Rejoignez les Editions Addictives sur les réseaux sociaux ... · PDF file Bliss - Le...

Click here to load reader

  • date post

    03-Aug-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Rejoignez les Editions Addictives sur les réseaux sociaux ... · PDF file Bliss - Le...

  • Rejoignez les Editions Addictives sur les réseaux sociaux et tenez-vous au courant des sorties et des dernières nouveautés ! Facebook : cliquez-ici Twitter : @ed_addictives

    https://www.facebook.com/pages/Editions-Addictives/722077811159219?id=722077811159219&sk=app_132294096852700

  • Egalement disponible :

    Prétentieux, insolent, mais irrésistible

    Elle est ambitieuse, loyale, drôle ; il est sexy, brillant, protecteur. Entiers, à fleur de peau, tous les deux ont une volonté d'acier… que les sentiments viennent mettent à mal. Et quand le passé les rattrape, l’avenir de leur histoire d’amour est plus qu’incertain. Trahisons, jalousies, coups du destin… La passion pourra-t-elle triompher de tout ?

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    https://play.google.com/store/search?q=9791025723661 https://play.google.com/store/search?q=9791025723661

  • Egalement disponible :

    Le jeu du milliardaire

    Cela fait dix ans que Sarah Lyndon n’a pas vu Harold Ascott, dix ans qu’elle se pose des questions sur la raison de son départ, qu’elle se demande si elle comptait réellement à ses yeux, elle, la petite sœur de Mark, le meilleur ami d’Harold, tragiquement mort à l’aube de ses 20 ans. Depuis, Sarah a grandi, elle s’est construite loin de celui qui comptait tant dans son cœur d’adolescente, elle est devenue une femme. Quant à Harold, il est aujourd’hui à la tête d’Ascott Communications : charismatique, talentueux, déterminé et… multimilliardaire. Parviendra-t-il à réparer ses erreurs passées ? Et elle, pourra-t-elle lui pardonner ?

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    https://play.google.com/store/search?q=9791025724163 https://play.google.com/store/search?q=9791025724163

  • Egalement disponible :

    Désirs et désastres

    Lunaire, attachante et imprévisible, Elena Lavigne vit l’une des pires journées de sa vie. En vingt- quatre heures, cette jeune étudiante en art est refoulée de la galerie où elle vient présenter ses œuvres et se retrouve à jouer les naturistes en plein gala dans un palace. C’est la catastrophe ! Jusqu’à ce qu’elle croise la route d’un séduisant inconnu en se trompant de vestiaire. Le problème ? Elle est en soutien-gorge, lui en smoking. Ce qui n’empêche pas le coup de foudre…

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    https://play.google.com/store/search?q=9791025724644 https://play.google.com/store/search?q=9791025724644

  • Egalement disponible :

    Bliss - Le faux journal d'une vraie romantique, 1

    Emma est une auteure à succès, elle invente, décrit et fait vivre des multimilliardaires. Il sont beaux, ils sont jeunes et incarnent toutes les qualités dont une femme peut rêver. Quand un beau jour elle en croise un en vrai, elle doit affronter la réalité : beau à se damner mais un ego surdimensionné ! Et arrogant avec ça… Mais contrairement aux princes charmants de ses romans, il est bien réel. Bienvenue dans Bliss, le journal intime d'Emma Green, qui vous raconte presque tout. Non, vraiment tout !

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    https://play.google.com/store/search?q=9791025722350 https://play.google.com/store/search?q=9791025722350

  • Egalement disponible :

    Dark Fever

    Alba Clancy fait son entrée à la brigade des Stups de la police de Miami. Pleine de convictions et d’idéaux de justice, elle compte bien se donner à cent pour cent dans son travail. Mais c’est sans compter le coup de foudre qu’elle va vivre en croisant le chemin de Matthew Ferris, multimilliardaire et fils du redoutable Bobby Dragon Ferris, le chef d’une importante organisation criminelle de Miami. Et contre les coups de foudre, les idéaux ne peuvent pas grand-chose. Alba et Matthew sont emportés dans leur passion irraisonnée, se mettant l’un et l’autre en péril dans leurs univers si différents. Mais si son mystérieux amant n’était pas celui qu’elle croit ?

    Tapotez pour voir un extrait gratuit.

    https://play.google.com/store/search?q=9791025722749 https://play.google.com/store/search?q=9791025722749

  • Amber James

    BLOODY LILY SOUS L'EMPRISE DU VAMPIRE

    Vol. 10

  • 1. Un maire récalcitrant

    Une vive lumière illumine les quais du port de Yesterday. Il fait beau en ce lundi matin. Je m’étire dans mon lit et je repense à mon étrange week-end. Il s’est déroulé comme au ralenti. J’ai traînaillé le samedi à regarder la pluie à travers la baie vitrée tout en m’abrutissant de musique. J’ai essayé de joindre Wilma pour avoir de ses nouvelles mais elle restait injoignable. J’étais pourtant curieuse de savoir si les voix qu’elle entend depuis ma venue à Yesterday lui avaient encore parlé. Le soir venu, comme Lukas n’était pas libre pour boire un verre et que je n’avais pas envie de me retrouver encore toute seule au Blood&Food, je me suis préparé un plateau télé et je me suis plantée devant un film qui racontait une histoire abracadabrante mais assez drôle de vampires et de sorcières. L’une d’entre elles, particulièrement effrayante, ressemblait à Mara comme deux gouttes d’eau.

