PROCEDES DE TRAITEMENT Les grillages grossiers sont les grilles a barreaux et les grille a barreaux

Click here to load reader

download PROCEDES DE TRAITEMENT Les grillages grossiers sont les grilles a barreaux et les grille a barreaux

of 163

  • date post

    28-Jul-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of PROCEDES DE TRAITEMENT Les grillages grossiers sont les grilles a barreaux et les grille a barreaux

  • CHAPITRE 10

    PROCEDES DE TRAITEMENT

    La technologie du traitement et du rejet des eaux usees est bien avancee dans la plupart des pays industrialises. Les processus specifiques auxquels on recourt pour traiter ces eaux dependent des conditions climatiques, economiques et sociales de chaque pays ou, dans un meme pays, de chaque region. Dans certains pays industrialises, pratiquement toutes les eaux usees emises par les collectivites urbaines sont soumises a un certain degre de traitement. Mais dans les pays en voie de developpement, les investisse- ments considerables que necessite la mise en reuvre de ce service au profit des collectivites urbaines, ne sont a envisager que pour l'avenir. Dans certains desdits pays, il n'existe pas une seule station de traitement des eaux usees, alors que dans d'autres, seules une ou deux des principales agglomerations ont des installations assez elementaires. II serait certes hautement souhaitable que ces pays profitent de !'experience acquise en la matiere par les pays industrialises, mais !'adoption aveugle de pratiques etablies, quelle que soit leur apparence d'efficacite, ne convient pas. Chaque probleme de traitement des eaux usees est unique et sa resolution doit etre adaptee aux ressources locales en eau, en hommes et en materiaux. Mal- heureusement aucune technologie du traitement des eaux usees urbaines qui soit applicable dans les pays en voie de developpement n'a encore ete mise au point. La presente publication aura atteint son but si elle aide a etablir des techniques de traitement desdites eaux qui soient specialement applicables dans ces pays.

    Dans les regions industrialisees ou la main-d'reuvre fait parfois defaut et coute relativement cher, on a trouve qu'un investissement de us $ 250 000-500 000 en equipement peut etre justifie s'il conduit a sup- primer un poste de travail fonctionnant 24 h sur 24. Ce montant croit rapidement. Aussi la mecanisation et l'automatisation sont-elles introduites a une echelle de plus en plus grande aux USA, au Royaume-Uni et dans d'autres pays industrialises. Mais dans les pays en voie de developpement ou les salaires sont bas et les frais d'equipement eleves, le materiel econome de main-d'reuvre et l'automatisation ne sont rentables que lorsqu'ils permettent une execution du travail meilleure que le permettrait la main-

    154

  • d'reuvre disponible, inexperte, et lorsque l'entretien de l'equipement peut etre garanti.

    Autant que faire se peut, les procedes choisis doivent faire appel aussi largement que possible aux produits locaux, minimisant ainsi 1 'importation de materiel fabrique a l'etranger. Lorsque certains processus ou materiaux convenant aux procedes choisis paraissent importants dans la technologie du traitement des eaux usees pour un pays en voie de developpement, il convient d'implanter localement les manufactures necessaires. Pour l'equipement et les materiaux qu'il est indispensable d'importer, il faut normaliser certaines fabrications, certains modeles et certaines tailles afin d'eviter d'avoir a transporter de gros stocks d'equipement et de pieces detachees.

    TRAITEMENT PRELIMINAIRE

    Un reseau d'egout envoie ala station d'epuration pratiquement tousles materiaux ou objets qui peuvent penetrer dans le reseau, que ce soit a partir des foyers domestiques, par les regards et trous d'homme (t-h) ou autrement. S'ils arrivent a la station de traitement ou aux pompes, les materiaux, parmi lesquels peuvent se trouver des morceaux de bois, des pieces d'assemblement, des ustensiles, de gros chiffons, des jouets, des detritus de tout genre, risquent de s'opposer aux processus de traitement. Le but principal du traitement preliminaire est d'eviter que les organes de traitement ulterieur ne tombent en panne, de limiter leur usure et de preserver leur efficacite.

    Le traitement preliminaire comprend le degrossissage, !'elimination des debris abrasifs (dit dessablement ou degravillonnage) et des impuretes solides, et la flottation. Dans les rares cas ou les dechets sont rejetes dans des eaux de grande capacite et qu'il suffit d'eviter un manque d'esthetique, le traitement preliminaire peut etre le seul requis. S 'il y a des eaux de bai- gnade a proteger, le traitement preliminaire peut comprendre une desin- fection.

    Degrossissage

    Le degrossissage peut se faire au moyen de grillages grossiers ou fins. Ces derniers sont constitues de dispositifs a nettoyage mecanique, faits de toile, de plaques perforees ou d'autre materiel a mailles fines, ayant gene- ralement 5 mm de diametre, sinon moins. Neanmoins,. ils sont tombes en desuetude parce qu'ils arretent de gros volumes de materiaux qu'il serait plus facile de manipuler dans des organes ulterieurs et parce qu 'ils exigent un nettoyage mecanique impliquant des difficultes d'entretien dues a l'heterogeneite des materiaux extraits. Une grille fine n'aurait guere de chances de se reveler utilisable dans une station de traitement d'un pays en voie de developpement.

