Vaccin HPV : comment convaincre ?

download Vaccin HPV : comment convaincre ?

of 26

Embed Size (px)

Transcript of Vaccin HPV : comment convaincre ?

Traitements destructeurs des CIN Indications et rsultats

Vaccin HPV: Comment convaincre ?

92 me rencontre du CRIPS le de France 12 novembre 2015

Dr Hlne BORNEParis 75008

2Premier rapport rarement prcd dun bristol adress aux parents

Le sexe ne se rsume pas au cot et la pntration

Les caresses et le sexe oral mnent tout autant lorgasme. ................

LHPV est un virus cutano-muqueuxomniprsent Petit Prcis de sexualit

Avec des si ...

Si les femmes nont de contact intime quavec un seul partenaire au cours de leur vie

Si ce partenaire unique na de contact intime quavec elle tout au long de sa vie

Alors dpistage et vaccination HPV sont presque superflus

Dans la vraie vie, ce nest pas le schma le plus frquemment rencontr 80 % des femmes rencontreront des HPV au cours de leur vie

Il existe un vrai risque dinfection HPV pour la trs grande majorit de la population

Cest un dfi de Sant Publique

Infection locale Lsions cervicales Cancer

Le dpistage ne suffit pas

Cancer de la femme jeunePic dincidence 40 ans2 me cause de dcs par cancer des femmes entre 15 et 44 ans en Europe

Programme de dpistage individuel opportuniste, entre 25 et 65 ansLimites du dpistage en France: 45 % de la population fminine30 % Faux ngatifs

BEH 2/2005Exbrayat C. Evolution de lincidence et de la mortalit par cancer en France de 1978 2000. INVS 2003 ; 107-112ANAES, Conduite tenir devant une patiente ayant un frottis cervico-utrin anormal, sept 2002. Malgr le dpistage, une problmatique encore trop frquente

4

10ans30ans40ansVerrues gnitalesLsions prcancreusesLinfection HPV est prcoce VG : 1re manifestation clinique de linfection HPV

20ans50ans

Cancers

Sanofi Pasteur MSD - FR00827 - FRAN000000092 13/07/69604608/PM/001 juillet 2013

555

HPV 6 et 11 => lsions le plus souvent bnignes trs rcidivantesTYPES VIRAUX les plus frquentsAutres TYPES VIRAUXMALADIES ASSOCIEES AUX TYPES VIRAUXTypes bas risque6, 1142, 43, 44, 5590% des verrues gnitales Lsions cervicales CIN 1 (4 to 30%) Papillomatose larynge Tumeurs de Buschke-Lwenstein

Condylomes gnitaux externes : VG 2 3 % de la population Concernent surtout les jeunes au dbut de leur vie sexuelle Forte contagiosit, lsions rcidivantes.

Pnibilit traitements / rcidives 50 % des cas Retentissement psychologique majeur

6

Plus tardivement et sans aucun symptme jusqu un stade avanc7Prs de 40 000 lsions cervicales

1 102dcs13 028cancers1Environ 24 500lsions prcancreuses2(CIN 2/3)Environ 15 500lsions de bas grade2(CIN 1)Environ 222 350 frottis anormaux2Environ 6 100 000 frottis2

Environ 29 000 hospitalisations1 Donnes franaises, estimations en 20122 Donnes franaises, estimations en 20041. Les cancers en France en 2013. Collection tat des lieux et des connaissances, ouvrage collectif dit par lINCa, Boulogne-Billancourt, janvier 20142. Bergeron C et al. BEH n1 du 9 janvier 2007Stress

Morbidit Obst + Psycho

7

Infection HPV dans la vraie vie 8

HPV BRHPV HR

20 ans

30 ans

Infection HPV HR dans la vraie vie 9

35 ans

Le dpistage permet de traiter : Vaporisation Laser

10

Le dpistage permet de traiter : Cryothrapie, Conisation

Conisation:Risque daccouchement prmatur x 1,4 7 Risque de prmaturit li hauteur/volume du cneRupture prmature des membranesFaible poids de naissance

11

Ne vaut il pas mieux vacciner ds 11 ans que traiter ? MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR

Age (annes)Taux (pour 100,000)%05101520253035

05101520253035051015202530354045505560657075

Ferlay J et al EUCAN 1999 2. Hypothetical distribution of HPV prevalence in EUmodeled after data available in the US (Portland) and Canada (Sellors) 3-Ferlay J et al GLOBOCAN, 2002Il faut vacciner AVANTcontact HPV

12

De plus ... Les HPV ne sintressent pas quau col ... Cancer----------------

Col + vaginanalvulvepnisoropharynxlarynxcavit buccaleFrquence---------------

100%86%30%25%30%10%10%Daprs N. MUNOZ (2005)

O. Aynaud

13

2 vaccins prophylactiques

CervarixGardasilGSK : VLP produits ds Bacilovirus-cellules dinsectesSPMSD : VLP produits ds LevuresASO4

6 + 11

14

Particules immunognes mais non infectieusesPapillomavirusPseudo-Particule Virale (vaccin)

