Liberation d ARLES

download Liberation d ARLES

of 34

  • date post

    14-Dec-2014
  • Category

    Documents

  • view

    180
  • download

    5

Embed Size (px)

Transcript of Liberation d ARLES

22 23 24 AOUT 1944

Avant-propos : Ce dossier qui est prsent sort tout droit des archives personnelles du lieutenant d'infanterie coloniale Julien CHAVOUTIER, Chevalier de la Lgion d'honneur, entrepreneur de travaux publics, qui avait pris la suite du colonel BERRURJER de l'O.R.A, arrt le 27 mai 1944 Tarascon par la Gestapo et dport Neuengamme o il devait mourir. Grce Julien CHAVOUTIER de nombreuses actions sont entreprises dans la rgion comme le prouve les comptes-rendus qu'il a rdig, notamment le sabotage des cbles de soutien du pont de Trinquetaille, sabotage ralis par l'quipe du sergent KOPKA, comme en tmoigne d'ailleurs le rapport du capitaine de gendarmerie de l'poque, capitaine qui commandait la compagnie de gendarmerie d'Arles. Il est vrai que les principaux acteurs de ces faits d'armes ayant maintenant disparu, le champ est dsormais libre pour certains qui veulent s'emparer de l'histoire. Les documents prsents ont donc une valeur certaine et il faut aussi savoir que le lieutenant CHAVOUTIER avait adress en son temps tout un ensemble de documents au Ministre de la guerre Paris et notamment la DGER dont il dpendait.

LE PAYS D'ARLESLES CLANDESTINS.Il y eut dabord les frres POULY, Pierre et Achille- Pierre c tait Polydor, puis Robert dans la rsistance : chef d'arrondissement d'Arles et de Salon Nord nomm la cration des MUR, mandat par la suite par le Comit de Libration Nationale d'Alger comme chef de la rsistance- II avait t condamn mort par contumace et recherche-Il avait d'ailleurs failli se faire prendre avec son frre en 1944 aprs larrestation du colonel BERRURIER alias Richard et navaient d leur salut qua la connaissance extraordinaire qu'ils avaient tous deux de la configuration des marais. Ils avaient t rcuprs par M. BLANC, futur maire de Mouris, hbergs chez lui, puis ensuite par M. Casimir Pierre MATHIEU, chef de ville et du canton de Saint Remy de Provence et enfin lors de leur retour en Arles chez M. MAURIC Achille c'tait Polydor II, puis Richard; il tait chef darrondissement FFI de Martigues et de Salon Sud et tait lui aussi condamn mort. Tous deux avaient depuis 1943 organis leur arrondissement respectif ayant successivement appartenu aux mouvements Combat et Libration, les MUR, puis le MLN. Ces organismes ne relevant d'aucune idologie politique, puisqu'ils ne comprenaient que des volontaires pour librer le pays du joug allemand. Claudius TOULOUZAN fut constamment aux cts des frres POULY. CARTIER Joseph dit national, fut l'organisateur du service clandestin de ravitaillement: mort des suites de son internement. COULOMB Emilien dit janvier, fut le responsable du mouvement syndical clandestin. CARTIER Pierre, dit Philip, fut lui l'organisateur et le responsable de la section de transport clandestine. MORAND Henri, dit Andr, fut l'organisateur du Front National dobdience communiste; il fut aprs la libration le premier Sous-prfet dArles. SERME Fernand, dit Emile, tait le responsable du Parti communiste clandestin. CHAVOUTIER Julien, tait le chef militaire de la rsistance dans larrondissement d'Arles. N le 21 septembre 1906 Arles dans une famille douvriers pauvres, effectue ses tudes primaires l'cole de la Roquette- En 1918 il est 1 cole suprieure d'Art -(Actuellement le collge Frdric Mistral)-Boursier en 1921 il intgre 1 cole suprieure d'Aix en Provence(Lyce Vauvenargues) Et en 1924 il est admis l'Ecole des Arts et Mtiers o il obtient son diplme d'ingnieur. En 1928 aprs avoir prpar les EOR, il sort sous-lieutenant dans l'Infanterie Coloniale. En 1930 il devient entrepreneur de Travaux Publics. 1932, il est nomm lieutenant d'infanterie Coloniale. En 1939 la dclaration de guerre il est affect au 485 bataillon colonial de pionniers dans les Ardennes, puis dtach en 1940 au CEZF en Moselle. De 1941 1946 il est capitaine bnvole des sapeurs-pompiers d'Arles. En 1942 il entre dans la rsistance sous les ordres du lieutenant-colonel BERRURIER, devient agent PI du rseau NANA- II est nomm chef militaire de la rsistance de l'arrondissement d'Arles et commandant FFI compter du 14 aot 1944

