L'Espagne : des paradis fiscaux - Kerygma · PDF file 2,75%, au-delà de 10 millions...

Click here to load reader

  • date post

    15-Jul-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of L'Espagne : des paradis fiscaux - Kerygma · PDF file 2,75%, au-delà de 10 millions...

  • LeCourrier.esNuméro 83 – Septembre/octobre 2016 | 15.000 exemplaireS | eSp. 3€ / Fr. 3€ / 5,60 SFr

    PAPIER RECYCLÉ

    Gestion Intégrale en Français

    902 368 821 +34 93 496 47 34 [email protected] www.atlantis-seguros.es

    Délégation France

    Le courrier d'Espagne 1ere page.indd 1 03/11/2015 17:50:54

    Le groupe allemand Fresenius rachète le groupe espagnol de santé Quirónsalud 5,7 milliards d’euros

    La nouvelle est tombée hier après-midi, cela fait déjà…

    Suite page 3

    Uber choisit Madrid pour lancer sa première flotte électrique

    La capitale espagnole sera la première ville au monde à of- frir un service Uber…

    Suite page 3

    Constitution d’une société à responsabilité limitée en Espagne : les erreurs à éviter !

    La « Sociedad Limitada », équivalent de la société à res- ponsabilité limitée en…

    Suite page 4

    Marbella redevient-elle un spot jet set ?

    Marbella, petite ville Bal- néaire, est connue pour être un spot international. Celle-ci a été totalement…

    Suite page 23

    Leroy Merlin ouvre son premier magasin à Madrid

    Vingt-sept ans après son arri- vée en Espagne, l’entreprise française a inauguré cette se- maine son premier…

    Suite page 5

    par PHILIPPE CHEVASSUS

    LE SAVIEZ-VOUS… Il n’y a pas, en Espagne, un seul taux « national » d’impôt sur le pa- trimoine, équivalent à l’Impôt Solidarité sur la Fortune fran- çais (ISF). Selon le choix du lieu de résidence, vous pourriez ne rien payer, peu ou beaucoup

    selon que vous soyez à Madrid, Barcelone, en Andalousie voire dans les Îles des Baléares.

    Exemple : à Barcelone, le taux d’imposition sur le patri- moine monte rapidement jusqu’à 2,75%, au-delà de 10 millions d’euros. En Andalousie, le taux n’a rien à voir avec celui de Madrid (qui ne taxe pas ses ré- sidents sur le patrimoine), car

    il est l’un des plus élevés d’Es- pagne. Quant aux Baléares, c’est le « champion » espagnol, attei- gnant le taux prélèvement le plus élevé pour cet impôt, avec 3.45% pour la tranche la plus haute.

    Une retraite ou une installa- tion avec des actifs immobiliers et financiers dans la péninsule peut devenir plus compliquée que vous ne le pensiez si vous

    ne calculez pas au préalable l’impact sur votre patrimoine. En effet, pour une même somme d’actifs vous serez taxés ou vous ne le serez pas, car l’impôt sur le patrimoine relève de l’auto- rité des régions – au nombre de 17, chose impensable en France. Pour un cadre qui souhaite bâ- tir un patrimoine ou un retraité qui en a déjà un, la réflexion

    s’impose et la consultation d’un spécialiste prend tout son sens.

    C’est lors d’une conférence organisée par les représentants de la Banque Transatlantique (Groupe Crédit Mutuel – CIC) en Espagne que nous avons dé- cidé de vous faire part de ces in- formations intéressantes et com- plètes, que beaucoup ignorent. Vous les retrouverez pages 6 et 7.

    L'Espagne : des paradis fiscaux ? 

  • | No 832

    Forte croissance pour l’immobilier de luxe en Espagne En Espagne, la demande en immobilier de luxe a augmenté de 80% en deux ans. Les principales offres se concentrent sur Madrid, Barcelone, la Costa Blanca et la Costa Brava.

    par AURÉLIE CHAMEROIS

    LE PRIX MOYEN d’un bien immobilier de luxe en Espagne a augmenté de 6% depuis 2013, approchant les 2 millions d’euros et témoignant de la bonne santé du secteur. L’acheteur type re- cherche une propriété dans un endroit hors du commun, avec un minimum de 4 chambres, une piscine, une superficie comprise entre 200 et 400 mètres carrés et sans nécessité de demander un crédit immobilier.

    Quatre provinces concentrent 75% des résidences de plus d’un million d’euros : Madrid, Barcelone, Malaga et les Baléares. Madrid propose le plus grand nombre d’offres, en particulier dans les quartiers de La Moraleja, La Finca, Montealina et El Viso. Elle est suivie par Barcelone et son quartier huppé de Pedralbes.

    Le site immobilier Idealista remarque par ailleurs un intérêt croissant pour le centre historique d’Ibiza, Sant Feliu de Guixols sur la Costa Brava, Soto-

    grande dans le détroit de Gibraltar et les zones Sierra Blanca et Los Monteros à Marbella.

