Manuel des Médicaments Injectables

Click here to load reader

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    310
  • download

    26

Embed Size (px)

Transcript of Manuel des Médicaments Injectables

  • Copyright Pharmacie Interhospitalire de la Cte

    MANUEL DES

    MEDICAMENTS INJECTABLES

    POUR ADULTES

    Ensemble Hospitalier de la Cte

    Groupement Hospitalier de lOuest Lmanique

    Hpital Psychiatrique de Prangins

    Institution de Lavigny

    3me Edition, septembre 2015

  • Copyright Pharmacie Interhospitalire de la Cte

    Pharmacie Interhospitalire de la Cte

    Fax : 021 804 2140

    Pharmacien responsable du Manuel :

    Nomie Marcoz : 079 172 85 56 noemie.marcoz@ehc.vd.ch

    Assistance pharmaceutique:

    021-804 2146

    Commande de mdicaments :

    079 172 8551 et 079 172 8552

    Pharmacien chef:

    Prof. Nicolas Schaad : 079 172 8560 (Depuis le GHOL, site de Nyon: 8145)

    Pharmaciens :

    Charlotte Bornemisza : 079 172 8557 Dr Corinne Challet : 079 172 8559

    Monique Ackermann : 079 172 8555 Nomie Marcoz : 079 172 8556

    Carole Grandjean : 079 172 8553 Anne-Laure Jacquet : 079 172 8558

  • Copyright Pharmacie Interhospitalire de la Cte

    MANUEL DES MEDICAMENTS INJECTABLES

    Introduction Depuis la premire publication du Manuel des Mdicaments Injectables en 2011, de nombreux mdicaments ont ts retirs du commerce. Dautres produits ont fait leur apparition sur le march suisse. Les monographies taient rgulirement mises jour et mises disposition des soignants sur intranet. La nouvelle dition du Manuel reprend toutes ces monographies actualises et se prsente sous un nouveau format. Les monographies de chaque mdicament gardent la mme structure de base que dans la prcdente dition. Deux nouvelles informations y figurent : Dune part, la notion du numro des tiquettes pour injectables correspondantes et le code couleur international de celle-ci.

    Ex : anexate Dautre part, la notion de look-alike et sound-alike si le mdicament peut tre confondu avec un autre selon son aspect visuel ou sa consonnance sonore. Cette notion est importante garder lesprit pour minimiser le risque de confusion entre ces mdicaments et les consquences qui pourraient en dcouler.

    Ex : sodium phosphate Bichsel : Mdicament look et sound-alike La section des incompatibilits donne les incompatibilits principales ou renvoit au tableau des incompatibilits des principaux mdicaments adminitrs en Y labor par la PIC. Diffrentes sources ont t consultes de manire systmatique afin dtablir les diffrentes monographies. Le manuel a pour but de donner des informations actuelles au sujet de ladministration des mdicaments et a pour vocation une harmonisation des pratiques au niveau romand. En introduction, vous retrouvez des informations utiles sur le matriel, le mode dutilisation des ampoules ainsi que des tableaux de rappels pour les conversions dunits. Un rappel sur la procdure suivre en cas dextravasation y est aussi prsente. La partie des annexes comprend de nombreuses informations utiles sur divers sujets : les nutritions parentrales, les mdicaments pouvant tre utiliss en IVD, en sc, les hparines, les insulines, les compatibilits en seringue, et la liste des mdicaments sensibles la lumire. Vous trouverez toutes les prochaines mises jour du manuel sur le nouveau site internet de la PIC ladresse suivante : www.pharmapic.ch. Nous tenons remercier Dr Corinne Challet et Mme Monique Ackermann pour leur collaboration dans la rdaction et la relecture de certaines monographies ; mes collgues infirmiers(res) des soins palliatifs et des soins intensifs pour leur aide face des questions pratiques dadministration ainsi que les dessinateurs Mme Zo Maeder et Mr Orio Trosi qui ont permis que ce guide soit joliment illustr. Nous esprons que ce manuel vous sera utile et nous vous encourageons nous contacter pour tout commentaire ou toute question (noemie.marcoz@ehc.vd.ch). Nomie Marcoz Pharmacienne responsable du projet

    Prof. Nicolas Schaad Pharmacien chef

    Responsabilit Cet ouvrage nest priori pas destin aux patients de pdiatrie. La PIC se tient votre disposition pour des questions dadministration de mdicaments aux jeunes patients. Ce document contient des recommandations qui peuvent tre adaptes en fonction de la situation du patient sur ordre mdical. Aucune garantie nest donne quant labsence derreurs dans cet ouvrage et la PIC ne saurait en aucun cas tre tenue responsable des consquences qui pourraient rsulter dune mise en application des donnes contenues dans le Manuel des Mdicaments Injectables.

