Mémoire Sanni Alassane

download Mémoire Sanni Alassane

of 70

  • date post

    11-Oct-2015
  • Category

    Documents

  • view

    58
  • download

    7

Embed Size (px)

Transcript of Mémoire Sanni Alassane

  • Promotion 2011

    Thme :

    Prsent et soutenu publiquement le 09 Juin 2011 par

    Sanni ALASSANE

    Jury dvaluation :

    Prsident : M. Ismala GUEYE (UTER ISM)

    Membres : M. Frdric TRAORE (DIME) M. Rafael VINA (UTER ISM)

    M. Jean-Hugues THOMASSIN (UTER ISM)

    M. Bamboini M. DIABRI (COGEB INT)

    Travaux dirigs par :

    M. Ismala GUEYE Enseignants au 2iE (UTER ISM) M. Frdric TRAORE Enseignants au 2iE (DIME)

    M. Bamboini M. DIABRI Ingnieur de Gnie Civil Directeur COGEB BTP COGEB INTERNATIONAL S.A.

    SSUUIIVVII EETT CCOONNTTRRLLEE BBUUDDGGEETTAAIIRREE DDAANNSS LLEESS

    CCHHAANNTTIIEERRSS DDEE BBTTPP :: CCAASS DDEE LLAA CCOONNSSTTRRUUCCTTIIOONN DDEE LLAA

    DDIIGGUUEE DDEE PPRROOTTEECCTTIIOONN DDEE BBAANNZZOONN

    Mmoire pour lobtention du diplme de

    MASTER EN INGNIERIE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

    OPTION : Gnie Civil

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page ii

    DEDICACES ALLAH le Tout Misricorde le trs Misricorde qui ma permis darriver ce rsultat ;

    A mon Pre et ma dfunte Mre, pour leur amour et leur courage auprs de leurs

    enfants, Quils trouvent ici, la rcompense de leurs sacrifices ;

    A mes Frres et surs, qui contre leur volont, ont support mon

    absence mais mencouragent chaque fois quils

    le peuvent; Que le seigneur nous unisse toujours

    et quil montre chacun de nous le chemin de la

    vrit et de lamour ;

    A ma Compagne Nassirine SEIBOU ALAZA, qui a toujours cru en moi et ma soutenu avec fougue.

    A mon fils Rayan SANIWOURE qui je souhaite que cet ouvrage soit une base

    afin quil fasse mieux

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page iii

    RREEMMEERRCCIIEEMMEENNTTSS Cest loccasion pour moi la fin de ces trois annes passes, de pouvoir remercier du fond du cur tous ceux qui, de loin ou de proche ont contribu dune manire ou dune autre dabord ldification du jeune ingnieur que je suis, mais aussi ceux qui mont aid dans la ralisation de ce mmoire. Je remercie principalement :

    Mes encadreurs Mrs GUEYE Ismail et Frdric TRAORE, qui par leur efforts de formateurs, leur soutien permanent, nous ont suivi tout au long de cette tude sans mnager aucun effort. Merci pour votre prsence continue, votre encadrement, votre spontanit apprcie par tous et votre gentillesse

    Mr Moctar MANDO, Administrateur Gnral de COGEB International SA, pour son soutien financier et moral tout au long de ces trois annes dtude ;

    Mr Bamboini M. DIABRI, Directeur de COGEB BTP, pour mavoir propos ce thme intressant et mavoir guid dans mon travail ;

    Mr Kassamba Ali, Contrleur gnral de COGEB International SA, pour son rle combien important dans la concrtisation de ces trois annes dtude ;

    Mr Ousmane CISSE, chef service tude de COGEB BTP, pour sa contribution laboutissement de cette tude ;

    Mr Martial TIEMTORE, Charg de suivi budgtaire COGEB BTP pour sa contribution laboutissement de cette tude ;

    Mme Yvonne SANKARA, Responsable des ressources humaines COGEB International pour ses multiples conseils ;

    A tous mes collgues de COGEB International, pour leur soutien sans cesse croissant tout au long de ces trois longues annes dtude ;

    A tous mes camarades de la promotion Master 2011 pour lambiance fraternelle qui a rgn pendant ces 3 annes passes ensemble.

    Que Dieu vous le rende au centuple et vous comble de sa grce chaque jour de votre vie.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page iv

    Listes des sigles et abrviations

    APR : Analyse de Prix de Revient ou Agent de prix de revient

    BTP : Btiment et Travaux Publics

    CNSS : Caisse Nationale de Scurit Sociale

    CP : Cot de Production

    CR : Cot de Revient

    D.A.D : Droit dpenser

    DAO : Dossier dAppel doffre

    DM : Dbours Major

    Dma : Dbours matriau

    Dmc : Dbours matire consommable

    Dme : Dbours matriel

    Dmo : Dbours main duvre

    DQE : Devis Quantitatif et Estimatif

    DS : Dbours Sec

    DT : Dbours Total

    ICP : Indemnit Complmentaire Provisoire

    PR : Prix de revient

    PUV : Prix unitaire de vente

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page v

    TTAABBLLEE DDEESS MMAATTIIEERREESS REMERCIEMENTS ................................................................................................................................. iii

    TABLE DES MATIERES ......................................................................................................................... v

    RESUME ................................................................................................................................................. ix

    ABSTRACT ............................................................................................................................................. x

    INTRODUCTION GENERALE ................................................................................................................. 1

    CHAPITRE I: GENERALITES ........................................................................................... 2

    I. 1 PROBLEMATIQUE ET OBJECTIFS DE LETUDE .......................................................... 2

    I.1.1 Problmatique .................................................................................................... 2

    I.1.2 Objectif gnral .................................................................................................. 2

    I.1.3 Objectifs spcifiques ............................................................................................ 2

    I. 2 METHODOLOGIE DE LETUDE ................................................................................. 3

    I.2.1 Ltape prliminaire ............................................................................................. 3

    I.2.1.1 Recherche documentaires .............................................................................. 3

    I.2.1.2 Elaboration du cadre logique ........................................................................... 3

    I.2.2 Collecte des donnes .......................................................................................... 3

    I.2.3 Travaux de bureau .............................................................................................. 4

    CHAPITRE II: PRESENTATION DU PROJET ........................................................................ 5

    II. 1 Contexte et justification du projet ................................................................ 5

    II. 2 Description de louvrage tudi : ................................................................................. 6

    II. 3 Cots des travaux ................................................................................................... 6

    CHAPITRE III: ETUDE DE PRIX AU SOUS-DETAIL ET ELABORATION DU BUDGET

    DEXPLOITATION ............................................................................................................ 7

    III. 1 RAPPEL ............................................................................................................... 7

    III.1.1 Dfinition ......................................................................................................... 7

    III.1.2 Elaboration de la base de donnes des prix des ressources ...................................... 7

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page vi

    III.1.3 Le dbours sec (DS) ........................................................................................ 9

    III.1.3.1 Les fournitures (matriaux et matires consommables) ..................................... 11

    a. Les matriaux ...................................................................................... 11

    b. Les matires consommables ........................................................................ 11

    III.1.3.2 Le matriel ............................................................................................... 11

    III.1.3.3 La main duvre ....................................................................................... 13

    a. Dtermination des taux unitaires de main-duvre ............................................ 13

    b. valuation du dbours de main duvre ....................................................... 14

    III.1.3.4 La sous-traitance ....................................................................................... 14

    III.1.4 Les Frais de chantier (FC) ................................................................................. 15

    III.1.5 Les frais gnraux dentreprise (FG) ................................................................... 16

    III.1.6 Les Bnfices (B) et Alas (A) ........................................................................... 17

    III.1.6.1 Le bnfice .............................................................................................. 17

    III.1.6.2 Les Alas ................................................................................................. 17

    III.1.7 Calcul des Prix Unitaires de Vente ...................................................................... 17

    III. 2 Application laffaire de Banzon .............................................................................. 18

    III.2.1 Le dbours sec .............................................................................................. 18

    III.2.2 Le coefficient de vente ...................................................................................... 19

    III. 3 Elaboration du budget dexploitation ......................................................................... 20

    III.3.1 Budget dexploitation par code de gestion ............................................................ 21

    III.3.2 Budget dexploitation par centre de cot .............................................................. 21

    III.3.3 Budget dexploitation par rubrique analytique ........................................................ 21

    CHAPITRE IV: SUIVI ET CONTRLE BUDGETAIRE ............................................................ 22

    IV. 1 Mise jour de ltude et dduction du budget applicable .............................................. 22

    IV. 2 SUIVI BUDGETAIRE ............................................................................................ 22

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page vii

    IV.2.1 Collecte des donnes ...................................................................................... 22

    IV.2.1.1 Conception des supports de suivi budgtaire .................................................. 22

    IV.2.1.2 Organigramme fonctionnel de lquipe de suivi budgtaire du chantier de Banzon . 23

    IV.2.1.3 Pointage du matriel .................................................................................. 24

    IV.2.1.4 Pointage des fournitures ............................................................................. 24

    IV.2.1.5 Pointage de main duvre .......................................................................... 25

    IV.2.2 Centralisation des donnes collectes .................................................................. 25

    IV.2.3 Estimation sommaire des recettes journalires ..................................................... 25

    IV.2.3.1 Les produits finis ....................................................................................... 25

    IV.2.3.2 Les produits semis finis .............................................................................. 25

    IV.2.4 Validation des donnes collectes ...................................................................... 26

    IV.2.5 Saisie et traitement des donnes ....................................................................... 26

    IV.2.6 Application du suivi budgtaire au chantier de Banzon ........................................... 26

    IV. 3 CONTRLE BUDGETAIRE ................................................................................... 28

    IV.3.1 Analyse du prix de revient (APR) ........................................................................ 28

    IV.3.1.1 Calcul du prix moyen de revient journalier ...................................................... 28

    IV.3.1.2 Analyse des carts .................................................................................... 28

    IV.3.1.3 Application au chantier de Banzon ................................................................ 28

    IV.3.2 Vrification des ressources engages ................................................................. 29