    Une rentabilité attractive Pour José Luis Echeverría, directeur de l’agence Monapart, le succès du segment luxe s’explique par une hausse du nombre de grosses fortunes. « Le nombre de mil- lionnaires augmente au niveau mondial et en Espagne, il a augmenté de 40% depuis 2008, explique-t-il, alors que la demande faiblissait, les grandes fortunes ont pu acquérir une série de propriétés fa- buleuses à des prix très intéressants ». La rentabilité de ce type de propriété est par ailleurs très intéressante selon l’agent im- mobilier, tant pour le marché locatif qu’à la vente, étant donné que le secteur repart désormais à la hausse.

    Les investisseurs sont principalement étrangers : britanniques, scandinaves, italiens ou français. Les experts ob- servent par ailleurs une baisse des in- vestissements russes et une hausse des ventes auprès des Canadiens, Améri- cains et Chinois.

    BUSINESS

  • BUSINESS| No 83 3

    Cuatro Torres s’impose enfin comme le nouveau  quartier d’affaires de Madrid Après des années difficiles, les quatre gratte-ciel les plus hauts de la capitale espagnole accueillent désor- mais les sièges des plus grandes multinationales et n’ont presque plus de locaux disponibles.

    par AURÉLIE CHAMEROIS

    LA TOUR DE Cristal n’aura bientôt plus de bureaux à louer. Plus de 80% de ses locaux sont déjà réservés. Avec 250 mètres de haut et un total de 52 étages, l’édifice est le plus haut gratte- ciel d’Espagne et venait com- pléter en 2009 la série des quatre gratte-ciel du nord de la Castellana, appelés depuis Cuatro Torres.

    En février 2015, la Mutua Madrileña annonçait qu’elle louerait 18 étages de l’édifice, soit un tiers des espaces dispo- nibles. Plus récemment, KPMG et Mastercard ont installé leurs bureaux dans la même tour et le groupe allemand Commerz- bank réalise actuellement des

    travaux pour s’y établir avant la fin de l’année. Des contrats de location ont également été signés avec des entreprises comme Red Hat, Gesternova ou encore Cernero, portant le taux d’occupation de l’édifice à près de 83%.

    Une zone en plein essor Alors que la zone de Cuatro Torres s’est élevée en pleine crise économique et a peiné à attirer les entreprises, elle semble devenir aujourd’hui la zone incontournable des multinationales les plus pres- tigieuses. La Torre Espacio (230 mètres) abrite ainsi les bureaux d’OHL, Fertiberia ainsi que les ambassades du Canada, Royaume-Uni, Aus- tralie et Pays-Bas. La Torre

    PwC (236 mètres) est le siège de PwC et héberge aussi l’hô- tel 5 étoiles Eurostars. Enfin la Torre Cespa (248 mètres) abrite les bureaux de Bankia

    et le siège de la compagnie pé- trolière Cespa.

    La prochaine construction d’une cinquième tour, où est prévue l’installation d’une

    école de commerce et d’un hô- pital privé, devrait achever de donner à la zone son statut de quartier d’affaires aussi exclu- sif qu’incontournable.

    P ho

    to gr

    ap he

    : N

    ic k

    M ee

    k. H

    B -0

    0 4

    3 18

    Pullman Barcelona Skipper Emplacement unique avec vue sur la plage de la Barceloneta.

    Profitez du confort de nos installations à seulement 5 minutes du centre-ville. Reservez sur Pullmanhotels.com

    REJOIG N EZ NOTRE PROG RAM M E DE F I DÉL ITE MO N DIAL SU R ACCORHOTELS.COM

    Paris . Sao Paulo . London . Shanghai . Dubaï . Bangkok . Sydney . Berlin . Bali . Barcelone

    Uber choisit Madrid pour lancer sa première flotte électrique La capitale espagnole sera la première ville au monde à offrir un service Uber complètement électrique.

    par AURÉLIE CHAMEROIS

    LA STARTUP ESPÈRE pouvoir lancer sa flotte exclusivement électrique avant la fin de l’année. « Cela fait des mois que nous y travaillons, a confié un porte-pa- role d’Uber à nos confrères du journal Expansion, nous espérons que ce ser- vice 100% électrique contribuera au changement de modèle de mobilité que la ville expérimente déjà ».

    La plate-forme teste actuellement les voitures électriques à Paris et Lisbonne, ce qui lui permet de déceler les éventuels problèmes d’une telle flotte, comme le manque d’autonomie et de bornes de re- charge. Elle a par ailleurs signé un accord avec BYD et Nissan pour incorporer des véhicules électriques à la flotte UberX

    de Londres. Une incorporation encore ti- mide puisque sur une flotte de 30.000 vé- hicules, seuls 30 sont électriques. Dans la capitale britannique, l’utilisateur qui commande une course peut donc voir ar- river une voiture électrique sans l’avoir demandée. L’objectif d’Uber à Madrid est de disposer d’un nombre suffisant de véhicules pour proposer au client de choisir dès la commande s’il veut une voiture électrique ou traditionnelle.

    Les tarifs n’ont pas encore été fixés, mais à Paris, Lisbonne et Londres, les voitures électriques sont au même prix que les autres. « Avec ce nouveau ser- vice, Uber veut rester à l