FICES TPOLOGIUES fiches tpoloiques Maisons 1949- · PDF fileh Contexte, urbanisme et...

download FICES TPOLOGIUES fiches tpoloiques Maisons 1949- · PDF fileh Contexte, urbanisme et architecture ... Les matériaux de construction utilisés, matériaux industriels et uniformes,

If you can't read please download the document

  • date post

    05-Feb-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of FICES TPOLOGIUES fiches tpoloiques Maisons 1949- · PDF fileh Contexte, urbanisme et...

  • parcours de rnovationfiches techniques

    les indispensablesfiches typologiques

    fiches pratiquesbote outils

    fiches typologiques

    Maisons 1949-1974

    h Contexte, urbanisme et architecture h Caractristiques principales ltat initial h Modification de ltat initial h Atouts h Contraintes h Estimation des consommations ltat initial h Votre cas particulier

    http://ajena.org/renovact/parcours-renovation.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-techniques.htmhttp://ajena.org/renovact/indispensable.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-pratiques.htmhttp://ajena.org/renovact/boite-outils.htmhttp://ajena.org/renovact/programme.htm

  • parc

    ours

    de

    rno

    vati

    onfi

    ches

    tec

    hniq

    ues

    fich

    es p

    rati

    ques

    les

    indi

    spen

    sabl

    esbo

    te

    ou

    tils

    fich

    es t

    ypol

    ogiq

    ues

    Maisons 1949-1974

    Contexte, urbanisme et architectureMaisons 1949-1974

    Ces maisons, souvent appeles pavillons de ban-lieue se sont multiplies dans les villes et leur priphrie ainsi quen milieu rural lissue de la seconde guerre mondiale, rpondant ainsi aux besoins de logement de la reconstruction et au dsir dacces-sion la proprit des mnages franais. Elles repr-sentent environ 7% de lensemble du parc rsidentiel national. En Franche-Comt, ce type de constructions reprsente environ 10% du parc rsidentiel (source SOeS daprs DFIP- Filocom 2013)

    Ces maisons sont regroupes en zones pavillon-naires mais on peut les trouver aussi plus dis-smines sur le territoire. Elles sont principa-lement indpendantes sur leur parcelle et de faible hauteur (rez-de-chausse + un tage) construites en retrait par rapport la voirie et possdant un jardin privatif. Leur valeur patrimoniale et leur intrt ar-chitectural restent plutt modestes.

    Elles reprsentent les dbuts de la modernit des quipements et des matriaux de lindustrialisa-tion de la construction et tmoignent dune p-riode o lnergie tait bon march.Caractrises par une absence totale disolation et trs peu de mitoyennet, elles reprsentent la ty-pologie la plus nergivore du parc. La proportion de surfaces vitres a augment par rapport aux construc-tions plus anciennes, rendant ainsi lenveloppe de ces habitations encore moins performantes nergtique-ment.

    Dans la fin des annes 60, ces pavillons com-mencent tre isols en toiture avec quelques centimtres disolant sous rampants ou sur planchers hauts. Les premires menuiseries double vitrage font leur apparition. Les techniques tradi-tionnelles et les nouveaux procds industriels se c-toient sur cette priode pour aboutir labandon de la construction en pierre.

    Dole, 39, Source Effilogis Vesoul, 70, Source Effilogis

    Dole, 39, Source Effilogis Sornay, 70 , Source Effilogis

    Avant et aprs travaux (Extension et amlioration nergtique), Besanon, 25, Source Effilogis

    Bletterans 39, Source Effilogis

    Echenoz la Meline 70, Source Effilogis

    http://ajena.org/renovact/parcours-renovation.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-techniques.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-pratiques.htmhttp://ajena.org/renovact/indispensable.htmhttp://ajena.org/renovact/boite-outils.htmhttp://ajena.org/renovact/programme.htm

  • parcours de rnovationfiches techniques

    les indispensablesfiches typologiques

    fiches pratiquesbote outils

    Maisons 1949-1974

    Caractristiques principales ltat initial

    VoLUMETRiE h Volumtrie simple souvent de forme carre ou rectangulaire

    STRUCTURE h Murs de pierre, moellons ou briques creuses, parpaings de bton, dbut du bton cellulaire h Contre cloison avec ou sans brique pltrire

    ToiTURE / COUVERTURE

    h Toiture 2 ou 4 pans, les combles sont perdus ou amnageables h Rares cas de toiture terrasse h Tuiles mcaniques, tuiles bton, bardeaux bitumineux (shingle) amiante ciment

    CHARPENTE h Charpente bois simple (poutres/chevrons)

    ISOLATION h Sans isolation et dans de rare cas : Isolation sous rampants (4 10 cm de laine de verre : R 2)

    PLANCHERS

    h Planchers bois ou mtallique (poutrelles et entrevous terre cuite) dallage sur terre-plein, sur vide sanitaire, cave ou RDC non habit

    h Dalles bton h Plafonds suspendus en briques (plafonnettes) enduits de pltre

    MEnUisERiEs /OCCULTATION

    h Menuiseries bois, simple vitrage, volets pleins ou persiennes bois ou mtalliques h Premires menuiseries PVC, premiers doubles vitrages (4/6/4) h Portes bois h Volets battants, persiennes bois ou mtalliques, premiers volets roulants

