Morgue du chatelet

Click here to load reader

  • date post

    22-Jan-2018
  • Category

    Education

  • view

    686
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Morgue du chatelet

  1. 1. HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr - Histoires de chteau - La morguedu Chtelet
  2. 2. A lorigine,une annexedes cachotsdu ChteletA lorigine,une annexedes cachotsdu Chtelet Depuis le Moyen Age, le Grand Chtelet tait la rsidence du prvt de Paris. Dpositaire de lautorit royale Paris, le prvt tait le chef de la police de la ville. Aussi, le Chtelet disposait de geles destines accueillir les prisonniers. A proximit de ces cachots, un espace fut ddi la morgue : Ctait l quon gardait les nouveaux prisonniers qui taient alors surveill par les gardiens. Surveiller tait un euphmisme, car les prisonniers taient alors morgus : ils taient entirement dvisags afin que les surveillants fixent dans leur mmoire leurs traits en cas dvasion. Ces lieux taient aussi appels la basse gele.
  3. 3. Lamorguefutrapidementddie lexpositiondescadavrestrouvsLamorguefutrapidementddie lexpositiondescadavrestrouvs dansla Seineou dansla rue.dansla Seineou dansla rue. Comme on peut sen douter, chaque semaine, de nombreux corps taient trouvs sans vie dans Paris, notamment dans la Seine. Tous ces corps retrouvs furent envoys la morgue du Chtelet, lieu ddi effet depuis au mois le XIVe sicle. A certaines priodes, les greffiers du Chtelet pouvaient enregistrer 100 morts en moins de 4 mois.
  4. 4. Lassistanceet les soinspar les sursde SainteCatherineLassistanceet les soinspar les sursde SainteCatherine Depuis le Moyen Age, les Filles Hospitalires de Sainte Catherine devaient se charger de ces cadavres : les laver, leur donner une spulture. Commesouvent les corps taient apports nus, les religieuses fournissaientle linge du suaire et payaient le fossoyeur. En effet, les statuts du couvent de Sainte Catherine leur imposait cette prise en charge. Ainsi, depuis le XIe sicle, elles accueillaient les filles sans maisonet la recherche dun toit, et de donner spultures aux personnes noyes ou trouves mortes. Les corps taient apports principalement au cimetire des Innocents Religieuse de Sainte Catherine par Jacques Charles Bar
  5. 5. Unendroitsombre,humide...Unendroitsombre,humide...aavecune odeurfortedue auxcorpsenvecune odeurfortedue auxcorpsen coursde dcomposition.coursde dcomposition. Depuis le XIVe sicle, sous la voute, la morgue tait un rduit clair par une petite fentre pour exposer les corps noys, quon regardait au travers dune grille. Ctait une espce de salle basse o lon exposait. On avait pratiqu la porte une sorte de lucarne o, en se bouchant le nez, on regardait les corps qui taient tendus. Ce lieu tait rarement vide. Au bas de lescalier tait la Morgue... Tous les magistrats passaient journellement devant la Morgue et jamais ils nont montr sensibilit ni horreur pour ce spectacle. L de Prudhomme en 1807
  6. 6. Lescausesde la morttaienttoujoursrecherches:Lescausesde la morttaienttoujoursrecherches: Sous lAncien Rgime, il ntait pas acceptable que les suicides soient impunis. Aussi, les officiers de la morgue devaient autopsier les corps sils ne disposaient pas de rapport de police. Aprs lexposition des trois jours, les corps taient inhums et les vtements taient conservespar la morgue. Si le corps tait reconnu, la personne qui le rcuprait devait sacquitter des frais de repchage et de morgue. Dans le cas contraire, ctait la police qui payait les morgueurs. En 1800, ces frais taient de 15 francs pour le repchage, 5 pour la visite de lofficier de sant, de 3 5 pour le transport du corps
  7. 7. Quelqueshistoiresautourde la morgue:Quelqueshistoiresautourde la morgue: A la fin du XVe sicle, le chirurgien Philippe Roger vint pendant au moins 4 6 ans, jourset nuits, pour stre chargs de corps apports au Chtelet et morts noys ou tus dans la rue. En 1650, Monsieur du Verney venait la Morgue pour ses travaux en anatomie. Il examinait alors cadavres, issus du gibet, dans les hpitaux et au Chtelet. En 1658, un hollandaisBeck qui aprs avoir commistrois meurtres se suicida.Son corps fut apport la morgue. Il fut sal pour pouvoirtre train dans la ville et pendu au Chtelet. LambassadeurdHollandeobtint ensuite le corps en contrepartie dune amende de 30 000 florinspour les victimes et 10 000 pour le Chtelet.
  8. 8. Quelqueshistoiresautourde la morgue:Quelqueshistoiresautourde la morgue: Grard Spifame, trsorier de Normandie fut embastill. Un jour il se suicida en sautant de la fentre. Toutefois, comme ses biens avaient t confisqus, il fut considrcomme indigent et conduit la morgue. En 1657, un charretier fut assassin sur le chemin de Bourg la Reine par un mousquetaire.Le corps fut trouv le lendemain par des archets du guet et fut apport en charrette la morgue
  9. 9. Ladestructionde la morguedu ChateletLadestructionde la morguedu Chatelet En 1804, le dpt des morts fut dplac du Chtelet vers une ancienne boucherie du March Neuf. Sur ordre du prfet de police, la morgue du Chtelet fut alors ferme : on avait lanc alors la destruction de la forteresse. Commence par les geles en 1802, la dmolition du grand btiment mdival fut acheve en 1808 par les locaux des tribunaux dinstance.
  10. 10. Issue delacollectiondeIssue delacollectiondeHippolyteHippolyteDestailleurDestailleur LeGrandChteleten 1800LeGrandChteleten 1800
  11. 11. HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr Sources bibliographiques : Maillard Firmin, Recherches historiques et critiques sur la morgue Maxime Du Camp. La Seine Paris, les Industries fluviales et la Police du fleuve Crdits photo : Bibliothque Nationale de France http://www.histoires-de-paris.fr/morrgue-du-chatelet/