Rapport annuel - La Banque Postale Asset Management | La LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT aort...

download Rapport annuel - La Banque Postale Asset Management | La LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT aort annel

of 47

  • date post

    07-Oct-2020
  • Category

    Documents

  • view

    1
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Rapport annuel - La Banque Postale Asset Management | La LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT aort...

  • Part E, Part I, Part L, Part GP

    LBPAM OBLI CREDIT

    FORME JURIDIQUE DE L’OPCVM FCP de droit français

    CLASSIFICATION Obligations et autres titres de créances libellés en euro

    Document public

    Rapport annuel au 31 décembre 2019

    La Banque Postale Asset Management – 34, rue de la Fédération 75737 Paris Cedex 15

    La Banque Postale Asset Management est une société de gestion agréée auprès de l’AMF sous le n° 95015 SA à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 5 368 107,80 euros – 344 812 615 RCS Paris

    labanqueposta le-am.fr

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel LBPAM Obli Credit au 31 décembre 2019 2/47

    Sommaire

    RAPPORT DE GESTION

    COMPTES ANNUELS Bilan actif

    Bilan passif

    Hors bilan

    Compte de résultat

    Annexes

    CERTIFICATION DU CONTRÔLEUR LÉGAL DES COMPTES

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel LBPAM Obli Credit au 31 décembre 2019 3/47

    INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES CONCERNANT L’OPCVM À compter du 17 mars 2020, la méthode de sélection des titres de votre FCP sera modifiée pour intégrer des critères d’investissement socialement responsable (ISR) à la sélection de valeurs, méthode « GREaT » développée par LBPAM qui repose sur quatre critères d’évaluation : la gouvernance responsable, la gestion durable des ressources, la transition économique et énergétique et le développement des territoires.

    L’objectif de gestion et la stratégie d’investissement de votre FCP seront modifiés en conséquence.

    À cette occasion, votre FCP changera de dénomination pour LBPAM ISR OBLI CREDIT.

    COMMENTAIRE DE GESTION Au 1er trimestre 2019 a eu lieu l’évènement majeur de cet exercice fiscal avec le changement de ton des banques centrales (Fed et BCE principalement) bien plus accommodant qu’anticipé. Le nouveau contexte de taux bas pour plus longtemps a été favorable au marché du crédit et aux actifs risqués de façon générale. Nous avons alors largement augmenté le risque de notre portefeuille, passant d’un positionnement assez « neutre » par rapport à notre indice de référence à une forte surpondération par rapport à celui-ci. Pour ce faire, nous avons augmenté la partie logue des courbes de crédit ainsi que les dettes financières subordonnées et High Yield.

    Le spread de crédit de l’indice de référence s’est resserré de 44 pdb (pour atteindre un niveau de 108 pdb) entre le début de l’année et le début du mois de mai.

    En avril nous avons baissé le niveau de risque du portefeuille afin de le prémunir d’un retour de la volatilité et après le fort resserrement de spread du début d’année. Début mai a été le théâtre du retour de l’aversion au risque poussé par les tensions sur le plan de la guerre commerciale, le Brexit et l’Italie. À partir de cette période, nous avons utilisé les CDS sur indices (Itraxx Main et CrossOver) afin de prémunir ou réexposer rapidement le fonds dans cet environnement volatile. Mais à partir de mi-juin le changement de ton des principales banques centrales ouvre la porte à un nouveau resserrement de spread qui perdurera jusqu’à la fin de l’année. En effet, même si les thèmes de la guerre commerciale et du Brexit ont perduré jusqu’à mi-décembre, les mouvements d’écartements de spreads ont plutôt été des points d’achats. Ce fut le cas mi-août, alors que les spreads repartaient à l’écartement à cause de l’illiquidité et des propos de Donald Trump ravivant les tensions sino américaines, mais aussi en novembre. Ainsi les spread de crédit IG se sont resserrés de 36 pdb entre le début du mois de juin et la fin d’année, portés par la réactivation du programme de QE de la BCE et notamment du CSPP (programme spécifique aux émetteurs IG de la zone euro) soit un resserrement sur l’année de 59 pdb.

    À partir de mi-juin et jusqu’à la fin d’année le fonds est resté avec un positionnement positif en termes de crédit utilisant principalement les CDS et la duration taux début août pour se prémunir de la volatilité. En fin d’année nous avons accompagné le mouvement de resserrement de spread afin de réduire la sensibilité crédit du fonds pour la rapprocher de celle de son indice de référence.

    Au cours de l’année, le fonds LBPAM OBLI CREDIT a eu recours à différents instruments financiers dérivés : les futures taux (dérivés listés), tout au long de l’année, afin de rester proche de notre indice de référence. Nous avons également eu recours régulièrement à des achats et vente de protection sur indice Itraxx, Main et CrossOver afin d’ajuster notre sensibilité crédit. Dans le même but, nous avons pris des positions acheteuses ou vendeuses de performance sur des TRS (Total Return Swap) sur indices Iboxx. L’ensemble de ces positions ont été prises avec les banques Société Générale, BNP, JP Morgan, Morgan Stanley, Goldman Sachs ou Barclays et sont systématiquement collatéralisées au jour le jour.

