Gestion ISR Th£©matiques durables - La Banque Postale AM LA BANQUE POSTALE ASSET...

download Gestion ISR Th£©matiques durables - La Banque Postale AM LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT °â€  THEMATIQUES

of 16

  • date post

    20-May-2020
  • Category

    Documents

  • view

    2
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Gestion ISR Th£©matiques durables - La Banque Postale AM LA BANQUE POSTALE ASSET...

  • Gestion ISR Thématiques durables Novembre 2019

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І THEMATIQUES DURABLES 2 / 16

    Introduction

    Les approches thématiques consistent à investir dans des entreprises actives sur des secteurs

    d'activité liés au développement durable tels que les énergies renouvelables, l'eau, la santé, ou plus

    généralement le changement climatique, l’efficacité énergétique, la santé.

    Dans sa gamme ISR Thématiques Durables, LBPAM met en œuvre une analyse, additionnelle à

    l’approche GREaT, à travers 9 thématiques durables, sélectionnées sur mesure pour s’assurer que les

    entreprises ont un impact positif sur les grands enjeux d’aujourd’hui et de demain: énergies

    renouvelables, services et solutions environnementaux, transports et mobilité durables, économie

    circulaire, agriculture et alimentation soutenable, bâtiments verts, santé et bien-être, soutien aux

    PME / ETI, développement inclusif.

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І THEMATIQUES DURABLES 3 / 16

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І THEMATIQUES DURABLES 4 / 16

    Cette démarche Thématiques Durables participe à l’atteinte des 17 Objectifs de Développement

    Durable.

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І THEMATIQUES DURABLES 5 / 16

    De quoi parle-t-on?

    En 2015, 68% de la production d’électricité utilisait les ressources d’énergies fossiles,

    exerçant une pression sur la disponibilité des ressources fossiles dont les réserves

    s’épuisent. Leur exploitation générant de fortes quantités d’émissions de gaz à effet de

    serre, le secteur de l’énergie est le premier contributeur au réchauffement climatique,

    avec 60% des émissions mondiales.

    Les énergies renouvelables répondent à ce double enjeu de produire et distribuer une

    électricité propre, sans peser sur les ressources naturelles. Les sources d’énergies

    renouvelables utilisées sont l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique, la

    géothermie, et les énergies marines.

    Le développement des réseaux intelligents et des solutions de stockage de l’électricité est

    également requis pour la croissance des énergies renouvelables.

    Pourquoi cette thématique ?

    Afin de limiter le réchauffement climatique à +2°C en 2100, l’Agence Internationale de

    l’Energie (AIE) préconise de porter à 28% la part des énergies renouvelables dans le mix

    énergétique mondial d’ici 2021 (accélération des prévisions de croissance, même dans un

    contexte de prix bas du pétrole) (23% fin 2015).

    Dans le scénario central de l’IEA (rapport 2016), 44 000 Md$ d'investissements cumulés

    sont nécessaires à l'approvisionnement énergétique mondial : 60 % sont destinés à

    l'extraction et à l'approvisionnement en pétrole, gaz et charbon, ainsi qu’aux centrales

    électriques utilisant ces combustibles (vs 70% jusqu’à présent), et près de 20 % sont

    consacrés aux énergies renouvelables. En 2020, 60% des nouvelles capacités installées

    seront renouvelables. 23 000 Md$ supplémentaires sont nécessaires à l'amélioration de

    l'efficacité énergétique.

    Accord sur les objectifs 2030 Energie - Climat de l'UE : Un objectif contraignant de 27%

    d’énergies renouvelables dans le mix de consommation énergétique européen 2030

    (contre 14% aujourd’hui).

    Secteurs concernés

    Production Production d'électricité à partir d'énergies renouvelables + Cogénération : solaire, éolien, hydroélectricité, géothermie, énergies marines, biomasse

    Distribution  Transmission de l'électricité produite, raccordement aux

    réseaux

     Développement des réseaux intelligents

    Stockage  Batteries – Piles à combustible

    Infrastructures et équipements

     Fabrication d’éoliennes, de panneaux solaires…

    Energies renouvelables

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І THEMATIQUES DURABLES 6 / 16

    De quoi parle-t-on?

