UE13 : Cours 22 Echographie Doppler ?o.pdf  VI – Doppler vasculaire A) Le...

download UE13 : Cours 22 Echographie Doppler ?o.pdf  VI – Doppler vasculaire A) Le doppler vasculaire B)

of 16

  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    223
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of UE13 : Cours 22 Echographie Doppler ?o.pdf  VI – Doppler vasculaire A) Le...

  • 1/16

    Rono 9 UE13 cours 22

    UE 13 Appareil Cardiovasculaire

    Pr. B. Escoubet

    23/03/18 de 15h30 17h30 Ronotypeur : Clmence LECOMTE

    Ronoficheur : Elonore CAYOL

    UE13 : Cours 22

    Echographie Doppler

    Ce cours est spcialement compliqu et trs dense, jai fait de mon mieux pour tre la plus

    claire possible avec les informations donnes. La professeure a comment chaque diapo avec

    normment de commentaires non prsents sur les diapos, je les ai retranscrits dans la presque

    totalit, car les seules diapos auraient t beaucoup trop insuffisantes. Chaque pathologie tant

    accompagne dune chographie, je vous laisse vous reporter aux diapos pour avoir les illustrations

    car sinon la rono aurait t beaucoup trop longue. De plus, en amphi, les chographies bougeaient,

    on na malheureusement pas ces vidos sur Moodle, nous les avons filmes, si cest vraiment

    ncessaire on peut essayer den mettre sur le groupe fb. Selon la professeure, il est important de bien

    comprendre et connatre les Objectifs (encadrs au fur et mesure dans la rono). Bon courage !

  • 2/16

    Rono 9 UE13 cours 22

    PLAN :

    Introduction

    I- Lchographie et ses limites

    A) Lchographie

    B) Les limites de lchographie

    C) Les indications de lchographie

    II- Lchographie du cur normal

    A) Lchographie Doppler cardiaque transthoracique (ETT)

    B) Lchographie Doppler cardiaque transoesophagien (ETO)

    C) Les diffrentes incidences possibles et leur analyse

    III- LETT et ses indications

    A) Indications globales

    B) Les cardiomyopathies et insuffisance cardiaque

    C) Interet de lETT pour les douleurs thoraciques

    D) Lintrt de lETT avant la chirurgie

    E) Indications de lETT deffort

    IV- La place de lETT et de lETO

    A) Les valvulopathies : les souffles cardiaques

    B) Les endocardites

    C) Pathologie du cur droit

    V Les indications de lETO

    A) Les indications de lETO

    B) les diffrentes pathologies

    VI Doppler vasculaire

    A) Le doppler vasculaire

    B) Echographie vasculaire : indications

  • 3/16

    Rono 9 UE13 cours 22

    Introduction

    Le systme cardiovasculaire est trs accessible par des moyens relativement simples car la

    circulation se traduit en priphrie de manire trs concrte. Pour lexplorer, on dispose de : (du plus

    facile au plus difficile obtenir)

    -la PA (on peut lexplorer de manire assez fine)

    -lECG : outil trs simple mais qui apporte de trs nombreux renseignements

    -la radio du thorax : accessible et utile

    -lpreuve deffort : permet de dcouvrir des maladies que lon ne dtecte que si lon met le cur

    lpreuve, cest donc un outil trs puissant qui permet de dtecter des maladies avant quelles ne

    deviennent trop graves, ou alors pour faire des ajustements thrapeutiques.

    -lchographie

    -la scintigraphie cardiaque : examen qui apporte des renseignements trs prcis mais qui est plus

    difficile obtenir et trs onreux.

    -la TEP, le scanner et lIRM sont eux aussi plus difficiles obtenir : plus les examens sont difficiles

    obtenir, plus les informations obtenues seront prcises, il faut donc les rserver pour des questions

    particulires et bien cibles.

    I- Lchographie et ses limites

    Objectifs 1

    Place de lchographie dans les explorations cardiovasculaires : avantages et inconvnients

    -Morphologie

    -Fonction

    -Proximit et disponibilit

    -Cot

    A) Lchographie

    Lchographie est une mthode dimagerie utilisant des ultrasons. Ceux-ci ntant pas

    irradiants, lchographie peut tre utilise pour tous les patients, y compris les femmes enceintes et

    les ftus. Il ny a aucune contrainte dutilisation et elle est transportable au lit du malade si

    ncessaire grce des appareils mobiles voire portatifs. Le cot de lquipement est moyen mais

    largement disponible (50 000-200 000e). De plus, les rsultats sont immdiats, lanalyse et

    linterprtation sont possibles ds lobtention de limage. Cest un examen non invasif, ou semi-invasif

    car lchographie trans-oesophagienne (ETO) ncessite de passer la sonde par la bouche jusqu

    lsophage.

    B) Les limites de lchographie

    Lchographie a cependant des limites, la qualit des donnes dpend de :

    -loprateur (dpend de la faon dont la sonde est tenue)

    -du malade : mauvaise pntration des ultrasons possible cause dune obsit, ddmes, dune

    insuffisance respiratoire chronique, dune dformation thoracique, dun mtorisme abdominal

    Cest cependant de plus en plus rare grce aux machines modernes.

