, ceux de lindustrie, des organismes de rglementation, du grand public et des utilisateurs.

    Selon le processus accrdit de dveloppement des normes, aprs la rdaction dune bauche et une fois que les membres du comit ont atteint un consensus, il y a une tape dexamen par le public suivi dun vote des membres (scrutin). Selon le processus, une fois la norme approuve par le vote et une rsolution des membres, elle est publie. Les normes sont maintenues et mises jour intervalle rgulier, habituellement par le mme comit relevant de lOEN.

    Au Canada, le Groupe CSA (CSA) avec trois autres OEN, est une organisation accrdite par le Conseil canadien des normes (CCN) qui assume la responsabilit du dveloppement, de lapprobation, de la prparation, de la publication et de la maintenance des normes. Les trois autres OEN du Canada accrdits par le CNC sont le Bureau de normalisation du Qubec, lOffice des normes gnrales du Canada et les Laboratoires des assureurs du Canada. Chacun des quatre OEN a des champs clairement dfinis dlaboration de normes avec des responsabilits et des sujets prcis couvrir[1].

    lchelle mondiale, lISO et la CEI supervisent le dveloppement de normes internationales auquel les pays membres participent par leur systme national de normes. La structure de ces systmes varie selon le pays, mais au Canada, cest le Conseil canadien des normes (CCN) qui reprsente le systme de normes nationales (SNN) du Canada et qui participe lISO et la CEI.

    Il existe plusieurs OEN au monde, certains tant un point dentre direct pour la participation dun pays lISO et la CEI. Dautres sont reprsentes par une entit collective. Aux tats-Unis, il y a plus de 200 OEN. Cest le American National Standards Institute (ANSI) qui accrdite les OEN avec des processus de dveloppement admissibles. ANSI est le point dentre des tats-Unis lISO et la CEI. Aux tats-Unis, les comits techniques sont appels U.S. Technical Advisory Groups.

    Les OEN comprennent galement les organismes comme la American Society for Testing and Materials, le Technical Association of the Pulp and Paper Industry, lInstitute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) et dautres avec des mandats et des membres nationaux et internationaux. La coopration et la collaboration entre les OEN sont frquentes et sont habituellement rgies par les protocoles dentente. Il peut galement y avoir publication conjointe de normes par entente entre les organismes; par exemple, le comit IEC/TC113 et lIEEE ont une entente en vertu de laquelle les deux logos sont apposs sur les normes et les deux organismes ont publi conjointement une norme sur les nanotubes de carbone.

    b) Accrditation des Organisations dlaboration de normes (OEN) et le Systme de normes national du Canada

    Le Conseil canadien des normes est une socit dtat et un membre du portefeuille dIndustrie

    Canada. Au Canada, le SNN est dirig par le CCN, dont le mandat est de coordonner et de superviser les efforts du systme, qui comprend les organisations et les personnes participant llaboration, la promotion et la mise en uvre de normes volontaires. Les gouvernements, les entreprises, lindustrie et les organisations de consommateurs sont des intervenants cls de ce systme. Un des rles de la CCN est daccrditer les organismes qui laborent des normes. Le CCN est aussi le point dinformation canadien de lOrganisation mondiale du commerce et de lAccord de libre-change nord-amricain. Il reprsente le Canada lOrganisation internationale de normalisation et la Commission lectrotechnique internationale. Le rle du CCN, qui consiste en vertu de la Loi sur le Conseil canadien des normes faciliter et grer pour le compte du Canada la participation des Canadiens aux activits de normalisation de lISO et de la CEI, revt une importance stratgique pour lconomie, le dveloppement durable, le bien-tre des Canadiens et les changes commerciaux.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    19

    c) Normes internationales de lOrganisation internationale de normalisation (ISO) et de la CEI

    LISO et la CEI sont des organismes non gouvernementaux composs dorganismes de rglementations nationaux ou de comits responsables de la prparation et de la publication de normes internationales dans plusieurs domaines et dans les domaines de llectricit et de llectronique respectivement. Dans le cas des normes internationales, des experts bnvoles des pays membres participent activement aux travaux du comit technique et ont lobligation de voter, de fournir et dorganiser leur opinion nationale en tenant compte de tous les groupes intresss lchelle nationale. La stratgie nationale de participation du Canada lISO et la CEI vise les objectifs suivants :

    - Participer llaboration de normes internationales - Participer aux premires tapes de dveloppement - Influer sur les normes produites par lISO et la CEI - Promouvoir ladoption des normes de lISO et de la CEI pour quelles soient adoptes au

    Canada.