    Chaque fois qu’Isaac essayait d’entrer dans ma tête, je lui en interdisais l’accès en me mordant la lèvre inférieure. Parfois jusqu’au sang tant l’exercice était difficile à réussir. Le quitter est une chose, m’en tenir à cette décision en est une autre ! Mais j’ai la conviction que c’est le seul et unique moyen de le mettre à l’abri des sorcières et des Nobodies. J’ai donc tout essayé pour faire en sorte que le week-end passe le plus vite possible, m’occupant à diverses tâches et loisirs. J’ai même tenté de m’intéresser au livre sur les pierres mais la magie n’opérait pas. Il ne m’appelait pas comme à l’accoutumée, un peu comme s’il avait décidé de me faire des vacances.

    Ça paraît fou mais c’est ainsi que je l’ai interprété !

    Dans mon esprit ne dansait qu’un seul mot, un seul jour : lundi ! Cet instant tant attendu où je pourrais mettre enfin mon plan à exécution, à savoir obtenir les fameux plans d’urbanisation de Yesterday et ses environs à la mairie. Pour avancer dans mon enquête, obtenir toutes les réponses à mes questions et… retrouver Isaac au plus tôt. Les heures passaient parfois si lentement, d’une façon si désespérante, que j’ai même envisagé à plusieurs reprises de filer à moto jusqu’à la mairie pour y entrer par effraction ! Seule la certitude que cela ne pourrait que mettre la puce à l’oreille des sorcières m’en a empêchée. Il fallait agir discrètement et intelligemment.

    Dimanche, à la tombée du soir, j’ai lâchement décliné une offre de Lukas me proposant de boire un verre au Blood&Food, prétextant une grosse fatigue alors que j’avais tout simplement peur d’y croiser Isaac et de ne pas être capable de m’en tenir à ma décision. Sans compter que j’étais inquiète à l’idée que les sorcières puissent s’en prendre à Lukas maintenant que j’avais quitté Isaac.

    Je repousse ma couette et je bondis hors du lit tel un diablotin monté sur ressort. Je me sens en forme, prête à attaquer cette journée avec énergie. Je file sous la douche sans réfléchir, manque de m’ébouillanter en réglant le mitigeur qui n’a sans doute pas connu de service après-vente depuis des siècles, puis je me laisse aller sous la caresse du jet tiède. Ce moment du matin est important pour moi, j’en profite. Des idées étranges me caressent et je me surprends à glisser mes mains entre mes cuisses. Je me rends compte que je suis en passe de me donner du plaisir en pensant à Isaac, comme si

  • cet espace clos et humide rempli de buée était un no man’s land où tout est permis. Mais même si j'en ai très envie, follement envie même, je dois à tout prix me concentrer sur ma mission première, à savoir récolter des infos à la mairie pour avancer dans mon enquête et tenter de retrouver l’emplacement où s’érigeait jadis l’Autel, ce fameux dolmen auprès duquel Savannah posait il y a vingt-cinq ans, juste avant de mystérieusement disparaître. Et pour ça, il me faut les plans du cadastre. Je prends donc sur moi pour résister au désir qui me rend déjà toute chose et je m’empresse de sortir de la douche. Je passe un peignoir et j’essuie la buée sur la vitre. Mon visage est plus reposé, mes yeux verts brillent d’un éclat particulier que je ne leur connaissais pas. Je me demande si c’est lié à ma transformation. Machinalement, je m’offre un sourire.

    On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

    Je m’habille face à la baie vitrée en écoutant quelques morceaux d’une playlist d’Oasis. Je bois mon café en quatrième vitesse, me retiens de le cracher parce qu’il est presque froid. Pas le temps d’en faire un autre, la mairie ouvre ses portes dans cinq minutes et je suis trop impatiente. Je passe mon blouson de cuir, j’attrape mon sac, mon casque et je vais récupérer ma Harley.

    ***

    Pile au moment où je coupe le contact de ma moto, j’aperçois Allan Marshall qui sort d’un long véhicule sombre qui doit mesurer pas loin de cinq mètres et m’évoque un croisement entre le corbillard et la limousine de star.

    Ce type m’a tout l’air d’être un vrai mégalo…

    Vêtu de son éternel smoki