Vtements de travail et ©quipements de protection .antistatiques des vtements de travail (VT)

download Vtements de travail et ©quipements de protection .antistatiques des vtements de travail (VT)

If you can't read please download the document

  • date post

    14-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Vtements de travail et ©quipements de protection .antistatiques des vtements de travail (VT)

  • Lvaluation du risque dexplosion implique notamment la prise en compte des caractristiques antistatiques des vtements de travail (VT) et quipements de protection individuelle (EPI) pouvant tre utiliss dans des atmosphres explosives (ATEX). Les dcharges dlectricit statique issues de ces quipements sont en effet susceptibles de constituer une source dinflammation pour une ATEX gaz/vapeur ou poussire.Les rglementations et les normes relatives aux ATEX et aux EPI tant distinctes, une tude a t mene par lINRS, en collaboration avec lINERIS.Des tests en laboratoire (selon les normes actuelles et selon une mthode complmentaire exprimentale) ont permis de mesurer la difficult dvaluer les proprits dissipatrices des VT et EPI. Lanalyse des rsultats fait ressortir que les modes opratoires et les exigences actuels ne sont pas suffisants pour la caractrisation antistatique dun VT ou EPI dans son ensemble. La conception (coutures, poches, logos) mais aussi la nature et lpaisseur des couches portes sous lquipement jouent un rle prpondrant sur la dissipation des charges. De la mme manire, lusure et les cycles de lavage rptitifs ont un impact ngatif sur les performances initiales.Lobjectif terme est de pouvoir stabiliser une mthode et les critres associs permettant de valider lquipement dans sa globalit pour une utilisation en zone ATEX.

    h Florian MARC, Benot SALL, INRS, dpartement Expertise et conseil technique

    h Mohamed BOUDALAA, Yannick OLLIER, INERIS, direction des Risques accidentels

    3 Atmosphre explosive3 Protection individuelle3 Electricit statique3 Essai3 Rglementation3 Normalisation

    WORK CLOTHING AND PERSONAL PROTECTIVE EQUIPMENT IN AN ATEX ZONE: ANTISTATIC PROPERTIES

    Explosion risk assessment specifically involves considering the antistatic properties of work clothing (WC) and personal protective equipment (PPE), which may be used in explosible atmospheres (ATEX). Static electrical discharges from this equipment are indeed likely to constitute an inflammation source for an ATEX gas/vapour or dust.There are separate regulations and standards on ATEX and PPE, so a study was conducted by INRS in cooperation with INERIS.Laboratory tests (based on current standards and additional experimental method) were conducted to assess the difficulty of evaluating the dissipation properties of WC and PPE. Analysis of the results reveals that current operating procedures and requirements are insuff icient for overall antistatic characterisation of a WC or PPE. Not only the design (seams, pockets, logos, etc.), but also the nature and thickness of layers worn beneath the equipment play a preponderant part in dissipating electrical charges. Similarly, wear and repetitive washing cycles have a negative impact on initial performance.The long-term aim is to be able to stabilise a method and its related criteria to allow overall validation of the equipment for use in an ATEX zone.

    3 Explosible atmosphere3 Personal protection3 Static electricity3 Test3 Regulations3 Standardisation

    L a prise en compte du risque dexplosion, qui sinscrit dans la dmarche globale de prven-tion des risques telle que dfi-nie larticle L. 4121-1 du code du travail, implique entre autres la prise en compte des caractristiques communment appeles antistatiques des vtements de travail (VT) et des quipement de pro-tection individuelle (EPI) pouvant tre utiliss dans les zones risque dexplo-sion. Les dcharges dlectricit statique issues de ces quipements sont en effet

    susceptibles dtre une source dinflam-mation pour une atmosphre explosive (ATEX) compose de gaz/vapeurs ou de poussires combustibles.

    Cependant, les rglementations relatives aux ATEX et aux EPI sont dis-tinctes. En particulier, les VT et les EPI sont exclus de la directive concernant les appareils et les systmes de protection destins tre utiliss en atmosphres explosives.

    VTEMENTS DE TRAVAIL ET QUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLEPROPRITS ANTISTATIQUES ET CRITRES DACCEPTABILIT EN ZONE ATEX

    ND 2358 - 227 - 12HST

    INRS - Hygine et scurit du travail - 2e trimestre 2012 - 227/ 19

  • Dans ce cadre, lINRS, en collabora-tion avec lInstitut national de lenvironne-ment industriel et des risques (INERIS), a men une tude afin didentifier les rgles et les critres permettant dvaluer le caractre antistatique des VT et des EPI, les modes opratoires de tests et les cri-tres dacceptabilit de ces quipements vis--vis des prescriptions existantes pour le matriel utilisable en zone ATEX.

    Aprs une brve explication concer-nant le phnomne lectrostatique et la gnration de charges par un oprateur, cet article sattache raliser un tat des lieux de la rglementation, des normes et des essais associs rgissant la notion dantistatisme. Le caractre dissipateur de charges lectrostatiques dun VT ou dun EPI est ensuite compar aux exigences du domaine de la rglementation ATEX.

