I REDDITION DE COMPTES EN D‰VELOPPEMENT DES COMMUNAUT‰S

download I REDDITION DE COMPTES EN D‰VELOPPEMENT DES COMMUNAUT‰S

of 18

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of I REDDITION DE COMPTES EN D‰VELOPPEMENT DES COMMUNAUT‰S

  • Page 1
  • I REDDITION DE COMPTES EN DVELOPPEMENT DES COMMUNAUTS
  • Page 2
  • 2 I- REDDITION DE COMPTES 1.Rappel des exigences de la stratgie de soutien au DC 2.Une performance qui interpelle lensemble de lorganisation et ses gestionnaires 3.Des indicateurs de gestion consquents 4.Des ententes de gestion en DC? 5.De lvaluation et de limputabilit de la chose publique
  • Page 3
  • 3 1.Rappel des exigences de la stratgie de soutien au DC Une notion largie de la sant Porte par lorganisation, la gestion et lintervention; Des pratiques individuelles, familiales, collectives, communautaires; tant dans les services de sant que dans les service sociaux; Des processus (collaborations avec dautres, acteurs, participation citoyenne, empowerment) Une prise en compte des dterminants sociaux 3
  • Page 4
  • 4 Des actions tant linterne qu lexterne du CSSS Considrer la communaut comme objet et sujet dintervention; Crer des espaces de discussions et de ngociation inclusifs pour valoriser les acquis des acteurs de ltablissement et du milieu; Soutenir les initiatives du milieu; Favoriser limplication personnelle des employs dans la communaut; Dvelopper lempowerment; Etc.
  • Page 5
  • 5 Un paradigme diffrent Des services (territoires vcus, dterminants sociaux,etc.); Des procds (temps long, empowerment, etc.); Au niveau organisationnel (transversalit, etc.); Des systmes dinteraction (leadership territoriale,etc.). Comment en rendre compte??
  • Page 6
  • 6 2.Une performance qui interpelle lensemble de lorganisation et ses gestionnaires Latteinte des buts de rduction des problmes sociaux et de sant; la satisfaction de la population; lquit par rapport aux rsultats de sant. Ladaptation: innover, se transformer, sadapter aux besoins de la population; attirer les clientles et mobiliser la communaut; saisir les occasions qui se dessinent dans les environnements scientifique, technique, clinique, politique et social; au niveau de la gouvernance et des stratgies qui y sont dployes; etc.
  • Page 7
  • 7 La production dinterventions individuelles et collectives la coordination et la continuit des services passages des interventions individuelles, aux interventions collectives, aux actions sur lenvironnement); la collaboration entre les milieux cliniques et administratifs; Etc. Le maintien et la cration des valeurs et des normes qui orientent et justifient les choix en DC, soutiennent les projets de dveloppement; permettent la production de sens, la cohsion organisationnelle; Etc.
  • Page 8
  • 8 3.Des indicateurs de gestion consquents Les indicateurs sont labors ni en vase clos ni par une seule personne, mais sur une base volontaire avec les professionnels et les acteurs du milieu. Cette ngociation des indicateurs est importante car ils dbordent de lunivers du rseau de la sant et des services sociaux; pour tre valables, ils doivent aussi tre valids, vrifis dmocratiquement, avec une large participation de personnes, sous peine de rater la cible; leur laboration, comme processus, se prsente comme une pratique de DC. Il existe plusieurs mthodes interactives dlaboration et de slection dindicateurs en DC.
  • Page 9
  • 9 Exemple dindicateurs en DC La participation des individus et des communauts locales aux dcisions et aux actions qui les concernent: Dfinition, adoption, planification, valuation (orientations, offre de services du CSSS, interventions relatives au milieu, etc.); Lempowerment interventions professionnelles visant dvelopper et soutenir le potentiel des individus, des groupes et de la collectivit ; La participation dintervenants titre de personnes ressources, des activits de formation et daccompagnement destines aux intervenants des organismes de la communaut et aux leaders citoyens; Le soutien aux tables de concertation et aux comits de travail du territoire local (animation, accompagnement, soutien technique).
  • Page 10
  • 10 Des partenariats ralisant des projets lis au DC Ladhsion officielle et participation de la direction du CSSS aux instances stratgiques et dcisionnelles de la communaut; Linclusion dans le rapport de gestion annuel de la contribution du CSSS au dveloppement de leur(s) communaut(s); Mise en place de mcanismes de transversalit au sein du CSSS; La participation de personnel aux tables de concertation et comits de travail; Le recrutement de partenaires experts la ralisation de projets collectifs; La mise en disponibilit de ressources matrielles (prt de salle, dquipement, etc.); Etc. Lharmonisation et la promotion de politiques favorables la sant Engagement dans une approche intersectorielle visant harmoniser les politiques locales et rgionales, les orientations et les actions favorisant la sant et de bien-tre engageant les affaires municipales, lindustrie et le commerce, lenvironnement, le dveloppement durable, le transport, le logement, etc.;