    Les tapes des projets de lISO et de la CEI sont prsentes au tableau 2. Des renseignements additionnels sont prsents au http://www.iso.org et au www.iec.ch. Tableau 2 : Stades des projets de lISO et de la CEI[38]

    Document connexe Stade du projet

    Nom Abrviation

    tape prliminaire lment de travail prliminaire

    ETP

    tape de la proposition Nouvelle proposition dlment de travail NP Stade prliminaire Projet de travail WD Stade Comit Projet de Comit CD Stade Enqute Projet pour enqute

    Projet de norme internationale Projet de comit pour vote

    ISO/DIS IEC/CDV

    Stade Approbation Projet final de norme internationale FDIS Stade Publication Norme internationale ISO, IEC ou ISO/IEC

    d) Comits miroir du CCN

    En tant que reprsentant dun pays membre participant lISO et la CEI, le CCN, souvent accompagn par un OEN accrdit par le CCN, facilite le processus de ngociation et de cration de consensus entre les intervenants nationaux dans des comits miroirs du CCN et, par lintermdiaire de ces comits, contribue au processus de ngociation internationale et de cration de consensus pour les normes internationales. Il doit y avoir une collaboration troite et une synergie entre les travaux de normalisation internationaux se droulant dans les comits techniques nationaux et les travaux de normalisation nationaux se droulant dans les comits miroir du CCN.

    Conjointement avec le CCN, le Groupe CSA facilite les travaux du comit miroir du CCN pour les comits ISO/TC229 et IEC/TC113 pour les nanotechnologies. Des runions internationales ont lieu deux fois par anne jusqu maintenant. En date du 20 mars 2012, le Comit miroir du CCN sur les nanotechnologies comptait 90 membres et se runit habituellement un mois avant et aprs les runions internationales dans diffrentes villes du Canada. Le comit sest runi la dernire fois Montral, en mars 2012.

    En plus des reprsentants du secteur de la recherche, de lindustrie, du grand public et des consommateurs, le Comit miroir du CCN sur les nanotechnologies comprend des membres du Conseil

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    20

    national de recherches du Canada (CNRC), de Sant Canada, dEnvironnement Canada, dIndustrie Canada, de lAgence canadienne dinspection des aliments et dAffaires trangres et Commerce international Canada. Les membres du CNRC et de Sant Canada ont jou et continuent de jouer un rle de premier plan pour des projets prcis de normes (lots de travaux) et dans les groupes de travail relatif au comit ISO/TC229.

    Les comits miroirs du CCN doivent accomplir les tches cls suivantes :

    - Faire un suivi sur les travaux internationaux de normalisation dans leur domaine dactivit - Participer activement ces travaux en consultant les intervenants nationaux (comme les

    fabricants, les utilisateurs, les professionnels et le gouvernement) - Formuler le point de vue national et voter sur les projets de norme internationale

    Le personnel de lindustrie travaillant dans le domaine des nanotextiles est invit se joindre au

    Comit miroir du CCN sur les nanotechnologies en tant que membres bnvoles. Communiquez avec Brian Haydon, du Groupe CSA, au [email protected]

    e) Adoption nationale de normes de lISO et de la CEI

    Ladoption est la publication dune norme nationale fonde sur une norme internationale connexe. Ladoption peut tre intgrale ou contenir certaines modifications adaptes aux conditions nationales. Les normes rsultant du processus international dlaboration de normes (normes de lISO et de la CEI) peuvent, lorsquelles sont publies, tre examines lchelle nationale et tre adoptes comme normes nationales du Canada pour utilisation volontaire subsquente ou pour tre cites en rfrence dans des rglements canadiens. Le processus de cette activit accrdite par le CCN pour les normes sur la nanotechnologie des comits ISO/TC229 ou IEC/TC113 est facilit par le Groupe CSA. Cela comprend lexamen public, ouvert aux commentaires provenant de toutes les sources, le dveloppement, lexamen et le scrutin par un comit technique de CSA. En gnral, une norme nationale du Canada est une norme approuve par consensus, prpare par un OEN accrdit et approuve par le Conseil canadien des normes.