  • Copyright Pharmacie Interhospitalire de la Cte

    TABLES DES MATIERES

    1) QUELQUES DFINITIONS 1

    2) UTILISATION DAMPOULES OU DE FLACONS MULTIDOSES ENTAMS 2

    3) QUELQUES RAPPELS UTILES 4

    4) MATERIEL SPECIAL 5

    5) EXTRAVASATIONS 6

    6) ABRVIATIONS 7

    7) MONOGRAPHIES 8

    8) ICONES ET PICTOGRAMMES 9

    9) MONOGRAPHIES DES MEDICAMENTS INJECTABLES 10

    10) INFORMATIONS COMPLMENTAIRES 194

    - NUTRITION PARENTRALE TOTALE 195

    - MDICAMENTS ET VOIE SOUS-CUTANE 205

    - TABLEAU DE COMPATIBILITS EN SERINGUE 208

    - ELECTROLYTES : TABLEAU DES QUIVALENCES 209

    - GAMME DES INSULINES 211

    - CONSERVATION ET BON USAGE DES INSULINES 216

    - INJECTIONS DE CLEXANE 218

    - HPARINES NON FRACTIONNES 220

    - MDICAMENTS EN IVD 224

    - MDICAMENTS INJECTABLES ET LUMIRE 228

    11) RFRENCES 230

  • Copyright Pharmacie Interhospitalire de la Cte, 01.2018

    1

    QUELQUES DEFINITIONS (FAMI)

    Injection intramusculaire (IM) Administration dans le muscle (choisi selon les bonnes pratiques dadministration) dun produit thrapeutique laide dune seringue et dune aiguille, selon une technique aseptique. La voie IM permet une libration retarde mais prolonge du produit par rapport linjection IV. Pour les adultes: le volume dinjection peut varier de 3 5 mL. Attention : contre-indiqu en cas de trouble de la coagulation et de traitement anticoagulant (risque de complication hmorragique).

    Injection sous-cutane (SC) Injection dun produit thrapeutique dans les tissus conjonctifs lches qui se trouvent sous le derme, selon une technique aseptique. Les tissus conjonctifs tant peu vasculariss, la rabsorption du produit inject se fait encore plus lentement que par la voie IM et prolonge leffet thrapeutique recherch. Le volume dinjection est gnralement limit 2,5 mL.83

    Injection intraveineuse directe (IVD) Injection dun produit thrapeutique dans une veine priphrique ou centrale, soit par ponction directe laiguille de la veine, soit par un cathter veineux, le plus souvent via un robinet. La vitesse dadministration est prcise sous la rubrique mode dadministration .

    Perfusion intraveineuse intermittente ou discontinue (PI) Administration dun produit thrapeutique avec une tubulure normale via un cathter intraveineux priphrique ou central sur des priodes infrieures 24 heures.

    Perfusion intraveineuse continue (PC) Apport dans le systme veineux de mdicaments, de soluts physiologiques, de solutions nutritives ou de transfusions sanguines par lintermdiaire dun cathter intraveineux sur 24 heures ou plus.

    Perfusion sous-cutane intermittente ou discontinue (PSCI) Administration dun solut ou dune solution mdicamenteuse par voie sous-cutane sur des priodes infrieures 24 heures.

    Perfusion sous-cutane continue (PSCC) Administration dun solut ou dune solution mdicamenteuse par voie sous-cutane sur 24 heures.

    Osmolarit Il sagit du nombre de moles de solut exprim en osmoles ou en milliosmoles par litre de solvant. La valeur maximale dosmolarit tolre pour la voie priphrique est de 850 mOsm/L. Lutilisation de solutions hyperosmolaires (> 850 mOsm/L) nest pas dnue de risques, le principal tant lapparition dune phlbite, ncessitant le changement de voie veineuse. Les nutritions parentrales ont gnralement une osmolarit leve. Par voie centrale, des solutions parentrales avec une osmolarit de lordre de 2000 mOsm/L peuvent tre administres.

  • Copyright Pharmacie Interhospitalire de la Cte, 01.2018

    2

    CONSIGNES POUR LUTILISATION DAMPOULES OU DE FLACONS MULTIDOSES ENTAMES

    (reproduit avec lautorisation de la Pharmacie des Hpitaux de lEst Lmanique)

    FLACONS MULTIDOSES

    Dfinition : Il sagit de rcipients conus pour permettre plusieurs prlvements de la solution quils contiennent. Ils sont ferms par un bouchon de caoutchouc. Les prparations aqueuses multidoses contiennent un agent conservateur, sauf si elles possdent elles-mmes des proprits antimicrobiennes.

    Manipulation :

    1. Dsinfecter le bouchon

    avec un antiseptique base dalcool.

    2. Laisser

    agir 20 secondes.

    3. Prlever le volume ncessaire avec une aiguille fine.

    4. Retirer soigneusement

    laiguille. Ne jamais laisser laiguille fiche dans le bouchon!

    5. Noter sur le flacon date

    et heure du premier prlvement.

    6. En rgle gnrale, ne pas effectuer plus de 10 prises dans le mme flacon et

    ceci seulement si ltat du bouchon le permet. Avec des aiguilles de trs petit calibre, il est envisageable de faire davantage de prlvements (par exemple dinsuline).

    Conservation de flacons multidoses entams : Au frigo : en rgle gnrale au maximum 1 mois (sauf mention spciale du fabricant). A temprature ambiante : au maximum 48 heures (sauf mention spciale du fabricant). Remarque importante : Les dures de conservation mentionnes ci-dessus se rapportent uniquement des notions dhygine et ne sont applicables que si les rgles dasepsie sont rigoureusement respectes (dsinfection du bouchon et aiguille strile chaque p