Rejoignez les Editions Addictives sur les réseaux sociaux ... · PDF fileJe...

Click here to load reader

  • date post

    29-Oct-2019
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Rejoignez les Editions Addictives sur les réseaux sociaux ... · PDF fileJe...

  • Rejoignez les Editions Addictives sur les réseaux sociaux et tenez-vous au courant des sorties et des dernières nouveautés ! Facebook : cliquez-ici Twitter : @ed_addictives

    https://www.facebook.com/pages/Editions-Addictives/722077811159219?id=722077811159219&sk=app_132294096852700

  • Egalement disponible :

    Lui, moi et le bébé

    Léonie remplace son frère comme chauffeur auprès du richissime Jesse Franklin. Alors qu'elle attend son nouveau patron au volant de la Rolls Phantom, une femme, se présentant comme la gouvernante, installe sur le siège arrière Zoé, un adorable bébé de quelques mois. Problème : Jesse Franklin, en arrivant, dit n’avoir ni gouvernante, ni bébé. À qui appartient ce bébé ? Par qui et pourquoi a-t-il été déposé là ?

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    http://www.amazon.fr/dp/B017L5ZK38/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21 http://www.amazon.fr/dp/B017L5ZK38/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21

  • Egalement disponible :

    Roméo et Jules

    Croiser un type superbe quand on est déguisé en lapin géant… Ridicule ! Bousiller le téléphone – un prototype unique ultra-classe – du type canon et le mettre en colère… Un désastre ! Mais ça peut arriver non ? S’apercevoir le lendemain, lors de son entretien d’embauche, que le type superbe en question est son nouveau patron… La cata ! Et cette catastrophe, c’est sur moi qu’elle est tombée, comme par hasard ! Je m’appelle Jules, j’ai 23 ans et voici comment j’ai rencontré le sexy et ombrageux Scott Anderson… Ce roman contient des passages explicites et érotiques mettant en scène les relations entre deux hommes.

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    http://www.amazon.fr/dp/B017XYOS9Y/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21 http://www.amazon.fr/dp/B017XYOS9Y/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21

  • Egalement disponible :

    Résiste-moi

    Ludmilla Providence est psychologue. Quand une de ses patientes lui raconte des choses étranges sur un éminent chirurgien esthétique, Ludmilla enquête, persuadée que sa patiente est manipulée, voire abusée par le médecin. Mais elle est bien obligée de reconnaître que le docteur Clive Boyd est absolument charmant ! Luttant contre son attirance pour le médecin, Ludmilla décide de lui tendre un piège… Mais si c’était elle, la proie ? Le docteur Boyd est-il sincère ou essaie-t-il de manipuler Ludmilla comme il en a manipulé d’autres ? Impossible de le savoir sans se mettre en danger…

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    http://www.amazon.fr/dp/B019S5WZPU/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21 http://www.amazon.fr/dp/B019S5WZPU/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21

  • Egalement disponible :

    Prête à tout ?

    Deux inconnus irrépressiblement attirés l’un par l’autre passent ensemble une nuit torride, ils n’ont pas prévu de se revoir. Oui mais voilà, elle, c’est Tess Harper, une jeune femme qui a un grand besoin d’argent et qui participe à une émission de télé-réalité, quitte à passer pour une poufiasse. Lui, c’est Colin Cooper, il est producteur, plutôt intello, et déteste les paillettes et les bimbos. Et ils n’avaient pas le droit de se rencontrer.

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    http://www.amazon.fr/dp/B019FM5YIG/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21 http://www.amazon.fr/dp/B019FM5YIG/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21

  • Egalement disponible :

    Dark Light - À lui pour toujours, 1

    Dans les bras d’Elliott Grant, le vampire le plus torride qu’il lui ait été donné de connaître, Iris est devenue une véritable femme, tour à tour soumise et dominatrice. D’abord sorcière puis vampirisée, elle a pu surmonter toutes les épreuves, galvanisée par leur passion.

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    http://www.amazon.fr/dp/B018W3ZLMS/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21 http://www.amazon.fr/dp/B018W3ZLMS/ref=nosim?tag=wwwmultimed09-21

  • Lucy Allen

  • SECRET LOVE

    Volume 2

    ZLEX_002

  • 1. Ça fait mal

    Dimanche, 11 août. La Maison Bleue / Telegraph Hill.

    Cherche l’étincelle en toi. Laisse-toi envahir par des pensées douces, positives… Imagine des petits lapins, tout mignons, courant dans la prairie verdoyante sous un soleil rieur. Laisse-toi bercer par le parfum printanier des fleurs…

    Je martèle ces mots tel un mantra. J’ai beau inspirer, expirer lentement, mais rien n’y fait. Je suis furieuse, triste, sonnée, hallucinée, plombée, bancale, résolument vide…

    Après le septième ciel, me voilà coincée au trente-sixième dessous.

    Ohé ? Y a-t-il un technicien pour réparer mon ascenseur émotionnel ?

