Quelques rep¨res sur la voie professionnelle (mars 2015 - IFE)

download Quelques rep¨res sur la voie professionnelle (mars 2015 - IFE)

of 24

  • date post

    17-Jul-2015
  • Category

    Education

  • view

    125
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of Quelques rep¨res sur la voie professionnelle (mars 2015 - IFE)

Prsentation PowerPoint

Quelques repres sur la voie professionnelleVoie professionnelle, alternance, apprentissage :quelles articulations ?Rmi ThibertIFE 19 mars 2015Prsentation : PLP, dtachementService V&A : fonctionnementRalisation dun Dossier

Autres dossiers : neuroscience (mettre en garde p/r aux discours entendus hier) ; discrimination ; dcrochage scolaire

1Historique de la formation professionnelleTensions et luttes patronat monde ouvrierQui finance ? Du patronat ltatFormation professionnelle // dveloppement industrielFormation professionnelle vs formation technologique1911 : cration du CCP (puis CAP). Dbut de linstitutionnalisation de lenseignement professionnelAuto-formation des ouvrier de Paris au dbut du XIXAuto-instruction populaire // empowerment

Financement : patronat et bourgeoisie au dpart. Mais dpense importante => ils se tournent vers ltat ducateur// dvpt dune culture de dpolitisation et dsolidarisation => individualisme (citation p. 4&5)

Formation techno dveloppe plus tt : formation des ingnieurs, intgre au systme scolaire ds le dpart

2Une affaire dtat1911 : cration du CCP (puis CAP). Dbut de linstitutionnalisation de lenseignement professionnelAnnes 50 : 2 types denseignement techniqueCentres dapprentissage (voie pro)coles nationales professionnelles et collges techniques (ens. Techno)=> annes 1970 : innovations pdagogiques ; ducation populaireInstabilit institutionnelleEP en lien troit avec march du travail et besoins conomiquesLogique conomique (patronat) logique scolaireInstabilit institutionnelle : Centre dapprentissage (>1944) ; CET (1959) ; LEP (1976) ; LP (1985)3Recrutement et diplmes en volutionAprs le certificat dtudes primaires (=> 1963)Aprs la 5 (=> annes 1980)Aprs la 3me (aprs 1966)CAP (=> 1966)CAP et BEP (=>1985)CAP, BEP et Baccalaurat professionnel (1985=>)Quelques chiffres700 000 jeunes ; 1 100 000 avec les CFADiplmes niveau V & IVNiveau IV = 1/3 des lves165 CAP80 bacs pros960 LP publics ; 1630 avec le privPopulation : quelle volution ?Diplomes, tablissements, BEP, CAP, Bac Pro5La place du LP dans le systme scolaireEFP mal considreLP = labo dinnovation ducativePermet la qualification dun plus grand nombreParticipe la lutte contre le dcrochage scolaire2 objectifsQualifier et faire acqurir des comptencesSocialiser des savoirs et savoir-treLP = institution de tous les contrastesMal considr : cf rapport OCDE 2010 (vs ens. Techno)Innovation : socle commun, comptences, LPC, pdagogie de projet, etc.

Contrastes : cf p26Effets de la rformeImage du LPRecomposition socio-dmographiquePoursuite dtudeBEP marginalisComplexification des contenus denseignementReconnaissance accrue du CAPReconfiguration des passerellesabandons

lves plus jeunes qui souhaitent une poursuite dtudes

Contenus plus thoriques

Passerelles : CAP Bac Pro = OK ; voie pro / voie techno ou gnrale = flop

Abandons : plus nombreux, mais sur 3 ans => a ne change pas gd chose7Une image en volutionDvalorisation dans les annes 1980Passage 3 ans de la formation au bac proImage plus positiveOrientation : choisie ou subie ?Nouvelles stratgies scolairescompromis

Dvalorisation : avec nouvelles offres de la voie techno dans les annes 1980Orientation de ceux qui auraient quitt lcole sinon

Compromis : entre linaptence scolaire des enfants et lambition scolaire des parents8volution des enseignantsProfonde volution depuis 30 ans1985 : anne charnireIssus du monde de lentreprise ou de lenseignement suprieurCassure dans la culture professionnelleProximit de culture => proximit de conditionRecrutement Bac + 3 depuis 1985 (cration des LP)

Arrive par dfaut de certains enseignants (chec au CAPES)9Poursuite dtudeRecommandation OCDE (2010)Qui russit en STS ?chec luniversitRussite en STS : les bons lves de LP condition de ne pas changer de sectionMais concurrence10Scolarisation vs ProfessionnalisationImportance accrue de la certificationProfessionnalisation de tous les diplmes (EU)Ambition scolaire de toutes les rformes (Fr)volution des diplmes (CAP, BEP, Bac Pro)Attentes diverses des milieux patronauxCf Europe pour la certification

CAP : 1er diplme professionnalisant ; puis remdiation scolaire ; diplme de mtier (rcemment)BEP : double finalit au dpart, puis propdeutique du Bac Pro ; certification intermdiaire sans lien avec lemploiBac Pro : peut tre transversal ou orient mtier ; possibilit de poursuite dtudes