    -lquipement (de moins en moins un problme en France).

    -cest un examen assez long : 30-40min (car il faut trouver la bonne incidence et obtenir les images

    recherches), et prend du temps mdical (car elle est ralise par un mdecin).

    -cot : 75 158 e (pas extrmement cher mais pas anodin non plus)

  • 4/16

    Rono 9 UE13 cours 22

    C) Les indications de lchographie

    Ce nest pas un examen systmatique : lchographie doit rpondre une question pose, elle

    na pas dintrt si on ne recherche pas quelque-chose en particulier.

    -lchographie a une valeur diagnostique : permet de confirmer, dinfirmer ou dorienter le

    diagnostic dune pathologie voque, grce des signes cliniques qui peuvent tre : le souffle

    cardiaque ou vasculaire (lchographie nous permet de savoir comment est la valvulopathie ? Est-elle

    importante ? Combien y en a t-il ?), des frottements, des signes dinsuffisance cardiaque (rechercher

    le type dIC, la gravit, la cause de lIC), un AVC...

    -elle permet dvaluer la gravit de la maladie pour la prise en charge, par exemple lors dun souffle

    entendu loreille, on sait quil y a une valvulopathie, lchographie nous permet de savoir si elle est

    minime ou importante

    -Permet aussi lvaluation initiale et le suivi des maladies volutives ou chroniques (valvulopathies,

    insuffisance cardiaque) guide par la clinique.

    II- Lchographie du cur normal

    Objectifs 2 : cur normal

    Mthodes dvaluation par chographie

    -VG: FE, masse, volume, dformation, diastole

    - Valves

    -Coeur D: fonction VD, pressions pulmonaires

    -Pricarde

    -Aorte

    A) Lechographie Doppler cardiaque transthoracique (ETT)

    LETT nous permet davoir plusieurs informations prcises et quantifies sur :

    -Le VG (qui est llment central du cur car il assure le dbit cardiaque) : sa morphologie, sa masse,

    sa fonction systolique et diastolique.

    -les 4 valves : on peut dcrire leur morphologie et leur fonction

    -les oreillettes : taille (volume)

    -le pricarde : on peut facilement identifier un panchement par exemple

    -laorte thoracique est aussi identifiable mais lETT ne permet den analyser quun petit morceau (la

    partie ascendante).

    -le cur droit : on peut mesurer, comme le VG, sa dimension, sa fonction, et ses valves

    -pressions artrielles pulmonaires

    -volmie efficace

    B) Lchographie Doppler cardiaque transoesophagien (ETO)

    LETO est toujours ralise en complment de lETT, car on nobserve pas les mmes

    lments, lETO permet dapporter plus de prcisions sur les rgions du cur non accessibles avec

    lETT (valves, aorte thoracique, oreillette gauche) et a une excellente qualit dimagerie (notamment

    des valves).

    -elle a un cot de 143 158

    -elle est (semi)-invasive car elle ncessite de faire passer la sonde par la bouche jusqu lsophage

    (on utilise donc une anesthsie locale voire gnrale qui peut entrainer des complications)

  • 5/16

    Rono 9 UE13 cours 22

    Objectifs 3: indications

    ETT:

    - Fonction VG

    - Valvulopathies

    - Cur D

    - pricarde

    ETO: valvulopathies et endocardite infectieuse, aorte thoracique, embolie artrielle, cardiologie

    interventionnelle

    C) Les diffrentes incidences possibles et leur analyse

    1/ ETT : cur normal en 2D

    Il existe 4 incidences par lesquelles on peut observer le cur :

    - la parasternale grand axe (la coupe est au niveau des pointills ci-dessous) : on peut voir laorte, OG,

    la valve mitrale qui souvre et qui se ferme et le VD et le VG.

    -lapicale : o lon voit les 4 cavits avec les valves mitrales et tricuspides qui souvrent et se ferment

    (on regarde le cur par la pointe).

    -le petit axe : on voit la contraction des parois du VG et la valve mitrale qui souvre et qui se ferme :

  • 6/16

    Rono 9 UE13 cours 22

    -la 2 cavits : o lon voit les parois ant et post du VG se contracter et la valve mitrale qui souvre et

    qui se ferme.

    2/ Obtention de 3D grce 2 plans orthogonaux

    Il existe aussi une acquisition 3D volumique, qui est une analyse segmentaire, o lon peut voir

    diffrentes coupes en petit axe (on part de loreillette jusquau ventricule et on fait une coupe

    perpendiculairement de faon voir la valve mitrale, puis les parois du VG, puis la valve aortique).

    Mais la dfinition des images nest pas si bonne.

    On peut mesurer de facon fiable des volumes et mesurer une fraction djection grce une

    acquisition 3D partir de 3 incidences de bases.

    3/ Fraction djection du VG

    La fraction djection se mesure de 2 faons en chographie cardiaque :

    -par une incidence parasternale. On regarde les dplacements des p