    Le Canada est sur le point dadopter une des normes du comit ISO/TC229. Il sagit de la norme ISO/TR 12885:2008 Nanotechnologies -- Pratiques de scurit dans les arrangements professionnels relatifs aux nanotechnologies. Le Canada, par lintermdiaire du Comit miroir du CCN sur les nanotechnologies, a contribu llaboration de ce document international. Le Comit technique Nano-SST du Groupe CSA, qui adopte cette norme pour quelle soit utilise au Canada, a ajout du contenu propre au Canada pour en faciliter lutilisation et pour intgrer des conseils importants dcoulant des recherches et des meilleures pratiques canadiennes, y compris le principe de prcaution. La norme adopte (CSA Z12885) a t renomme Nanotechnologies Exposure control program for engineered nanomaterials in occupational settings (voir lannexe D pour un bref sommaire).

    Une autre norme qui fait lobjet dun examen par le Comit technique Nano-SST du Groupe CSA aux fins dadoption est la norme ISO/TR 13121:2011 Nanotechnologies -- valuation des risques associs aux nanomatriaux (voir lannexe D pour un bref sommaire).

    Ces deux normes appuient la recommandation de la Commission de lthique de la science et de la technologie du Qubec voulant que le gouvernement du Qubec, guid par le principe de prcaution et dans une perspective de dveloppement durable, se proccupe de toutes les phases du cycle de vie dun produit issu des nanotechnologies ou comportant des lments nanomtriques et qu cet effet il intgre la notion de cycle de vie dans toutes ses politiques o une telle approche est approprie, de faon viter toute consquence dommageable dune innovation technologique sur la sant et sur lenvironnement.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    21

    Le processus dlaboration des normes du Groupe CSA, applicable ladoption des normes ISO ou CEI, est reprsent la figure 3. Un reprsentant de lindustrie textile sige titre de membre associ au Comit technique Nano-SST du Groupe CSA.

    tape 0 - Demande dedfinition de projet

    tape 1 - valuationvaluation Autorisation

    Avis d'intention

    tape 2 - bauchePrparer un document de

    travail Calendrier deprojet

    tape 3 - Atteinte d'un consensusRunion/Rdaction d'bauches

    tape 4 - EnquteExamen public Le CT atteint un consensus

    Examen interne (examen de la qualit et modificationspralables l'approbation)

    tape 5 - ApprobationApprobation du contenu

    technique Approbation dela procdure

    tape 6 - Publicationdition finale Approbation

    par le CNN Publicationtape 7 - Maintenance

    Figure 3 : Processus d'laboration de normes du Groupe CSAG[39] Source : CSA Group standards development process 7. Progrs en matire dadoption des normes de lISO et de la CEI sur

    les nanotechnologies

    a) La mthode adopte par les comits ISO/TC229 et IEC/TC113

    Les principaux objectifs du comit ISO/TC229 sont les suivants : - Soutenir le dveloppement durable et responsable des nanotechnologies - Faciliter le commerce international des produits et des systmes nanotechnologiques - Amliorer la qualit, la scurit et la protection de lenvironnement et des consommateurs

    des nanotechnologies et favoriser lutilisation rationnelle des ressources naturelles - Promouvoir les pratiques exemplaires pour la production, lutilisation et lalination des

    nanomatriaux et des produits nanotechnologiques.

    Le comit ISO/TC229 est prsid et administr (secrtariat) par le Royaume-Uni et le comit IEC/TC113 est prsid par les tats-Unis et administr par lAllemagne. Pour une plus grande efficacit, les travaux de ces comits ont t rpartis entre diffrents groupes de travail (GT).

    Comme dans le cas de plusieurs autres comits techniques de lISO ou de la CEI, le travail est confi des sous-comits plus indpendants. Dans le cas des nanotechnologies, on a admis ds le dpart quil tait important que les diffrents sous-groupes communiquent entre eux. Une structure de sous-groupes de travail, plutt que des sous-comits a t juge plus approprie pour sassurer qu lchelle internationale, tous les sous-groupes se runissent en mme temps que les groupes de travail,

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    22

    mais quils se joignent eux pour des sances plnires au dbut et la fin des runions du comit ISO/TC229 (qui ont lieu aux six mois).

    Chaque groupe de travail des comits ISO/TC229 et IEC/TC113 est associ un pays qui sest port volontaire pour accueillir ses activits. Au sein de chaque groupe de travail, des projets sont labors conformment au processus dlaboration des normes ISO/CEI et visent la production de rapports techniques, de spcifications techniques ou de normes internationales, conformment un plan daffaires tabli par le comit technique.