Gdes entps : formations plus transversales, niveau bac proPME : savoir-faire de mtiers, niveau V prfr11Le CAPDiplme de rfrence de la qualification ouvrireHistoire trs chaotiqueA failli disparatre : 1965 ; 1985De 3 2 ans1970s : du LP aux CFAHausse des effectifs jusquau milieu des annes 80Dclin ensuitevolution de recrutement2 types de publicsRfrence dans les accords collectifsEffectifs : 100 000 en 1953 ; 300 000 en 198615,4% dune classe dge en 1981 ; 1,5 en 1991

volution du recrutement : scolaires, CFA, apprentis, salaris de la formation continue, candidats libres, etc.Diplme qui regroupe le plus grand nombre de candidats

Public :3 gnrale ou techno : CAP = image positive3 SEGPA ou insertion : CAP = insertion et efficacit professionnelle incertaine

CAP outil de lutte contre le dcrochage scolaire !!!12Le BEPCration en 1959 ; seule certification scolaire des qualifications professionnelles1985 : diplme qui permet une poursuite dtudes2009 : certification intermdiaireMoindre russite quen CAPMoindre reconnaissance

Le CAP tait alors rserv aux apprentis (pour les relgus du systme)

Rforme de 2009 : marginalisation du BEP. Pas de lien avec lemploi ; diplme sans formation

Russite : 76% en 2011 (83% pour le CAP)

Moindre reconnaissance des milieux professionnels13Le Bac ProCration en 1985Diplme hautement symboliquePoursuite dtudes lgitimeRussite en haussetechnologisation du diplme ?Ou dvalorisation des STS ?Nouvelle forme dexclusion ?Massification des bacs vs dmocratisation

Poursuite dtude de plus en plus lgitime // volution recrutement PLPRegard plus scolaire sur lavenir des lves

Russite :

prpondrance aux apprentissages par le geste au dtriment dune approche plus conceptuelle

Exclusion : ceux qui ont le bac vs ceux qui ne lont pas ?

Lcart entre les bacs saccroient. Le bac pro permet 77,4% dune classe dage davoir son bac, mais tous les bacs nont pas la mm valeur.Massification rime avec hirarchisation14La Bac Pro

Article du caf pdagogique17 mars 2015Les diplmes de base en EuropeDouble objectif europen :1re socit de la connaissanceFlexibilit de la main duvreDveloppement des certificats vocation professionnelleUnits capitalisablesSur plusieurs annesCAP ou Bac Pro ?Harmonisation europenne :CEC ; ECVT ; 8 comptences cls Reconnaissance ingale ; inadquation diplme / emploiCertificats : CQP (certif. de qualification pro) ; NVQ (National vocation qualifications)

Non diplms en France : 16% dune gnration

CEC : cadre europen des certifications, adopt en 2008 => correspondances inter nationalesECVT : European credits in vocational education and training => enregistrer les acquis de la formation, formelle ou informelle ou non formelle

Paler du CFC en Suisse : 60% lont ; outil dinclusion / exclusion16LapprentissagePlbiscit par les politiquesSouhait par les jeunesEt par la socit (besoin conomique et social)CFA et UFA surtoutEffectifs en hausse, maisQui en profite ?Ruptures de contratAccompagnement ncessaireRepenser larticulation LP / Apprentissage en alternance

2014 : 1er sminaire de lencadrement de lEN ddi lapprentissage

Jeunes : apprendre les codes de lentps ; confronter aux ralits de lentps ; autonomisation ; accs lemploi

Apprentissage plbiscit dans lens. suprieur. En baisse dans le secondaire25% des jeunes connaissent des ruptures de contrat

Accompagnement : ne fait pas baisser les ruptures, mais permet une rorientation plus efficace

Apprentissage dans lEN = 1/10 des effectifs globaux (doubl depuis 2002)

17Lapprentissage dans lENExiste depuis 40 ans.Institutionnalisation dans les annes 19902005 : CFA hors les murs (coordination des UFA)40 000 apprentis en 2013 (22 000 en 2004)Objectif 2017 : 60 000Brochier & Romani (2015). 40 ans dapprentissage lducation nationale, Bref n333, marshttp://www.cereq.fr/index.php/publications/Bref/40-ans-d-apprentissage-a-l-Education-nationale Lenseignement agricoleSynergie formation initiale / apprentissage par alternanceRapprochements forme scolaire / apprentissage / formation continue1984 : rforme importanteRforme pdagogiqueRforme structurelleRforme institutionnelleDclin du monde agricole // augmentation des effectifs et de loffre de formationRforme russie :reforme peda gogique (programmes et diplomes), Reforme structurelle (etablissements autonomes)reforme institutionnelle (service public souple et diversifie associant secteur public et secteur prive)

Modernit du statut juridique de ltablissement : runion dans une seule structure de la formation initiale, lapprentissage et la formation continue& forte implication dans le tissus conomique

Effectifs131000 en 1985 ; 175000 en 20056712 classes agricoles en 1985 ; 8153 en 2003Pourtant 17% des actifs (contre 55% en 1975)19Nouveaux modes dvaluation2005 : gnralisation du CCF1985 : ens. agricole adopte le CCF et le gnraliseModifie la culture de lvaluationAmbiguit de la relation pdagogiqueFavorise le travail dquipeNouvelles perspectives pdagogiques. condition de sen saisirvaluation plus quitable ? Ou moins efficace ?CCF existait dj en EPS et ens. pro

Il ny a plus de formalisation des preuves=> Ambiguite : valuation et validation ont lieu dans des situations denseignement ordinaire

Travail dquipe : pour la mise en uvre du CCF!!! Cf article de ToutEduc sur lapproche du socle favorise pa