Cultures du monde - lp2i- .mystique, religieux de la célébration. Parmi les éléments religieux,

download Cultures du monde - lp2i- .mystique, religieux de la célébration. Parmi les éléments religieux,

of 6

  • date post

    16-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Cultures du monde - lp2i- .mystique, religieux de la célébration. Parmi les éléments religieux,

  • Mensuel N 1 - Novembre 2009

    Cultures du monde

    SommaireLes Origines des

    Peuples Mexicains Page 2

    La Rpertutions sur la Culture Pages 3 et 4

    Recete de la Toussaint page 5

    Conclusion Page 5

    Faits divers Page 6

    Bibliographie Page 6

    La toussaint, symble pour beaucoup de monde d'un jour noir, de visites au cimetire, de deuil et de tristesse. Mais ce n'est pas partout ainsi, par

    exemple au Mexique. L-bas, la Toussaint appele courramment "La fiesta de los muertos" ou en franais, "la fte des morts" est l'objet d'une grande fte qui dure

    d'ailleurs deux jours. Ses origines sont aztques mais aussi mayas. A

    l'ocasion on dcorent des maisons, on fait des

    crmonies. En quoi cette fte rvle-t-elle la

    complexit et la richesse de la culture mexicaine ?

    C'est cela que nous allons dvelopp dans notre premier numro, "historia, culturas y

    religin en el mundo"

    Edito

    LA CULTURE MEXICAINE

    ET SES DIFFRENTES

    FACETTES

    Page 1Ce travail scolaire du LP2I est une oeuvre de collaboration protge par le droit d'auteur (en particuliers les droits de reproduction et de reprsentation). Elle est la proprit des co-auteurs y ayant collabor.

    Ce travail scolaire du LP2I est une oeuvre de collaboration protge par le droit d'auteur (en particuliers les droits de reproduction et de reprsentation). Elle est la proprit des co-auteurs y ayant collabor.

    De Steve Bridger from Bristol UK

  • LES REPERCUSSIONS SUR LA CULTURE

    1. Signification de la fte des morts au Mexique

    Au Mexique, la fte des morts, le 1er et le 2 novembre, une grande importance. Ce sont des journes joyeuses. C'est l'occasion de se

    retrouver en famille, vivants et morts.La fte du 1er novembre est ddie aux Angelitos (petits Anges) , les enfants qui ont quitt le monde des

    vivants ainsi qu' tous les saints qui ont eu une vie exemplaire. Sur la place du march, les bonbons en forme de petits cercueils multicolores se mlangent aux

    ttes de mort en sucre et aux squelettes en chocolat. On consomme en famille des ptisseries en forme

    d'ossements.Le lendemain 2 novembre, clbre la mort des adultes. Les aztques clbraient en effet deux ftes des morts : l'une pour les enfants et l'autre pour les adultes.

    2. Clbration de la fte des morts au Mexique

    Ces ftes mixent les rituels funbres des anctres indignes concernant la communication entre les morts et les vivants (voyage de lme au pays des morts) et les notions chrtiennes du ciel, de l'enfer et du purgatoire. On offre de la nourriture aux morts.Actuellement, dans les maisons, on dresse une grande table comme un autel sur lequel on entasse offrande et victuailles ainsi que des photos et des objets ayant appartenu aux dfunts sur laquelle on dploie une nappe de couleurs vives et "srieuses".Parmi les couleurs vives, on compte le rouge, l'orange et le jaune. Comme couleurs "srieuses", les mexicains mettent le pourpre, le bleu fonc, le fuschia. Les couleurs vives manifestent la joie car il faut se souvenir que c'est un jour de fte. Les couleurs "srieuses" reprsentent le ct mystique, religieux de la clbration.

    Parmi les lments religieux, les mexicains vont mettre au centre la ou les photos des personnes dont on va se souvenir. De part et d'autre de la photo, ils place des bougies qui sont l pour clairer l'me du dfunt. Devant la photo, ils place trois calaveritas de azucar, ou crnes en sucre : deux petites et une grande. Elles reprsentent la Sainte Trinit catholique, la plus grande symbolisant le Pre, les deux petites, le Fils et le Saint Esprit. A droite de la photo, on met une image pieuse (un saint ou une vierge que le dfunt avait l'habitude de prier). Toujours devant la photo, on dpose une assiette de sel parce qu'elle reprsente la vie.

    Ce travail scolaire du LP2I est une oeuvre de collaboration protge par le droit d'auteur (en particuliers les droits de reproduction et de reprsentation). Elle est la proprit des co-auteurs y ayant collabor.

    Page 2

    De Steve Bridger from Bristol, UK

  • Prs de la photo, on met un verre d'eau. Le voyage des dfunts est en effet long et fatiguant : ainsi ils boiront un peu avant de profiter de leur banquet.Les mexicains place aussi un petit brleur o brle du copal ou de l'encens pour que les mauvais esprits s'loignent de l'me du dfunt et de la maison. Cela sert galement lever les prires de la famille pour le dfunt. Sur le pourtour de l'autel, on installe des fleurs oranges, notamment des ttes de zempaxuchitl, d'oeillets. Ces fleurs s'offrent uniquement ce moment de l'anne et leur couleur donne de la joie et dcore donc l'autel.