    RECOMMANDATIONS ......................................................................................................................... 33

    CONCLUSION GENERALE .................................................................................................................. 35

    BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................................... 37

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page viii

    LISTE DES TABLEAUX

    Tableau N1 : Masse des travaux du chantier de Banzon

    Tableau N2 : Base de donnes matriel

    Tableau N3 : Base de donnes des fournitures (matriaux et matires consommables)

    Tableau N4 : Base de donnes main duvre

    Tableau N5 : Devis en dbours sec du chantier de Banzon

    Tableau N6 : Calcul du coefficient de vente

    Tableau N7 : Les dpenses de la journe du 20/05/2011 pour lexcution du remblai latritique

    Tableau N8 : Analyse du prix de revient du remblai latritique

    Tableau N9 : Efficience, Taux de rotation et dutilisation du matriel

    LISTE DES FIGURES

    Figure N1 : Principe dlaboration du sous-dtail du dbours sec

    Figure N2 : Principe de composition du prix de vente

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page ix

    RREESSUUMMEE Les entreprises des btiments et des travaux publics excutent des ouvrages aussi bien pour les privs que pour lEtat qui ont chacun leurs exigences auxquelles celles-l doivent faire face. Si les critres dattribution sont en premier lieu dordre technique, il nen demeure pas moins que les offres financires des soumissionnaires jouent souvent un rle dterminant dans la dsignation de lentreprise adjudicataire. Ainsi, les entreprises se trouvent confrontes deux exigences opposes : la premire, celle de la comptitivit (excuter un ouvrage de bonne qualit et moindre cot), est ncessaire pour obtenir la commande ou conclure le march ; la seconde, celle du profit, est indispensable pour raliser louvrage et assurer la survie de lentreprise.

    Cependant, ltablissement des prix unitaires de vente est particulirement difficile en raison de leur caractre, essentiellement prvisionnel, rsultant de nombreux facteurs humains, matriels et naturels. Par ailleurs, les montants proposs par les soumissionnaires les engagent et ne sont gnralement pas susceptibles de modifications, si des erreurs ont t commises dans leur tablissement. Toutes ces contraintes contribuent largement laugmentation du taux de mortalit des entreprises du btiment et travaux publics et la dfaillance technique de certains ouvrages dutilit publique.

    Ltude vise lamlioration de la rentabilit financire des entreprises du btiment et travaux publics et expose pour ce faire les principes dune tude de prix aux sous-dtails. Au-del, elle labore une mthode de suivi et contrle quotidiens des cots de ralisation pendant lexcution des chantiers permettant ainsi un ajustement des mthodes dexcution au regard des carts observs entre le cot de revient des ouvrages et leur dbours sec.

    Lapplication de ltude au chantier de Banzon pour la journe du 20 mai 2011 a permis de conclure de la rentabilit du chantier et de lefficience dans lutilisation des ressources notamment le matriel et le gasoil.

    Le suivi et contrle budgtaire est aussi un outil qui permet de dtecter les dpassements par rapport aux obligations contractuelles, dappuyer avec toute la prcision ncessaire les rclamations de lentreprise auprs du client et de servir de base un ajustement des mthodes dexcution sur les chantiers

    Mots cls :: Etude de prix, sous-dtails, budget, prix de revient, BTP

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page x

    AABBSSTTRRAACCTT Public buildings and works sector companies perform works for both private and State bodies that have each their requirements to be met. If the attribution criteria are primarily technical, the fact remains that the financial offers of bidders often play a decisive role in the designation of the contracting company. Thus, companies are faced with two contradictory requirements: the first one, which is competitiveness (executing a good quality work at a lower cost) is required in order to obtain the work order or the contract; the second one is the issue of profit, which is necessary to complete the project and ensure the survival of the company. However, establishing the unit sale prices is particularly difficult because of their nature which is essentially based on estimates, resulting from many human, material and natural factors. Moreover, the amounts proposed by the bidders are binding and are not generally subject to change, if errors were committed during their establishment. All these constraints contribute significantly to the increase in the mortality rate of public buildings and works companies and to the technical failure of certain public utility infrastructures. The study aims at improving the profitability of public buildings and works companies and outlines the principles of conducting a price study in sub-details. In addition, it develops a method for monitoring and controlling on a daily basis the implementation costs during the execution of projects, which allows adjusting the execution methods in respect to discrepancies noted between the works cost price and their dry disbursement. The application of the study to the building site of Banzon for the day of 20 May 2011 concluded the cost of construction and efficiency in the use of resources including equipment and fuel. Monitoring and budgetary control is also a tool to detect overruns in relation to contractual obligations, to support with all the precision necessary claims of the company from the customer and provide the basis for an adjustment of execution methods on worksites

    Keywords: Price study, sub-details, budget, cost price, Public Buildings and Works Sector.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 1

    IINNTTRROODDUUCCTTIIOONN GGEENNEERRAALLEE Comme toute entreprise, lobjectif final de lactivit dune entreprise du BTP est de raliser des bnfices financiers. Cela signifie en dautres termes que les prix de vente de ses prestations doivent tre suprieurs leurs prix de revient.

    Toutefois, contrairement dautres secteurs dactivits qui proposent leur clientle des produits dj fabriqus, les entreprises du BTP font partie de ces secteurs o le prix de vente est conclu avec le client bien avant la ralisation de louvrage. Ainsi, si dans la premire catgorie les entreprises fixent leur prix de vente en se rfrant un prix de revient dj connu de leurs produits (parce que dj fabriqus), il nen est pas de mme pour les entreprises dans la catgorie du BTP. Pour ces dernires, la fixation du prix de vente se rfre un prix de revient thorique, qui malgr les prcautions prises, demeure toujours du domaine de la projection avec tout ce que cela comporte comme risques. Do limportance qui doit tre accorde ltude visant la dtermination de ce prix de revient.

    De plus, lon assiste un accroissement des entreprises et une concurrence de plus en plus rude et svre qui a des rpercussions sur les prix de vente.

    Aussi, pour se tirer daffaire , chaque entreprise labore et met en pratique un ensemble de stratgies la fois techniques et commerciales devant lui permettre terme de maitriser (voire rduire) les cots de revient de ses prestations dans lobjectif final de la rentabilit de son activit. Parmi celles-ci figurent :

    1. La connaissance et la matrise du principe de calcul des prix de revient des ouvrages 2. La collecte et lanalyse des cots de production 3. La matrise des cots rels de production

    La prsente tude se propose de traiter de ces aspects de la gestion dune entreprise en se basant sur un cas pratique, en loccurrence le chantier de construction de la digue de protection du village de Banzon et de son primtre irrigu. Notre tude est structure en quatre grandes parties que sont :

    La premire partie prsente la problmatique et la mthodologie adopte pour cette tude La deuxime partie traite de la prsentation du projet de construction de la digue de protection

    de Banzon La troisime partie consiste en un rappel de principe dune tude de prix et dlaboration du

    budget dexploitation Et la quatrime partie traite du suivi et contrle du budget dexploitation pendant la phase des

    travaux.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 2

    CCHHAAPPIITTRREE II:: GGEENNEERRAALLIITTEESS

    II.. 11 PPRROOBBLLEEMMAATTIIQQUUEE EETT OOBBJJEECCTTIIFFSS DDEE LLEETTUUDDEE

    II..11..11 PPrroobbllmmaattiiqquuee

    En raison de la concurrence de plus en plus accrue et svre dune part et de lexigence grandissante des matres douvrages en matire de qualit dautre part, lentreprise du BTP, comme celles de bien dautres secteurs, est confronte un problme de rduction de ses cots de production. En effet, la problmatique qui se pose elle est comment offrir des prestations de qualit un cot comptitif.

    En dautres termes COMMENT OFFRIR DES PRESTATIONS AU MEILLEUR RAPPORT QUALITE/COUT ?

    Telle se prsente la problmatique que nous nous essayons danalyser et dy apporter des pistes de rponses travers la dmarche ci-aprs dcrite.

    II..11..22 OObbjjeeccttiiff ggnnrraall

    A travers cette tude, notre objectif final est de Contribuer lamlioration de la rentabilit financire dune entreprise de BTP partir de la connaissance et la matrise de certains facteurs importants de sa gestion quotidienne.

    II..11..33 OObbjjeeccttiiffss ssppcciiffiiqquueess

    Latteinte de notre objectif gnral se fera travers un certain nombre dobjectifs spcifiques Objectif spcifique 1 : Rappeler les principes dune tude de prix aux sous-dtails et exposer toute limportance que revt la prise en compte de tous les facteurs qui entrent dans la ralisation des diffrents ouvrages ainsi que ceux susceptibles de les influencer. Objectif spcifique 2 : En dduire le budget dexploitation dun chantier Objectif spcifique 3 : Elaborer une mthode qui permette de :

    suivre quotidiennement les cots de ralisation par ouvrage du bordereau des prix,

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 3

    contrler les carts par rapport au budget.

    II.. 22 MMEETTHHOODDOOLLOOGGIIEE DDEE LLEETTUUDDEE

    II..22..11 LLttaappee pprrlliimmiinnaaiirree

    II..22..11..11 RReecchheerrcchhee ddooccuummeennttaaiirreess

    Cette tape a consist en une recherche physique des documents et ouvrages traitant ou ayant trait au sujet de notre tude. Les bibliothques de 2iE, de lIRD et de lentreprise COGEB International ont t les principales sources explores. Nous avons ainsi pu avoir accs aux archives de COGEB INT et disposer de dossiers de soumission (tude de prix dtaill y compris) de cette entreprise portant sur des ouvrages de mme nature que celle de notre cas pratique. Les principaux documents qui ont servi de base llaboration de cette tude sont numre dans la rubrique bibliographie.