II dirige seul les combats pour la libration d'Arles- Il est nomm capitaine honoraire le 21 septembre 1963 et fait chevalier de la Lgion d'Honneur titre militaire en 1975. Henri MAURIC, dit Ramon, tait chef de district du ravitaillement gnral et ce titre ravitaillait les clandestins en vivres, cartes de rationnements, fausses cartes, puis au moment des combats d'Arles a t charg de l'approvisionnement des combattants. Rentr d'Allemagne en fvrier 1942, il prit contact grce Paul AUGIER, avec le colonel BERRURIER, puis par la suite avec le sous-lieutenant d'active Marcel AUDEMA et l'ingnieur des papeteries CUZIN. Tous sont incorpors ainsi que Pierre EUZEBY qui devait trouver la mort lors des combats du mois d'aot, dans le rseau NANA. Henri MAURIC a galement hberg l'agent H Olive charg de mission par Alger, et galement les frres POULY aprs leur retour de Saint Rmy de Provence au mas de Reure prs du pont Rginel, et ce jusqu'au dbut de l'insurrection. C'est galement lui qui conduisit Pierre POULY Port Saint Louis du Rhne pour chercher des renforts en hommes et en armes le 23 aot 1944. Armel FERRAND, alias Serrurier, tait professeur adjoint au collge Frdric Mistral d'Arles et ds septembre 1940 il appartient temporairement l'organisation du gnral COCHET et ce titre tait charg de mission de renseignements, et par la suite rejoint le MLN et Combat - Pendant un moment il a des contacts avec le rseau Carte -(Radio-Patrie)- Au sein de Combat il est spcialement charg d'organiser l'AS. En 1943 il est aux MUR. Commissaire local des Eclaireurs de France il a mis sur pied partir du mouvement Scout, les groupes de jeunes qui pendant toute la bataille vont ravitailler les combattants en munitions. C'est lui qui en mai 1944, rceptionne Ernest AGOSTINI, alias Masson, lorsque ce dernier arrive Arles aprs avoir failli tre arrt Marseille, et lui fit prendre contact avec Pierre POULY et Julien CHAVOUTIER. - Chevalier de la Lgion d'Honneur titre militaire. Marcel AUDEMA, alias Arnaud dans la rsistance. Lors de la dissolution de l'Arme d'Armistice en novembre 1942 Aix en Provence, il est affect comme sous-lieutenant aux chantiers de jeunesse dans le Lubron; aprs quelques mois il reoit, trs certainement du capitaine LECUYER de lORA, un message lui prescrivant de se rendre dans la rgion d'Arles et d'y rechercher une couverture civile . Il entre dans une entreprise de travaux publics cette dernire travaillant pour les allemands dans la rgion de Fos sur mer et Saint Martin de Crau et aux Chanoines. Aprs avoir rencontr nombre de ses anciens camarades officiers au mess de garnison Marseille chez Pascal, place Thiars,-Mess qui fonctionne toujours malgr la prsence des occupants !-il est contact par le commandant BERRURIER qui lui fait connatre Julien CHAVOUTIER. Le poste qu'il occupe lui permet trs rapidement d'effectuer des missions de renseignements sur les implantations allemandes en Crau et sur la cte. Au moment des combats d'Arles il participe la tte d'une section un coup de main qui permet de rcuprer des prisonniers et des armes. Aprs la libration il rejoint l'arme active o il fait carrire tant en Indochine qu'en Afrique du Nord et termine comme gnral de brigade. Georges FARGEIX alias Charpentier, professeur au collge Frdric Mistral, entre dans la rsistance en septembre 1940 et constitue un embryon

d'organisation, puis rejoint semble-t-il Carte, la disparition de ce mouvement, Combat. Il sert comme agent de renseignement sous les ordres du capitaine VIDAL; principalement charg ensuite d'organiser la rsistance en gare d'Arles et aux ateliers de la SNCF- Membre des MUR, il travaille aussi en liaison troite avec le rseau Klber. Eugne CORNILLE dit Jean- Employ dans l'entreprise CHAVOUTIER comme contrematre, n en Arles le 24 juin 1916 est aujourd'hui compltement oubli, et pourtant peu de gens, part ceux qui l'ont ctoy pendant la rsistance, savent quel a t son rle et quel magnifique chef de sizaine il a t lors des combats de la libration. Entr dans la rsistance en mme temps que le lieutenant CHAVOUTIER, il tait principalement charg du transport des armes et des munitions et explosifs. C'est lui qui a nettoy la caserne Calvin des derniers soldats allemands qui se repliaient, ainsi que la Kommandantur et divers autres lieux en ville - Dcor de la Mdaille Militaire et de la Croix de guerre 39/45 avec deux citations. KOPKA, sergent, c'est lui qui la tte d'un petit groupe dtruisit contrairement ce que certains affirment maintenant, les cbles de soutnement du pont de Trinquetaille dans la nuit du 8 juillet 1944. Manquant d'explosifs brisants le sabotage ne russit qu' moiti. Ernest AGOSTIN alias Masson- N le 20 septembre 1910 Salon de Provence dcd en 1992-Fils d'artsiens, effectue ses tudes l'cole suprieure d'Arles(Maintenant le collge Frdric Mistral)- Ecole normale d'Aix en Provence en compagnie du futur colonel TRINQUIER - Sort instituteur. En 1939 il est mobilis au 203RIA et se bat sur la frontire Italienne - Dmobilis rejoint son poste d'enseignant dans les quartiers Nord de Marseille. Mut en centre ville, il est contact en fvrier 1941 par le lieutenant CHEVANCE lors d'une runion chez les Eclaireurs de France; membre du MLN, puis de Combat, il met profit sa couverture de commissaire aux Eclaireurs de France et de formateur au centre de formation professionnelle VELTIN dans la rue Bernard du Bois pour loigner nombre djeunes de Marseille ds 1942, puis de ravitailler partir de 1943 les maquis du Vercors grce au centre qu'il a cr avec l'accord des pouvoirs publics au chteau de La Cluse-Paquier entre Vif et Montier de Clermont en Isre. Membre de lAS, ayant failli tre arrt Marseille en mai 1944, il se rfugie en Arles o il prend contact avec Armel FERRAND qui le confie Pierre POULY et Julien CHAVOUTIER. En aot 1944 il participe au sein des CFL aux combats de la libration, faisant ds le premier jour