Mus©e des Tumulus de Bougon

download Mus©e des Tumulus de Bougon

of 11

  • date post

    31-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Studio J-Fr Milou architecte (étude de Louise Chauvin, 2012)

Transcript of Mus©e des Tumulus de Bougon

  • Le muse des tumulus de Bougon

    Bougon, Deux-Svres (79)

    Jean Franois Milou

    1993

    D. Laroche Projeter avec lexistant Louise Chauvin

    - 1 -

  • Jai choisi dtudier le muse des tumulus de Bougon parce quil incarne bien le sujet dun projet contemporain intgrant une partie existant.

    Jai hsit avec le projet du Centre national de la bande dessine et de limage Angoulme, par larchitecte en Roland Castro en 1990. CE sont tous deux, deux projets qui transforme et mettent en valeur lexistant tout en promouvant larchitecture contemporaine intgre. L'analyse, de lun ou lautre exemple de projet, se trouvant dans la rgion do je vient, me permet de voir on peut faire face lexistant que jai lhabitude de rencontrer.

    Pour les deux projets, je disposais peu prs de la mme quantit et qualit dinformation. Jai dcid de me concentrer sur celui-ci parce quil je trouve quil pose une question difficile, l'intgration dun btiment contemporain un site trs naturel o un besoin de beaucoup de respect est ncessaire, et que la rponse de larchitecte est russie.Il est intressant analyser dans la manire quil a de sintgrer son environnement et de construire avec lui un lieu part entire.

    - 2 -

  • Avant lintervention

    Ce site tait marqu par un paysage de bocage, de petites haies et de murets de pierres sches. Il est situ au lieu dit Les Chirons , dans une boucle de la rivire Bougon, sur un plateau calcaire.

    Le muse sest implant lendroit o quelque 6000 ans en arrire se droulait une vie au nolithique, activit reprsente par les difices formant la ncropole. Ces difices sont appels tumulus et sont classs monuments historiques depuis 1960. La ncropole date de 4700 ans avant J.-C, ce qui en fait la plus ancienne d'Europe, comprend cinq tumulus, tombes collectives sous forme de dolmens abritant une chambre funraire. Depuis les premires dcouvertes du site en 1840, des centaines de squelettes, d'ossements et d'offrandes funraires ont t exhums.

    - 3 -

    Pays de bocage

    Tumulus

  • Le muse tant lemplacement mme dune ancienne ferme mdivale cistercienne, le site avant le projet tait marqu par cet ensemble dont un volume dhabitation, une chapelle et une grange se trouvaient encore sur place, en ruine.Cette ferme a t tablie par les cisterciens, avec une chapelle de la fin du XIIe sicle. Le logis accol est dat du XVe sicle. Un corps de btiment en appentis est construit contre ce logis, au sud-ouest, au dbut du XVIIe sicle et un autre, au nord-est, au XVIIIe sicle, aprs 1738. Vendue comme bien national, elle est reste une ferme de rapport pendant tout le XIXe sicle.

    - 4 -

    Habitation mdivale Chapelle

    Grange

  • Le projet

    Le contexte :

    Le projet fait suite aux fouilles de la ncropole dans les annes 1980. Il permet de prsenter la ncropole et den exposer les fouilles et les dcouvertes dans un muse.Le Conseil Gnral des Deux-Svres lance un concours qui est remport par larchitecte Jean Franois Milou en 1991. Le muse est inaugur en 1993. En 1997, la caftria est acheve par le mme architecte. Les modifications du projet continuent, en 1998, des nouvelles plantations sont ralises, en 2003, un nouveau grainage dentre est fait et en 2004, un sas dentre est cr. J.F. Milou est charg de la continuit du projet au fil des ans, par des amnagements architecturaux et paysagers dans le voisinage du muse qui compltent la comprhension et lexposition de la vie au nolithique. Ce site est alors toujours en renouvellement.

    - 5 -

    Chantier, la grange au premier plan nest pas encore en construction.

    Plan de situation

    N

  • Ce projet est un projet de mise en valeur dun site de 15 hectares. Il comprend alors le muse, premire approche du site, et un parc archologique o la promenade du visiteur permet de dcouvrir la vie au nolithique et la ncropole du Ve sicle avant J.C.Mais il possde galement une dimension de plus grande envergure : le Conseil Gnral avait charg J.F. Milou dune stratgie de mise en valeur des trois villages autour du site des tumulus. Un systme dalles plantes devait relier les villages et le muse, et les bourgs t censs tre quelques peu ramnags. Seul un des villages, Pamproux, a accept un projet de ramnagement de son centre bourg de J.F. Milou.

    Le projet du muse :

    Le muse est 1 km de la ncropole, l'emplacement de lancienne ferme monastique mdivale. Le parti pris pour le muse est dexposer la recherche scientifique avant le parcours du visiteur sur le site des tumulus.

    - 6 -

  • Ainsi le muse adopte la forme de portiques comme espace dexposition quon traverse, un passage entre intrieur et extrieur, comme un pavillon dentre du parc archologique par lequel on passe.