    CAVES h Prsence de sous- sol enterr ou semi enterr (cave et garage)

    BALCONS h Prsence de balcon ou de terrasse lorsque le rez-de-chausse est ddi au garage

    VENTILATION h Naturelle par dfaut dtanchit et ouverture des fentres h Grilles daration dans les pices humides

    PARTICULARITS h Lentre au logement peut se faire par un escalier en cas de sous-sol semi enterr h Peu de faades ornementes

    CHAUFFAGE h Production individuelle (majoritairement gaz et fioul, puis lectricit, bois) h Radiateurs sans vannes thermostatiques, convecteurs lectriques

    EaU ChaUdE SANITAIRE h Individuelle majoritairement lectrique ou relie au systme de chauffage central si existant

    Vesoul,70, - Source Ajena

    Belfort, 90, Source Effilogis

    Mantry, 39, Source Effilogis

    Pesmes, 70, Source Ajena

    Voir Glossaire

    http://ajena.org/renovact/parcours-renovation.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-techniques.htmhttp://ajena.org/renovact/indispensable.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-pratiques.htmhttp://ajena.org/renovact/boite-outils.htmhttp://ajena.org/renovact/programme.htmhttp://ajena.org/renovact/media/outils_glossaire.pdf

  • parc

    ours

    de

    rno

    vati

    onfi

    ches

    tec

    hniq

    ues

    fich

    es p

    rati

    ques

    les

    indi

    spen

    sabl

    esbo

    te

    ou

    tils

    fich

    es t

    ypol

    ogiq

    ues

    Voir Glossaire

    Atouts

    Une certaine inertieLes matriaux de construction utiliss, matriaux industriels et uniformes, prsentent peu de risque de dsordres si la maison a t convenablement entretenue et na pas subi de dgts (des eaux, fissurations) Le bton, la brique, frquemment employs, ainsi que la non-isolation des faades offrent une assez bonne inertie et un bon confort dt.

    des espaces de vie plutt agrablesLorganisation spatiale de ces maisons est relativement bien adapte aux modes de vie contemporain (rpartition jour/nuit, prsence de pices deau mme si elles peuvent parfois tre exiges, fentres en nombre suffisant) On observe frquemment une cui-sine, une salle manger dissocie et un salon qui, lusage, peut tre transform en chambre supplmentaire.

    Une aration des pices deauLes cuisines et salles deau disposent, la plupart du temps, de fentres permettant ainsi une ventilation naturelle.

    Frquemment, ce type de maisons a t ramnag et/ou a fait lobjet dextensions depuis leur construction.Liste des travaux courants pouvant avoir t effectus :Travaux damnagement : h Amnagement des combles (avec ou sans isolation)h Cration de salles de bain et autres pices deau, redcoupage de lespace et modifica-tion du cloisonnage, amnagement de pices habitables en sous-sol, installation de cuisine quipe

    h Cration dextension en rez-de-chausse

    h Cration de fentres de toit ou de lu-carnes

    h Cration de niveaux supplmentaires (prsence de dalle bton)

    Travaux damlioration ou dentretien :h Isolation par lintrieur des parois opaques (panneaux disolants derrire un doublage de plaques de pltre par exemple)h Isolation des combles sous rampants h Isolation du plancher haut par une couche plus ou moins paisse disolant h Ravalement de faade, rfection des toi-tures

    h Changement des menuiseries pour du double vitrage (ventuellement obso-lte), pose de volets roulants, survitrageh Changement de linstallation de chauf-fage (changement de chaudire, rgula-tion, pose de robinets thermostatiques)

    Plus rarement :h Panneaux solaires photovoltaques et/ou thermiques

    h Installation dune VMC

    Modification de ltat initialMaisons 1949-1974

    Latout principal de cette typologie de maisons est leur situation en milieu ur-bain et donc leur proximit avec les services. Insres dans un tissu pavillonnaire, leurs rhabilitations peuvent offrir lopportunit doprations duplicables par effet boule de neige.

    des volumes compacts et des faades simplesIl sagit de maisons plutt compactes limitant ainsi les sur-faces dchange avec lextrieur et donc les dperditions de chaleur. La volumtrie gnrale est plutt simple et les faades, as-sez neutres et peu dcores, permettent denvisager sans trop de difficult une isolation par lextrieur. Les ouver-tures possdent des dimensions assez confortables par rap-port aux maisons plus anciennes, ce qui peut reprsenter un atout pour les apports solaires passifs, si toutefois elles sont bien orientes (mais ce nest pas toujours le cas).

    Source Ajena Besanon, 25, Source Effilogis

    Grand Combe Chateleu , 25, Source Effilogis

    http://ajena.org/renovact/parcours-renovation.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-techniques.htmhttp://ajena.org/renovact/fiches-pratiques.htmhttp://ajena.org/renovact/indispensable.htmhttp://ajena.org/renovact/boite-outils.htmhttp://ajena.org/renovact/media/outils_glossaire.pdfhttp://ajena.org/renovact/programme.htm

  • parcours de rnovationfiches techniques

    les indispensablesfiches typologiques

    fiches pratiquesbote outils

    s.o.s FiChEs

    isolation des murs

    ContraintesMaisons 1949-1974

    Mauvaise tanchit lairEn partie courante, les murs et les enduits en bon tat forment gnralement une barrire naturelle aux entres dair. Les principaux points faibles se