Projet Flأ¨che Antique - WingMakers ... Son corps maigre, أ  la peau bronzأ©e portait les...

download Projet Flأ¨che Antique - WingMakers ... Son corps maigre, أ  la peau bronzأ©e portait les tatouages

of 131

  • date post

    24-Aug-2020
  • Category

    Documents

  • view

    7
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Projet Flأ¨che Antique - WingMakers ... Son corps maigre, أ  la peau bronzأ©e portait les...

  • © 1998-2005, WingMakers LLC, All Rights Reserved Page 1

    Projet Flèche Antique

    Prologue

    "CREUSET" An 826 de notre ère.

    Voyageuse du Ciel entra dans le canyon abrupt dans un brouillard onirique, attirée par une structure rocheuse imposante qui semblait saisir le ciel. Aucun membre de sa tribu ne s'était jamais aventuré si loin dans les montagnes. Elle était de la tribu Chakobsa, dont les origines génétiques étaient Mayas et dont les descendants devaient devenir connus plus tard sous le nom d'Indiens Anasazi du Nouveau Mexique du Nord. Son corps maigre, à la peau bronzée portait les tatouages rituels la désignant comme leader des Connaisseurs du Soi. Les Connaisseurs du Soi s'étaient concentrés sur le développement spirituel de la tribu Chakobsa. Ils avaient créé les divers rituels, les rites de passage, les chambres de méditation ou kivas et étaient responsables de la conservation des annales de la tribu en ce qui concerne ses origines, son histoire et son système de croyance. Voyageuse du Ciel avait trente-quatre ans, vêtue dans de la peau de cerf tannée coupée juste au-dessous des genoux, avec des perles de turquoise ornant son encolure et ses ourlets. Sur son cœur il y avait une empreinte à l'encre de sa main droite dans de l'encre bleue-violette, avec de minuscules perles blanches attachées, représentant un ciel étoilé en référence à son nom. Ses cheveux raides et noirs tombaient au-dessous de ses épaules jusqu'au bas de son dos, tenus en place par un bandeau fait de fourrure de lapin. Son jeune visage arborait les yeux d'un aîné à la grande sagesse. Elle continua sa descente volontaire dans le canyon où, sortant des ombres profondes, une imposante structure rocheuse, semblable à une aiguille tordue dans le ciel bleu pâle comme un doigt impertinent trempé dans de la peinture rouge, semblait indiquer les étoiles invisibles. Cela avait attiré son attention le jour précédent. Comme elle marchait vers la tour de grès rouge, un flash de lumière l'inquiéta. Le soleil avait juste atteint l'arête du canyon et avait provoqué un reflet trompeur sur un objet à seulement vingt pieds à côté d'elle. Elle eut soudainement l'impression d'avoir transgressé une loi. Son corps se figea, des yeux collés à l'objet brillant, pas plus grand qu'une tête humaine, à moitié enseveli sous les aiguilles de pin entre deux pins parasol rabougris, qui se tenaient debout comme des gardiens vigilants. Elle pensa d'abord que cela pouvait être une pierre d'argent, mais comme elle se rapprochait de l'objet, elle remarqua qu'il était couvert d'inscriptions peu communes, comme de minces serpents ondulants, figés, incrustés dans la surface comme s'ils étaient les marques des griffes d'un ours. En s'accroupissant pour s'approcher elle remarqua que sa couleur était à la fois or et argent, quelque chose qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Elle se pencha plus près de sa surface brillante. C'était un objet artificiel. Elle était certaine de cela. Il ne provenait pas de la nature et il n'était pas de sa tribu.

