num©ro 07 | Septembre 2015 .La double, voire triple insularit©, ... chevalier de...

download num©ro 07 | Septembre 2015 .La double, voire triple insularit©, ... chevalier de l’ordre national

of 30

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of num©ro 07 | Septembre 2015 .La double, voire triple insularit©, ... chevalier de...

  • LINFORMATION SUR LCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN GUADELOUPE

    p..06

    numro 07 | Septembre 2015

    LE DCROCHAGE SCOLAIRE ET LE PARI

    DE LEDUCATION NATIONALE

  • G.-H. EmmanuelResponsable de la rdaction

    Coup de chapeau ...

    Plus de deux semaines qucoliers et enseignants de Guadeloupe ont regagn leurs salles de classe, Tout le monde a quasiment pris ses marques. Mais ce nest pas pour autant que les services municipaux concerns ont dfinitivement rang, perceuses, botes outils et... ordinateurs. La qualit des quipements mis leur disposition contribue, on le sait, au confort de travail et la scurit de nos enfants. En consquence, cest tout au long de lanne scolaire que ces personnels dj rds lexercice, veillent garantir ce bien-tre (entretien des coles, organisation des temps scolaires et priscolaires, contenus des nouveaux temps de loisirs, restauration scolaire). Difficile dimaginer le quotidien des quipes sans ces petites interventions certes moins visibles que les travaux effectus en amont et en aval. Toujours sur le pont, les ouvriers polyvalents des ateliers municipaux assurent ainsi rgulirement sur site, une grande varit de travaux, sur demande du personnel des coles : plomberie, lectricit, menuiserie...interventions diverses...

    Sans ce personnel dvou et comptent, il ny a pas de rentre russie, car eux aussi contribuent au bon fonctionnement de lInstitution.! Cest donc tous ces employs municipaux, pres et mres de famille pour la plupart, quAlias souhaite une bonne anne scolaire 2015-2016.

    dito

    2 Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • EDIT PARInitiative Image Carabe Compagnie (2i2c)Association but non lucratif

    ADMINISTRATION 208, chemin de CoucouCousinire cole97119 Vieux-Habitantscontact@aliasoutremer.org

    DIRECTEUR DE PUBLICATIONHenri Yacou

    RESPONSABLE DE LA RDACTION G.-H. Emmanuel

    RDACTIONBatrice ArmandJol SainsilyG.-H. EmmanuelLuther Emmanuel

    SECRTAIRE DE RDACTIONCamilus Rabinredaction@aliasoutremer.org

    PUBLICITpublicite@aliasoutremer.org

    MAQUETTISTENadelle Cilirie

    Toute reproduction, mme partielle, des articles et iconographies publis dans ALIAS sans laccord crit de lAssociation ditrice, est interdite, conformment la loi du 11 mars 1957 sur la proprit littraire et artistique.

    S O M M A I R E

    64

    SEPT 2015

    PORTRAIT04 Le portrait ; Josette Bore Lincertin , une femme de parole

    DOSSIER06 Un micro-lyce contre le dcrochage

    INITIATIVES12 La crterie du livre solidaire

    DES TERRITOIRES ET DES HOMMES18 Le handisport sur la voie du dveloppement

    SANT/SOCIAL22 Accompagnants des Elves en Situation de Handicap

    CONOMIEFINANCES26 Un dficit commercial qui inquite en Guadeloupe

    T AN NOU28 Les 1res classesde lEnvironnement.Lamentin, ville pilote.

    3Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • P O R T R A I T

    JOSETTE BOREL-

    LINCERTIN, DTER-MINE AGIR

    4 Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • Cest dans la petite commune de Capesterre, sur cette le au charme pittoresque de Marie-Galante, que la petite Josette Claire a pouss ses premiers cris. Nous sommes en 1941, en plein tumulte de la Seconde Guerre mondiale. Et comme tout Marie-Galantais qui se respecte, elle dveloppe rapidement un got prononc du chauvinisme quelle dfend encore bec et ongles. La double, voire triple insularit, elle peut trs bien en parler...

    Ses premires dbandades dans les champs de canne sucre, au milieu des charrettes, ne lempchent cependant pas de devenir une lve assidue, une tudiante parmi les plus bosseuses, avant dendosser le costume dune enseignante particulirement rigoureuse. Toute sa carrire professionnelle, elle leffectuera dans lEducation nationale. Dabord professeur de mathmatiques, Josette finit par accder au poste de chef dtablissement Roisel (acadmie dAmiens), puis au Lorrain (en Martinique). Elle devient aussi lune des premires femmes nomme un poste de proviseur de lyce gnral et technologique en outre-mer aprs Ginette Michle Bassin. Ctait Gerville-Rache, Basse-Terre (en Guadeloupe), o elle a termin sa carrire.

    DPASSER LES CLIVAGES PARTISANS

    Nous sommes alors en 2004. Et pour cette mre de quatre enfants, devenue veuve, cest une nouvelle vie qui commence. Une vie de politicienne qui va lui coller si bien la peau. Cest cette

    anne l quon voit son nom figurer sur la liste du socialiste Victorin Lurel, lors des lections rgionales. Elue, elle devient la surprise gnrale la premire vice-prsidente de lassemble. Nomme chevalier de lordre national de la Lgion dhonneur, et dsormais fidle lieutenant de lexcutif, elle conservera sans difficult cette fonction aprs sa rlection aux lections rgionales de 2010, avant de devenir son tour prsidente de cette collectivit majeure du pays, lorsque Lurel est appel figurer dans le gouvernement Ayrault.