    Dans le cas des comits ISO/TC229, Nanotechnologies et IEC/TC113, Nanotechnologies -- Normalisation des produits et des systmes lectriques et lectroniques, les comits de travail sont les suivants : GTM1 des comits ISO/TC229 et IEC/TC113 : Terminologie et nomenclature (anim par

    le Canada) ISO/IEC (anim par le Canada) ISO/IEC

    GTM2 des comits ISO/TC229 et IEC/TC113 : Mesures et caractrisation (anim par le Japon) ISO/IEC GT3 du comit ISO/TC229 : Sant, scurit et aspects

    environnementaux (anim par les tats-Unis) ISO

    GT4 du comit ISO/TC229 : Caractristiques matrielles (anim par la Chine) ISO GT3 du comit IEC/TC113 : valuation du rendement (anim par lAllemagne) CEI GTM=Groupe de travail mixe GT=Groupe de travail

    b) GTM1, Terminologie et nomenclature (anim par le Canada) ISO/IEC

    Un langage commun est une priorit pour assurer une communication efficace entre les pays. Le Canada, titre danimateur du GTM1, Terminologie et nomenclature, a pris de lavance grce un document produit par le Royaume-Uni et contenant des dfinitions prliminaires pour une diversit de termes relatifs la nanotechnologie et disponible en 2006. Ce document fondateur a men llaboration dune terminologie scientifique. Une approche hirarchique a t utilise, les termes tant placs en relation les uns avec les autres, lobjectif initial tait ltablissement dun vocabulaire conjoint ISO/CEI en dix parties contenant les dfinitions de termes propres la nanotechnologie. Un critre dinclusion au vocabulaire tait le caractre unique et la spcificit une chelle nanomtrique afin dviter la prolifration inutile du prfixe nano .

    c) GTM2, Mesures et caractrisation (anim par le Japon) ISO/IEC

    Dans le cas du GTM2, Mesures et caractrisations, les travaux ont dabord port sur des mthodes de mesures des nanotubes de carbone sous la direction des tats-Unis et du Japon. Ces travaux ont couvert plusieurs des instruments de mesure uniques utiliss dans les nanotechnologies. Mme si elles portaient sur une famille de nanomatriaux en particulier, on a reconnu que les mthodes de mesure pourraient servir de modle pour llaboration subsquente de normes de mesures et de caractrisation dautres nanomatriaux. Les normes qui intressent les innovateurs en matire de nanotextiles sont celles qui portent sur 1) la mesure, la mise lessai et la diffrentiation des matriaux; et 2) crent des matriaux de rfrence standard qui sont homologus comme possdant des caractristiques traables un systme fondamental dunits de mesure physiques.

    d) GT3, Sant, scurit et aspects environnementaux (anim par les tats-Unis) ISO

    Dans le cas du GT3, Sant, scurit et aspects environnementaux, on a commenc travailler des projets sur les pratiques de scurit dans les arrangements professionnels relatifs aux nanotechnologies et tenter de caractriser les paramtres des nanomatriaux qui pourraient tre prioritaires pour les valuations toxicologiques. Dautres projets portant sur la sant et la scurit au travail et les fiches signaltiques des fournisseurs (MSDS) ainsi que sur les valuations toxicologiques. Les normes de ce groupe sont reconnues comme une source de lignes directrices dans ce domaine. LOCDE labore galement des protocoles rglementaires sur la sant, la scurit et les aspects environnementaux des nanotechnologies lchelle internationale et lchelle nationale avec diffrents pays, dont le Canada, les tats-Unis et lUnion europenne. Ces activits sont surveilles de prs par le

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    23

    comit ISO/TC229 afin de minimiser les risques de ddoublement et dencourager la collaboration. De plus, la reprsentation des intrts des consommateurs au Comit technique Nano-SST a permis au Canada de donner son avis sur les projets du GT3, en plus de la participation des gouvernements fdraux et provinciaux, du secteur de la recherche et de lindustrie.

    e) GT4, Caractristiques matrielles (anim par la Chine) ISO

    Le GT4, Caractristiques matrielles, a t ajout en 2008 parce quon a reconnu quil tait essentiel pour la commercialisation des nanomatriaux davoir des normes facilitant leur commerce. La caractrisation de certains matriaux a t entame et lon a reconnu qu mesure que la science voluera, il pourrait tre possible dtablir des caractristiques gnriques. Cependant, les travaux propres certaines applications avanceront probablement plus rapidement dans les comits techniques ISO/IEC sur les diffrents produits, par une collaboration avec le comit ISO/TC229; par exemple, le comit ISO/TC38, Textiles.

