MOTIVER LES GENS À S’ENGAGER EN SÉCURITÉ CIVILE

Click here to load reader

  • date post

    14-Feb-2016
  • Category

    Documents

  • view

    23
  • download

    0

Embed Size (px)

description

MOTIVER LES GENS À S’ENGAGER EN SÉCURITÉ CIVILE Noëlla Bergeron Directrice générale et secrétaire-trésorière Municipalité de Milan Sherbrooke,18 octobre 2012. UN PLAN DE MESURES D’URGENCE C’EST UN PLAN POUR TA VIE. AU CAS OÙ…. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of MOTIVER LES GENS À S’ENGAGER EN SÉCURITÉ CIVILE

Diapositive 1

MOTIVER LES GENS SENGAGEREN SCURIT CIVILE

Nolla Bergeron Directrice gnrale et secrtaire-trsorireMunicipalit de Milan

Sherbrooke,18 octobre 2012

1UN PLAN DE MESURES DURGENCECESTUN PLAN POUR TA VIEAU CAS O

Dans les faits, les municipalits ne se donnent pas un service dincendie dans le but de lutiliser mais pour les au cas o. Personne nachte une voiture, une tondeuse, un lave-vaisselle et encore moins des billets davion au cas o elle dciderait de faire une ballade en voiture, au cas o elle aurait le got de tondre sa pelouse, au cas o elle dciderait de laver la vaisselle ou de prendre lavion.

On se donne un service incendie au cas o. mais on espre ne pas avoir sen servir mme sil faut renouveler les vhicules pour quils soient aux normes, mme sil faut investir.

On se donne un plan de mesure durgence au cas o. nous serions placs dans une situation qui requiert une vacuation, un service dhbergement, o on pourrait sauver des vies .

On se donne un plan de mesures durgence pour se donner des outils, pour agir et ragir dune manire responsable le moment venu.

2

viter le pige de lincrdulit et croire fermement quun plan de mesures durgence a le pouvoir de sauver des vies, la vtre y compris.

CE NTAIT PAS PRVU

MAIS CEST QUAND MME ARRIV!

Les situations durgence, on ne les choisit pas; on ne les planifie pas dans le temps (pas dans le temps de la chasse, pas dans le temps des sucres; pas dans le temps des vacances; surtout pas dans la priode des Ftes); on ne choisit pas la nature du sinistre, on ne dcide pas de lampleur des pertes

31tre conscient et reconnatre notre vulnrabilit.

La prise de conscience de ma propre vulnrabilit; Ma ralit au milieu de ses sinistres.

La prise de conscience de ma propre vulnrabilit ma incite partager mon vcu au sein du conseil municipal, faire des pressions pour faire le plan de mesures durgence.

Ma ralit au milieu des ses sinistres, cest que mon conjoint est quadraplgique.

Qui dit quadraplgique dit mobilit rduite; dit dplacement en fauteuil roulant; dit aussi besoin dassistance pour tout: lever, coucher, habillage, bain, toilette Jai besoin dun minimum de 20 minutes pour le lever le matin. Si je nai pas dlectricit, je ne peux pas le sortir du lit durgence autrement quand le jetant en bas du lit pour pouvoir ensuite lhabiller au sol, linstaller dans son fauteuil roulant et quitter mon domicile si ncessaire.

4TROIS MESURES DURGENCE MILAN

VERGLAS JANVIER 1998 MONTRGIEINCENDIE DE LA MAISON USINEX 24 DCEMBRE 2006TEMPTE IRNE AOT 2011

VERGLAS JANVIER 1998 - Lors du verglas nous navons reu aucune visite, aucune aide, aucune communication. Nous navions pas accs aux informations provenant de la Montrgie o vivent tous les membres de ma famille puisque les ondes radio ne passent pas Milan. On sen est tir assez bien parce que la coupure dlectricit a t de quelques jours seulement. Si a avait dure plus dune semaine, personne ntait prs soutenir la population.

INCENDIE DE LA MAISON USINEX / 24 DCEMBRE 2006 - Lors de lincendie de La Maison Usinex a se passait non loin de notre domicile. Cest le bruit des camions incendies et la lueur des gyrophares depuis notre chambre coucher qui nous ont rveills. Quand La Maison Usinex a pass au feu jai fais les cents pas dans la maison et jamais quelquun nest pass nous voir, pour nous informer des risques que nous courrions, pour nous donner des consignes pour savoir quoi faire rien, absolument rien.Si les vents avaient chang de direction, possiblement que La Meunerie Milanaise aurait t risque dexplosion.

On ne sait JAMAIS.DEUX TRONONS DE CHEMIN DFONCSSUR LA MME ROUTE DANS MILAN ET DANS VAL-RACINE CHEMIN FERM -RSIDENTS ENCLAVS

5

LE PLAN DE MESURES DURGENCE A FAIT TOUTE LA DIFFRENCE

lors du passage de la tempte Irne

Cet vnement a notamment permis de : mettre excution notre plan de mesures durgence; se familiariser et dvaluer nos actions; cibler nos besoins pour tre plus efficace dans notre intervention.