  • Page 11
  • 11 Rduction de la pauvret et la rduction des ingalits sociales Portrait des communauts comprenant les ingalits sociales de sant; Des actions collectives relies aux dterminants sociaux de la sant (aux conditions de vie et de voisinage; aux opportunits dapprentissages et dveloppement des capacits; aux opportunits demploi; aux normes communautaires dominantes, coutumes et processus; la cohsion sociale, engagement social et citoyen, efficacit collective; etc.). La contribution du CSSS et de son personnel des initiatives de solidarit communautaire (ftes, paniers de Nol, magasin partage, etc.); Lembauche de personnes issues de la communaut;
  • Page 12
  • 12 4.Des ententes de gestion en DC??? Lorganisation devrait Susciter la participation des individus et des communauts locales aux dcisions et aux actions qui les concernent Agir en partenariat dans la ralisation de projets lis au DC et en soutenant la concertation locale; Encourager lempowerment Appuyer la lutte la pauvret et la rduction des ingalits sociales Travailler lharmonisation et la promotion de politiques favorables la sant
  • Page 13
  • 13 5.De lvaluation et de limputabilit de la chose publique Le DC suppose un accord entre les parties Le DC appelle une pluralit de parties prenantes, faisant en sorte quon ne peut plus sen remettre exclusivement au bilan comptable ni aux directives venant des pouvoirs publics. Il faut tenir compte galement des objectifs communs et des orientations que le groupe sest donns. Le partenariat donnera toute sa mesure si les parties prenantes, au lieu dtre cantonnes exclusivement dans loprationnel, peuvent galement participer la dfinition des politiques et des programmes les concernant ou mme les co-construire. (Lvesque, 2008).
  • Page 14
  • 14 Des mcanismes souples facilitant les collaborations Des formes dimputabilit adaptes la participation de cette diversit de parties prenantes, soit des formes dimputabilit multiples et douces misant sur la rflexivit, la dlibration et la transparence . (Lvesque, 2008). Une obligation redditionnelle rciproque reposant sur la responsabilit mutuelle de veiller au succs des initiatives conjointes en sassurant que les partenaires sont tenus de se rendre des comptes les uns aux autres ainsi que den rendre leur organisme commun de coordination . Le soutien au projet, sous forme de ressources ou dencouragement de la part de cadres suprieurs oeuvrant en CSSS est critique parce que la ralit de la gestion horizontale dans un contexte institutionnel hirarchique signifie quil ne faut pas se dtacher de la structure verticale qui est habituellement la source du financement et du pouvoir. [...] Sans laide de la hirarchie, les initiatives horizontales sont vulnrables (Hopkins, Couture et Moore, 2001 cits par Fox et Lenihan, 2006). De fait, les ministres et leurs ministres devront trouver des moyens de travailler ensemble plus troitement grce des initiatives conjointes, et les parlementaires devront redfinir lobligation du gouvernement de rendre des comptes pour reflter le partage de responsabilit entre les ministres et parfois avec dautres gouvernements ou avec des entits non gouvernementales (Fox et Lenihan, 2006).
  • Page 15
  • 15 La reddition de compte en DC par un positionnement organisationnel et inter-organisationnel. Organisationnel Le CSSS peut expliciter dans son rapport annuel les progrs raliss en fonction des cibles et des mesures tablies et rapporte les points de vue des intervenants. Si ces renseignements ne figurent pas dans le rapport annuel, ils peuvent provenir de lensemble des partenariats et pourraient prendre la forme de ce quon appellerait un rapport de partenariat et de DC. Inter-organisationnel Les partenaires peuvent convenir dun cadre de rfrence portant sur les tenants et aboutissants de leur dmarche/intervention en DC. Des instances des diffrents secteurs peuvent sengager intensifier leurs activits communes pour assurer localement et de faon intgre une gamme de services de base leur communaut, viter les doublements de services et par la mme occasion elles sengagent rendre des comptes sur les rsultats de ces activits communes (Conseil de la sant et du bien-tre, 2002).
  • Page 16
  • 16 Prsenter la situation de la collectivit, sous divers aspects dans le cadre dune mme semaine (Divay, 2009). Chaque soir de la semaine, les responsables institutionnels et les leaders des diverses concertations exposeraient en public, chacun leur tour, un aspect de ltat de situation et les collaborations dont il fait partie, sans entrer dans une numration de ce que son organisme fait. Les citoyens auraient ainsi loccasion dchanger avec le maire, le prsident de la c