    Afin dassurer une commercialisation responsable et thique des nanotextiles sur le march mondial, il est essentiel de dvelopper des normes reconnues internationalement pour dcrire et utiliser les produits nanotextiles. En plus de soutenir la commercialisation, les normes soutiennent galement le dveloppement de marchs et servent de fondement pour la caractrisation et la rptabilit des caractristiques des matires premires et servir de fondement pour les rglements appropris. Les normes qui intressent les innovateurs du domaine des nanotextiles sont celles qui 1) dcrivent et caractrisent les matires premires et 2) sentendent sur les caractristiques des produits commerciaux o la nanospcificit est requise.

    f) GT3, valuation du rendement (anim par lAllemagne) CEI

    Dans le cas du GT3, valuation du rendement, on a opt sur une approche axe sur le produit, puisque la valeur des normes pour les produits lectriques et lectroniques nanotechnologiques dcoule de lassurance que la qualit ne sera pas compromise par lajout de caractristiques nanotechnologiques, mais quelle est vrifie et contrle durant les processus de production. Les normes qui respectent le plan oprationnel du comit IEC/TC113 abordent toutes les tapes du cycle de vie des produits lectrotechniques amliors par la nanotechnologie. Les activits de normalisations sont axes sur les produits dont le rendement est li de faon inhrente lutilisation de nanomatriaux et de nanoprocessus. Des secteurs qui sont couverts par ces normes sont les piles nanotechnologiques, les cellules photovoltaques, les dispositifs dclairage et les produits lectroniques imprims. lheure actuelle, le comit IEC/TC113 se concentre sur les processus de nanofabrication et sur la gestion de la qualit. Les innovateurs du domaine des nanotextiles qui appliquent des capacits lectriques aux textiles pourraient tre intresss par les travaux de ce comit technique.

    g) tat des normes ISO/IEC pour les nanotechnologies en 2012

    En 2012, sept ans aprs la formation du comit TC229, les comits ISO/TC229 et IEC/TC113 ont publi 23 normes (voir lannexe B) et un nombre gal de normes sont diffrentes tapes dachvement (voir lannexe C). Il y a maintenant 34 pays membres du comit ISO/TC229 et 17 pays membres du comit IEC/TC113.

    La diffusion des dix normes publies en 2011 et des six qui seront publies en 2012 est prioritaire, afin dassurer que les utilisateurs potentiels sachent quelles sont disponibles. La communication entre les associations de lindustrie, comme le Groupe CTT, est importante afin de faire connatre les normes aux membres qui appliquent les nanotechnologies aux matriaux, composantes et produits.

    De nouveaux projets de normes pourraient tre proposs lISO ou la CEI pour rpondre aux besoins de lindustrie, grce la participation de lindustrie. Communiquez avec Brian Haydon, Groupe CSA, [email protected]

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    24

    h) Maintenance et mise jour des normes

    Les processus dlaboration des normes de lISO et de la CEI comprennent une maintenance priodique des normes pour assurer que ces documents volutifs voluent au mme rythme que la technologie. De plus, les processus de lISO et de la CEI portent sur diffrents types de normes, ce qui est un avantage dans un domaine mergent comme celui de la nanotechnologie. Lvolution de ces documents peut se faire dans des ditions successives. Une norme peut dabord tre dsigne comme informative, comme dans le cas dun rapport technique (TR) (donnes tires dun sondage effectu auprs dorganismes nationaux, donnes sur les travaux effectus par dautres organisations internationales ou donnes sur ltat de la technologie par rapport aux normes dorganismes nationaux sur un sujet donn). Un comit peut alors prsenter des exigences plus normatives sur le mme sujet dans une dition subsquente, la seconde tape tant celle des spcifications techniques (TS) (sujet toujours en cours de dveloppement puisque le domaine continue dvoluer). La troisime tape est celle de la norme internationale qui contient principalement des exigences normatives. Ce processus est bien adapt la nature volutive des nanotechnologies, qui passent dun contenu domin par la recherche, principalement des directives et des pratiques exemplaires la commercialisation, o les exigences sont plus importantes. Des domaines plus matures peuvent sauter ces tapes, mais pour les nanotechnologies, un rapport technique est souvent le point de dpart menant la cration de cadres et la comprhension des pratiques exemplaires et est suivi dune spcification technique et ventuellement, dune norme internationale dans les ditions subsquentes.