Capside de synthse vide Absence de matriel gntique

protines denveloppe L1 auto assembles sans ADN viral

VLP stimulent limmunit humorale

15

Efficacit dmontre des 2 vaccins : Les Etudes16

AMM 2010 Gardasil donnes fin dtude

Vaccin Bivalent : tude HPV-008 ATP-E, N= 16 162, Suivi moyen 34,9 mois aprs la 3eme dose

Efficacit en population dmontre lie la CV 17

Quasi disparition des VG en Australie, Rduction 80 % au Danemark

Rduction des CIN2 + de 46 % en Australie, 75 % au Danemark

Baldur-Felskov et al. J Natl Cancer Inst. 2014 Mar 1;106(3)*Efficacit en vie relle (Vaccine Effectiveness) **Odds ratio ajust sur le statut socioconomique, le degr dloignement, lanne de naissance, et la dure du suiviCrowe E et al. BMJ 2014;348:g1458 doi: 10.1136/bmj.g1458 Crowe E et al. BMJ 2014;348:g1458 doi: 10.1136/bmj.g1458

Tolrance dmontre : 200 Millions de doses

Juillet 2014 : HCSP

Croyances entretenues par certains mdecins et fortement relayes par les mdias = dfiance tout fait injustifie vis--vis de cette vaccination.

Rappel : Les maladies auto-immunes se rvlent avec une frquence significative ladolescence, lge o la vaccination est galement recommande = Concidence temporelle

Les donnes de pharmacovigilance disponibles, avec un recul de plus de sept ans, tant au plan national quinternational, ne permettent pas de retenir lexistence dun lien de causalit entre cette vaccination et les vnements indsirables graves qui lui ont t attribus en France, notamment la sclrose en plaques et dautres maladies auto-immunes

18HCSP. vaccination contre les infections papillomavirus humains. Rapport 10 juillet 2014 www.hcsp.fr

18

Et Pourtant ... Depuis 2009 ...

Gardasil : La nouvelle affaire Mdiator ? 2013 : 1re plainte

19

Du risque mdico-lgal futur en cas dattitude passisteNe pourra-t-il pas lui tre reproch dans un avenir trs proche davoir dconseill ou omis la vaccination en cas de condylomatose rcidivante et invalidante ?Ne pourra-t-il pas lui tre reproch dans quelques annes davoir dconseill ou omis la vaccination en cas de vaporisation laser ou conisation lies un HPV 16 ou 18 ?Ne pourra t il pas lui tre reproch dans une dizaine dannes davoir dconseill ou omis la vaccination en cas de cancer invasif li HPV 16 ou 18 ?

De sa responsabilit mdico-lgale suivre les recommandations La vaccination confie aux pdiatres et aux MG 11 ans au cours du RV vaccinal a enfin t le schma choisi par la France ... Schma dsexualis beaucoup plus simple!La responsabilit de protger notre jeune gnration est donc partage par tous les acteurs de sant

Assurer une large CV But tant individuel que collectif

Le praticien malmen par les grands mdias doit tre conscient

20

Pour en finir avec la polmique21

10/09/15: ANSM: Pas dassociation vaccin HPV-risque global de MAI*MAI cibles : affections neurologiques (affections dmylinisantes du systme nerveux central et syndrome de Guillain Barr), rhumatologiques (lupus localis ou systmique, vascularites, polyarthrite rhumatode, myosite ou dermatomyosite, syndrome de Gougerot-Sjgren), hmatologiques (purpura thrombopnique immunologique), endocriniennes (diabte de type 1, thyrodites, pancratites) et gastro-intestinales (maladies inflammatoires chroniques de lintestin, maladie coeliaque).**HR Hazard Ratio dans le modle de Cox retenu avec ajustement sur lge et sur laffiliation la CMU complmentairePoint d'information ANSM du 13/09/2015 http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Vaccination-contre-les-infections-a-HPV-et-risque-de-maladies-auto-immunes-une-etude-Cnamts-ANSM-rassurante-Point-d-information

La vaccination contre le papillomavirus est indispensable Vaccins HPV: pas de risque de maladies auto-immunes

Le 19.45 - Le cancer du col de l'utrus - Etudes sur le Gardasil et le CervarixDepuis le 10 septembre 2015

26 octobre 2015

Le parquet de Paris classe sans suite Les 51 plaintes dposes depuis fin 2013

Aucune pathologie na t reconnue comme tant en lien de causalit directe avec le vaccin HPV

Conclusion 1

Mortalit par million de personnesSource : INSERMDiphtrieTtanosPoliomyliteTuberculoseCoquelucheEn 1950 :50-10020-505-10300-100020-50Aprs 199000,25-0,50130,1

Rapport : Vaccinations : actualits et perspectives . Editions INSERM 1999

2424Le vaccin anti-HPV 1er vaccin prsent comme une immunisation anti-cancer

Interventions coteuses vitesVies sauvesBnfice individuel et collectif

24

Conclusion 2Malgr la mise disposition de vaccins efficaces et bien tolrs, le corps mdical Franais ne protge toujours pas ses jeunes contre linfection HPV contrairement aux pays anglo-saxons ou nordi