    II..22..11..22 EEllaabboorraattiioonn dduu ccaaddrree llooggiiqquuee

    (Voir annexes N1) II..22..22 CCoolllleeccttee ddeess ddoonnnneess

    Pour mener bien cette tude, nous avons procd une collecte dinformations dans divers service de lentreprise au nombre desquels :

    Sige de lentreprise : Les informations venant de cette source concernent les frais de sige (assurance, frais financiers, )

    Service logistique : Le service de logistique soccupe de la gestion du parc matriel et fournit de ce fait des informations utiles comme :

    Le cot damortissement du matriel Le cot dentretien du matriel La main-duvre des conducteurs dengins et chauffeurs de camions La consommation thorique en carburant des engins.

    Service approvisionnement des chantiers : Cest la principale source de collecte dinformations pour llaboration de la base de donnes des fournitures. Toutes les informations permettant dobtenir le prix de revient sur chantier des fournitures, en occurrence les cots dachat, les frais de manutention et stockage, les commissions, rabais et ristournes y sont collectes.

    Service dexploitation : Cest le service qui a la charge de la gestion des chantiers qui lui rendent directement compte. De ce fait, il dispose par son exprience dune base de donnes de :

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 4

    Rendement par type douvrages lmentaires Rendement thorique du matriel Prix unitaires douvrages lmentaires Etc.

    Service gestion des ressources du chantier : Laccs aux fiches de stock, bons de livraison et de sortie nous a donn des informations capitales sur les ressources et leur affectation.

    II..22..33 TTrraavvaauuxx ddee bbuurreeaauu

    Ils concernent essentiellement la rdaction du rapport.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 5

    CCHHAAPPIITTRREE IIII:: PPRREESSEENNTTAATTIIOONN DDUU PPRROOJJEETT

    IIII.. 11 CCOONNTTEEXXTTEE EETT JJUUSSTTIIFFIICCAATTIIOONN DDUU PPRROOJJEETT

    Ce projet sinscrit dans le cadre des mesures prises pour remdier aux impacts ngatifs que pourraient avoir le futur barrage de Samandni. En effet, ce barrage situ sur le fleuve Mouhoun augmentera, lamont, la superficie inondable le long de celui-ci. Le village de Banzon et son primtre ntant dj pas labri des inondations causes par les crues, le barrage viendra aggraver le calvaire des habitants pour qui ce projet sera dun secours immense. La carte ci-dessous reprsente le plan de situation de Banzon.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 6

    IIII.. 22 DDEESSCCRRIIPPTTIIOONN DDEE LLOOUUVVRRAAGGEE EETTUUDDIIEE ::

    Le projet concerne la ralisation dune digue pour la protection du primtre et du village de Banzon contre les inondations que provoquerait la monte des eaux dans le futur barrage de Samandni en priode de crue. Il faut prciser quil existe actuellement une digue de protection qui ne protge ni le primtre ni le village contre les eaux de crue du Mouhoun avant mme la construction du barrage. Les travaux excuter comprennent :

    Le dcapage de lemprise des ouvrages (digue et ouvrage dvacuation des eaux pluviales travers la digue),

    Lexcution des dblais et remblais pour la digue, La construction dun dalot de 8x3,00x3,00 qui servira dvacuateur des excs deau venant des

    colatures. Il sera muni dun clapet anti-retour.

    La digue construire est constitue dun noyau argileux avec un ancrage de profondeur variable. Ce corps de digue en matriau argileux est protg en crte et les talus amont et aval de matriau graveleux latritique. La hauteur maximale de la digue est de 6 m. Ses caractristiques gomtriques sont indiques sur le profil en travers type joint en annexe N2.

    Globalement la masse des travaux se prsente comme suit :

    DESIGNATION UNITE QUANTITE Dblai pour tranche dancrage m 17 707 3

    Remblai argileux pour noyau dancrage m 17 707 3

    Remblai argileux pour le corps de la digue m 107 288 3

    Remblai latritique pour protection noyau argileux m 145 758 3

    Bton arm pour construction de louvrage de franchissement m 783 3

    IIII.. 33 CCOOUUTTSS DDEESS TTRRAAVVAAUUXX

    Tableau N1 : Masse des travaux du chantier de Banzon

    Le cot global du projet slve un milliard deux cent trente trois millions six cent quatre vingt trois mille cent vingt six (1 233 683 126) francs CFA HT, soit un milliard quatre cent cinquante cinq millions sept cent quarante six mille quatre vingt huit (1 455 746 088) francs CFA TTC.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 7

    CCHHAAPPIITTRREE IIIIII:: EETTUUDDEE DDEE PPRRIIXX AAUU SSOOUUSS--DDEETTAAIILL EETT EELLAABBOORRAATTIIOONN DDUU BBUUDDGGEETT DDEEXXPPLLOOIITTAATTIIOONN

    IIIIII.. 11 RRAAPPPPEELL

    IIIIII..11..11 DDffiinniittiioonn

    L'tude de prix est une tape importante dans l'laboration d'un projet car elle permet d'estimer tous les facteurs influenant le cot dun ouvrage et de prvoir les besoins financiers ncessaires sa ralisation.

    Cette tude vise donc estimer le prix de vente d'un ouvrage avant sa ralisation. La gestion de la varit des facteurs qui influent sur un prix ncessite une approche mthodique appele la mthode des sous dtails de prix. Cette mthode permet d'intgrer tous les lments intervenant dans un prix.

    Le prix de vente PV est donn par la formule :

    PV= DS+FC+FG+A+B

    Dans laquelle :

    DS= Dbours sec FC= Frais de chantier FG= Frais gnraux dentreprise A = Alas B = Bnfice

    IIIIII..11..22 EEllaabboorraattiioonn ddee llaa bbaassee ddee ddoonnnneess ddeess pprriixx ddeess rreessssoouurrcceess

    Les ressources sont lensemble des intrants directs ou indirects dans la ralisation dun ouvrage. On les classe gnralement en quatre types :

    Les matriaux : ce sont les constituants (ciment, sable, grave latritique, peinture,) qui entrent dans la ralisation de louvrage et qui y restent dfinitivement. Leurs cots unitaires prennent en compte le cot dachat :

    minor de rabais ou ristournes, major de commissions, frais de transport jusquau chantier, frais de stockage

    et de manutention.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 8

    Les matires consommables : Ce sont des matires utilises soit par le matriel ou le personnel dans lexcution des ouvrages. Le gasoil, le lubrifiant, encre dimprimante, en sont quelques exemples. Leurs cots unitaires tout comme celui des matriaux sont affects de coefficient de majoration et/ou minoration.

    Le matriel : Cest lensemble des quipements (bull, niveleuse, motopompe, grue, ) et outillage (pelles, pioches, brouette, ) utiliss pour la construction dun ouvrage.

    Main-duvre : Cest lensemble des prestations fournies par les ouvriers (chef dquipe, maon, ferrailleur, ) pour la ralisation des ouvrages.

    Llaboration de la base de donnes des P.U des ressources est la premire tape de ltude.

    Il sagit dlaborer pour chaque type de ressource (main duvre, matriau ou matriel) une matrice type comportant autant dinputs qui permettront dobtenir (en output) le prix de revient rendu chantier de ladite ressource. Ces inputs ne sont autres que les facteurs de cot qui sajoutent au prix fournisseur.

    Le tableau N2 ci-dessous prsente le calcul du cot dexploitation horaire ou journalier par type de matriel :

    BAREME HORRAIRE / JOURNALIER D'UTILISATION DES MATERIELS

    DESIGNATION AMORTISMT ENTRETIEN CONSOMMAB PERSONNELS BAREME Hr ou Jr H Jr Appl H Jr Appl H Jr Appl H Jr Appl Appl Bulldozer CAT D7G

    ou D Bulldozer CAT D7R Motor Scraper CAT 623.

    Le tableau N2 ci-dessous reprsente un modle de bibliothque de cot de revient des fournitures :

    Tableau 2 : Base de donnes matriel (barme horaire ou journalier dutilisation du matriel)

    PRIX DE REVIENT DES FOURNITURES

    N Dsignation Fournitures Transport Pertes Prix de revient sur

    site en F CFA

    Unit Lieu de livraison Prix unit

    Dist moy

    P.U de transp

    Cot du

    transp Manutention %

    Cot des

    pertes (1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11)

    (12)=(5)+(8)+(9)+(11)

    Tableau 3 : Base de donnes des fournitures (matriaux et matires consommables)

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 9

    Le tableau N4 ci-dessous dtaille le calcul du taux unitaire de main-duvre

    Catgorie professionnelle

    Salaire de base

    Indemnit complmentaire

    Charges patronales Primes

    Taux unitaire de Mo

    Frs/H Frs/H Frs/H Frs/H Frs/H (1) (2) (3) (4) (1)+(2)+(3)+(4)

    IIIIII..11..33 LLee ddbboouurrss sseecc ((DDSS))

    Tableau 4 : Base de donnes main duvre (taux unitaire de main duvre)

    Cest lensemble des dpenses engages sur les ressources entrant directement dans la ralisation dun ouvrage. En dautres termes, cest ce que lon dbourse effectivement pour raliser louvrage. Cest par exemple ce que transmet un maon un particulier qui veut se faire construire un mur de clture et qui lui demande le dtail estimatif. La prise en compte de ces ressources dans la composition du dbours sec est fonction de lexprience de lingnieur tude, des ratios de lentreprise et de la dfinition des prix dans le DAO. Pour construire un dbours sec, on a toujours une quantit lmentaire qui est multiplie par une valeur lmentaire correspondante et qui constitue de fait une partie de cet ouvrage lmentaire. Do la relation :

    = [ ] [ ] Pour chacun des paramtres on obtient :

    Concernant la Main-duvre : = [ ] [ ] Concernant les Matriaux : = [..] [ ] Concernant les Matriel : = [..] [ ] Concernant les Matires Consommables (MC) : = [.. ] [ ]

    Lensemble des quatre paramtres forme le dbours sec de cet ouvrage lmentaire, do : = + + +

    Le graphique ci-dessous schmatise le principe de calcul du dbours sec (DS) dun ouvrage.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 10

