Syndrome d Asperger: Bilan diagnostique au CRA de · PDF fileSyndrome d’Asperger: Bilan...

Click here to load reader

  • date post

    20-Jul-2018
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Syndrome d Asperger: Bilan diagnostique au CRA de · PDF fileSyndrome d’Asperger: Bilan...

  • Syndrome dAsperger:

    Bilan diagnostique au

    CRA de Picardie

    Pr C Mille, Dr M Bon Saint Come, (Pdopsychiatres), Dr A Simonot

    (neuropdiatre)

    H Bu, C Moulin (Psychologues), V Bury (Psychomotricienne), A-L Bnain

    (orthophoniste), S Clep (ducateur), A Malpart (infirmire)

  • Rappel historique

    1944: Hans Asperger: Psychopathie autistique

    1981: Lorna Wing voque le Syndrome dAsperger

    1988: First International Conference on Asperger Syndrom

    Londres

    1989 critres diagnostiques de Gillberg and Gillberg et de

    Szatmari

    1994: critres du DSM IV pour le syndrome dAsperger

  • Dfinition selon le DSM IV

    Un Trouble Envahissant du Dveloppement caractris par:

    Des altrations qualitatives des interactions sociales

    Des intrts restreints et des comportements strotyps

    En labsence de retard de langage aprs 3 ans et de retard

    cognitif.

    o lensemble de critres ncessaires un diagnostic dautisme nest

    pas atteint

    o aucune diffrence claire na pu tre faite entre autisme et SA

    ( Ghaziuddin, 2010)

  • Outils dvaluation psychologiques

    Tests psychomtriques

    WPPSI, WISC IV, WAIS

    K-ABC II

    chelles dobservation

    CARS

    Questionnaires

    ASAS

    AQ/EQ/SQ

  • Outil diagnostique spcifique

    ADOS-G 2003 (Lord. Rutter. Dilavore. Risi)

    Outil diagnostique compos dactivits

    standardises

    Cible les symptmes

    Hirarchise les comportements de lexaminateur.

  • ADOS et Syndrome dAsperger (SA)

    Cet outil

    nidentifie pas finement le SA

    Apporte des informations cliniques sur

    La comprhension sociale,

    le sens des responsabilits,

    la coordination verbale et non verbale

  • QUELQUES CONSTANTES

    Htrognit du profil cognitif

    Avec des lots de comptences objectivs par de trs bons rsultats

    certains subtests Traitement squentiel de linformation

    Se traduisant par une vision prfrentielle du dtail

    Incitant privilgier

    oles supports visuels

    oet le squenage des consignes Echelle verbale > Echelle des comptences

    Excellentes comptences en vocabulaire

    Mais comprhension pragmatique lacunaire Difficults dans la comprhension des mtaphores et de lhumour

    en lien avec un certain dficit dans la construction de la thorie de

    lesprit Problmes spcifiques en planification et en gnralisation

    1. DOMAINE COGNITIF

  • PROFIL COGNITIF PAR LE WISC IV

  • 2. DOMAINE SOCIO-EMOTIONNEL

    Contraste entre :

    le bon niveau de connaissances intellectuelles

    et lchec de leur mise en uvre

    odans la vie pratique

    oet dans les relations avec autrui.

    Problmes spcifiques dans :

    la lecture des expressions faciales ,

    lidentification et la comprhension des tats mentaux et motionnels,

    lajustement social

    Hyperconformisme

  • Evaluation de la comprhension

    socio-motionnelle

  • Evaluation de la reconnaissance

    des tats motionnels

  • 3. Dans dautres domaines

    Angoisses : besoin dimmuabilit, peur de lchec

    Niveau dangoisse lev

    Quand confrontation lchec ou des changements venant

    contrarier leur besoin dimmuabilit

    Pauvret de la vie imaginaire

    Difficile accs aux jeux symboliques

    Hypo ou hypersensibilit au plan sensoriel

    Compliquant le traitement de linformation

    Monde imaginaire : pauvret, accs la symbolique difficile

    Intgration sensorielle des informations (hypo ou hypersensibilit).

  • Spcificits du bilan sensori-moteur

    Premires impressions Particularits corporelles de leur prsentation

    Rticences lutilisation de la vido

    Dsarroi face labsence de consignes

    Signes tmoignant de leur difficult dintgration

    corporelle et de leur maladresse

    Insuffisance des mises en forme du corps

    Fragilit de la coordination et de la dissociation des mouvements

    Latralit incertaine

  • Importance des repres temporo-spatiaux

    reflte ce besoin de reprages extrieurs au corps

    afin de baliser lespace et le temps comme moyen de rassurance

    Le mode de reprage dans lespace est essentiellement visuel et traduit souvent un manque dincorporation