Lors de la tempte Irne, nous avions un plan de mesures durgence que nous avons appliqu pour la premire fois. Nous avons avis le MSP, nous avons eu lassistance du service de police, des employs de voirie, de chacune des municipalits. Ils ont fait le ncessaire pour assurer la scurit des automobilistes, des rsidents permanents et des rsidents saisonniers ont t contacts. Le conseil municipal a fait un suivi, les forces et les faiblesses de lintervention ont t releves.

La tempte Irne nous a donn loccasion de mettre excution le plan de mesures durgence; de se familiariser et dvaluer nos actions; de cibler nos besoins pour tre plus efficace dans notre intervention comme par exemple lamlioration de notre systme de communication.-------------------------------------------------------------------------------------------------------------Mais comme a se passe dans la cour du voisin, on se sent moins vulnrable, on ne sarrte pas pour valuer le potentiel de risques; on se dit quon sest bien organis durant le verglas et que finalement, ce ntait pas si pire. Aprs coup, moins davoir t solidement branl, on minimise les consquences dun sinistre.

La mmoire est une facult qui oublie et lincrdulit nous fait craindre de rien et nous rend inoprant.

Mais si on nest pas prpar, on peut subir des dommages et des pertes importantes sans considrer les pertes de vies humaines; les accidents quon aurait pu viter

Le fait de ne pas savoir, cela gnre de linscurit; on peut tre tent de quitter les lieux alors quil est plus prudent de rester sur place ou le contraire; la panique a peut dgnrer rapidement et devenir une situation incontrlable.

Toutes les personnes que nous avons rejointes, rsidents et propritaires de chalet lextrieur de la municipalit, nous ont manifest leur apprciation.

Mais comme a se passe dans la cour du voisin, on se sent moins vulnrable, on ne sarrte pas pour valuer le potentiel de risques; on se dit quon sest bien organis durant le verglas et que finalement, ce ntait pas si pire. Aprs coup, moins davoir t solidement branl, on minimise les consquences dun sinistre.

La mmoire est une facult qui oublie et lincrdulit nous fait craindre de rien et nous rend inoprant.

Mais si on nest pas prpar, on peut subir des dommages et des pertes importantes sans considrer les pertes de vies humaines; les accidents quon aurait pu viter

Autour de la table du conseil il est venu la question de savoir si nous devions maintenir lentente de service dincendie ou non. La question a t rsolu quand quelquun a ditquelque chose comme: Moi je ne voudrais pas tre de ceux qui ont dcid de ne pas maintenir le service incendie le jour o il y aura un mort ou un bless grave suite un incendie, o nous naurions pas pris les mesures ncessaires pour porter assistance par un simple coup de fil - 911

Lors de la tempte du verglas, je ne savais mme pas que la municipalit pouvait et mme devait agir dans la circonstance. Le conseil municipal avait t sensibilis et il devait se donner un plan de mesures durgence. Il y a eu de nombreuses tentatives de faites pour faire un plan durgence mais sans donner de rsultats.

6

Ministre de la Scurit Publique (M.S.P.)

Mission Spciale Pour toi (M.S.P.)

7xLa prise en charge du dossier de scurit civile.

Appel la population, tude des facteurs et des zones risques, planification des rencontres.

Peu dimplication et dintrt ce moment-l

Je sais seulement quaprs mon entre en fonction le dossier de scurit civile a atterri sur mon bureau.

Jtais dj sensibilise, cause de mon sentiment de vulnrabilit, je me suis mis la tche. Jai lanc un appel la population. Jai tudi les facteurs et les zones de risques Jai planifi des rencontres.

Peu de volontaires et ceux qui avaient manifest un certain intrt ne se prsentaient pas aux runions. Ce ntait pas une priorit; on nen ressentait pas le besoin

8Tous les motifs sont bons!Jai remis le dossier sur la tablette pour au moins 8 ans.

Mission Spciale Poussireuse (MSP)

98 ans plus tard..Une proposition qui fait du chemin

En 2010 : formation de comits de travail de scurit incendie et de scurit civile; Y sigent : des lus municipaux auxquels des citoyens se sont joints directement ou qui ont signifi leur disponibilit porter assistance en situation durgence.

Le plan de mesures durgence a refait surface par un concours de circonstances. lautomne 2009, Monsieur Claude Turcotte (maire) et moi-mme avons rencontr Mme Catherine Otis, conseillre en scurit civile.

De l, je dpose lide dlaboration dun plan de mesures durgence pouvant tre financ 50 %. Je souligne les conditions que nous avons vcues lors du verglas et la destruction de lusine de Maison Usinex. Finalement, les membres du conseil acceptent le dpt dun projet dlaboration dun plan de mesures durgence. Nous procdons un appel doffre et nous retenons les services de Monsieur Raymond Gagn, agent de projet.

En janvier 2010, je propose aux membres du conseil municipal de former des comits de travail. Contre toute attente, en fvrier 2010 le conseil a accept de former des comits pour tudier des dossiers et faire des recommandations.

108 ans plus tard..Une proposition qui fait du chemin

Cinq rencontres sur une priode de six mois environ (septembre 2010 fvrier 2011) afin de complter le plan de scurit civile grce la participation active des membres du comit de scurit civile.

Il a suffi de cinq (5) rencontres sur une priode de 6 mois environ (septembre 2010 fvrier 2011) pour complter le plan de scurit civile grce la participation active des membres du comit de scurit civile.

11Le