    Figure N1 : Principe dtablissement de sous-dtail du dbours sec

    SOUS-DETAIL DES PRIX

    Calcul du Dbours sec

    DS MATERIAUX

    +

    DS MATIERE CONSOMMABLES

    DS MAIN DUVRE DS MATERIEL

    = = =

    DEBOURSE HORAIRE VALEUR H.T COT MATERIEL

    + Valeur dachat

    + transport/charge

    + Pertes, casses,

    + Salaire

    + Charges ramens

    lquipe

    + Amortissement

    + Entretien

    +consommable + personnel

    X X X

    Quantits lmentaires Temps unitaire Quantits lmentaires

    Dosage Quantit unitaire

    Quantitatif ou avant mtr

    Bibliothque de temps unitaire

    Donnes entreprise

    Nombre de remplois

    Dure demploi

    DS par lments douvrage (en m2, m3,

    ml, Kg, U, )

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 11

    IIIIII..11..33..11 LLeess ffoouurrnniittuurreess ((mmaattrriiaauuxx eett mmaattiirreess ccoonnssoommmmaabblleess))

    a. LLeess mmaattrriiaauuxx

    La quantit des matriaux constituant les ouvrages lmentaires est estime sur la base des plans dtude du matre duvre. Ils constituent le rare facteur dont lestimation est facilement calculable. Dune part, parce que les quantits ncessaires louvrage sont forcment dfinies ds lors que cet ouvrage lest lui-mme; dautres part, parce que les prix principaux dachats ou supplmentaires de frais sont donns par des tiers, les fournisseurs, quil suffit de consulter. La quantit estime sur la base des plans est ensuite majore ou minore suivant le cas de diverses coefficients (estims sur la base des statistiques des chantiers antrieurs) lis aux pertes, foisonnement, vols, casses, etc. b. LLeess mmaattiirreess ccoonnssoommmmaabblleess

    La connaissance de ce deuxime facteur est moins certains que celle du prcdent. Cependant, un enregistrement correct de ce type de dpenses doit conduire des prix de revient ou des statistiques qui ; bien exploits, permettent des estimations satisfaisantes. L aussi il est ncessaire de tenir compte :

    Dans lestimation des quantits, des pertes, casses et vols Dans la dfinition des prix unitaires, des ristournes ou rabais, des commissions, des frais de

    transport jusquau chantier, des frais de stockage et de manutention.

    IIIIII..11..33..22 LLee mmaattrriieell

    Le matriel suivant son utilisation peut tre affect soit au dbours sec ou aux frais de chantier. Dans tous les deux cas, lestimation de leur cot de location se fait de la mme faon. La ralisation des ouvrages ncessite l'utilisation de nombreux matriels divers et varis. La question de l'intgration de leur cot dans le fonctionnement de l'entreprise ncessite une approche spcifique. Comment formuler un cot de matriel? Quels sont les facteurs prendre en compte et comment rpercuter leur cot? Un matriel contribue produire un ouvrage ou un ensemble d'ouvrages. Cette production ncessite du temps. Le cot du matriel peut alors tre tabli de faon globale et absolu (F CFA), par rapport son temps d'utilisation (F CFA/h) ou par rapport la quantit de ce qu'il produit (F CFA/U produite). Ils sont de trois types: il y a le cot d'acquisition du matriel, le cot ncessaire son fonctionnement et des cots ponctuels. Le cot du matriel reprsente l'ensemble de ces cots. C'est un cot d'exploitation.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 12

    L'intgration de chaque facteur dans le cot du matriel ncessite d'harmoniser les units de leur quantification.

    Pour valuer le cot du matriel dans la ralisation dun ouvrage, nous le dcomposons en quatre composantes :

    Lamortissement du matriel : Cest la constatation comptable dun amoindrissement de la valeur du matriel rsultant de lusage, du temps, du changement de technique et de toute autre cause dont les effets sont irrversibles. En raison des difficults de mesure de cette dprciation, lamortissement consiste gnralement dans ltalement de la valeur du matriel sur sa dure de vie probable. Il existe deux mthodes principales de calcul :

    Lamortissement linaire ou constant qui consiste amortir le matriel dune manire constante pendant toute la dure probable dutilisation

    Lamortissement dgressif qui, lui, constate un amortissement dcroissant puis constant sur toute la dure probable dutilisation du matriel.

    Dans le cas de COGEB International, la mthode de lamortissement linaire est celle qui est applique. Lentretien du matriel :

    Un matriel utilis suse et ncessite de ce fait un entretien (courant, priodique et ponctuel). Le cot de cet entretien souvent estim comme un ratio du cot de revient rentre dans la composition du cot de location du matriel Les consommables :

    Un matriel peut tre inerte (coffrage,...) ou mobile (grue, camions,...). La mobilit ncessite de l'nergie et un conducteur qui engendre eux mme des cots. Si l'nergie utilise par le matriel est commune d'autres le cot de l'nergie est dissocie du matriel est globalise par exemple l'chelle du chantier. C'est le cas de l'nergie lectrique par exemple. Si l'nergie est propre l'utilisation du matriel, le gasoil par exemple, son cot est compt dans le cot d'utilisation du matriel. Pour ce faire, il est possible de connatre le cot de l'nergie ainsi que la consommation d'nergie l'heure d'une machine, ou sur une distance parcourue. Le cot peut alors s'exprimer en F CFA/h ou en F CFA/Unit d'ouvrage produit.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 13

    Le personnel de conduite Le salaire du conducteur et aide ventuel est directement calcul en F CFA/h productive (voir chapitre sur le personnel) et indirectement en F CFA/Unit d'ouvrage produit. Son cot est estim dans la partie main-duvre de la constitution du dbours sec.

    Ltude du cot du matriel dans les entreprises de BTP est faite lavance et celles-ci disposent dun rpertoire de cots de locations internes et externes de diverses types de matriel quun ingnieur tude na qu appliquer pour la composition des prix unitaires de ses ouvrages lmentaires.

    IIIIII..11..33..33 LLaa mmaaiinn--dduuvvrree

    Lexcution dun ouvrage de BTP fait intervenir diverses catgories professionnelles allant de la main-duvre non qualifie aux agents dencadrement et ingnieurs de conception. Chaque intervenant prend part dune manire ou dune autre la ralisation de louvrage. Il est indispensable de faire une estimation des charges qui en dcoulent ; Ce sont :

    les charges directes engendres par la main-duvre productive (les manuvres, les ouvriers, les ouvriers spcialiss etc.).

    les charges indirectes. Elles proviennent de la main-duvre non productive (chef dquipe, chef de chantier, gardien, commis etc.).

    Les charges directes sont celles qui rentre dans la composition du dbours sec tandis que les charges indirectes sont comptabilises dans les frais de chantier ou frais gnraux que nous traiterons plus loin. Quelles soient directes ou indirectes, elles se composent de la mme faon et comprennent les salaires, les impts sur les salaires, les cotisations sociales (CNSS), les taxes patronales dapprentissage etc.

    Il convient alors de dterminer pour chaque partie douvrage, la main-duvre productive qui doit intervenir pour le droulement normal des travaux dans les rgles de lart. Une tude des salaires et des charges diverses dues cette main-duvre et une estimation de son rendement permettent de faire une approche du cot quelle engendre. Les charges indirectes doivent tre rparties tous les ouvrages.

    a. DDtteerrmmiinnaattiioonn ddeess ttaauuxx uunniittaaiirreess ddee mmaaiinn--dduuvvrree

    Le salaire de la main-duvre pour unit Frs/H, il se dcompose en trois lments :

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 14

    Salaire de base + ICP (indemnit complmentaire provisoire) exprim en Frs/H. Chaque entreprise dfinit et applique sa propre mthode de calcul des salaires des personnels de productions. Il convient de personnaliser les salaires propres des personnels en fonction du mrite, du comportement, de la comptence, de la technicit, de lanciennet, etc. Les moyennes de salaires bruts non chargs sont alors tablies.

    Charges sur salaires exprim en % : Ce sont les charges payes par lentreprise proportionnellement aux salaires. Elles sont verses diffrents organisme et sont appeles charges patronales . Chaque entreprise calcule et applique le taux correspondant. Primes et indemnits exprimes en francs/H : Trois sortes de primes et indemnit peuvent tre

    rencontres : primes conventionnelles (travaux spciaux, dplacements, etc.) ; primes contractuelles (travaux spciaux, dplacements, etc.) ; primes exceptionnelles (rsultats).

    La valeur des primes est divise par la dure de la priode considre pour tre ramene lunit de calcul de base (en principe lheure).

    b. vvaalluuaattiioonn dduu ddbboouurrss ddee mmaaiinn dduuvvrree

    Lvaluation de la dbours de main-duvre dun chantier consiste : Quantifier toutes les heures de production et dimproductivits ncessaires pour raliser

    louvrage en question et tablir ainsi le rendement de la main-duvre pour chaque type douvrage

    Multiplier le total, ainsi obtenu, par le cot unitaire moyen de la main-duvre chantier. Cette mthode prsente lavantage dtre gnrale et sapplique tout corps dtat ceci dit il sera plus utile de dterminer des quipes types pour chaque type douvrage, chaque quipe sera compos de la main-duvre ncessaire (en quantit suffisante) llaboration de louvrage.

    IIIIII..11..33..44 LLaa ssoouuss--ttrraaiittaannccee

    Le salaire horaire de la main-duvre sera exprim comme suit :

    ((SALAIRE DE BASE +ICP) + PRIME EXTRA) x Charge sur salaires

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 15

    La sous-traitance consiste pour une entreprise titulaire dun march cder partiellement ou en totalit lexcution de celui-ci une autre entreprise appele le sous-traitant. Lentreprise titulaire du march reste garante devant le client de la qualit des ouvrages excuts par le sous-traitant quelle paye elle-mme.

    . Le sous-traitant est li obligatoirement lentreprise titulaire par un contrat de sous-traitance . Louvrage concd au sous traitant peut tre ltude prvu pour tre excuter par lentreprise principale elle-mme. Dans ce cadre, le souci de lentreprise principale est dassurer le maintien de ses objectifs dtude, tout en respectant les rgles du march.