    L’ADEME* et l’Institut de l’Economie Circulaire définissent l’économie circulaire comme

    « un nouveau modèle économique d’échange et de production qui à tous les stades du

    cycle de vie des produits (biens et services) qui vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation

    des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement »

    3 domaines d’action de l’économie circulaire et 7 piliers associés :

     offre des acteurs économiques : extraction/exploitation et achats durables, éco-

    conception (produits et procédés), écologie industrielle et territoriale, économie de

    la fonctionnalité

     demande et comportement des consommateurs : consommation responsable

    (achat, consommation collaborative, utilisation), allongement de la durée d’usage

    (réemploi, réparation, réutilisation) ;

     gestion des déchets : recyclage (matière et organique).

    La durabilité du produit est une composante essentielle de l’écoconception. Il doit pouvoir

    être réparé, démonté, réutilisé et les matières le composant doivent pouvoir être recyclées

    facilement, si elles ne sont pas toxiques.

    Pourquoi cette thématique ?

    La croissance démographique mondiale et la croissance économique des pays émergents

    exercent une pression sur la disponibilité des ressources naturelles non renouvelables.

    La fondation Ellen MacArthur et le cabinet McKinsey & Co évaluent le potentiel de

    l’économie circulaire à plus de 1 000 Md$ et une économie nette minimale de 380 Md$

    par an en matières premières en Europe. A cette exploitation des ressources évitée

    s’ajoute la création valeur positive, fondée sur la consommation relocalisée, le soutien à

    une activité industrielle et agricole sur les territoires et le développement de nouvelles

    filières dédiées à la réparation, au réemploi et au recyclage.

    Secteurs concernés

    Phase de Production Approvisionnement durable Ecoconception

     Approvisionnement durable : Technologies et équipements qui augmentent l'efficience des process d'extraction et d'utilisation des ressources

     Ecoconception : intégration dans le design industriel de la notion de réutilisation des matières et de recyclage

    Gestion de la fin de vie

     Collecte et tri des déchets, recyclage, valorisation matière, valorisation organique (méthanisation)

     Systèmes intégrés de traitement de l'eau, traitement de l'eau chimique et systèmes d'irrigation

    *ADEME : Agence de l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie

    Economie circulaire 1/2

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І THEMATIQUES DURABLES 7 / 16

    Economie circulaire 2/2

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І THEMATIQUES DURABLES 8 / 16

    De quoi parle-t-on?

    L’agriculture et les activités agroalimentaires comptent pour environ 20% des émissions

    de CO2 et de la consommation d’énergie.

    L’alimentation durable peut être définie comme « une alimentation qui protège la

    biodiversité et les écosystèmes, est acceptable culturellement, accessible, économiquement

    loyale et réaliste, sûre, nutritionnellement adéquate et bonne pour la santé, et qui optimise

    l’usage des ressources naturelles et humaines » (FAO, 2010).

    Cette thématique regroupe deux enjeux majeurs:

     Une tendance d’adaptation de la consommation alimentaire vers des produits

    écologiques, de proximité, plus sains et avec une meilleure traçabilité. Cette

    tendance est principalement liée à 4 moteurs: 1/une préoccupation de santé et de

    bien-être, 2/ une prise en compte croissante des impacts environnementaux dans

    ses comportements d’achat, 3/ une préoccupation d’une rémunération plus juste

    des producteurs et des acteurs des filières agricoles et 4/ une recherche d’éthique.

     Une adaptation nécessaire de la production agricole et la protection des « puits de

    carbone » que sont les forêts.

    Pourquoi cette thématique ?

    On estime que la demande mondiale de produits alimentaires aura doublé d’ici 2050. Les

    ressources naturelles utilisées pour l’agriculture et la pêche (les terres et l’eau par

    exemple) devront faire face à la pression croissante de l’urbanisation et l’industrialisation.

    Les effets de l’agriculture et de la pêche sur l’environnement sont réels. Le changement

    climatique influe aussi sur l’agriculture et la production alimentaire. Le défi que doivent

    relever les décideurs est le suivant : répondre à une demande croissante de produits

    alimentaires et de ressources tout en limitant les tensions sociales et les pressions sur

    l’environnement. (OCDE, 2016)

    Secteurs concernés

    Agroalimentaire

     Produits bio, locaux et respectueux de l’environnement.

     Emballages recyclables, écoconception sur le cycle de vie des produits

     Produits répondant aux enjeux « santé et nutrition », po