    Lorsquelle redonne sa fonction son prdcesseur et mentor politique, quand celui-ci revient au pays, les Guadeloupens reconnaissent en cette adjointe au maire des Abymes une femme de parole et de conviction qui va dsormais devenir une des personnalits les plus minentes dans le pays. Ainsi, lissue des lections dpartementales de 2015 remportes par les socialistes, Josette Borel-Lincertin est lue prsidente du nouveau conseil dpartemental, aprs avoir limin la concurrence dans le canton des Abymes.

    Son leitmotiv : la mutualisation des moyens qui sont la disposition des deux collectivits majeures du pays. Je suis engage en politique pour agir, pas pour tre rsigne , dclare celle qui a bien conscience que cest le travail qui paie, celle qui entend dpasser les clivages partisans, et qui na pour seul objectif que de rgler concrtement les problmatiques de la Guadeloupe.

    DE LA CAMPAGNE MARIE-GALANTAISE AU FAUTEUIL DE PRSIDENTE DU

    CONSEIL DPARTEMENTAL, LE CHEMINEMENT DE CETTE FEMME DE

    PAROLE MRITE DU RESPECT.

    Luther Emmanuel

    5Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • DOSSIER

    6 Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • DOSSIER

    Le dcrochage scolaire et le pari

    de lducation nationale

    Diviser par deux, en 2017, le nombre de dcrocheurs, tel est le dfi que se sont lances les autorits. En Guadeloupe, lexprience du Micro-Lyce est mise en uvre ds la fin de ce mois.

    7Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • Ce ne sont pas moins de 120 150 000 jeunes qui, chaque anne sur le sol franais quittent le systme de formation initiale sans avoir obtenu une qualification quivalente au baccalaurat ou un diplme finalit professionnelle (certificat daptitude professionnelle ou brevet dtudes professionnelles). Et que dire de ces 620 000 jeunes de 18 25 ans qui sortent prcocement du systme ducatif sans diplme du second cycle du secondaire, et qui restent durablement en dehors de tout dispositif de formation. Cest ce quon appelle le dcrochage scolaire. En cause : un dsintrt progressif de llve pour lcole, sinon le fruit dune accumulation de facteurs qui tiennent la fois au parcours personnel du jeune et la faon dont fonctionne le systme ducatif.

    8 Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • DOSSIERDOSSIER

    UN ENJEU CAPITALDans le dpartement de la Loire, le

    dcrochage scolaire a fait lan dernier lobjet dune tude du CESER, le Conseil Social et Environnemental Rgional qui a mis en exergue les caractristiques du dcrocheur : rapport lcole difficile, faible estime de soi .La rapporteure Dominique Riou assurait alors que les formations manquent de souplesse et ne sont pas compatibles avec la culture de limmdiatet des jeunes .Selon les estimations dun responsable dentreprise, en France hexagonale un jeune qui a dcroch coterait entre 230 000 et 250 000 la socit, toute sa vie .

    Comment y faire face ? Le ministre de lEducation nationale veut en tout cas prendre le taureau par les cornes, en mettant notamment laccent sur la persvrance scolaire et la prvention du dcrochage, mais aussi sur la mobilisation partenariale, notamment avec les collectivits territoriales.

    Le dispositif est destin aux jeunes de cette fourchette dge sortis du systme scolaire sans diplme depuis au moins 6 mois. Lobjectif est de leur remettre les pieds ltrier : pas seulement leur permettre dobtenir le Bac (et de poursuivre pourquoi pas en BTS) mais aussi les rinsrer et les aider trouver un emploi.

    Il y a dix ans, pour eux, est n le premier micro-lyce de France, Melun. Il en existe aujourdhui une dizaine sur le sol franais.

    9Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • UN CADRE PLUS AGRABLE

    Ainsi, lanne scolaire 2015-2016 sera marque par la poursuite du plan daction Tous mobiliss pour vaincre le dcrochage scolaire . Une faon de rpondre lobjectif prsidentiel de diviser par deux, en 2017, le nombre de dcrocheurs. Le principe : dvelopper la coopration des quipes ducatives au sein des tablissements et avec les partenaires extrieurs ; renforcer le dialogue entre les parents et lcole ; valoriser dans chaque acadmie la mobilisation de tous contre le dcrochage scolaire ; soutenir la formation la prvention du dcrochage scolaire ; un accompagnement personnalis et un parcours amnag expriments ; de nouvelles dispositions relatives la prparation des examens des voies gnrale, professionnelle et technologique et la dlivrance du baccalaurat.

    Prendre plaisir revenir en cours, est lun des premiers objectifs du MicroLyce.

    10 Alias Magazine www.aliasoutremer.org

  • DOSSIER

    LA RPONSE A UNE ATTENTE

    La Guadeloupe inaugure son tour ce nouveau dispositif. Ds la fin de ce mois, deux nouvelles classes sont rattaches au lyce Carnot de Pointe--Pitre. Elles ouvriront leurs portes la rsidence Les Canelires, Providence, aux Abymes.

    Cette structure publique a p