Aromathérapie, tout simplement OCR

download Aromathérapie, tout simplement OCR

If you can't read please download the document

  • date post

    11-Aug-2015
  • Category

    Documents

  • view

    93
  • download

    6

Embed Size (px)

Transcript of Aromathérapie, tout simplement OCR

bieN-eTre

Nelly Grosjean

L'aromathrapiet o u t s i m p l e m e n t I

EYROLLES

Nelly Grosjean

L'aromathrapie

EYROLLES

SommairePrface Introduction Pour commencer 7 9 13

Partie I L'aromathrapieC h a p i t r e 1 : Petite h i s t o i r e de l ' a r o m a t h r a p i e C h a p i t r e 2 : Les t e c h n i q u e s de l ' a r o m a t h r a p i e 29 37

Partie II Les huiles essentiellesC h a p i t r e 3 : T o u t s a v o i r s u r les h u i l e s essentielles e: les h y d r o s o l s C h a p i t r e 4 : Les principaux problmes C h a p i t r e 5 : L e s h u i l e s essentielles de A Z 49 59 79

Partie III Les modes d'emploiC h a p i t r e 6 : Les diffusions dans l'atmosphre C h a p i t r e 7 : Les frictions aromatiques 239 245

Chapitre 8 : L e s prises p a r voie i n t e r n e Chapitre 9 : Les i n h a l a t i o n s Chapitre 10 : L e s b a i n s a r o m a t i q u e s Chapitre 11 : F u m i g a t i o n s , masques, laits, lotions, s o i n s de beaut, f r i c t i o n s Chapitre 12 : U t i l i s e r les h u i l e s essentielles a u t r e m e n t Chapitre 13 : L ' a r o m a t h r a p i e c u l i n a i r e

267 273 277

283 295 299

Partie IV Tableaux rcapitulatifsLes proprits principales des huiles essentielles Les usages divers des plantes (1) Les usages divers des plantes (2) Modes d'emploi et posologies gnrales Table des traductions 1 Table des traductions 2 Table des traductions 3Glossaire Bibliographie Adresses utiles Index Table des matires

319 321 324 328 329 331 333335 343 347 351 357

PrfaceIl y a longtemps que les partisans de la sant naturelle attendaient une synthse magistrale de cette science - qui est aussi un grand art-issue de la naturopathie orthodoxe : l'aromathrapie. Nelly Grosjean, docteur en naturopathie, peut tre considre juste titre comme l'un des plus grands spcialistes contemporains de l'aromathrapie. Sa rputation d'excellence et de haute comptence est reconnue partout. Ce vritable dictionnaire de l'aromathrapie est un outil indispensable quiconque entend se rfrer un ouvrage srieux, prcis et pratique, pour connatre et appliquer cette merveilleuse technique de sant naturelle. A l'heure actuelle, nombreux sont les modes para-naturopathiques et toujours clectiques qui entendent envahir le champ d'action des mthodes de la sant naturelle. La clart et l'esprit de synthse y perdent souvent... Il fallait qu'un naturopathe orthodoxe, de haut niveau, form aux meilleures coles, produise cet ouvrage de prcision et de grande rectitude pour sortir cet art des marais de l'improvisation et de la confusion. C'est maintenant chose faite ! On devra dornavant compter avec le livre imposant de Nelly Grosjean. Je souhaite que cette femme comptente, dynamique et enthousiaste prenne une place importante dans l'volution de la naturopathie orthodoxe, seule mdecine naturelle globale et fondamentale.

A u n o m d e nos collgues d ' A m r i q u e d u N o r d , d ' E u r o p e e t d u m o n d e entier, de m m e qu'en m o n n o m personnel, je flicite N e l l y G r o s j e a n p o u r cette uvre q u i m a r q u e une date i m p o r tante dans l'volution de la p r o f e s s i o n q u i est sienne et de la sant de l ' h o m m e en gnral. Docteur Jean-Marc B R U N E T , R e c t e u r de l'universit S u s a n B. A n t h o n y (tats-Unis).