    La bonne vieille technique de visualisation positive de maman, la grande prêtresse du yoga, ne veut pas fonctionner. Mon cerveau s’obstine à ne voir qu’une bande de lapins crétins surexcités et hilares passant toutes les fleurs au lance-flammes.

    Ouste !

    Penser à autre chose. Depuis qu’Oliver, mon amant d’un soir, a claqué la porte, je n’ai de cesse d’essayer. Me calmer, oublier son regard glacial, ses mots incompréhensibles, toutes ses questions au sujet de mon ami Arthur. Pourquoi cette crise absurde de jalousie ?

    Oliver Larsen, je te déteste ! Tes yeux… d’un bleu profond. Ton odeur… boisée. Tes fossettes… si sexy. Tes épaules… puissantes. Oliver, tu me manques…

    Ma pauv’ fille, tu es pathétique !

    Je n’y comprends rien. J’ai beau me refaire la scène des milliers de fois dans la tête, je revois toujours le visage crispé d’Oliver découvrant ce MMS envoyé par une certaine Kate. Inconnue au bataillon. Une ex ? Une maîtresse ? Pourquoi m’a-t-elle photographiée avec Arthur ? Oliver l’aurait-il engagée pour m’espionner ?

    Prise en flagrant délit d’amitié, allez directement en enfer sans passer par la case Départ.

    Je soupire. J’ai mal. Je n’arrive même plus à pleurer. Une après-midi et une nuit ont asséché mon capital larmes. Oublier. Je serre contre moi mon gros Bernard. « Pour que tu penses à moi, je t’ai fait un doudou UNIQUE. Le plus artistiquement moche. Tu vas l’adorer » m’a déclaré Mina en m’offrant cette peluche déglinguée juste avant mon départ pour San Francisco.

    Mina, ma meilleure amie, la tête au-delà des nuages.

  • Depuis vendredi soir, Mina a disparu de la terre. Elle a été enlevée par des extraterrestres ! Enfin… c’est tout comme. Elle est en vacances déconnectées sur le bassin d’Arcachon. Pour elle, qui dit vacances dit détox numérique.

    C’est nul !

    – Bernard, t’es moche et surtout tu ne me sers à rien ! C’est Mina que je veux, pas toi ! Ouste.

    Agacée, j’envoie valdinguer la grosse peluche qui rebondit contre le mur avant de s’échouer sur le parquet.

    Gros problème ! Je parle à une peluche. Pire ! Je la violente.

    Il est temps de chasser cette agressivité. J’opte pour la méthode du cri salvateur. Grande inspiration. Poumons au bord de l’explosion. J’extirpe un Rhaaaaaaaaaaa rageur. Hurlement. Primaire.

    Aïe, aïe. Mal à la gorge, aux oreilles.

    Non, ce n’est pas encore ça.

    Maudit week-end qui n’en finit pas. Je me sens si seule. Il n’y a pas de bruit. Je frissonne. Je déteste ce silence de mort. La Maison Bleue est déserte. Jeremy, mon coloc, mon ami (et accessoirement frère d’Oliver) n’est pas là. Une escapade au Mexique avec sa bande de copains. Même Oscar, le chat le plus snob de la terre, a déserté la maison. Lui qui ne s’absente jamais a bel et bien disparu.

    Grand karma cosmique… Pourquoi tant de haine ?

    Il ne me reste plus qu’à céder une nouvelle fois à l’appel du meilleur ami des filles en détresse : le maxi pot de crème glacée au chocolat banane et cookies.

    Une cuillère pour soulager mon petit cœur endolori.

    Une deuxième pour faire fondre ma colère.

    Une troisième pour oublier cette crise de jalousie incompréhensible.

    Une quatrième, parce que… cette glace est à tomber par terre !

    Une cinquième, mon mal commence à s’anesthésier.

    Une sixième, je suis accro.

    Encore une, puis une autre… le pot entier DOIT y passer. Après, oui, tout ira bien.

    Deux litres plus tard, j’ai réussi à dépasser mon record absolu de calories englouties en moins de 48 heures. Résultat ? Nul ! J’ai l’overdose de sucre triste. La glace, meilleure amie des filles, n’est qu’une affreuse arnaque.

  • Culpabilisation maximale. Je me sens encore plus déprimée !

    Avec un peu de chance, pleurer brûle plus d’énergie qu’un jogging.

    Stop ! J’arrête avant de perdre le peu de neurones qu’il me reste. Je décide de ne plus me triturer le cerveau. Je viens à peine de prendre cette saine décision lorsque j’entends la porte d’entrée claquer.

    – ALEX ? T’ES LÀ ? hurle Jeremy. – Suis dans ma chambre, braillé-je assise sur le sol jonché de cadavres témoins d’un week-end de

    folie. Autour de moi sont disséminés coussins, vêtements, livres… et les restes d’un plateau-repas partagé avec mon amant. Souvenirs d’une nuit torride, unique, magique. Ça fait mal.

    Tout sourire, Jeremy fait irruption dans mon capharnaüm. Alarmé par mon nez rouge, mes yeux éclatés, il bondit vers moi.

    – Putain, Alex, que s’est-il passé ? me demande