    Les normes voluent et changent avec les nouvelles technologies. Lexamen des rvisions et des nouvelles normes est un exercice important que lindustrie du textile connat bien. Dans le cas des nanotechnologies, la participation au Comit miroir Nano-SST en tant que membre de lindustrie ou de reprsentant dune association industrielle est un moyen de contribuer au processus. Les membres de lindustrie textile peuvent sabonner aux mises jour des OEN afin de suivre les nouveaux dveloppements dans le domaine des nanotextiles. Il est recommand dtablir de nouveaux liens avec le Groupe CSA, le comit miroir Nano-SST et dautres OEN.

    Les normes sont des documents volutifs et sont modifies paralllement lvolution de la technologie. Participer au processus dlaboration de normes au sein de diffrents comits peut aider les innovateurs de lindustrie des nanotextiles. En plus dlaborer des normes, les comits de normalisation organisent souvent des activits utiles au Canada et ailleurs. De plus, les membres participant aux comits dlaboration des normes crent souvent entre eux des liens leur permettant de partager des renseignements.

    i) Rle du Groupe CSA en ce qui concerne les normes relatives aux nanotechnologies

    LAssociation canadienne de normalisation est un organisme sans but lucratif constitu de membres dont les activits visent rpondre aux besoins du milieu des affaires, de lindustrie, du gouvernement et des consommateurs du Canada et du monde entier. En tant quorganisme ax sur les solutions, le Groupe CSA uvre au Canada et sur la scne internationale en vue dlaborer des normes qui rpondent des besoins rels tels que lamlioration de la sant et de la scurit publiques et tente daccrotre la qualit de vie des gens, de contribuer la protection de lenvironnement ainsi que de faciliter les changes commerciaux.

    Le Groupe CSA labore des normes qui rpondent aux besoins des Canadiens et qui pourront tre mises en application dun bout lautre du pays. Sur la scne mondiale, le Groupe CSA dploie des efforts colossaux pour assurer la dfense de nos intrts nationaux et faire en sorte que la position canadienne soit prise en considration. Ces efforts sont particulirement vidents dans le domaine des nanotechnologies, afin de rpondre aux besoins des intervenants canadiens. Le Groupe CSA a men la dlgation canadienne 15 runions du comit ISO/TC229 depuis la runion inaugurale tenue Londres en Angleterre, en dcembre 2005 jusqu la plus rcente tenue Johannesburg en Afrique du Sud en novembre 2011.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    25

    Le Groupe CSA prend une part active aux travaux des groupes et des forums internationaux qui laborent des normes visant faciliter les changes commerciaux ainsi qu favoriser la sant et le bien-tre. Le Groupe CSA labore galement des normes nationales, dont certaines propres un usage canadien, tandis que dautres sont des adoptions de normes internationales ISO et CEI. La politique du Groupe CSA est dharmoniser ses normes avec les normes internationales chaque fois que la situation le permet, tout en respectant les besoins de la socit canadienne et de ses clients, canadiens et internationaux.

    Nous recommandons aux innovateurs du secteur des textiles de participer aux travaux internationaux sur les normes relatives aux nanotechnologies. Une autre option envisager serait dlaborer des normes nationales pour les textiles afin de documenter les pratiques exemplaires, les lignes directrices ou les exigences utilises au Canada dans un domaine qui na pas encore t abord lchelle internationale. De telles normes nationales peuvent souvent tre labores et adoptes dans des dlais plus courts que les normes internationales. Les normes nationales publies par le Groupe CSA peuvent ensuite tre utilises au Canada et servir de documents fondateurs pour les normes internationales, que le Canada pourrait proposer lISO ou la CEI. 8. Activits internationales relatives la normalisation dans le

    domaine des nanotextiles

    a) Collaborations en matire de normes et de rglementation

    Dans le cas des nanotechnologies, on a adopt la stratgie de la norme internationale dabord . Cest une approche unique puisque dans plusieurs secteurs traditionnels, les normes nationales sont labores en premier. Ces normes sont souvent suivies, plusieurs annes plus tard, defforts exhaustifs visant les harmoniser en normes internationales applicables plusieurs pays. Les pays membres fondateurs du comit ISO/TC229 ont compris ds le dpart que la recherche et le commerce des nanotechnologies se font dj lchelle mondiale et ont convenu dadopter une approche mondiale et de dvelopper une norme internationale ds le dbut. Les obstacles au commerce international sont minimiss ds le dpart afin de favoriser la prosprit conomique et sociale cre par les nanotechnologies.

