NATIONS UNIES CONSEIL ‰CONOMIQUE ET SOCIAL sus   DMR A2009-000322 TR 171109 TP 171109

download NATIONS UNIES CONSEIL ‰CONOMIQUE ET SOCIAL sus    DMR A2009-000322 TR 171109 TP 171109

of 21

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of NATIONS UNIES CONSEIL ‰CONOMIQUE ET SOCIAL sus   DMR A2009-000322 TR 171109 TP 171109

  • DMR A2009-000322 TR 171109 TP 171109 DP 181109 DI 191109 CED_1F

    NATIONS UNIES CONSEIL CONOMIQUE ET SOCIAL

    Distr. GNRALE

    E/ESCAP/CED/1 16 septembre 2009

    FRANAIS ORIGINAL: ANGLAIS

    COMMISSION CONOMIQUE ET SOCIALE POUR LASIE ET LE PACIFIQUE Comit de lenvironnement et du dveloppement Premire session 2-4 dcembre 2009 Bangkok

    TENDANCES ET PROGRS DANS LE DOMAINE DE LENVIRONNEMENT ET DU DVELOPPEMENT

    (Point 5 a) de l'ordre du jour provisoire)

    INTGRATION DE LA DURABILIT ENVIRONNEMENTALE DANS

    LES POLITIQUES DE DVELOPPEMENT

    Note du secrtariat

    RSUM

    Le prsent document passe en revue les progrs raliss dans la rgion depuis la cinquime Confrence ministrielle sur lenvironnement et le dveloppement en Asie et dans le Pacifique pour intgrer la durabilit environnementale dans les politiques de dveloppement, quil sagisse des politiques et du dveloppement institutionnel au niveau national ou de la coopration rgionale. Il identifie les priorits, les problmes et possibilits mergents en matire dintgration de la durabilit environnementale aux politiques de dveloppement. Il contient une analyse de la pertinence de cette intgration dans le contexte des crises rcentes (par exemple crise alimentaire, nergtique ou financire) et des problmes mergents tels que changements climatiques, scurit nergtique et scurit de lapprovisionnement en eau. Il fait ressortir le potentiel dune intgration systmatique et complte de la durabilit environnementale aux politiques de dveloppement et de ladoption de la croissance verte pour lobtention davantages conomiques et sociaux tels notamment que ceux qui ont t mis en vidence par la rcente Initiative des Nations Unies pour une conomie verte. tant donn ses liens avec les modes de subsistance, lemploi et laccs quitable et durable aux services, la croissance verte offre un potentiel pour favoriser linclusion sociale. De plus, en maintenant les pressions dans certaines limites et en renforant les liaisons positives entre les systmes sociaux, conomiques et cologiques, la croissance verte peut accrotre la rsilience des pays aux chocs extrieurs, tels que ceux qui sont associs aux crises rcentes et aux menaces mergentes. Un renforcement de la coopration rgionale est requis pour exploiter ces potentiels.

    Le Comit voudra peut-tre dbattre de ces questions et donner des directives au secrtariat sur lorientation de ses travaux futurs.

  • E/ESCAP/CED/1 Page 2

    TABLE DES MATIRES

    Page

    Introduction .............................................................................................................. 2 I. PROGRS RALISS DANS LINTGRATION DE LA DURABLIT

    ENVIRONNEMENTALE DANS LES POLITIQUES DE DVELOPPEMENT DEPUIS LA CINQUIME MINISTRIELLE SUR LENVIRONNEMENT ET LE DVELOPPEMENT EN ASIE ET DANS LE PACIFIQUE ................... 4

    A. Initiatives au niveau national .................................................................... 4

    B. Initiatives aux niveaux rgional et mondial .............................................. 8 II. INTRT QUE PRSENTE LINTGRATION DE LA DURABILIT

    ENVIRONNEMENTALE DANS LES POLITIQUES DE DVELOPPEMENT POUR LE TRAITEMENT DES PRINCIPAUX PROBLMES DE LASIE ET DU PACIFIQUE ............................................................................ 10

    III. CONCLUSION ................................................................................................. 20 IV. QUESTIONS EXAMINER ........................................................................... 21

    Introduction 1. En mars 2005, avant que ne survienne la crise financire, les perspectives conomiques paraissaient relativement brillantes dans la rgion : cette dernire avait dpass toutes les autres pour la croissance du PIB au cours des sept annes prcdentes, et ses conomies en dveloppement progressaient au taux moyen annuel de 7 %. Cette tendance refltait galement la performance conomique exceptionnelle de lensemble de la rgion au cours des dcennies prcdentes, principalement sous leffet de stratgies de croissance induites par les exportations.