IntroductionLa joie est dans tout, c'est nous de la dcouvrir.Confucius.

T a n d i s q u ' u n p a r f u m est l a b o r e n b n f i c i a n t d e s d e r n i r e s r e c h e r c h e s et se t r o u v e d o m e s t i q u d a n s un f l a c o n r e p r s e n tant u n s i g n e d e l u x e o u d e r a f f i n e m e n t , les a r m e s , les e f f l u v e s , les e s s e n c e s et les h u i l e s e s s e n t i e l l e s s o n t a b s o l u m e n t l i b r e s , t h r i q u e s et v o l a t i l s : n o u s p o u v o n s les s e n t i r tout m o m e n t et n ' i m p o r t e o, dans la rue, la c a m p a g n e , la m e r ou en m o n t a gne. C h a c u n d ' e n t r e n o u s a s o n o d e u r p r o p r e , p e r s o n n e l l e (ne dit-on pas quelquefois p r o p o s d'une personne p e u apprcie q u ' o n ne p e u t p a s la s e n t i r ?), et, b i e n q u ' a b s t r a i t e , l ' o d e u r est u n m o d e d e c o m m u n i c a t i o n o u d e r e c o n n a i s s a n c e e s s e n t i e l . R a p p e l o n s - n o u s q u e d a n s toutes les r e l i g i o n s , a v a n t les i n c a n t a t i o n s o u les p r i r e s , o n a u t i l i s des o d e u r s p a r t i c u l i r e s p o u r m e t t r e en scne le r e c u e i l l e m e n t et la m d i t a t i o n . Des d r u i d e s a u x a l c h i m i s t e s , des p a s t e u r s a n g l i c a n s o u des prtres c h r t i e n s a u x b o u d d h i s t e s t i b t a i n s , des i m a m s a u x r a b b i n s , des I n d i e n s d ' A m r i q u e d u S u d q u i s e p u r i f i e n t avec des b r a n c h e s o d o r a n t e s a u x s h i n t o s t e s j a p o n a i s q u i i n h a l e n t des h e r b e s o d o r a n t e s e t les e n c e n s d e p a l m e s , des y o g i s i n d i e n s e t a y u r v d i q u e s q u i p l i e n t des h e r b e s o d o r a n t e s avant d e les a p p l i q u e r e n p o m m a d e p u r i f i -