    Les aspects rglementaires des nanotechnologies et les moyens de mise en uvre peuvent varier selon les pays, en raison de leurs structures diffrentes. Cependant, il y a nanmoins collaboration entre les gouvernements sur les aspects rglementaires, dans le cadre du Groupe de travail de lOCDE sur la nanotechnologie et du Groupe de travail de lOCDE sur les nanomatriaux manufacturs. De mme, lOCDE et le comit ISO/TC229 ont une relation officielle en vertu de laquelle ils partagent les renseignements dintrt commun aux runions de chacune des deux organisations.

    De plus, le Canada et les tats-Unis prvoient crer ensemble un Conseil de coopration en matire de rglementation pour assurer la coopration dans certains domaines, y compris la nanotechnologie. La publication de normes internationales par les comits ISO/TC229 et IEC/TC113 permet aux organismes de rglementation canadiens et amricains denvisager de faire rfrence ces normes.

    b) tats-Unis

    Les tats-Unis, dans le cadre de leur initiative nationale sur les nanotechnologies dirigent les activits de plus de 25 organismes au pays, en plus de leur offrir du financement. Cette initiative est un point central de communication, de collaboration et de coopration pour les agences fdrales qui font de la recherche dans le domaine des nanotechnologies. Ses directives sont notamment de :

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    26

    - Soutenir pleinement llaboration de normes, de documents et dinstruments de rfrence, doutils de mesure et de calcul ncessaires pour mesurer, caractriser et prvoir les proprits des matriaux nanomtriques.

    - Participer aux organisations nationales et internationales charges de dvelopper les lignes directrices, les plans et les normes en matire de commerce, de commercialisation et de rglementation pour lutilisation scuritaire des nanotechnologies.

    Dans la mme veine, on trouve la citation suivante sur le Nanoportail du gouvernement du Canada[40] : Le gouvernement du Canada est conscient quil faut adopter une dmarche mesure de faon que les applications nanotechnologiques soient intgres dans la vie des Canadiens de manire responsable. Il se donnera ainsi les moyens de considrer non seulement les dfis scientifiques et techniques poss par les nanotechnologies, mais aussi les bnfices potentiels et risques possibles, et les rpercussions de ces nouvelles disciplines scientifiques sur les plans conomique, thique, juridique, social, sanitaire et environnemental. La collaboration en matire dlaboration de normes entre le Canada et les tats-Unis appuie lorientation de chacun des pays en matire de nanotechnologies. La dlgation canadienne prsente aux runions internationales du comit ISO/TC229 travaillent en troite collaboration avec les dlgus des tats-Unis membres du Groupe consultatif technique accrdit par ANCI au comit ISO/TC229, lquivalent du Comit miroir du CCN pour le comit ISO/TC229, particulirement lorsquil faut faire valoir la position de lAmrique du Nord au cours de runions internationales. Si des enjeux concernant les nanotextiles sont soulevs, les homologues amricains des membres du Comit miroir Nano-SST du Canada sont prts collaborer. Il y a trs peu de signes que des normes sont en cours dlaboration aux tats-Unis, particulirement dans le cas des nanotextiles.

    c) Union europenne

    La recherche sur les nanotextiles est trs avance dans les pays europens. Parmi les laboratoires dessai de lindustrie textile, citons notamment le Hohenstein Institute, un centre dessai reconnu en vertu de la norme DIN EN ISO/IEC 17025 Exigences gnrales concernant la comptence des laboratoires dtalonnages et dessais. Les normes en vigueur comprennent les normes OEKO-TEX. Ces normes sont reconnues et appliques dans lindustrie du textile. Leur applicabilit aux produits textiles nanotechnologiques devra tre value.