    2. La rgion demeurait toutefois confronte dnormes problmes de dveloppement, notamment du fait quelle comptait les deux-tiers des pauvres du monde et des millions de personnes sans accs aux services de base et exposes aux maladies et des taux de mortalit maternelle levs. Remdier ces difficults par laccroissement de la croissance conomique soulevait un autre problme, plus fondamental : la base de ressources naturelles de la rgion pouvait-elle absorber indfiniment les niveaux de production et de consommation que cela impliquait ? En fait, la rgion allait dj au-del de sa capacit de charge et son empreinte cologique dpassait dj sa bio-capacit, ce qui entranait un dficit cologique de 0,5 hectare par habitant, contre une moyenne de 0,3 pour le reste du monde1. De toute vidence, la rgion ne pouvait se permettre de suivre la voie de dveloppement conventionnelle la croissance dabord, le nettoyage plus tard et devait trouver un autre moyen datteindre ses objectifs de dveloppement.

    3. Cest dans ce contexte que les ministres de lensemble de la rgion, runis pour la cinquime Confrence ministrielle sur lenvironnement et le dveloppement en Asie et dans le Pacifique, ont opt pour un mode de dveloppement diffrent. Conscients quil tait urgent dintgrer la durabilit environnementale aux stratgies de dveloppement, ils ont adopt le concept de croissance conomique cologiquement durable, ou croissance verte, comme stratgie devant permettre la rgion de parvenir un dveloppement durable.

    1 Fonds mondial pour la nature, Asia-Pacific Living Planet Report 2005.

  • E/ESCAP/CED/1 Page 3 4. Aujourdhui, alors que la rgion chancelle dune crise lautre (crises nergtique, alimentaire, financire), et se rend compte que les menaces environnementales constituent des problmes de dveloppement majeurs (changements climatiques et scurit de lapprovisionnement en eau et en nergie, par exemple) les raisons dintgrer la durabilit environnementale aux stratgies de dveloppement se rvlent plus imprieuses que jamais.

    5. La crise financire la plus rcente a conduit de nombreux gouvernements ragir comme ils ne lavaient jamais fait jusque l et tablir pour la premire fois un lien explicite entre environnement et dveloppement conomique. Bon nombre des programmes de relance adopts lchelon national pour faire face la crise comportent des stratgies vertes. On a reconnu en effet que souvent les crises taient, au moins partiellement, attribuables des modes de consommation et de production non durables mais fermement tablis. On se rend galement mieux compte que durabilit environnementale et croissance conomique ne sont pas incompatibles et que linvestissement dans la durabilit environnementale peut avoir des effets favorables non seulement sur lenvironnement mais aussi sur lconomie et sur lemploi.2

    6. Ce sont l des signes encourageants, mais il reste encore beaucoup faire pour donner effet la rorientation requise en faveur de modes de consommation et de production durables. Il est ncessaire dincorporer les principes du dveloppement durable long terme dans les interventions court terme et dassurer une intgration plus complte et plus systmatique de la durabilit environnementale dans les stratgies de dveloppement socioconomique. Simultanment, il importe de dfinir les politiques qui favorisent linclusion sociale et sont favorables aux pauvres.

    7. Tout comme la rgion de lAsie et du Pacifique a t la premire prendre conscience de la ncessit de modifier les modes actuels de dveloppement et adopter la croissance verte comme stratgie de dveloppement la cinquime Confrence ministrielle anticipant une manire de voir qui se rpand rapidement dans le monde la rgion a maintenant la possibilit de jouer un rle de chef de file dans la transition mondiale vers un dveloppement plus cologiquement durable et socialement inclusif.

    8. Aux termes de son mandat, le Comit de lenvironnement et du dveloppement doit examiner et analyser les tendances rgionales, dterminer les priorits et les problmes mergents, et encourager le dialogue rgional sur lintgration de la durabilit environnementale dans la politique de dveloppement; traiter des politiques et stratgies de gestion et dutilisation durables des ressources en eau, et promouvoir la coopration rgionale pour une plus grande scurit nergtique et une utilisation viable des ressources nergtiques. 3 La premire session du Comit offre aux tats membres une occasion approprie dexaminer et danalyser les tendances, de dterminer les priorits et les problmes mergents et de promouvoir le dialogue rgional pour lintgration de la durabilit environnementale dans les politiques de dveloppement, en prvision de la soixante-sixime session de la Commission et de la sixime Confrence ministrielle sur lenvironnement et le dveloppement en Asie et dans le Pacifique.

    9. Le prsent document examine les progrs accomplis par la rgion dans lintgration de la durabilit environnementale aux politiques de dveloppement depuis la cinquime Confrence ministrielle, quil sagisse de lintgration des politiques et du dveloppement institutionnel lchelon national, ou de la coopration rgionale.

    2 Steve Bernard, Shyamantha Asokan, Helen Warrell and Jeremy Lemer, The greenest bail-out?, The Financial Times, 2 mars 2009, consult sur le site www.ft.com/cms/s/0/cc207678-0738-11de-9294-000077b07658.html le 28 septembre 2009. 3 Voir Rsolution 64/1 de la Commission, en date du 30 avril 2008, annexe I, par. II.8 (a)-(c) et annexe II, par. 4.

  • E/ESCAP/CED/1 Page 4

    Il dfinit galement les priorits et les problmes et possibilits mergents de cette intgration et soumet un certain n