    IIIIII..11..44 LLeess FFrraaiiss ddee cchhaannttiieerr ((FFCC))

    Les frais de chantier sont constitus de tous les cots ncessaires pour faire fonctionner le chantier dans son ensemble c'est--dire sans quil soit possible de les attribuer spcifiquement un ouvrage lmentaire.

    Cest par exemple le cas de la grue tour. Elle est utilise pour la ralisation de tous les ouvrages lmentaires. Il est difficile de rpartir son cot sur la ralisation de chaque ouvrage lmentaire.

    Ils sont proportionnels au dbours sec et lis la nature des ouvrages et leur quantit.

    Les Frais de chantiers regroupent : Les frais de personnel dencadrement du chantier (secrtaire, comptable, gomtre de

    lentreprise, mtreur) qui nentrent pas directement dans la production, mme sils jouent un rle important pour la bonne marche administrative de celle-ci. Les frais de matriel lorsque ceux-ci ne sont pas comptabiliss dans le calcul dun Dbours

    sec douvrage lmentaire : voire installation complte et repliement lorsque celle-ci napparat pas comme un article du DQE

    Les frais de matires consommables, tels que branchements divers (Eau, lectricit, Tlphone), carburant, photos, photocopieuses, fax

    Les frais divers de reprsentation (djeuner avec la matrise douvrage et/ou duvre, les pots selon la bonne tradition du BTP .), les vtement de chantier et le petit outillage, bien quaujourdhui pour limiter les excs, lentreprise prfre allouer une indemnit doutillage que louvrier gre lui-mme. Les frais de chantier reprsentent, selon la taille et la nature de lentreprise, un pourcentage du Dbours Sec. = o K1 est le coefficient de frais de chantier.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 16

    Ajout au dbours sec, ils forment ce que lon appelle dbours total (DT) ou dbours major. = + = ( + )

    IIIIII..11..55 LLeess ffrraaiiss ggnnrraauuxx ddeennttrreepprriissee ((FFGG))

    Ce sont des frais ncessaires au bon fonctionnement de lentreprise, quil nest pas possible de ventiler et daffecter une production prcise : administration, organisation, gestion. Cela peut tre par exemple llectricit du sige social, la location des locaux, le papier du secrtariat, le personnel du sige social, une assurance,

    Les frais gnraux dentreprise sont proportionnels au chiffre daffaire, donc au prix de vente (PV). Ils sont regroups par nature et ce regroupement varie dune entreprise lautre, on distingue gnralement :

    Frais de sige : ils reprsentent lensemble des frais gnrs par la Direction Gnrale, la Direction des Ressources Humaine, la Comptabilit, les services gnraux de lentreprise.En quelque sorte, tout ce qui est rattach aux improductifs .

    Les frais dits dexploitation , ils reprsentent les prestations intellectuelles effectues par les diffrents services de lentreprise (Mthodes, Structures, Achats, tude de prix) lorsquils ne sont pas vendus en interne. Ils comprennent galement les frais du matriel roulant non affectable aux chantiers tel que les voitures de service ou de fonction, les camionnettes de livraison.

    Les frais dopration : Les Frais dOpration que nous considrons, sont ceux lis au march c'est--dire les frais complmentaire manant de lentreprise tels que : les frais complmentaires dtude de sol, les frais dtude dexcution, les frais dassurance..etc.

    Les frais financiers : Ce sont les agios sur les diverses cautions (garantie de soumission, avance de dmarrage, ligne de crdit,) et prts sollicits par lentreprise auprs des institutions bancaires. A cela il faut ajouter les frais fiscaux.

    Les frais gnraux sont estims par la formule : = o est le coefficient de frais gnraux

    Lapplication dun coefficient de frais gnraux dentreprise sur un sous-traitant considr en dbours, qui, lui-mme, a appliqu ses propres coefficients, entraine artificiellement un surcot de ressources qui nest pas justifi. Ce surcot peut, suivant le cas, gnrer une perte de comptitivit ou la surestimation des dpenses relles du chantier, et fausser tout le jeu de la gestion.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 17

    IIIIII..11..66 LLeess BBnnffiicceess ((BB)) eett AAllaass ((AA)) BB++AA== KK33 PPVV,, o K3

    IIIIII..11..66..11 LLee bbnnffiiccee

    est le coefficient de bnfices et alas.

    A ltape du ltude des prix, il est estim en pourcentage du P.R de louvrage. La dtermination de son taux nobit qu la stratgie commerciale du moment de lentreprise soumissionnaire.

    IIIIII..11..66..22 LLeess AAllaass

    Il sagit dun pourcentage du PV par lequel lentreprise anticipe les ventuels imprvus qui viendraient survenir au cours de lexcution du march. On distingue gnralement deux types dalas :

    Les alas physiques qui portent sur les changements qui pourraient soprer dans la masse des travaux Les alas financiers qui servent anticiper sur dventuelles inflations des cours des intrants.

    En tout tat de cause, la fixation du coefficient dalas est sensible et peut se rvler comme un couteau double tranchant en ce quil peut renchrir le P.V et rendre loffre moins concurrentielle.

    IIIIII..11..77 CCaallccuull ddeess PPrriixx UUnniittaaiirreess ddee VVeennttee

    Pour calculer un prix de vente, il convient de trouver tous les paramtres cits ci-haut (dbours sec, frais de chantier, frais gnraux, alas et bnfice). La somme de lensemble de ces cots unitaires estims pour une unit douvrage lmentaire constitue son prix unitaire de vente.

    Pour y parvenir, il faut analyser louvrage et son environnement pour en faire le sous dtail dans lequel apparatront les dpenses de matriaux, de main-duvre, de matriel, majores de toutes les charges de lentreprise. Le sous-dtail des prix est une pice contractuelle et lentrepreneur peut tre tenu de le fournir au matre douvrage dans les dlais quil aura fix et dans une forme quil aura galement prcise. Cette forme variera donc dun client un autre.

    Le prix unitaire de vente sexprime galement par la formule PUV = K DS o K est appel coefficient de vente.

    Rappel :

    Les diffrents frais sont gnralement tablis en % du dbours sec ou du PUV

    PUV = DS + FC + FG + B + A

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 18

    On a: F.C = K1 % D.S, F.G = K2 % PUV, B+A = K3

    Do: PUV = D.S + K

    % P.V

    1 % D.S +(K2 + K3

    Que lon transforme en : PUV = K DS )% PUV Avec : K=

    )%(1%1

    32

    1

    KKK+

    +

    IIIIII.. 22 AAPPPPLLIICCAATTIIOONN AA LLAAFFFFAAIIRREE DDEE BBAANNZZOONN

    Figure N2 : Principe de composition du prix de vente

    IIIIII..22..11 LLee ddbboouurrss sseecc

    Le montant global en dbours sec est de NEUF CENT VINGT DEUX MILLIONS TRENTE CINQ MILLE DEUX CENT VINGT UN (1 228 043 202) FRANCS CFA et est dtaill comme suit dans le tableau ci-dessous :

    DEBOURSE SEC

    DS

    FRAIS DE CHANTIER

    FC

    COUT DE PRODUCTION

    CP

    FRAIS GENERAUX

    FG

    PRIX DE REVIENT

    PR

    FRAIS GENERAUX

    FG

    PRIX UNITAIRE DE VENTE

    PUV

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 19

    N

    Dsignation du Chapitre ou du Poste

    Unit

    Quantit Monnaie De Vente Monnaie De

    Vente Totale Pu - CFA Total - CFA

    PRIX TOTAUX >> 1 228 043 202 1 INSTALLATION DE CHANTIER 111 950 000 1.1-0 Amen et repli du matriel ff 1.000 42 500 000 42 500 000 1.2-0 Installation de chantier ff 1.000 69 450 000 69 450 000 2 DIGUE 960 960 830 2.1-0 Dbroussaillage dcapage emprise m2 125 562.000 165 20 717 730 2.2-0 Dblai pour tranche d'ancarge m3 17 707.000 2 000 35 414 000 2.3-0 Remblai pour tranche d'ancrage m3 17 707.000 3 200 56 662 400 2.4-0 Remblai pour digue (noyaux argileux) m3 107 288.000 3 200 343 321 600 2.5-0 Remblai latritique pour protection talus amont et aval m3 142 158.000 3 450 490 445 100

    2.6-0 Remblai latritique pour crte de la digue (paisseur 0.20m) m3 3 600.000 4 000 14 400 000

    3 OUVRAGES HYDRAULIQUES 155 132 372 3.1-0 Bton de propret (dos 150 kg/m3) pour bajoyers m3 0.000 52 000 0 3.10-0 Grille mtallique (3.5m x 4m) u 10.000 315 000 3 150 000 3.2-0 Bton arm (dos 350 kg/m3) pour bajoyer m3 0.000 165 000 0 3.3-0 Dblai manuel pour ancrage de l'ouvrage m3 350.000 3 430 1 200 500

    3.4-0 Bton de propret (dos 150 kg/m3) pour ouvrage de franchissement m3 85.000 52 000 4 420 000

    3.5-0 Bton arm (dos 350 kg/m3) pour ouvrage de franchissement m3 758.000 165 000 125 070 000

    3.6-0 Enrochements en amont de l'ouvrage m3 28.000 11 562 323 736 3.7-0 Gabion de protection en aval de l'ouvrage m3 28.000 30 112 843 136 3.8-0 Clapet anti-retour (vannes plates de 3 x 3) u 8.000 2 000 000 16 000 000

    3.9-0 Poteaux en bton arm (dos 350 kg/m3) pour dgrilleur (nbre=11) m3 25.000 165 000 4 125 000

    Il est galement joint en annexe N3 les sous dtails des prix 2.5 et 3.5 rmunrant respectivement le remblai latritique pour protection talus amont et aval et le bton arm (dos 350kg/m

    Tableau N5 : Devis en dbours sec du chantier de Banzon

    3

    IIIIII..22..22 LLee ccooeeffffiicciieenntt ddee vveennttee

    ) pour ouvrage de franchissement.