I n d i e n s avant eux s'enduisaient le c o r p s d'herbes a m a z o n i e n n e s avant l e u r s c r m o n i e s , et les A b o r i g n e s d ' A u s t r a l i e i n h a l a n t les herbes p u r i f i c a t r i c e s p o u r f a c i l i t e r l'accession la c o n n a i s sance... de leurs dieux, tout c o m m e les prtres grecs o r t h o d o x e s perptuant la t r a d i t i o n du b a s i l i c sacr l'entre de la m a i s o n , tous, toutes les poques et sous toutes les latitudes, font semblab l e m e n t a p p e l aux plantes. La sauge, l'hysope, le santal, le basilic, l'armoise, la rose, la m y r r h e ou l'encens : quel est d o n c le secret de leurs p o u v o i r s ? C o m m e n t u n e s i m p l e o d e u r peut-elle t m o i g n e r d'une spiritualit, nous o u v r i r s u r le m o n d e i n c o n n u des esprits et des dieux ou n o u s faire b a s c u l e r en n o u s - m m e s ? On n'apprcie m o i n s les effets positifs de certains effluves q u ' o n d i s c e r n e m i e u x le caractre n o c i f de certains autres. R e s p i r a n t u n e odeur, on finit p a r s'en i m p r g n e r . De m m e , s u i v a n t ce que l'on mange, notre o d e u r c o r p o r e l l e se m o d i f i e et les h a b i t u d e s a l i m e n t a i r e s i n f l u e n t g r a n d e m e n t s u r notre tat de sant - il y a quelques m i l l i e r s d'annes, les m d e c i n s essniens savaient d i a g n o s t i q u e r le m a l p a r t i r de la seule o d e u r du malade. Au dbut du XX e sicle, les t r a v a u x des professeurs Gattefoss et Sevelinge d m o n t r r e n t le parallle entre les p r o p r i t s physicoc h i m i q u e s et les a c t i o n s tonnantes et rapides des h u i l e s essentielles s u r les m a l a d i e s et la sant. L e u r r a p i d i t d ' a c t i o n et l e u r efficacit sont m a i n t e n a n t prouves. E l l e s sont p a r t i c u l i r e m e n t efficaces d a n s le m o n d e c o n c r e t des thrapies, du soin, du t r a i t e m e n t et de la p r v e n t i o n des m a l a d i e s et, b i e n sr, du m a i n tien de la sant. De plus en p l u s n o m b r e u x , m d e c i n s , ostopathes, h o m o p a t h e s et phytothrapeutes p r e s c r i v e n t des h u i l e s essentielles. B e a u c o u p de l a b o r a t o i r e s d i s t r i b u e n t et proposent m a i n t e n a n t des h u i l e s essentielles certifies bio, de qualit. B e a u c o u p d e grandes m a r q u e s d e p r o d u i t s c o s m t i q u e s t r a d i t i o n n e l s se mettent de la partie p a r c e que c'est la m o d e ! A t t e n t i o n cependant, ce n'est pas p a r c e que l'tiquette a l l c h a n t e m e n t i o n n e r a a r o m a t h r a p i q u e que ledit p r o d u i t c o n t i e n d r a p o u r a u t a n t des huiles essentielles de q u a l i t - et a fortiori b i o ! N o n , cet engouem e n t dverse s u r le m a r c h m o n d i a l n o m b r e de p r o d u i t s , y c o m p r i s des lessives ou des s h a m p o i n g s , des crmes, des laits, des m a s q u e s ou des s r u m s se r c l a m a n t de l ' a r o m a t h r a p i e sans tre

le m o i n s du m o n d e naturels, l'essence de lavande, de mandarine ou de p i n , q u i n'ont d'essence que le n o m ! L o r s q u e n o u s s o m m e s en d r o i t d'attendre des rponses thrapeutiques, n o u s c h o i s i r o n s u n i q u e m e n t des p r o d u i t s certifis bio, avec p r c i s i o n de la provenance, du n o m latin, une docum e n t a t i o n technique explicite, des rfrences srieuses, etc. Cependant, cet engouement a r o m a t i q u e conforte l ' i m p o r t a n t dveloppement de l ' a r o m a t h r a p i e . Il y a d s o r m a i s s u r le m a r ch de plus en p l u s de p r o d u i t s de qualit que vous saurez, c o u p sr, reconnatre, ds lors que vous tes i n f o r m s ! J'ai eu la c h a n c e de p o u v o i r c o n t i n u e r vivre et travailler dans l'une des rgions du m o n d e les plus riches en senteurs : la Provence. Ici, nous s o m m e s au r o y a u m e des plantes a r o m a tiques : pins, cdres, thuyas, sapins, thym, r o m a r i n , lavande, sarriette, origan, hysopes, m a r j o l a i n e , c a m o m i l l e , menthe, verveine, serpolet, santoline, lanaisie, armoise, estragon, basilic, c o r i a n d r e , livche, grande aune... Au total, plus d'une trentaine de plantes aux odeurs si... a r o m a t i q u e s ! Ce livre v o u d r a i t en c o m m u n i q u e r la passion. Avant m m e de se soigner et de se fortifier avec les huiles essentielles, r a p p e l o n s - n o u s que le s i m ple fait de les r e s p i r e r m o d i f i e notre c o m p o r