    155

  • Les grillages grossiers sont les grilles a barreaux et les broyeurs. La grille a barreaux est faite de barres verticales ou inclinees, equidistantes, disposees en travers d'un chenal ou coule l'eau usee. Quand l'espacement des barres est de l'ordre de 75-150 mm (3-6 in), elles forment des rateliers. Ceux-ci sont souvent necessaires dans les stations de traitement qui des- servent des reseaux d'egout combines, pour eviter que des buches et autres objets lourds ne viennent endommager les pompes.

    Les grilles des reseaux d'eaux usees provenant de sanitaires independants ont des ouvertures de maille de 25-40 mm (1-1,5 in). L'ouverture choisie depend de celle des autres elements de Ia station qui servent au traitement des solides. Si, par exemple, toutes Ies boues primaires doivent etre ache- minees par gravite dans des conduites d'au moins 150 mm (6 in) de diametre, l'ouverture de maille sera plus grande que si les boues doivent etre evacuees par des pompes volumetriques a soupapes.

    Dans les petites stations, les grilles doivent etre nettoyees manuellement a condition que soient prevus des dispositifs qui permettent d'inonder la

    FIG. 43. GRILLE A NETTOYAGE MANUEL •

    a

    b

    WHO 76743

    • a) Plan; b) Elevation (coupe).

    156

  • grille ou de la contourner au cas ou elle serait submergee en !'absence du prepose a son entretien. Lorsqu'elles doivent etre nettoyees manuellement dans les petites stations, on incline les grilles de 30° a 45° sur I 'horizon tale (fig. 43). Pour simplifier le riHissage, on place en travers du chenal, en haut de la grille, un plateau perfore qui sert a accumuler et egoutter les debris avant leur enlevement. Mais il ne faut pas laisser ces debris s'accu- muler pendant trop longtemps, car ils auraient tendance a devenir malo- dorants et a attirer les mouches.

    Le nettoyage mecanique automatique des grilles est depuis Iongtemps pratique dans les pays industrialises. Quand on emploie des rateaux meca- niques, la grille peut etre disposee verticalement dans le chenal, ce qui economise de la place et autorise l'emploi d'une superstructure moins coftteuse; on evite ainsi Ie degagement de mauvaises odeurs et on eloigne les mouches. Le rateau mecanique est active par un fiotteur d'amont qui, Iorsque survient le colmatage de la grille, fait monter Ie niveau d'amont jusqu'en un point predetermine. Un autre moyen de nettoyage automatique consiste a employer une minuterie qui commande le rateau toutes les 10 min environ pendant les periodes de debit faible ou modere, et toutes les 5 min, a peu pres, pendant les pointes de debit. Le reglage de Ia minuterie peut se faire apres une certaine experience d'exploitation. Quand on emploie une grille a nettoyage mecanique, il est souvent bon de la doubler, en paral- lele, d 'une grille a nettoyage manuel utilisable en cas de pann ~ du mecanisme, Ie trop-plein du dispositif mecanique etant automc.tiquement devie sur la voie do tee d 'une grille a nettoyage manuel.

    Dans la conception des grilles a barreaux et nettoyage manuel, Ies barreaux doivent etre assez robustes pour resister a Ia forte pression hydro- statique resultant d'un colmatage de Ia grille. En general, cc:; barreaux ont 10-12 mm (3/8-1/2 in) de large et environ 50 mm (2 in) d'epaisseur; ils reposent sur plusieurs points. Les fixations et traverses necessaires a Ia construction des grilles doivent etre disposees derriere elles de fa9on a ne pas gener le ratissage.

    Dans Ies grandes stations de traitement ou le volume des debris peut etre important et ou il faut absolument eviter toute nuisance, il est de pratique courante d'installer des broyeurs qui permettent de renvoyer Ies debris dans Ie courant d'eau usee. Mais Iorsque Ia main-d'ceuvre est abon- dante, Ie rejet des debris par enfouissement ou par incineration avec d'autres detritus est bien moins coftteux que I'achat, !'utilisation et l'entretien d'un broyeur. L'entretien, tout particulierement, est difficile en raison de Ia diversite de Ia nature des debris arretes par Ies griiles.

    Des dispositifs de dilaceration ont ete Iargement adoptes dans Ies stations modernes de traitement des eaux usees. Ce sont des grilles rectan- gulaires ou cylindriques do tees d 'un mecanisme tranchant; elles reduisent Ies materiaux retenus a une taille telle qu'ils puissent traverser Ia grille, evitant ainsi !'accumulation des debris ainsi que !'emission de mauvaises

    157

  • odeurs, l'attirance des mouches et la creation de lieux inesthetiques. Bien que faits d 'un acier special, les couteaux des dilacerateurs ont ten dance a s'user tres rapidement et requierent des soin