    Il intgre dans ses murs la ruine dune habitation mdivale existante dont les parties manquantes sont remplaces par un claustra de bois. La chapelle cistercienne attenante l'habitation est prserve dans ltat et ceinte dun pristyle de mtal ouvert par trois cts sur le paysage. Le toit de la grange existante face la chapelle est remplac par un auvent de toile composite. La surface SHON de la totalit du projet du muse (chapelle, grange, ... compris) est de 2871 m.Le muse prsente la vie lpoque du nolithique : l'environnement, les volutions technologiques et la vie quotidienne. Les vestiges de l'habitation mdivale et de la chapelle accueillent les expositions temporaires, les plus belles trouvailles, les rsultats des fouilles rgionales actuelles, ainsi que les maquettes et reconstitutions. La grange est devenue la caftria du muse.

    - 7 -

    Systme de portique Pristyle autour de la chapelle ouvrant sur le parcours

    Habitation mdivale lintrieur du muse

    Intrieur de l'habitation, la partie dans le muse couverte de claustra

    Intrieur de l'habitation, la partie hors le muse, couvert dune toiture

    La grange, couverte dun auvent de toile composite

  • Le muse en lui-mme est un volume simple et lger, un long rectangle se terminant par un pristyle, une halle de 10 m de haut. Le niveau du muse est 4 m en dessous de celui du sol actuel, creus comme une cave dans le calcaire du jurassique, align alors sur le fond des fouilles archologiques.

    Cette excavation permet dobtenir plus despace pour lexposition dans le muse qui stablit sur deux niveaux. L'espace dexposition occupe alors 800 m au niveau bas et un plateau de 500 m lentresol. Cette diffrence de niveau permet au muse davoir une scnographie dans l'exposition qui diffre : des espaces clairs en lumire naturelle et dautres obscurs en lumire artificielle.

    L'organisation interne est un jeu simple de volumes : de grandes salles et galeries parallles relies entre elles par des percements rguliers. Les murs sont traits en bton calcaire pais afin de mnager des baies qui peuvent tre tantt un passage, tantt une niche ou une vitrine dexposition. Le parcours est libre et changeant dans lavenir au fil des volutions des remplissages de ces baies.

    - 8 -

    Intrieur du muse, escalier vers la chapelle et le dbut du parcoursPristyle autour de la chapelle, dbut du parcours

    Galeries dexposition

  • Ce muse face son environnement fait preuve de modestie. Il se tient distance respectueuse du site des tumulus et dans un souci de ne pas simposer la nature voisine, par son demi-enfouissement, il ne dpasse pas la cime des arbres autour.Le travail au niveau du sol permet dancrer le btiment son site. En effet le parvis extrieur est trait de manire ce quon aperoit comme affouilles les strates de calcaires, do s'appuient alors des pais murs de bton dont la brutalit est adoucie par des lattes horizontales dacajou rappelant les strates. Cet aspect brut fait ressortir une certaine rugosit et rusticit propre au site.Les trames du toit et des faades de verres et dacier forment un quadrillage qui rappelle le travail de larchologue.

    En incluant le bti ancien dans sa conception contemporaine le risque aurait pu tre que cette halle paraisse disproportionne. Mais elle rpond finalement de manire juste au paysage. Cest une grande vitrine qui invite la promenade jusquaux tumulus dont elle reste lcart pour une dcouverte plus surprenante. Sans interfrence visuelle entre elle et le site des tumulus, elle ne porte pas atteinte son intgrit et permet lintroduction du parcours vers la visite de la ncropole elle-mme. Ce parcours est jalonn de dispositifs dinterprtation de la vie au nolithique tout du long : ateliers pdagogiques, reconstitution dun habitat communautaire nolithique, module de fouilles, labyrinthe pdagogique, reconstitution dun chantier mgalithique, passerelle dinterprtation des activits de la rivire.

    Les matriaux utiliss montrent la volont de lgret et de sobrit que larchitecte voulait apporter son btiment : le bton et la pierre calcaire pour les murs, la pierre et le bois pour les sols, lossature de mtal et le verre pour les parois vitres, le remplissage en caillebotis, la toile composite pour lauvent de la grange. De plus, ces matriaux sont employs dans des couleurs aux tonalits douces, proches de celles de leur vieillissement propre, intgrant le projet dans son environnement.

    - 9 -

    Vue de lentre, escalier

    Vue de lentre, en bas des escalier Vue de lentre, vue des strates de calcaires

  • Apprciation personnelle

    Ce que je trouve intressant dans ce projet tient en deux points.

    Tout dabord, la mise en valeur du btiment ancien (chapelle, grange, ferme) par le btiment contemporain est bien trait. Le btiment ancien compris dans le muse se voit en transparence par les faades vitres du btiment contemporain avec le jeu de laisser la ruine et de venir rajouter celle-ci une nouvelle couche contemporaine en plus du btiment contemporain. La chapelle, quant elle, est mise en exergue par le pris