Conduite a tenir devant la mobilite dentaire

Click here to load reader

Embed Size (px)

description

La mobilité est le plus souvent définie comme une augmentation de l’amplitude du déplacement de la couronne dentaire sous l’effet d’une force définie.

Transcript of Conduite a tenir devant la mobilite dentaire

  • 1. CONDUITE A TENIR DEVANT LA MOBILITE DENTAIRE
  • 2. PLAN : 1-introduction 2-dfinition 4-valuation clinique de la mobilit dentaire 5-dmarche diagnostic 5.1anamnse gnrale et locale 5.2examen des dents 5.3examen occlusal 5.4examen du parodonte 6-conduite tenir face une mobilit dentaire 6.1mobilit dentaire signe daffection osseuse maligne 6.2mobilit dentaire suite un traumatisme 6.3mobilit dentaire signe de maladie parodontale 7-conclusion
  • 3. INTRODUCTION
  • 4. DEFINITION : La mobilit est le plus souvent dfinie comme une augmentation de lamplitude du dplacement de la couronne dentaire sous leffet dune force dfinie.
  • 5. EVALUATION CLINIQUE DE LA MOBILITE la mobilit est mesure cliniquement par une mthode simple comme suit : La dent est tenue fermement entre les manches de deux instruments mtalliques ou un instrument mtallique et un doigt et on tente de la faire bouger dans toutes les directions. La mobilit doit tre aussi teste au cours de la mastication en appliquant dlicatement un doigt sur la face vestibulaire d'une dent isole, ou de deux dents voisines, lune tenant lieu de rfrence.
  • 6. DEMARCHE DIAGNOSTIC : Anamnse gnrale et locale L'anamnse gnrale permet de mettre en vidence un certain nombre de pathologies gnrales qui peuvent avoir pour consquence la mobilit dentaire. Ainsi, on peut noter une augmentation de l'espace ligamentaire dans les sclrodermies; des alvolyses dans la maladie de l'hypophosphatasie
  • 7. Il existe aussi une radio transparence alvolaire dans l'hyperparathyrodie, l'ostoporose ou l'ostomalacie. Localement, un choc rpt, un tic ou toute autre para fonction peuvent tre mis en vidence. Un interrogatoire bien men doit conduire au dpistage de tels problmes, tiologies ventuelles dune hyper mobilit dentaire(exemple :tumeur maligne osseuse, kystes)
  • 8. Examen des dents - vrifier l'intgrit coronaire, la prsence de facettes d'usure, de micro-fractures ou de flures qui peuvent tre mises en relation avec un traumatisme. - La vitalit pulpaire doit tre vrifie. - La qualit des restaurations prothtiques , Tous ces lments doivent amener le praticien dpister l'existence d'un traumatisme occlusal ou de lsions "iatrognes" mettre en relation avec une mobilit dentaire anormale. Examen occlusal - Contacts prmaturs, - surcharges occlusales, parafonctions
  • 9. Examen du parodonte : - signe d'inflammation en rapport avec une malposition dentaire. - le rapport entre la partie radiculaire encore supporte par l'os alvolaire et la partie non soutenue, - Les Rcessions Examen radiographique: - Il apprcie la lyse alvolaire - Il recherche les flures et les fracture - Les rhizalyses ou les radiolarits ou radio-opacits vocatrices de tumeurs bnignes ou malignes.
  • 10. CONDUITE A TENIR FACE A UNE MOBILITE DENTAIRE MOBILITE DENTAIRE SIGNE DATTEINTE OSSEUSE TUMORALE : Linterrogatoire recherche des arguments en faveur du diagnostic : -facteurs de prdisposition :exposition des radiations ionisantes mais surtout les circonstances de dcouverte sont : *douleurs intenses recrudescence nocturne(+++) *signes dentaires :mobilit dentaires de causes inexpliques *tumfaction osseuse
  • 11. Lexamen clinique est centr sur les dents en regard de la tumfaction osseuse qui peuvent tre saines ou correctement traites ;ailleurs on retrouve une mobilit dentaire isole ; Ladnopathie pouvant dailleurs tre une circonstance de dcouverte de la tumeur.
  • 12. toute adnopathies cervicale chronique doit entrainer un examen stomatologique et ORL complet la recherche dune lsion primitive avant tout geste chirurgical En fait, la dcouverte radiographique est souvent la plus frquente vu la pauvret des signes clinique, elle permet dvoquer le diagnostic de tumeur osseuses maligne(soit image radio-claire ,traduction de lyse osseuse ;soit opacit mal limite)
  • 13. La TDM est lexamen radiologique privilgi Ainsi, La biopsie est indispensable au diagnostic de certitude(ralise par le chirurgien maxillo facial) ;la tumeur peut etre volutive et setendre au trajet de la biopsie.
  • 14. Citant titre dexemple :langiome ou langiodysplasie(tumeur bnigne dorigine non dentaire)dont les signes de dcouverte se manifestent par des mobilits dentaires associes des malpositions dentaires et des gingivorragies rpetes,des douleurs et parfois hmorragie cataclysmique aprs avulsion dentaire. Donc ,les principes de prise en charge sont : -savoir sorienter -traitement de langiome puis -lextraction qui peut devenir en dernier lieu avec surveillance particulire
  • 15. Ainsi,dans certaines formes de kystes volumineux la radiographie met en vidence une image lacunaire avec raction osseuse priphrique se prolongeant dans les espaces interdentaires,traduisant une mobilit dentaire des dents incrimines signe qui inqite le patient et lamne consulter- ;et dans ce cas lexrse du tissu granulomateux avec ou sans avulsion dentaire permet le diagnostic anatomopathologique
  • 16. MOBILITE DENTAIRE SUITE A UN TRAUMATISME : La gravit de ce traumatisme ainsi que le niveau durgence de sa prise en charge varie selon ltat de la dent elle mme,mais aussi ltat de dlabrement des lement de soutien de cette dernire, savoir los alvolaire et le ligament desmodontal. Tout traumatisme dentaire impose un diagnostic prcis de la gravit de la lsion dont dpendra le traitement et le pronostic de survie de la dent long terme.
  • 17. Il faut noter limportance de lexamen denaire lors de tout traumatisme facial -trois tests au niveau des dents sont effectuer : *la mobilit dentaire(degr,association ou non avec fracture alvolaire) *les percussions(avec ou sans xdouleurs) *la vitalit et la sensibilit thermique. Lexamen est complt par un examen radiologique standard (gnralement une panoramique dentaire)
  • 18. Au terme de cet examen clinique et radiologique un DIAGNOSTIC est pos et la prise en charge est effectie : La dent peut etre sub luxe ou au maximum extruse
  • 19. En cas de subluxation :abstention ou correction de locclusion+alimentation molle 1 ou 2 semaines et surveillance par des tests pulpaires pendant 06 mois. Le pronostic est bon
  • 20. En cas de luxation latrale :repositionnement manuel ou chirurgical+contention pendant 3 semaines(02 mois si fracture alvolaire associe) Le risque est la ncrose pulpuaire et les rsorptions radiculaires En cas dextrusion : repositionnement+contention de 1 2 semaines,traitement antibiotique
  • 21. CAS PARTICULIER CHEZ LENFANT : Schmatiquement, quels sont les points qui differencient lenfant de ladulte dans la prise en charge ? *le diagnostic est plus dificil sagissant dun enfant *le traitementdoit etre valu en fonction de la collaboratio de lenfant,le choix du traitement se pose entre la conservation de la dent par une thrapeutique approprie et lextraction de la dent.
  • 22. Les dplacements denta