    Cela suppose que si lindice visuel disparat, la personne se perd

    La connaissance du corps propre

    Le dessin du bonhomme est souvent vocateur :

    surcharg de dtails

    ou plutt sobre, immature et dnu dexpression

    La prsentation de la poupe monstre dstabilise

    souvent ces personnes

    qui intellectualisent lpreuve

  • SPECIFICITES DU BILAN SENSORI-MOTEUR

    dessin du bonhomme

    dun enfant diagnostiqu Asperger g de 10 ans)

  • Les particularits sensorielles

    Elles sont frquentes et saccompagnent :

    Dune difficult qualifier les ressentis

    Dune absence dvocation des tats motionnels

    En conclusion

    Mme si le dispositif et le protocole du bilan sensori-moteur

    mettent ces personnes en situation dincomptence

    oIl est une indication essentielle de la dmarche diagnostique

    Les soins mdiation corporelle et le suivi en psychomotricit

    semblent tre une thrapeutique

    oprioritaire pour ces personnes

    oet complmentaire aux autres approches

  • A toute sa place dans lvaluation dune personne Asperger

    prsence de certaines spcificits du langage

    oMalgr un vocabulaire tendu ou savant

    Et particularits des modalits de communication

    Consiste en un travail dobservation

    de tout ce qui vient tmoigner

    ode ses modalits spcifiques dappropriation du langage

    oComme de ses alas ou de ses entraves

    Divers supports sont proposs pour effectuer le bilan

    Conversation spontane

    Mise en situation de jeu

    Ralisation de tests

    Bilan orthophonique

  • Bilan orthophonique

    Lobjectif est de montrer

    ce qui met spcifiquement la PA en difficult

    Et/ou ce qui laide ocomprendre, nommer, raconter, expliquer, lire, crire,

    saisir lusage de la langue dans un tel contexte

    En dcoulent quelques axes de travail potentiel

    Il peut sagir daider la PA exprimenter diffrents abords

    possibles de la communication langagire

    Afin douvrir un espace de rflexion sur la faon dont elle

    o organise son lexique,

    o articule ses ides pour construire son discours,

    o transmet ses messages ou reoit ceux des autres

    par lintermdiaire des mots, mais aussi des gestes, de la posture, du regard, de la voix

    Ce qui na rien dvident dans ce contexte

  • Bilan orthophonique

    Par exemple sur lintrt pour la langue crite et les

    images histoires squentielles rarranger, dcrire,

    en retenir certains lments que lon crit,

    tenter de faire un lien avec son vcu en rpondant

    lorthophoniste qui demande et toi, a test dj arriv

    de,

    en rcrire quelque chose que lon relit au rendez-vous

    suivant etc

    Pour ouvrir lespace de rflexion nombreux jeux de plateau dont disposent les orthophonistes

    portant sur les relations de similarit, de catgorisation,

    dassociations dides o

  • Spcificits du bilan orthophonique

    Ces spcificits peuvent correspondre en un dcalage entre :

    de bonnes performances dans les preuves formelles ou tests (

    tches de fluence, vitesse de lecture, acquisition du systme

    alphabtique, tendue du lexique dans les domaines lis aux

    intrts)

    MAIS

    - des particularits dans lutilisation du vocabulaire et des

    connaissances

    - une faon singulire denchaner ses ides dans le discours ou de

    les articuler celles de linterlocuteur lors dune conversation

    - une difficult dsigner des images qui peuvent par ailleurs tre

    nommes pour les plus jeunes

    - une comprhension parfois littrale de la langue

    - une meilleure utilisation de la langue crite compare loral

  • Enfant qui cite toutes les races de chats

    mais qui ne peut dcrire

    - les caractres physiques plus gnraux des

    chats

    - leurs comportements, leur alimentation, leurs

    diffrents cris, ce quils aiment ou naiment pas

    faire, leur habitat

    - la faon dont on nomme leurs petits

    Enfant qui a des connaissances trs dveloppes et pointues

    sur les trains mais qui ne peut dire

    - depuis quand et comment cet intrt lui est apparu

    - avec qui il partage sa passion

    - ce quil souhaite en faire plus tard (son mtier par

    exemple) et comment il pourrait y parvenir

    Par exemple

  • concernent :

    - la voix (entendue comme monotone)

    - la mimique (perue comme peu expressive)

    - la gestualit (qui nest pas utilise pour souligner limportance

    de telle ou telle ide)

    - la posture (souvent raide)

    - les hsitations propres au dialogue

    - le regard

    Les particularits de la communication

  • Bilan orthophonique

  • Bilan neuropdiatrique

    Le bilan sera orient en fonction de lexamen clinique et des

    points dappels, par exemple :

    IRM si dysmorphie ou retard du dveloppement psychomoteur

    Consultation de dermatologie si prsence danomalies cutanes

    Consultation gntique si parents en accord et demandeurs

    (les rsultats du bilan gntique ne changeront pas la prise en

    charg