  • © 1998-2005, WingMakers LLC, All Rights Reserved Page 2

    Intriguée et ravie par sa couleur peu commune, elle le regarda fixement pendant plusieurs minutes essayant de savoir si elle devait s'en approcher, et comment. Si c'était quelque chose de surnaturel, c'était son devoir d'en faire prendre conscience à son peuple. Si c'était une menace, c'était sa tâche de l'éliminer de leur terre. Comme un chaman dans sa patrie ancestrale, elle se devait d'être curieuse, et même forte. Voyageuse du Ciel éleva la main au-dessus de l'objet comme si elle le bénissait. Ses lèvres minces récitèrent un antique verset de son peuple, "Tu es connu de moi dans le grand mystère. Je suis honoré de ta présence." Sa main commença à trembler puis son corps frissonna pendant qu'un courant d'électricité coulait à travers elle comme un raz- de-marée. Sa main était attirée vers l'objet et l'étreignit involontairement comme si c'était un aimant puissant. Ses doigts, se serrant dans un réflexe irrépressible, saisirent l'objet et l'amenèrent à sa poitrine, le berçant comme si c'était un bébé. Son corps entier vibra de manière incontrôlée pendant qu'elle tenait l'objet. Tout ce quelle savait - chaque expérience qu'elle avait dû retenir - avait été expurgée. Son esprit se vida comme un sac de papillons lâchés dans le vent et elle se sentit complètement libérée de son passé et de son futur. Il n'y avait plus que l'immensité passagère du maintenant. Les minutes passèrent pendant qu'elle tenait l'objet sur sa poitrine, complètement inconsciente de ses actes. Elle pris progressivement conscience du poids qu'elle tenait. C'était lourd, à peu près du poids d'un jeune enfant, malgré sa petite taille. Avec effort, elle le reposa sur le sol. Pendant qu'elle le faisait, il commença à vibrer presque imperceptiblement. Les lignes distinctes de la surface de l'objet commencèrent à s'effacer. Voyageur du Ciel se frotta les yeux incrédule de ce qu'elle avait vu. Son visage montrait un mélange de confusion qui présageait la crainte, mais elle ne pouvait pas bouger. Tout devint onirique et elle ressentit qu'elle avait été projetée dans de la brume, dans le Grand Mystère de ses ancêtres. La lumière du canyon miroitait et pulsait dans le rythme impeccable d'un danseur hypnotique. Devant elle se tenaient trois grands hommes à l'air étrange mais magnifiques. Leurs yeux, qui variaient dans les bleus, les verts et le violet, étaient sereins et pourtant radieux. Leurs longues barbes de poils blancs et purs touchaient leurs poitrines. Ils étaient parés de robes couleur vert émeraude qui étaient étrangement transparentes et ils étaient debout devant elle comme des arbres majestueux. Elle ne ressentait aucune crainte parce qu'elle savait qu'elle n'avait qu'une attitude d'action possible: La reddition. "Nous sommes ton avenir, et non seulement ton passé comme tu le crois maintenant," dit un des êtres du milieu. Elle inclina la tête, essayant de montrer qu'elle les avait compris, mais son corps était quelque part ailleurs, dans quelque autre monde qu'elle oublia rapidement. Elle remarqua que bien qu'elle ait entendu ses paroles, ses lèvres ne s'étaient pas déplacées. Il parlait directement à son esprit. Et il parlait le parfait Chakobsan, quelque chose d'inconnu pour un étranger. "Tu as été choisie, le temps est venu de soulever ton regard de la brillance du feu et de rejeter les ombres de toi-même. Tu es notre messagère dans ton monde. De la même manière que tu es la Voyageuse du Ciel, nous sommes les Fabricants de Tes

  • © 1998-2005, WingMakers LLC, All Rights Reserved Page 3

    Ailes. Ensemble nous redéfinissons ce qui a été enseigné. Nous refondons ce qui est devenu vérité. Nous défendons ce qui a toujours été, et qui sera toujours, nôtre." Elle pouvait seulement observer. Un sentiment de révérence envers ces Faiseurs d'Ailes remplissait son cœur sans effort. Les êtres devant elle l'attiraient hors d'elle- même, par leur simple présence. Elle se déversa hors d'elle, comme si un réservoir infini et secret avait été ouvert. "Aucune chose n'est plus divine qu'une autre," dit l'être. "Il n'y a aucun sentier pour atteindre la Source Première ou le Grand Mystère. Tous les êtres sont intimes avec la Source Première en ce moment même !" Quelque part au loin elle ressentit que sa volonté voulait répondre. "Qui êtes vous ?" L'expression se forma dans son esprit. "Je suis de la Tribu de la Lumière, comme vous. Seuls nos corps sont différents. Tout le reste demeure dans la claire lumière de la permanence. Vous êtes venus sur cette planète oublieuse de qui vous êtes et de pourquoi vous êtes ici. Maintenant vous allez vous souvenir. Maintenant vous nous aiderez puisque vous l'avez accepté. Maintenant vous vous réveillerez à la raison de votre être." Un son ronflant au-dessus de sa tête bruissait comme le battement de mille paires d'ailes sans formes et une spirale de lumière descendit du ciel. Dans la lumière, des formes semblables à celles qu'elle avait vues sur l'objet distordu, avaient fusionné et s'étaient séparées. Lignes intelligentes, un langage de lumière. La lumière est lentement entrée en elle, et elle pouvait sentir la montée de l'énergie, tremblante mais profonde, la révéler comme le burin d'un sculpteur. Il n'y avait aucune lutte. Aucune obstruction à surmonter. Et puis elle le vit. Une cacophonie d'images sortirent d'elle et révélèrent son avenir. Elle était l'un d'entre eux, les fabricants de cet objet. Elle n'était pas Chakobsan, c'était un masque qu'elle portait, mais sa vraie origine était des étoiles. D'un endroit tellement loin d'ici que sa lumière ne toucherait jamais vraiment de Terre. Quand elle revint, sa vision commença rapidement à s'évaporer, comme si son esprit était une passoire qui ne pouvait pas retenir les images de son avenir. Elle prit l'objet, le caressant de la main, sachant qu'elle était son gardien ; consciente qu'il la mènerait à quelque chose qui n'était pas encore prêt à être découvert. Mais elle savait que son temps viendrait. Un temps où elle porterait un masque différent, le masque d'une femme aux cheveux roux et à la peau curieusement blanche. C'était l'image finale qui s'éloigna.

    Introduction En 1940, plusieurs découvertes d'OVNI crashés justifièrent un budget spécial du gouvernement pour établir une nouvelle organisation dans les Services ultrasecrets du Gouvernement : Le Laboratoire des Projets Spéc