    Le tableau ci-dessous rcapitule lensemble des paramtres entrant dans le calcul du coefficient de vente.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 20

    DEBOURSES SEC (DS) = 922 035 221 Frais Gnraux de Chantier (FC)

    73 762 818

    K1 = FC/DS 8.00% Coefficient de frais de sige (a)

    Total frais de sige par an

    240 000 000 Part supporte par le chantier 38.42% 92 203 522 a =FS/DS

    10.00%

    Coefficient des frais financiers (b)

    Montant Frais financiers (FF)

    14 752 564 b = FF/DS

    1.60%

    Coeficient d'assurances

    Montant totale des primes d'assurance (As)

    6 546 450 c = As/DS

    0.71%

    Coefficient K2 = a+b+c 12.31% Coeficient des alas et bnfices (d)

    Montant des alas et bnfices (Be)

    K3 = Be/DS

    Coefficient K3 7.00%

    COEFFICIENT DE VENTE K = K1/(1-K2/100) 1.338

    Il ressort donc que lensemble des frais indirects reprsente 33.8 % du dbours sec du chantier. Lapplication de ce coefficient au total du dbours sec donne le montant total des ouvrages factur au client.

    Tableau N6 : Calcul du coefficient de vente

    IIIIII.. 33 EELLAABBOORRAATTIIOONN DDUU BBUUDDGGEETT DDEEXXPPLLOOIITTAATTIIOONN

    Le budget de chantier est une mise jour de ltude de prix, tabli au tout dbut du chantier. Il sagit dun document interne lentreprise qui vise servir de base au contrle de gestion. La trame du budget est forcement diffrente de ltude de prix, car les postes vont tre traits sous forme de recettes et de dpenses. Les dpenses figurant dans le budget sont celles lies lexploitation du chantier c'est--dire le dbours total auquel il faut appliquer les quantits du devis quantitatif et estimatif (DQE). Les prix unitaires appliquer aux recettes dans le budget seront les cots unitaires de production. La diffrence entre le prvisionnel des recettes et celui des dpenses donne la marge ou le rsultat prvisionnel.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 21

    On comprend donc aisment que le budget dexploitation se dduit de ltude de prix. Il se prsente sous diverses formes suivant lexploitation quon veut en faire.

    IIIIII..33..11 BBuuddggeett ddeexxppllooiittaattiioonn ppaarr ccooddee ddee ggeessttiioonn

    Dans ce type de budget, les ressources sont regroupes par type et estimes de faon globale. Leurs destinations ne sont pas prises en compte ici. Ce type de budget est utile pour des ngociations avec les fournisseurs.

    IIIIII..33..22 BBuuddggeett ddeexxppllooiittaattiioonn ppaarr cceennttrree ddee ccoott

    Il consiste estimer et repartir lensemble des ressources ncessaires lexcution du chantier par rubrique du devis quantitatif et estimatif. Cest ce type de budget (voir annexe N4) qui permet de suivre le prix de revient des ouvrages.

    IIIIII..33..33 BBuuddggeett ddeexxppllooiittaattiioonn ppaarr rruubbrriiqquuee aannaallyyttiiqquuee

    Les dpenses engager (DT) sont reparties suivant le plan comptable en vigueur. Ce budget permet une gestion comptable du chantier.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 22

    CCHHAAPPIITTRREE IIVV:: SSUUIIVVII EETT CCOONNTTRRLLEE BBUUDDGGEETTAAIIRREE

    IIVV.. 11 MMIISSEE AA JJOOUURR DDEE LLEETTUUDDEE EETT DDEEDDUUCCTTIIOONN DDUU BBUUDDGGEETT AAPPPPLLIICCAABBLLEE

    Une fois le march attribu et le conducteur des travaux dsign, celui-ci procde lactualisation de ltude. Il reste bien entendu que, sauf cas dinflation dmesure survenue entre la date de dpt de loffre et la date dattribution, le nouveau budget dexploitation mis jour doit rester contenu dans les limites du Dbours Total de ltude de la soumission.

    Mme dans le cas de pareille ventualit, le conducteur des travaux peut jouer sur deux leviers pour faire valider par sa hirarchie le surcot du nouveau dbours total. Il sagit du coefficient dalas dune part et de la formule dactualisation des prix dautre part.

    IIVV.. 22 SSUUIIVVII BBUUDDGGEETTAAIIRREE

    Le suivi budgtaire est lensemble des procdures comptables, mises en place par lentreprise et piloter par le conducteur des travaux visant pointer rgulirement toutes les dpenses engages pour le compte du chantier et les imputer par centre de cot, code de gestion ou rubrique analytique.

    IIVV..22..11 CCoolllleeccttee ddeess ddoonnnneess

    Cette tape constitue le fondement du processus de suivi et la crdibilit des rsultats obtenus en dpend. La discipline administrative doit tre le mot dordre de lquipe de collecte de donnes. Aussi, doit-elle disposer doutils efficaces pour bien mener sa dlicate mission. Cest pourquoi, avant le dmarrage des travaux, organise sont quipe et la dote de support de collecte adapt chaque type de ressource pour la collecte des donnes quantitatives demploi ou de consommation des ressources. Chaque membre de lquipe est renseign sur le traitement dont fera objet les donnes collectes afin dapprhender limportance de tous les renseignements figurant sur les supports.

    IIVV..22..11..11 CCoonncceeppttiioonn ddeess ssuuppppoorrttss ddee ssuuiivvii bbuuddggttaaiirree

    Suivant la nature des ouvrages excuter, le conducteur des travaux conoit des supports de collecte des donnes facilement exploitable par les diffrents acteurs. Ces supports doivent permettre de quantifier les ressources mises en uvre et de recueillir toutes les observations ncessaires leur imputation aux diffrents ouvrages. Avant dtre saisies sur un support informatique, les donnes ainsi recueillies doivent tre organises. Pour cela une fiche de synthse est galement conue par le conducteur des travaux.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 23

    Pour obtenir des informations crdibles bien traites, le conducteur des travaux met en place une quipe bien organise. La composition de celle-ci varie suivant limportance du chantier.

    IIVV..22..11..22 OOrrggaanniiggrraammmmee ffoonnccttiioonnnneell ddee llqquuiippee ddee ssuuiivvii bbuuddggttaaiirree dduu cchhaannttiieerr ddee BBaannzzoonn

    Dans le cadre de lexcution du chantier de construction de la digue de protection de Banzon, lquipe se compose comme suit :

    Le gestionnaire : Cest le responsable de la gestion administrative et financire du chantier. De ce fait il a sous sa responsabilit les commis et magasiniers de chantier qui lui rendent directement compte.

    Des Aides commis : Chaque poste de production (terrassement, bton,) dispose dun aide commis charg de pointer les ressources (matriel, matriau, et main duvre) exploites. Les donnes sont collectes avec le maximum de renseignement pour permettre limputation aux diffrents postes du DQE. Au besoin, laide commis se fait aider du chef dquipe ou chef de chantier lorsque des cas dincomprhension se prsentent. Leur nombre dpend de limportance du chantier. Le commis de gasoil : Le gasoil tant la plus importante matire consommable dans les

    chantiers de travaux publics et compte tenu des vols dont il est couramment objet, un commis lui est spcialement affect pour un suivi mticuleux. Chaque matriel dispose dune fiche individuelle qui est rempli chaque service de gasoil dont se sert le commis pour remplir avant la fin de journe les fiches de stock. Le commis principal : Cest lui qui soccupe de la centralisation des pointages et en fait Une

    compilation. Il sagit de vrifier leur cohrence et de les consigner dans la fiche de rapport journalier conu cet effet. Il est trs prsent sur le terrain tout comme ses aides pour sassurer de la crdibilit des donnes collectes.

    Les aides magasinier : Comme leur nom lindique, il constitue un appui au magasinier principal. Pour de petits chantiers, ont peux sen passer. Ltendu gographique du chantier constitue un facteur important pour la dtermination de leur nombre.

    Le magasinier principal : Il assure le suivi des stocks des matriaux et consommables et garantit leur disponibilit sur le chantier en temps voulu. La bonne tenue de ses fiches de stock renseigne sur lutilisation des matriaux et matires consommables.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 24

    IIVV..22..11..33 PPooiinnttaaggee dduu mmaattrriieell

    Pointage par lecture dindex

    Le pointage du matriel se fait en fin de journe de travail. Le relev dindex pour le matriel roulant donne linstant darrt de la journe et le dbut de marche du lendemain. La diffrence entre les index de la veille et celui du jour constitue le pointage de la journe pour lengin concern. Ces index, suivant le matriel roulant peut tre en heure, en kilomtre ou en unit douvrage lmentaire produit.

    Dans tous les cas, que ce soit un engin de location ou une proprit de lentreprise, le chantier est tenu un minimum journalier demploi. Lorsque ce minimum nest pas atteint, sauf cas dintemprie ou panne du matriel, cette valeur convenue sera considre comme pointage journalier. Les immobilisations non motives sont donc supportes par le chantier.

    Pointage par constat contradictoire

    Il existe du matriel ne disposant pas dindex de pointage. Dans ce cas, lunit de pointage est la plupart du temps en jour et son apprciation relve du reprsentant du matriel (service logistique ou un tiers) et du commis. Ils dterminent de faon contradictoire le nombre de jours (0 ; 0,5 ou 1) suivant limportance de son intervention sur le chantier au cours de la journe. Pointage par unit douvrage lmentaire produit

    Ce type de pointage sobserve surtout dans les travaux de bton. Par exemple, une btonnire sera pointe par m3 de bton produit et un vibreur par m3

    bton vibr.