    Sur le sol, devant l'autel, ils font un chemin d'oeillets par lequel les mes des dfunts vont arriver. Au milieu du chemin, on ralise une croix de cendres de feuille de palme. La cendre rappelle l'homme "qu'il est poussire et qu'il redeviendra poussire au moment de quitter ce monde". La croix fait rfrence la religion et symbolise surtout les quatre points cardinaux. On ne sait pas en effet d'o va venir l'esprit. C'est pour cela qe les mexicains posent une bougie chaque extrmit de la croix : l'esprit ne se perd pas sur le chemin et arrive jusqu' sa famille.

    Puis on se runi au cimetire pour partager le festin autour des tombes claires par des bougies. Celle ci brlent pour guider les mes vers leurs proches qui les attendent.Les mexicains mangent et chantent cot des tombes

    CI DESSUS L'EMBLEME DE CATRINA. LE SQUELLETTE D'UNE FEMME ET L'UNE DES

    PLUS GRANDES REPRESENTATIONS MEXICAINES.

    Ce travail scolaire du LP2I est une oeuvre de collaboration protge par le droit d'auteur (en particuliers les droits de reproduction et de reprsentation). Elle est la proprit des co-auteurs y ayant collabor.

    Page 3

    qui servent de table. Les jours prcdant la fte, on peut voir un peu partout des crnes en sucre ou en chocolat et aussi le Pain des morts. Cette brioche parfume la fleur d'oranger est dcor de lignes et de points qui reprsentent les articulations et les os des morts. Aucun prtre n'est admis pntrer dans le cimetire. Des autels sont levs un peu partout dans le pays, non seulement dans les cimetires, mais aussi dans les difices publics, le mtro et les coles. Ces rituels sont censs aider les dfunt suivre le bon chemin durant leur mort.

  • LES ORIGINES DES PEUPLES MEXICAINSLes peuples mexicains sont depuis longtemps installs dans le pays. Depuis plus 30 000 ans, le Mexique est habit par de nombreux peuples. Les plus connus pour nous sont les Mayas, les Aztques. Il y a 50.000 ans, des chasseurs nomades quittent les plateaux de l'Asie pour aller vers le continent amricain en passant par le dtroit de Bring (en Alaska). Ils arrivent au Mexique il y a 30.000 ans ; ils vivent de cueillette et de chasse.Les OlmquesVers 1.500 av JC, des cultivateurs proches de la cte se mettent avancer dans la culture du mas : les Olmques. Un panthon pour leurs dieux est construit (dieux du mas, du soleil de la pluie, du vent, ) pour vnrer ces dieux ils font des sacrifices. La civilisation olmque est considre comme la civilisation mre du Mexique.

    Les AztquesLa tribut des Aztecas (ou Mexicas) venue du nord du Mexique (rgion du lac d'Aztlan) s'installe dans la valle d'Anahuac et difie une cit au milieu du lac Texcoco. Les Aztques tendent leur empire depuis les rgions dsertiques du nord jusqu'aux limites du pays maya au sud et depuis les ctes du golfe du Mexique jusqu' celles du Pacifique. La civilisation aztque pratique des sacrifices religieux. La seule menace de l'empire aztque vient des Tarasques qui ont bti l'ouest un empire autour de Patzcuaro. Au dbut du XVIe, la capitale de l'empire Tenochtitlan, cit lacustre 2240 m d'altitude (la future Mexico), compte 300.000 habitants. Les Espagnol envahissent le pays en 1521 et le contrle jusqu' l'indpendance du pays.

    SACRIFICES HUMAINS PRATIQUES PAR LES AZTEQUES.

    Les Mayas

    Les premiers peuplements mayas connus se situent vers 1000 as av JC. Entre 600 et 500 av JC, ils s'installent dans une rgion comprise entre le Mexique et le Guatemala. La dernire cit maya indpendante tombera aux mains des espagnols en 1697. Contrairement aux autres peuples, les Mayas n'ont pas cr de grand empire centralis mais des cits-tats indpendantes. Les premiers peuplements mayas connus se situent vers 1000 av JC. Entre 600 et 500 av JC, ils s'installent dans une rgion comprise entre le Mexique et le Guatemala. La dernire cit maya indpendante tombera aux mains des espagnols en 1697.

    Ce travail scolaire du LP2I est une oeuvre de collaboration protge par le droit d'auteur (en particuliers les droits de reproduction et de reprsentation). Elle est la proprit des co-auteurs y ayant collabor.

    Page 4

  • Le pain des morts : Difficult :

    - I - Ingrdients :

    a) Pour la pate :- 2 verres de farine- 1 sachet de levure chimique- 2 cuillres soupe de sucre- 1 pince de sel- 1 oeuf- 2/3 de verre de lait entier- 1/4 verre d'huile

    b) Pour le glacage :- 1/4 verre de cassonade- 1 cuillre soupe de farine- 1 cuillre caf de cannelle- 1 cuillre soupe de beurre fondu

    - II - Recette :

    - Prchauffer le four 200 .- Dans un saladier, verser la farine, la levure, le sucre, le sel.

    Mlanger. Casser l'oeuf, verser petit petit le lait et l'huile en mlangeant du milieu vers les bords.

    - Sur une plaque ptisserie bien huile, former plusieurs petites boules rondes et un peu aplaties.

    - Dans un bol, mlanger les ingrdients du glaage.- Badigeonner le glaage sur les boules de pain.- Mettre au four 20 25 minute

    LA RECETTE DE LA TOUSSAINT

    Cette tradition est dans ses diffrentes facettes -religieuse et profane, respectueuse et moqueuse,

    ancestrale et moderne- est devenue un miroir de la socit mexicaine et nous parle de sa diversit, de ses croyance