Th©ophile OBENGA - L'‰gypte, La Gr¨ce Et l'‰cole d'Alexandrie

download Th©ophile OBENGA - L'‰gypte, La Gr¨ce Et l'‰cole d'Alexandrie

of 20

  • date post

    24-Feb-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Th©ophile OBENGA - L'‰gypte, La Gr¨ce Et l'‰cole d'Alexandrie

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    1/20

    hophile

    OBENGA

    , ,

    L EGYPTE, LA GRECE

    ET

    ,

    L ECOLE D ALEXANDRIE

    Histoire interculturelle dans l'Antiquit

    A ux sources gyptiennes de la philosophie grecque

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    2/20

    (;)

    KHEPERA, 2005

    ISBN : 2 -9 09885 -1 2-7

    http://www.ankhonline.com

    www.librairieharmattan.com

    diffusion .harmattan@wanadoo.fr

    harmattan l@wanadoo.fr

    ( )

    L 'H arm attan, 2005

    ISBN : 2 -7 47 5-9 19 9-9

    EAN : 9782747591997

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    3/20

    T h o p h i le O B E N G

    L GYPTE, LA GRCE

    ET

    L COLE D ALEX ANDRIE

    Histo ire in tercu ltu relle dans l'An tiquit

    Aux sources gyptiennes de la philosophie grecque

    o

    KHEPERA ~

    BP 11

    91192 G if-su r-Yve tte - FRANCE

    L'Harmattan

    5-7, rue de l'cole-Polytechnique; 75005 Paris

    FR N E

    L'H an nattan H ongrie

    Konyvesbolt

    Kossuth L. u. 14-16

    1 05 3 B ud ap es t

    E sp ac e L 'H ar ma tta n K in sh as a

    F ac .. de s S c. S oc ia le s, P ol e t

    Adm; BP243, KIN X I

    Univers it de Kinshasa

    -

    RDC

    L 'H ar ma tt an It alia

    V i a Degl i A r ti st i, 1 5

    10124 Torino

    L'H arm attan B urkin a F aso

    1200 l og ement s v il la 96

    12B2260

    ITALIE Ouagadougou 12

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    4/20

    u mme auteur

    L i v r e s

    L A f r iq u e d a n s l A n t iq u i t . g y p t e p h a r a o n iq u e - A f r iq u e n o i r e , P a r i s , P r s e n c e

    A fr i c a i n e , 1 9 7 3 .

    L a p h i lo s o p h ie a f r ic a in e d e la p r io d e p h a r a o n iq u e

    -

    2 7 8 0 - 3 3 0 a v a n t n o t r e r e , Paris

    L H a r m a t t a n , 1 9 9 0 ,

    O r ig in e c o m m u n e d e l g y p t ie n a n c ie n , d u opte e t d e s la n g u e s n g r o - a f r ic a in e s

    m o d e r n e s , P a r i s , L H a r m a t t a n ,

    1993

    L a g o m t r ie g y p t ie n n e

    -

    C o n t r ib u t io n d e l A f r iq u e a n t iq u e l a M a th m a tiq u e

    m o n d i a l e , P a r i s , L H a r m a t t a n / K h e p e r a , 1 9 9 5 ,

    C h e ik h A n ta D io p , V o ln e y e t le S p h in x

    - C o n t r ib u t io n d e C h e ik h A n ta iop

    l h is t o r io g r a p h ie m o n d ia le , P a r i s , K h e p e r a / P r s e n c e A f r i c a i n e , 1 9 9 6 .

    Articles:

    L e c h a m i t o - s m i t iq u e n e x is t e p a s , in

    A N K H n 0 1 , f v r ie r

    1992

    p p . 5 1 - 5 8 .

    A r is t o te e t l g y p t e a n c ie n n e , in

    A N K H n 0 2 , a v r i l 1 9 9 3 , p p . 9 - 1 8 .

    L a S t le d I r i t i s e n o u le p r e m ie r T r a i t d E s t h t iq u e d e l h u m a n i t , in A N K H n 0 3 , j u i n

    1 9 9 4 , p p . 28 49.

    L a p a r e n t g y p t ie n n e : c o n s id r a t io n s s o c io lo g iq u e s , in A N K H n 0 4 / 5 , 1 9 9 5 - 1 9 9 6 ,

    p p . 1 3 9 - 1 8 3 .

    A n th r o p o lo g ie p h a r a o n iq u e

    -

    T e x t e s

    l a p p u i , in

    A N K H n 0 6 / 7 , 1 9 9 7 - 1 9 9 8 , p p . 8 - 5 3 .

    A f r ic a , t h e c r a d le

    o f

    w r i t in g , in

    A N K H n 0 8 / 9 , 1 9 9 9 - 2 0 0 0 , p p . 8 7 - 9 6 .

    L g y p te p h a r a o n iq u e e t I s r a l d a n s l A n t iq u i t , in A N K H n 0 1 0 / 1 1 , 2 0 0 1 - 2 0 0 2 , p p .

    1 0 6 - 1 3 1 .

    C o m p a r a is o n s m o r p h o lo g iq u e s e n t r e l g y p t ie n a n c ie n e t le D a g a r a , in

    A N K H n 0 1 2 / 1 3 ,

    2 0 0 1 - 2 0 0 2 , p p . 4 8 - 6 3 .

    B ib l i o g r a p h i e e x h a u s t iv e s u r I e s it e w e b : http://www.ankhonline.com

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    5/20

    L'interprtation des m onuments de l'gypte m ettra encore mieux en vidence l'origine

    gyptienne des sciences et des principales doctrines philosophiques de la G rce

    Champollion,

    Grammaire gyptienne,

    Paris, 1836, pp. XX II.