    IIVV..22..11..44 PPooiinnttaaggee ddeess ffoouurrnniittuurreess

    Les fournitures sont livres sur le chantier avec des bordereaux de livraison. Entre les quantits rceptionnes et celles rellement mises en uvre il se dgage souvent des carts lis diffrents facteurs tels : casses, pertes, vols, etc. Etant donn que lingnieur tude ltape de loffre puis le conducteur des travaux en actualisant ltude ont affect des coefficients lis ces facteurs, il est clair que ceux-ci seront la charge du chantier. Cest pourquoi le pointage concernera les fournitures mises la disposition du chantier. Toutefois la collecte des donnes demploi de fournitures doit faire ressortir les quantits rellement mises en uvre afin den dduire les carts et les archiver pour loptimisation de la composition de prix des marchs venir.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 25

    IIVV..22..11..55 PPooiinnttaaggee ddee mmaaiinn dduuvvrree

    Chaque ouvrier est dot dune carte de pointage de son temps de travail. Celle-ci est dtenue par le chef dquipe. Cette carte est contre signe par louvrier et son chef en fin de journe. Paralllement, ses heures travailles de la journe sont reparties aux diffrents postes o il est intervenu dans un rapport journalier dont le modle adopt ici est joint en annexe.

    IIVV..22..22 CCeennttrraalliissaattiioonn ddeess ddoonnnneess ccoolllleecctteess

    En fin de journe, tous les aides commis finalisent leurs pointages et les transmettent au commis principal. Cest ce dernier qui produit le rapport final de la journe en reportant lensemble des dpenses de la journe par centre de cot. A ce niveau, le commis principal peut dceler des anomalies dans les donnes quil devra corriger. Cela ne devra se faire sans un change pralable avec les chefs dquipe ou le chef de chantier. Par exemple un bulldozer qui a enregistr cinq heures darrt pour panne ne pourra avoir son index un pointage de dix heures. Cela devra susciter des questions de la part du commis principal.

    IIVV..22..33 EEssttiimmaattiioonn ssoommmmaaiirree ddeess rreecceetttteess jjoouurrnnaalliirreess

    Tout comme les intrants (les ressources), les extrants (les recettes) sont aussi points chaque jour. A ce niveau, lon pointera les ouvrages lmentaires finis et les ouvrages lmentaires en cours dexcution. La difficult dans cet exercice se situe dans lestimation des produits semi finis.

    IIVV..22..33..11 LLeess pprroodduuiittss ffiinniiss

    En fin de journe, lon arrte la situation des travaux du jour. Cela consiste dterminer les quantits douvrages effectivement ralises au cours de la journe de travail. Le prix unitaire qui lui est appliqu tant celui correspondant uniquement au dbours sec du sous-dtail des prix.

    IIVV..22..33..22 LLeess pprroodduuiittss sseemmiiss ffiinniiss

    Dans les btiments et travaux publics, plusieurs jours sont parfois ncessaires pour fabriquer un produit fini. On se retrouve donc trs souvent en fin de journe avec des dpenses estimes qui ont servi fabriquer des produits semis fini que lon appel couramment les encours. Pour les besoins de lestimation de la recette, lon se contente gnralement dattribuer un pourcentage dachvement

    louvrage en cours.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 26

    IIVV..22..44 VVaalliiddaattiioonn ddeess ddoonnnneess ccoolllleecctteess

    Le rapport final de la journe issu de la compilation des fiches de pointage des aides commis est transmis au conducteur des travaux. Celui-ci vrifie la cohrence des donnes et les valide. Le cas

    chant, il soumet les anomalies ou erreurs constates lquipe de suivi pour correction.

    IIVV..22..55 SSaaiissiiee eett ttrraaiitteemmeenntt ddeess ddoonnnneess

    Les donnes ainsi valides sont transmises au gestionnaire de chantier qui procde leur saisie sur support informatique (Microsoft Excel ou un logiciel de gestion de chantier utilis par lentreprise). Les recettes journalires sommairement estimes sont aussi saisies par le gestionnaire.

    Le programme informatique utilis est conu de manire obtenir, partir des donnes ainsi saisies un certains nombre dinformations dont:

    Le prix moyen rel de revient par centre de cot ; Les ratios de consommation du matriel roulant en carburant ; Lefficience dans lutilisation du matriel Etc.

    IIVV..22..66 AApppplliiccaattiioonn dduu ssuuiivvii bbuuddggttaaiirree aauu cchhaannttiieerr ddee BBaannzzoonn

    Afin dillustrer notre propos, nous nous somme intresss la ralisation du remblai latritique de protection du noyau argileux au cours de la journe du 20 mai 2011. Il sagit du prix 2.5 dont le prix de vente est de 3 450 F CFA et le dbours sec slve 2 673 F CFA

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 27

    DATE_LIV DESIGNATION DE LA RESSOURCE UNITE QUANTITE PRIX UNITAIRE

    TOTAL

    20/05/2011 Gasoil 1 l 1 719.000 543 933 417 20/05/2011 Aide commis chantier h 10.000 215 2 150 20/05/2011 Manoeuvre h 50.000 287 14 350 20/05/2011 Conducteur de niveleuse h 1.000 1 187 1 187 20/05/2011 Conducteur de niveleuse h 9.000 1 187 10 683 20/05/2011 Conducteur de bull h 1.000 1 187 1 187 20/05/2011 Conducteur de bull h 18.000 1 187 21 366 20/05/2011 Conducteur de bull h 12.000 1 187 14 244 20/05/2011 Conducteur de compacteur vibrant h 8.000 1 187 9 496 20/05/2011 Conducteur de compacteur vibrant h 2.000 1 187 2 374 20/05/2011 Conducteur de chargeuse h 9.000 1 187 10 683 20/05/2011 Conducteur de chargeuse h 11.000 1 187 13 057 20/05/2011 Chauffeur citerne eau h 10.000 819 8 190 20/05/2011 Chauffeur semi benne h 12.000 1 100 13 200 20/05/2011 Chauffeur semi benne h 38.000 1 100 41 800 20/05/2011 Amortissement bull ref. CAT D7R quip d'un

    ripper h 8.000 13 950 111 600

    20/05/2011 Amortissement niveleuse ref. CAT 140H h 4.000 10 350 41 400 20/05/2011 Amortissement compacteur vibrant 17 T h 8.000 12 000 96 000 20/05/2011 Amortissement chargeuse ref. LIEH L 554 h 8.000 13 050 104 400 20/05/2011 Amortissement camion benne SINOTRUCK h 24.000 5 578 133 872 20/05/2011 Amortissement camion citerne eau 14 m3 h 8.000 3 553 28 424 20/05/2011 Entretien bull ref. CAT D7R quip d'un ripper h 12.000 17 050 204 600 20/05/2011 Entretien niveleuse ref. CAT 140H h 9.000 12 650 113 850 20/05/2011 Entretien compacteur vibrant 17 T h 8.000 12 000 96 000 20/05/2011 Entretien chargeuse ref. CAT 966 F h 9.000 15 675 141 075 20/05/2011 Entretien camion benne SINOTRUCK h 38.000 7 875 299 250 20/05/2011 Entretien tracteur + semi - remorque eau 24 35

    m3 h 10.000 11 000 110 000

    20/05/2011 Moto pompe 150 m3 / h Jrs 1.000 22 500 22 500 TOTAL DEPENSES REMBL LAT 2 600 355

    RECETTE DU JOUR EN REMBLAI

    LATERITIQUE m 3 1 015

    PRIX DE REVIENT DU m3 F CFA REMBLAI LATERITIQUE 2 562

    Le prix de revient calcul est infrieur au dbours sec du remblai latritique. La premire conclusion que lon peut en tirer est que la journe a t rentable. Est-ce quelle a t efficiente ? Telle est la question laquelle doit pouvoir rpondre lanalyse du prix de revient.

    Tableau7 : des dpenses de la journe pour lexcution du remblai latritique

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 28

    IIVV.. 33 CCOONNTTRRLLEE BBUUDDGGEETTAAIIRREE

    IIVV..33..11 AAnnaallyyssee dduu pprriixx ddee rreevviieenntt ((AAPPRR))

    IIVV..33..11..11 CCaallccuull dduu pprriixx mmooyyeenn ddee rreevviieenntt jjoouurrnnaalliieerr

    La saisie et le traitement des donnes (dpenses et recettes journalires) permettent de calculer le cot moyen de revient journalier des ouvrages excuts. Il sobtient par la formule :

    =

    Pour chaque ouvrage lon obtiendra alors le cot de revient moyen journalier que lon comparera au cot prvisionnel du budget afin den dgager lcart. Afin de pouvoir dduire de la rentabilit ou de lefficience du chantier. Il importe deffectuer une analyse de ces carts travers une tude comparative des hypothses de ltude avec les conditions relles dexcution.

    IIVV..33..11..22 AAnnaallyyssee ddeess ccaarrttss

    Cette analyse consiste passer en revue les conditions dexcution des travaux afin de juger de lefficience ou non du chantier au vue des hypothses de ltude. Elle est ralise par centre de cot Les rsultats de lanalyse peuvent varier du jour au lendemain car ils sont trs dpendant des conditions de mise en uvres qui elles aussi varient. Il est donc prudent deffectuer cette analyse la fin de chaque jour dactivits. Lanalyse sert le cas chant dcider des actions correctives entreprendre en vue dune amlioration des rendements, donc de la rentabilit.

