Saint-Tropez Info n°17

Click here to load reader

  • date post

    04-Feb-2016
  • Category

    Documents

  • view

    228
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Journal municipal de la mairie de Saint-Tropez

Transcript of Saint-Tropez Info n°17

  • Juillet 2012 - n17 - www.saint-tropez.fr

    Bulletin dinformation de la mairie de Saint-Tropez

    Saint-Tropez info

    DOSSIER ACTUALITS VNEMENTp. 7 p. 10-13 p. 20

    PLU : enqute publique jusqu'au 17 aot

    Propret, scurit, loisirs : quoi de neuf cet t ?

    Martina Navratilova au 2e Classic tennis tour.

    Les Breitling Wingwalkers, tte daffiche des Ailes de Saint-Tropez. (p. 5)

  • ditorial

    Nouveaux logementsConcernant le programme de construction de logements sur les sites du Couvent et des Lices, la phase de dmoli-tion et de ralisation des guidages des parois moules a t suivie dune interruption temporaire des travaux, qui a pu laisser penser que le chantier tait dfinitivement arrt. Bien videmment contrairement la rumeur, il nen tait rien.

    La socit concessionnaire Kaufman and Broad a d, en effet, procder un appel doffres afin de dsigner les entreprises de construction. Sagissant dune concession damnagement, le respect des rgles de la commande publique a ncessairement entran certains dlais. Suite aux consultations effectues, les en-treprises ont dsormais t slectionnes et les marchs attribus. Les travaux vont donc nouveau redmarrer la fin juillet.

    Je suis conscient que le droulement dun chantier aussi important au cur de la saison estivale pourra entraner un certain nombre de nuisances et de dsagrments. Jai donc attir lattention de la socit Kaufman and Broad, ainsi que des entreprises concer-nes, qui en sont dailleurs toutes extrmement conscientes, sur la ncessit de faire preuve dune extrme vigilance dans la gestion de ce chantier (voir page 6).

    Des retards importants ont dj t pris par rapport au calendrier initial que nous nous tions fix pour la livraison de ces logements locatifs tant attendus. Il importe donc que ce chantier avance d-sormais le plus rapidement possible, afin que les logements desti-ns aux actifs puissent tre disponibles au dbut de lanne 2014.

    Le dossier concernant le site de lancien hpital progresse aussi. La procdure pour le choix de la matrise duvre est dsormais ter-mine. Larchitecte a t choisi et les permis de construire doivent donc tre dposs incessamment.

    Contrairement ce que lon peut lire ou entendre de-ci, de-l, com-plaisamment relay par lopposition municipale, ce programme de construction qui verra la ralisation de 274 logements sur les trois sites du Couvent, de la dalle des Lices et de lHpital, dont 179 logements locatifs, est loin dtre au point mort et de devenir larlsienne tropzienne .

    Lquipe municipale majoritaire est fermement dcide continuer mettre tout en uvre pour que ce programme soit men bien. Nous nous y tions engags dans notre plateforme lectorale et il sagit donc pour nous dune priorit essentielle. Il est hors de ques-tion de tout arrter, comme nous le conseille, pas si ingnument quil pourrait paratre, lex-tte de liste de lopposition municipale, au prtexte quun candidat non retenu lors de lattribution de la concession damnagement aurait introduit divers recours.

    Nous sommes dsols de dcevoir ce conseilleur, au demeurant fort critique de ce programme et dcidemment trs bavard, mais les travaux se poursuivront. Mme si la publicit faite par lam-nageur Kaufman & Broad porte essentiellement sur le tiers des logements destins la vente, la ralisation de la partie loca-tive et largement sociale du programme sadressant aux actifs est mene conjointement. Elle concernera mme la grande majorit des logements qui seront raliss sur les sites du Couvent et de la dalle des Lices. Il faut donc cesser dcouter les rumeurs les plus fantaisistes colportes des fins de dstabilisation par certains.

    Malgr un certain nombre dinerties administratives, de complications diverses et de retards, la mise en uvre de la plupart des projets prioritaires de la municipalit continue davancer (logements, ple enfance, muse de la gendar-merie et du cinma tropzien). Le maire Jean-Pierre Tuveri fait le point.

    Nos projets avancent .

    p. 2 Saint-Tropez info n17 - juillet 2012 Saint-Tropez info n17 - juillet 2012 p. 3

  • ditorialLe ple enfanceEn dpit, l aussi, dobstacles dorigines diverses, les choses avancent concernant le dossier du Ple enfance. Je rappelle que ce projet verra notamment la ralisation sur le site Saint-Roch dune crche multi-accueil de 60 places, dune crche familiale de 15 places, de deux centres de loisirs, lun pour les moins de 6 ans et lautre pour les enfants de 6 12 ans, ainsi que dune cuisine scolaire centralise.

    Les travaux ont commenc depuis la fin juin et en juillet sera enta-me la phase de terrassement. En raison du retard considrable pris, l aussi, par ce chantier il importe que les travaux ne subissent pas dinterruption. Des nuisances de bruit et de circulation ne sont donc pas exclure jusque vers la fin de lanne.