    Rapport de Gestion

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel LBPAM Obli Credit au 31 décembre 2019 4/47

    PERFORMANCES L’indice de référence est Bloomberg Barclays Euro-Aggregate Corporate 500MM

    Performances Fonds – Part E Indice de référence Sur 1 an 6,77 % 6,28 % Sur 3 ans 7,20 % 7,49 %

    Performances Fonds – Part I Indice de référence Sur 1 an 6,99 % 6,28 % Sur 3 ans 7,89 % 7,49 %

    Performances Fonds – Part L Indice de référence Sur 1 an 6,57 % 6,28 % Sur 3 ans 6,60 % 7,49 %

    Performances Fonds – Part GP Indice de référence Sur 1 an 6,96 % 6,28 %

    Les performances sont présentées coupons réinvestis / dividendes réinvestis.

    Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps.

    RISQUE GLOBAL L’évaluation du risque global du portefeuille est réalisée par la méthode du calcul de l’engagement. L’engagement est limité réglementairement à 100 % de l’actif net.

    Aucun des actifs de votre OPC n’a fait l’objet d’un traitement spécial en raison de leur nature non liquide.

    PRINCIPAUX MOUVEMENTS DANS LE PORTEFEUILLE AU COURS DE L’EXERCICE Titres Acquisitions Cessions Total

    LBPAM ISR TRESORERIE M 123 402 383,11 112 338 597,57 235 740 980,68 LBPAM ISR TRESORERIE Z 11 246 021,01 9 678 541,23 20 924 562,24 LBPAM ISR DETTES FINANCIERES FLEXIBLE I 7 000 000,00 7 000 000,00 AUCHAN SA 2.375% 25/04/2025 1 900 792,12 1 898 143,33 3 798 935,45 VIVENDI SA 1.125% 11/12/2028 1 696 278,55 1 751 172,61 3 447 451,16 AT&T INC 0.8% 04/03/2030 1 696 277,00 1 688 780,00 3 385 057,00 LBPAM ISR TRESORERIE Z2 1 644 550,92 1 644 174,03 3 288 724,95 TELEFONICA EUROP VAR 29/09/2049 1 933 670,24 1 203 595,89 3 137 266,13 CNH IND FIN 1.625% 03/07/2029 1 818 522,74 1 025 918,91 2 844 441,65 INTESA SANPAOLO 1.75% 04/07/2029 1 389 864,00 1 449 490,76 2 839 354,76

    EFFET DE LEVIER Le niveau maximal de levier de l’OPC n’a pas été modifié au cours de l’exercice.

    - Niveau maximal de levier de l’OPC calculé selon la méthode de l’engagement : 210,00 %, - Niveau maximal de levier de l’OPC calculé selon la méthode brute : 300,00 %.

    Le montant total de levier auquel l’OPC a recours est de :

    - 102,95 % selon la méthode de l’engagement, - 111,76 % selon la méthode brute.

    Les garanties financières reçues ou données par l’OPC sont uniquement en espèces en Euro et réinvesties uniquement dans des parts ou actions d’OPC monétaires court terme ou en dépôts auprès d’établissements de crédit.

    Rapport de gestion

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel LBPAM Obli Credit au 31 décembre 2019 5/47

    Rapport de gestion

    INFORMATIONS RELATIVES AUX CESSIONS ET ACQUISITIONS TEMPORAIRES DE TITRES (CATT) ET INSTRUMENTS FINANCIERS DÉRIVÉS DE TYPE CONTRAT D’ÉCHANGE SUR RENDEMENT GLOBAL (TOTAL RETURN SWAP (TRS) :

    Informations générales Montant des titres prêtés en proportion du total des actifs — Montant des titres engagés dans des opérations de prise en pension — Montant des titres engagés dans des opérations de mise en pension 1 556 760 euros soit 0,57 % de l’actif net Données sur la concentration (opérations de mise en pension) Les 10 plus gros émetteurs de garantie — Les 10 principales contreparties pour les opérations de mise en pension BNPP FRANCE (60 %), HSBC FRANCE (40 %) Données sur la concentration (opérations de prise en pension) Les 10 plus gros émetteurs de garantie — Les 10 principales contreparties pour les opérations de prise en pension — Données d’opération agrégées (opérations de mise en pension) Type, qualité et monnaie des garanties Collatéral cash Euro issu d’opérations de mise en pension Échéance des titres sous-jacents > 1 an : 100 % Échéance des opérations 1 jour Pays des contreparties FRANCE (100 %) Règlement et compensation Bilatéral Données d’opération agrégées (opérations de prise en pension ) Type, qualité et monnaie des garanties — Échéance des titres sous-jacents — Échéance des opérations — Pays des contreparties — Règlement et compensation — Données sur la réutilisation des garanties Part des garanties reçues qui est réutilisée 100 % Revenus pour l’OPC 609,38 Conservation des garanties reçues par l’OPC dans le cadre des opérations de financement sur titres et des contrats d’échange sur rendement global Nombre de dépositaires 1 Noms des dépositaires CACEIS BANK Conserva