    Le point de dpart des Grecs Jut la somme de savoir accumul lentement depuis des

    millnaires en Orient et en gypte

    Jean Zafiropu l0 , Anaxagore de C lazomnes,

    Paris, S ocit d' dition L es B elles L ettres , 1948, p. 229.

    La civilisation antique est une civilisation de la beaut. Le doit-elle sa composante

    grecque? Mais on peut penser aussi l'gypte, o la beaut est la marque de l'ternit

    Pierre Gr imaI, Pr fa ce de l'o uv rage

    La Rome an tiqu e, H isto ire et C ivilisa tio ns,

    par Jochen Martin, dit., P aris, ditions B ordas, 1998, p. 5.

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    6/20

    A la mmoire de Patrice BEJEDI NTONE

    pour tout le Bien (M at) qu'il jt sur terre.

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    7/20

    Avant-propos

    D ans cet ouvrage d'histoire culturelle dans l'A ntiquit, les questions im portantes

    su iv an te s so nt tra ite s:

    1.

    le rle ducateur de l gypte pharaonique vis--vis de la Grce

    ancienne,

    2. l cole d A lexan drie,

    3. les m ots grecs d o rigine gyptienne.

    Isocrate (436 - 338 avo notre re), orateur athnien, dans son ouvrage Busiris, et

    Plutarque (vers 50 - vers 125), crivain grec qui voyagea en gypte, dans son

    Isis et Osiris, font, l'un et l'autre, un loge non mitig de la civilisation

    pharaonique, en insistant sur la sagesse gyptienne qui a nourri bien des religions

    et des philosophies sur le pourtour de la M diterrane, notam ment la pense

    grecque .

    L 'archologie confirme largement cette influence civilisatrice de l' gypte sur le

    monde grec dans son ensemble. L es fouilles du P rofesseur V . K A RA G EO R GH IS

    Chypre, dans les annes 80, apportent des tmoignages irrcusables. La

    num ism atique ne contredit pas les m ythes qui font de Delphos, le fondateur de

    Delphes au pied du Parnasse, un roi ngre (travaux

    d Ernest BABELON,

    1907-

    1914).

    Il est alors vident, sur la base de faits varis et vrifiables, que la civilisation

    pharaonique a rayonn sur bien d'autres mondes voisins (Canaan, Phnicie,

    Chypre, C rte, S yrie antiq ue, G rce, Asie M in eure). Tou te l'E uro pe mrid ion ale,

    des Balkans aux Pyrnes, a ador la divine Isis, seule desse vraiment

    interna tiona le dans l 'Antiquit pa enne.

    De faon plus prcise, nous examinons, scrupuleusement, textes l'appui,

    l'duca tion de l'in te lligen ts ia g recque , de

    Thals Ar is to te ,

    dans la Valle du Nil

    gyptienne, par des savants de ce pays. C heikh A nta D IO P lu i-mme a consa cr

    de long s travaux su r c ette que stion fondamenta le.

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    8/20

    Quant l co le d A lexandrie , elle a t le trait d'union culturel et scientifique

    entre l'gypte hellnistique et Rom e. O r cette gypte grecque est elle-m m e

    l'hriti re de la g lo rieuse gyp te pha raon ique

    J ea n LECLANT,

    1984).

    Il est tout naturellement fait appel l'tymologie, la linguistique (phontique) et

    surtout la philologie pour traiter des m ots grecs d'origine gyptienne. Il faut

    peut-tre prciser rapidem ent que la philologie, encore balbutiante en A frique

    noire, est la science des docum ents crits, sous l'angle de leur tude critique, de

    leurs rapports avec la civilisation, de l'histoire des m ots et de leur origine. Au

    chapitre 18 de Civ ilisation ou Barbar ie (P aris, P rsence A fricain e, 1981, p p. 4 79 -

    482), C heikh A nta D IO P propose, pour la prem ire fois en A frique, la m thode

    que l'on pourrait suivre avec profit dans cette recherche des m ots gyptiens qui

    ont pass en grec.

    Au fond de toute cette dm arche historique, il y a l'intention, avoue, de faire

    b n ficier l'h isto ire cu ltu relle d ans l'Antiq uit de nouvelles appro ch es p ro pos du

    dossier gypte ancienne et trangers o les tendances conservatrices

    l'emportent bien souvent, falsifiant ainsi l'criture de l'histoire gyptienne dans

    ses rapports avec d 'autre s peuple s, trangers l'Af rique .

    Il s'agit donc de revenir sur ces tendances chauvinistes et ethnocentristes, dans

    une attitude de vrit historique et surtout de rconciliation de l'homme avec toute

    son his toire .

    La conclusion gnrale de cet ouvrage insiste prcisment sur cette leon

    d'histoire interculturelle, dans un monde qui sent de plus en plus la ncessit de

    son unit huma ine, l'u rgence d 'un fcond d iscours cultu re l p lan ta ire .

    6

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    9/20

    P rem ire partie

    GYPTE ET GRCE:

    LE SENS DU COURANT DE L'HISTOIRE

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    10/20

  • 7/25/2019 Thophile OBENGA - L'gypte, La Grce Et l'cole d'Alexandrie

    11/20

    Chap itre l

    Les Grecs dans la Valle du Nil.

    Itinraires em prunts. Prix du voyage.

    Comment les Grecs d'Ionie et les Grecs des temps classiques eurent-ils accs

    la valle du N il?

    G recs de toute provenance: Ioniens et C ariens d'A sie M ineure, G recs des les et

    du continent proprement dit, G recs de Cyrne, se rpandirent dans toute

    l'gypte, terre de vieille civ