    PHNOMNE LECTROSTATIQUE ET MESURES DE PRVENTION

    Tout corps en mouvement est sus-ceptible de gnrer des charges lectros-tatiques par le phnomne de contact/sparation quil subit. Lorsque ces charges lectrostatiques ne sont pas va-cues (dissipes) et saccumulent, des phnomnes de dcharge, type tin-celle, peuvent se produire.

    La gnration de charges sur une personne peut seffectuer de diffrentes faons :

    1 par contact/sparation, par exemple entre le sol et les chaussures en marchant ;

    1 par inf luence, lorsque la per-sonne sapproche dune source de poten-tiel lev (comme un transport pneuma-tique ou un Big-bag) ou lors de la vidange dun sac dans un racteur ;

    1 par frottement, lorsquune per-sonne frotte les vtements quelle porte (par exemple, lorsquelle se lve de son sige).

    Les dcharges gnres (cf. Encadr 1) par une personne et son VT ou son EPI sont principalement de deux types :

    1 capacitive : le corps humain tant considr comme un bon conducteur ;

    1 en aigrette : les EPI ports tant gnralement composs de matriaux isolants.

    ExEmplE dE situation dE travail :

    Prenons le cas simple dun opra-teur quip de chaussures et de vte-ments sans traitement particulier per-mettant de favoriser lvacuation des charges lectrostatiques, et amen remplir un racteur avec une poudre conditionne dans un emballage.

    La premire tape risque est larri-ve au poste de travail. En effet, lopra-teur peut accumuler des charges simple-ment en marchant ou lors de son passage proximit dun tronon pneumatique non reli la terre et rcuprer ainsi une charge par inf luence. Ltincelle de dcharge peut se former lapproche du racteur reli la terre.

    Le deuxime risque survient lors de la vidange du sac dans le racteur. Loprateur accumule par inf luence des charges provenant de lcoulement de la poudre. Sil sapproche dune partie mtallique relie la terre, la diffrence de potentiel cre peut former une tin-celle.

    Dans ces deux cas, si loprateur volue dans une zone risque dexplo-sion, les tincelles produites sont suscep-tibles denflammer latmosphre explo-sive.

    Afin de prvenir le risque de forma-tion dtincelles dorigine lectrostatique au niveau de loprateur, il est impratif que toute charge forme soit vacue. Pour ce faire, trois rgles doivent tre respectes :

    1 porter des vtements de travail ou des EPI dissipateurs de charge ;

    1 porter des chaussures (dites

    antistatiques) permettant lcoulement des charges ;

    1 voluer sur un sol conducteur ou dissipateur de charges.

    TAT DES LIEUX RGLEMENTAIRE, NORMATIF ET TECHNOLOGIQUE

    prisE En comptE du caractrE dissipatEur dans la rglEmEntation

    Les articles R. 4227-42 4227-54 (codification des deux dcrets transposant la directive 1999/92/CE, cf. Encadr 2) du Code du travail, prcise que lemployeur doit valuer les risques crs ou suscep-tibles dtre crs par des atmosphres explosives et, en particulier :

    1 viter la formation dune atmos-phre explosive ;

    1 sinon, supprimer toute source dinflammation, y compris les dcharges dorigine lectrostatique ;

    1 sinon, limiter les effets dune explosion afin de prserver la sant et la scurit des salaris.

    Il est noter que la prise en compte du risque dexplosion doit sinscrire dans la dmarche globale de lvaluation et de la prvention des risques.

    Ces articles sont complts par un arrt du 8 juillet 2003 relatif la pro-tection des travailleurs susceptibles dtre exposs une atmosphre explosive qui

    ENCADR 1

    Dcharges les plus frquentes

    Ladcharge en aigretteseproduitlorsquunisolantchargparfrottement,impactoucirculationdefluideestapprochdunesurfaceunpotentieldiffrent.Letransfertdechargesdansunisolanttantlimit,seulesleschargesaccumuleslocalementvontparticiperladcharge.Parexemple,lechargementlectrostatiqueparfrottementdunecourroiedentrainementdemachinequisedchargeverssonaxederotation.Lnergiedecettedchargeestengnralinfrieure10mJ.

    Ladcharge capacitive(communmentappeletincelle)alieuentredeuxconducteursportsdespotentielsdiffrents.Cest,parexemple,lecasdunftmtalliqueisol,quiaaccumuldeschargeslorsdesonremplissage,gnrantunetincellelorsquilestplacauvoisinagedunconducteurmislaterre.Suivantlaquantitdechargesaccumulesparleconducteur,lnergiedeltincelleestcompriseentrequelquesmJetquelquescentainesdemJ.

    INRS - Hygine et scurit du travail - 2e trimestre 2012 - 227/ 20

  • prcise dans larticle 9 : En vue de pr-venir les risques dinf lammation [], il convient de prendre en compte les dcharges lectrostatiques provenant des travailleurs ou du milieu de travail en tant que porteur ou gnrateur de charges . Le mme article ajoute par ailleurs que les tra-vailleurs doivent tre quips, en tant que de besoin, de vtements de travail et dqui-pements de protection individuelle antista-tiques appropris pour une utilisation en atmosphre explosive . En consquence et afin de rduire les risques que lopra-teur soit le sige dune tincelle dori-gine lectrostatique, lemployeur soriente gnralement vers des quipe-ments