MONISTROL-SUR-LOIRE, un coin de paradis. Un lieu insolite et pittoresque

download MONISTROL-SUR-LOIRE, un coin de paradis. Un lieu insolite et pittoresque

of 25

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of MONISTROL-SUR-LOIRE, un coin de paradis. Un lieu insolite et pittoresque

  • Page 1
  • Page 2
  • Page 3
  • Page 4
  • MONISTROL-SUR-LOIRE, un coin de paradis.
  • Page 5
  • Un lieu insolite et pittoresque
  • Page 6
  • Un lieu paradisiaque en pleine nature, et pourtant peine six kms de Monistrol. Une ferme typique de la Haute Loire avec ses dpendances, transforme en centre daccueil ultra-moderne par les Gites de France. Et tout cela quelques mtres de la Loire.
  • Page 7
  • Au passage, je vous fais profiter de quelque chose que je navais jamais vu : des stocks de bois bchs ! Regardez la taille des hommes par rapport ces tas de bois Impressionnant !
  • Page 8
  • Samuel Jrme Aude Stphane Servane JosChantal
  • Page 9
  • Et voil la joyeuse quipe qui tait en sjour lorsque nous avons eu la chance dy passer deux jours. Je dis "la chance" car ce furent deux jours merveilleux de complicit, de sourires, rires, sans contraintes ni obligations. Il sagissait de lun des sjours organiss chaque anne par A.P.F. Evasion, un service de lAssociation des paralyss de France, qui permet aux personnes mme trs lourdement handicapes de partir en vacances. Des sjours de ce genre ont lieu partout en France et ltranger. Cha- que rsident en vacances est accompagn par un bnvole, et tout est organis pour que chacun puisse avoir les soins spcifiques dont il a besoin : kins, infirmires ou autres. Malgr les charges trs lourdes qui psent sur lorganisation de ce genre de sjour, le jeu des diffrentes aides accordes aux vacanciers handicaps fait que ces vacances ne lui reviennent pas plus cher que vos propres vacances la campagne !
  • Page 10
  • Ils arrivaient de tous les coins de France, ce qui tait concrtis par une carte affiche dans la salle. Et pourtant, on avait limpression dune quipe soude, compli- ce, et o chacun cher- chait profiter au mieux de ce temps bni de complicits partages. Arrives en cours de sjour, pour une simple visite de courtoisie, nous avons t im- mdiatement adoptes, et javoue que nous avons eu beaucoup de mal quitter le groupe.
  • Page 11
  • Un accompagnateur (tous bnvoles) par vacancier : cest la rgle immuable A.P.F.Evasion. Mais chacun peut donner un coup de main aux autres si besoin est. Et toujours dans la bonne humeur
  • Page 12
  • Et chaque animateur met la main la pte (ici, la queue de la pole !) Hum ! Cest-y pas beau, a ? Et je puis vous dire que ctait dlicieux ! Notre cuistot navait pas trouv sa toque, mais il avait chip le couvre-chef de la directrice : les appa- rences taient sauves !!!
  • Page 13
  • Mais non, il ne sagit pas de ltude dune passe de tauromachie pour la prochaine corrida ! Beaucoup plus prosaquement, et sagit dassaisonner la salade !
  • Page 14
  • Patience, Mesdames ! On mange dans 5 minutes !
  • Page 15
  • Page 16
  • Page 17
  • Mais ne croyez pas quil sagissait de repos ! Jespre que vous pourrez dchiffrer le programme ultra-charg qui les attendait tous ! Nous sommes arrives pour le Safari de Peaugres, ce qui a permis Yvonne de faire quelques belles photos, que je vous partagerai dans un diaporama ultrieur.
  • Page 18
  • Travail dlicat : lembarquement et lamarrage de chaque fauteuil avec son passager dans le vhicule de transport. Ce sac marron ? mais non, ce nest pas un cadavre ! Cest le pain du pique-nique !
  • Page 19
  • Quelle attitude conqurante ! Et il faut dire quil y a de quoi ! Regar- dez le chemin derrire eux ! Toute la rgion tait ainsi, en montes et descentes, et il fallait beaucoup de force pour hisser ou retenir les fauteuils, et bien de la vigilance pour choisir les endroits les moins caillouteux, qui rson- nent toujours si douloureusement dans les muscles et les os des personnes handicapes. Car se faire vhiculer nest pas non plus de tout repos ! Parfois, la pente tait trop raide, alors une partie restait sur place, avec un accompagnateur, et deux autres hissaient un vacancier en haut de la pente, puis lun deux descendait, et la manuvre re- commenait
  • Page 20
  • Et voil ! Grce de savantes manuvres, tout le monde est l !
  • Page 21
  • Ouf ! Tout le monde est K.O. Et tout le monde est O.K. pour une boisson frache !
  • Page 22
  • Maintenant, il faut regagner le vhicule pour la suite de la visite, qui se faisait en voiture. Chacun son style !!!
  • Page 23
  • Voil, tout le monde est l !
  • Page 24
  • Page 25
  • Hlas ! Il a fallu partir Une dernire photo de tout le groupe, emporter comme un souvenir prcieux Chacune, chacun a laiss une trace dans mon cur. Et je nai jamais eu autant de mal quitter un groupe, un endroit Maintenant, ils sont tous disperss aux quatre coins de France. Ils ont emport une moisson de souvenirs. Pour chaque vacancier, un "carnet de voyage", souvenirs, photos, impressions personnelles, chacun y mettait ce quil considrait comme important. Car, si certains ne parlaient pas, leurs yeux, leurs sourires, leurs mimiques parlaient pour eux. Et moi, jaurai ces photos, ce diapo que je regarderai parfois, avec nostalgie, en pensant chacune et cha- cun. Et je leur dis merci des moments de communion fabuleux que, au-del des mots, ils nous ont fait vivre.
  • Page 26
  • Photos : Chantal, Aude, Yvonne. Texte : Jacky Musique tzigane par Ferenc San a jr et ses tziganes de Budapest Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Jacky.questel@gmail.com http://jackydubearn.over-blog.com/ Site : http://www.jackydubearn.fr/http://www.jackydubearn.fr/