    IIVV..33..11..33 AApppplliiccaattiioonn aauu cchhaannttiieerr ddee BBaannzzoonn

    A travers le tableau N7 de calcul du prix de revient du remblai latritique pour protection talus amont et aval de la digue, il ressort que pour la journe du 20/05/2011 il a t dpens 2437 pour produire 1 m3

    de remblai latritique. Cest un bon rsultat puisque quon obtient une marge de 111 F CFA. Lanalyse va tabler sur les dtails des dpenses pour comprendre si cette marge pouvait tre meilleure. Le tableau ci-dessous dresse les dpenses du jour pour excuter les 1015 m3

    de remblai latritique et le droit dpenser du chantier (D.A.D) par rubrique.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 29

    DATE DESIGNATION DE LA RESSOURCE UNITE DEPENSES D.A.D ECART 20/05/2011 Gasoil 1 l 933 417 0 -933 417 20/05/2011 Aide commis chantier h 2 150 4 365 2 215 20/05/2011 Oprateur labo h 0 4 080 4 080 20/05/2011 Manuvre h 14 350 2 913 -11 437 20/05/2011 Conducteur de niveleuse h 11 870 0 -11 870 20/05/2011 Conducteur de bull h 36 797 0 -36 797 20/05/2011 Conducteur de compacteur vibrant h 11 870 0 -11 870 20/05/2011 Conducteur de chargeuse h 23 740 0 -23 740 20/05/2011 Chauffeur citerne eau h 8 190 0 -8 190 20/05/2011 Chauffeur semi benne h 55 000 0 -55 000 20/05/2011 Bull h 316 200 527 333 211 133 20/05/2011 Niveleuse h 155 250 509 794 354 544 20/05/2011 Compacteur h 192 000 326 850 134 850 20/05/2011 Chargeuse h 245 475 307 758 62 283 20/05/2011 Camion benne h 433 122 458 618 25 496 20/05/2011 Camion citerne eau h 138 424 547 653 409 229 20/05/2011 Moto pompe 150 m3 / h Jrs 22 500 24 015 1 515 20/05/2011 TOTAL 2 600 355 2 713 379 113 024

    Il est signaler qu ltude de prix, le gasoil ainsi que les conducteurs de matriel sont inclus dans les

    frais de location du matriel. Compte tenu du fait que le chantier a dissoci ces dpenses, ces postes

    ont enregistr des carts ngatifs. Aussi, les marges positives observes au niveau du matriel sont

    surement dues au mme fait. Par contre, le droit dpenser en manuvre est en dpassement. Cela

    est d soit un effectif plthorique en manuvres ou une mauvaise affectation de ceux-ci.

    Tableau N8 : Analyse du prix de revient du remblai latritique

    IIVV..33..22 VVrriiffiiccaattiioonn ddeess rreessssoouurrcceess eennggaaggeess

    A partir des donnes collectes et saisies, lon peut galement analyser lefficience dans lutilisation des ressources.

    Ratio de consommation du matriel en carburant Pour une journe dactivits, il est possible de ressortir les ratios de consommation de chaque matriel.. Il sagit de faire tous les jours le plein du matriel en gasoil le soir la descente. Lorsque cette procdure est respecte, la quantit servie correspond la consommation de la journe. On pourra

    calculer alors le ratio de consommation qui est gal : .

    Chaque type de matriel disposant de ratio thorique de consommation de carburant, une comparaison permettra dtre alert sur dventuelles consommations abusives, signe trs souvent de vol de gasoil

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 30

    sur le chantier. Lorsque le ratio de consommation est trop faible, a pourrait ne pas tre un bon signe. En effet, cela pourrait expliquer une faible sollicitation du matriel par son conducteur et par consquent une absence de rendement. (Voir annexe N6) pour les ratios de consommation de la journe du 20/05/2011) du chantier de Banzon.

    Efficience dans lutilisation du matriel Lune des choses importantes auxquelles doit veiller un conducteur des travaux pour la bonne marche de son chantier est que lensemble du matriel soit sollicit au maximum. Cela est source de bon rendement sur le chantier. Les heures de matriel ainsi dpenses, pour tre efficientes, ncessite une bonne planification de leur intervention. Lanalyse de lefficience du parc matriel consistera, pour chacun, ventiler la dure moyenne dutilisation (gnralement prise gale 10h) en heure de marche, darrt forc, darrt d aux intempries, darrt d aux pannes, etc. Lefficience dutilisation du matriel

    se calcule par la formule : =

    Le tableau ci-dessous prsente lefficience du matriel pour la journe du 20 mai 2011 sur le chantier de Banzon.

    MATERIELS EFFICIENCE & UTILISATION

    Engins - Priode du : 20/05/2011

    au : 20/05/2011

    Engins - Priode

    du : 20/05/2011

    au : 20/05/2011

    Engins - Priode du : 20/05/2011

    au : 20/05/2011

    Code Dsignation % Efficience %

    Rotation % Taux_Util CHANTIER TOTAUX >> 82,04 99,25 81,54

    1 BULL D8H/ C708 d01301 0,00 0,00 0,00 2 MION CITERNE A EAU RENAULT/ C509 100,00 100,00 100,00 7 NIVELEUSE CAT 140H/D03109 100,00 100,00 100,00

    17 BULL D7R/C 704 D01201 100,00 100,00 100,00 19 CAMION BENNE SINUTRUCK / C 477 100,00 100,00 100,00 20 NIVELEUSE 140H/D03110 100,00 100,00 100,00 21 CAMION BENNE MAN/E03327 100,00 100,00 100,00 22 CAMION CITERNE A EAU/E04115 0,00 0,00 0,00 23 CAMION BENNE SINUTRUCK/ C 478/E03318 100,00 100,00 100,00 25 VL 11 GM 2907 BF/E01429 0,00 0,00 0,00 27 CAMION BENNE SINOTRUCK /C473 100,00 100,00 100,00 36 CAMION BENNE SINOTRUCK/E03314 100,00 100,00 100,00 38 TAMPING C817 10,00 100,00 10,00 41 BULL D7R/C705 0,00 0,00 0,00 42 BULL 752/D01402 100,00 100,00 100,00 43 CHARGEUSE 950G//C956 0,00 0,00 0,00

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 31

    44 CHARGEUSE 574/D02302 55,00 100,00 55,00 45 PELLE HYDRAULIQUE 924/D06502 66,67 100,00 66,67 46 COMPACTEUR CA 300/D05306 100,00 80,00 80,00 47 CAMION CITERNE A EAU CBH/C518 0,00 0,00 0,00 49 CAMION BENNE MAN/E03326 100,00 100,00 100,00 50 CAMION BENNE SINOTRUK/E03333 100,00 100,00 100,00 51 CAMION BENNE SINOTRUK/E03334 100,00 100,00 100,00 52 CAMION CITERNE A GAZ OIL /C404 100,00 100,00 100,00 59 VL 11 JJ 6761 BF 0,00 0,00 0,00 60 CAMION BENNE SINOTRUK E03329 100,00 100,00 100,00 61 CAMION BENNE SINOTRUK E03331 100,00 100,00 100,00 62 CAMION BENNE SINOTRUK E03332 100,00 100,00 100,00 63 CHARGEUSE LIEBHER 566 D02303 0,00 0,00 0,00 66 VL TOYOTA/ 11GH 4703 BF 0,00 0,00 0,00 68 COMPACTEUR HAMM 3414 D05402 100,00 100,00 100,00

    Le tableau dtaill de calcul de lefficience et des taux dutilisation et de rotation du matriel est joint en annexe N7.

    Tableau N9 : Efficience, Taux de rotation et dutilisation du matriel

    Globalement, le chantier a enregistr les taux suivants :

    82,04 % pour lefficience 99,25 % pour le taux de rotation 81,54 % pour le taux dutilisation

    Ces taux sont jugs en gnral acceptables lorsquils excdent 75 %. On peut donc, au regard de ce taux admissible, conclure que le chantier a enregistr un une bonne efficience dans lutilisation du matriel.

    Matrise des dosages et des pertes en fournitures L aussi il sagit dune comparaison des quantits rellement mises en uvre celles thoriques. Par exemple, pour le ciment utilis dans la production du bton dos 350 kg/m3, on doit thoriquement utiliser 7 sacs de 50 kg par m3

    produit. Il sagira de comparer cette quantit thorique celle rellement utilise.

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 32

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 33

    RREECCOOMMMMAANNDDAATTIIOONNSS

    Renforcement des capacits en termes de calcul des prix et de suivi et contrle des prix de revient

    Dun constat gnral fait dans les entreprises locales du secteur des BTP, il ressort labsence du poste dagent prix de revient (APR) sur les chantiers et les ingnieurs tude pour la plupart dterminent les prix prvisionnels de vente sur la base de lexprience avec une ngligence des principes fondamentaux de leur laboration.

    Lagent de prix de revient doit tre un technicien expriment avec une matrise de la composition des prix et un minimum de connaissance en comptabilit. Aussi, tous les acteurs du suivi et contrle budgtaire, de la collecte jusquau saisie et traitement des donnes, doivent apprhender limportance de celles-ci et leur implication lorsquelles sont errones. Fidlisation des agents de collecte de donnes

    Les aides commis sont en gnral des agents recruts et forms sur place par un contrat dure dtermine qui stend sur le dlai dexcution du chantier. Ainsi, dun chantier un autre, le conducteur des travaux se voit contraint de changer dquipe qui met du temps assimiler sa mission. Une fidlisation de ces agents permettra, ds le dmarrage des travaux, de disposer dune quipe oprationnelle et dtre jour dans le suivi du chantier.

    Compte rendu danalyse des prix de revient

    Lanalyse de prix de revient prend tout son sens lorsque les rsultats sont exploits pour lajustement des mthodes dexcution. Il est donc indispensable dinformer tous les acteurs, des drives ventuelles du chantier travers de brves runions journalires de chantier (20 minutes maximum) pour dcider des orientations prendre. La deuxime analyse faite par le service exploitation doit galement mettre disposition du chantier ses conclusions. Celle-ci, contrairement la premire qui se fait sur le chantier au jour le jour, stablit sur le prix de revient hebdomadaire.

    Veiller la concordance entre les tudes et le suivi

    Pour permettre une meilleure analyse des prix de revient, il est ncessaire que les donnes de collecte de lquipe de suivi aient les mmes units et quelles puissent tre compares celles de ltude. Dans lapplication danalyse du prix de revient de remblai latritique de la journe du 20/05/2011 par exemple, les prix de location du matriel ltude intgrent les frais de conduite et de gasoil ; tandis

  • Suivi et contrle budgtaire de chantier de BTP : Cas de la construction de la digue de protection de Banzon

    Mmoire de fin dtude / Juin 2011 Prsent par Sanni ALASSANE/ Master 2 Gnie Civil 2iE Page 34

    quau suivi ces frais sont estims part. Ce qui a rendu difficile la dtection des carts ngatifs pour permettre dventuels ajustements.

  • Suivi et contrle budgtaire de