    La municipalit sefforcera de faire en sorte que ces dsagrments soient rduits au minimum. Il faut imprativement que ce btiment soit livr pour octobre 2013, afin quil puisse entrer en fonction en janvier 2014, juste aprs les vacances de Nol. Ce projet fort cri-tiqu par lopposition municipale est attendu avec impatience par de nombreuses mamans, car il permettra de rpondre aux besoins des familles tropziennes dans le domaine de la petite enfance.

    Muse de la gendarmerie et du cinmaLautre dossier en passe de se dbloquer est celui du muse de la Gendarmerie et du Cinma, lui aussi trs souhait par beaucoup de Tropziens et de nombreux touristes. Grce aux suggestions constructives de larchitecte des Btiments de France, un permis respectant lidentit du btiment et nimpactant pas sur le site, est en cours dlaboration. Il permettra de disposer dune plus grande surface dexposition que ce qui avait t initialement envisag.

    Nen dplaise la reprsentante de lun des mini-groupuscules de lopposition municipale, systmatiquement ngative sur tout, ce projet verra donc bien le jour. Contrairement aux allgations mensongres de cette personne, le btiment ne sera pas dmoli puisque trois des quatre murs, y compris la fameuse faade, seront prservs. Je tiens aussi ritrer que ce projet ne sera pas financ par une augmentation de la dette, mais sur ressources propres inscrites dans le plan pluriannuel dinvestissement.

    Etant donn, par ailleurs, lhistoire mythique de ce btiment, qui compte parmi les plus frquents et les plus photographis de France, on voit mal quelle autre destination aurait pu lui tre consacre dans la mesure o sa rhabilitation tait rendue nces-saire, ne serait-ce que pour des raisons de scurit.

    Compte tenu de sa trs riche scnographie, il est par ailleurs scan-daleux de prtendre que le seul objectif de ce muse est dexposer des affiches de cinma . Le volet consacr la gendarmerie sera, en effet, dvelopp en partenariat avec la Gendarmerie na-tionale et son muse de Melun, ainsi quavec le service historique du ministre de la Dfense. Quant la partie ddie lhistoire du cinma tropzien, il comportera bien dautres objets et documents que simplement des affiches.

    Il est vraiment dplorable quafin de vouloir tout prix exister et faute de pouvoir avancer des arguments srieux permettant de nourrir le dbat de fond, ce mini-groupuscule dopposition se cantonne de plus en plus, faire de la dsinformation, partant vraisemblablement du principe que plus cest gros, mieux a passe .

    Mise au point sur lAnne de lInde Je voudrais brivement revenir sur les divers vnements et mani-festions culturelles prvus les 19 et 20 juillet dans le cadre de lAnne de lInde (voir page 4).

    Contrairement aux affirmations calomnieuses du deuxime membre du mme mini-groupuscule de lopposition (ils ne sont en effet que deux !!!), ces manifestations nont pas t organises pour faire plaisir, sur le dos du contribuable tropzien, au conseiller muni-cipal Henri Prvost-Allard, descendant de lillustre gnral. Elles lont t car, grce au gnral Allard, Saint-Tropez, petite ville de 5000 habitants, jouissant certes dune notorit exceptionnelle, a pu nouer des contacts officiels avec lInde et sinscrire ainsi dans la dmarche de resserrement des liens stratgiques, conomiques et culturels actuellement en cours entre lInde et la France

    Cest donc un double titre que nous sommes fiers de pouvoir, loccasion de lanne de lInde, rendre hommage lun des enfants les plus illustres de notre cit qui repose depuis 173 ans dans un mausole Lahore (aujourdhui au Pakistan). Tout dabord en rai-son de lpope extraordinaire quil ralisa en son temps et, plus rcemment, parce quil constitue le lien entre lInde, la France et Saint-Tropez. Comme beaucoup de Tropziens, nous sommes atta-chs nos racines, notre identit et notre histoire, ce qui nest apparemment pas le cas de cet opposant mini-groupusculaire .

    Je vous souhaite un excellent t.

    Jean-Pierre Tuveri Maire de Saint-Tropez

    p. 2 Saint-Tropez info n17 - juillet 2012 Saint-Tropez info n17 - juillet 2012 p. 3

  • actualits

    Du 21 juillet au 15 aot, la ville propose, au rez-de-chausse de la salle Jean-Despas, une premire exposition consacre la prsence franaise en Inde et notamment aux Franais qui ont, au XIXe sicle, servi le roi du Penjab, le maharajah Ranjit Singh, comme le Tropzien Jean-Franois Allard.

    Au 1er tage, la ville affichera les superbes photographies de lagence Magmum photo, dans le cadre de l'exposition "Women changing India" ( Elles changent lInde ). Prte par BNP Paribas, l'exposition a t prsente au Petit Palais, Paris, du 21 octobre au 8 janvier dernier.

    Deux expositions exceptionnelles

    18h : ouverture de lanne de lInde Saint-Tropez, au cinma La Renaissance, par Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, et son Excellence Rakesh Sood, am-bassadeur de lInde en France

    Confrence "De Saint-Tropez Lahore, le destin ex-ceptionnel dun Tropzien", par Henri Prvost-Allard, crivain, descendant du gnral Allard.

    21h30 : confrence de M. lambassade