    Des renseignements prliminaires rvlent que le GT4, Caractristiques matrielles, du comit ISO/TC229 a encourag lAllemagne prparer une prsentation pour la prochaine runion du comit en juin 2012 sur les textiles superhydrophobes pour un nouveau projet de norme sur les caractristiques matrielles. Si cette proposition volue jusqu devenir une proposition dtude nouvelle (NP) du comit ISO/TC229, les membres de lindustrie textile canadienne qui se sont joints au Comit miroir Nano-STT pourront participer aux futurs travaux titre dexperts.

    d) Pays asiatiques

    Tawan, le Japon et la Chine ont adopt des normes nationales propres aux nanotextiles et aux proprits relatives aux nanotextiles. Ces normes, qui pourraient tre traduites en partie, particulirement celles de Tawan, sont mentionnes ci-aprs.

    TN 001 : Vrification nanomtrique du revtement dsodorisant avec photocatalyseurs - Spcifications permettant de dterminer les proprits dsodorisantes dun nanorevtement

    avec photocatalyseurs. - Contient deux mthodes dessais pour dterminer la taille et les caractristiques du

    revtement.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    27

    TN 006 : Norme sur les cuirs synthtiques en polyurthane antiabrasif - Application de nanopoudres (y compris de la nanoargile) sur des cuirs synthtiques en

    polyurthane. - Dterminer si lajout de nanomatriaux amliore les rsultats des tests dusure effectus sur

    le mme matriau de base.

    TN 013 : Norme sur les textiles mnagers antibactriens avec nanoargent - Pour les textiles nanotechnologiques imprgns dargent devant tre utiliss dans les

    meubles. - Mthodes de mesure de la taille par microscopie lectronique par balayage (MEB) et

    spectromtrie dispersion dnergie (SDE) ainsi que des tests des caractristiques des nanomatriaux par calcul du nombre de bactries dans les chantillons.

    TN 017 : Norme sur les bas antibactriens nanoparticules dargent - Tests et exigences dhomologation de bas antibactriens avec nanoargent. - Comprend des mthodes de mesure de la taille par MEB et SDE, des proprits

    antibactriennes sous diffrentes conditions de culture et des tests dirritation cutane et de toxicit orale.

    - Exigences relatives au rendement aprs lavage, etc.

    TN 022 : Norme sur les textiles infrarouges lointains nanominraux - Homologation de textiles nanotechnologiques radiation thermique infrarouges lointains. - Les tests portent sur la mesure de la taille laide de la MBE et de la SME, des proprits

    dmission dinfrarouges lointains (missivit), la vrification des proprits thermiques, de la durabilit au lavage et de lirritation cutane.

    TN 023 : Normes sur les textiles pour articles de linge de maison revtement de protection

    contre les UV - Pour les nanotextiles de protection aux UV appliqus aux meubles. - Mthodes dessai et spcifications pour lpaisseur du revtement, le facteur de protection

    aux UV et le facteur de durabilit connexe.

    TN 024 : Norme sur les textiles antibactriens avec nanoargent - Vrification de la taille nanomtrique par MBE et SDE; vrification des proprits

    antibactriennes avec des contrles pour les bactries S. aureus et pneumoniae. - Confirmation de la non-irratibilit pour la peau et de la non-toxicit par exposition orale.

    TN 025 : Norme sur les nanomatriaux rsistants aux infrarouges et aux ultraviolets - Le reste de la description na pu tre traduit.

    TN 029 : Norme sur les vtements sensation de fracheur instantane - Le reste de la description na pu tre traduit.

    Il est important que les importateurs de nanotextiles et les innovateurs du Canada sachent que les

    autres pays ont commenc laborer des normes. De telles normes nationales peuvent servir de fondement pour la prsentation de nouveaux projets de normes internationales aux OEN internationaux.

  • Les nanomatriaux et leur utilisation dans les textiles - Normes

    28

    9. Recommandations aux innovateurs de lindustrie canadienne des nanotextiles

    Afin dassurer une commercialisation responsable des nanotextiles sur le march mondial, il est

    essentiel de dvelopper des normes reconnues internationalement pour dcrire et utiliser les produits nanotextiles. En plus de soutenir la commercialisation, les normes soutiennent galement le dveloppement de marchs et servent de fondement pour la caractrisation et la rptabilit des caractristiques des matires premires et servir de fondement pour les rglements appropris. Nous recommandons lindustrie du textile denvisager les mesures et activits suivantes :

    1) Utiliser la terminologie provenant des normes ISO/CEI sur le vocabulaire des nanotechnologies dans leurs communications dentreprise afin de promouvoir un langage et une comprhension communs.

    2) Revoir et dterminer lapplicabilit des mthodes de mesures publies dans les normes

    ISO/IEC sur la mtrologie des nanotechnologies