Lunion européenne, une puissance économique mais de fortes disparités spatiales

Click here to load reader

download Lunion européenne, une puissance économique mais de fortes disparités spatiales

of 19

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Lunion européenne, une puissance économique mais de fortes disparités spatiales

  • Page 1
  • Lunion europenne, une puissance conomique mais de fortes disparits spatiales
  • Page 2
  • 1 Les principaux centres dimpulsion
  • Page 3
  • 1 Les principaux centres dimpulsion Deux grandes aires mtropolitaines centres sur Paris et Londres, villes mondiales et capitales des deux puissances moyennes mondiales europennes, la France et le Royaume-Uni (des mtropoles appeles encore des villes-mondes)
  • Page 4
  • 1 Les principaux centres dimpulsion Deux aires mtropolitaines centres sur Paris et Londres, villes mondiales et capitales des deux puissances moyennes mondiales europennes, la France et le Royaume-Uni (des mtropoles appeles encore villes-mondes) Le cur conomique de la puissance europenne : son centre rhnan-alpin, trs fortement industrialis, stendant de lEurope du Nord-Ouest lItalie lombarde et incluant la Suisse (non membre de lUE)
  • Page 5
  • 1 Les principaux centres dimpulsion Deux aires mtropolitaines centres sur Paris et Londres, villes mondiales et capitales des deux puissances moyennes mondiales europennes, la France et le Royaume-Uni (des mtropoles appeles encore villes-mondes) Le cur conomique de la puissance europenne : son centre rhnan-alpin, stendant de lEurope du Nord-Ouest lItalie lombarde et incluant la Suisse, non membre de lUE La dorsale (ou banane bleue ) regroupant les rgions les plus urbanises et les plus riches et les principaux axes de circulation
  • Page 6
  • 1 Les principaux centres dimpulsion La dorsale (ou banane bleue ) regroupant les rgions les plus urbanises et les plus riches et les principaux axes de circulation Les siges de lUnion Europenne (1 Bruxelles, 2 Luxembourg et 3 Strasbourg) Laxe franco-allemand, moteur du Projet Europen Francfort, grande mtropole allemande et sige de la BCE
  • Page 7
  • 1 Les principaux centres dimpulsion Les siges de lUnion Europenne (1 Bruxelles, 2 Luxembourg et 3 Strasbourg) Laxe franco-allemand, moteur du Projet Europen Francfort, grande mtropole allemande et sige de la BCE LONDRES PARIS
  • Page 8
  • 2 Les rgions intgres dans lespace conomique europen (EEE) Les espaces proches du centre (peu de subventions reues et dynamisme conomique convenable ou trs forte intgration au centre, comme dans le cas de lex-RDA) Les espaces Priphriques de lUE LONDRES PARIS
  • Page 9
  • 2 Les rgions intgres dans lespace conomique europen (EEE) Les espaces proches du centre (peu de subventions reues et dynamisme conomique convenable ou trs forte intgration au centre, comme dans le cas de lex-RDA) Les espaces Priphriques de lUE Les eurocits les plus influentes au plan international LONDRES Madrid PARIS Barcelone Rome Milan Berlin Copenhague
  • Page 10
  • 2 Les rgions intgres dans lespace conomique europen (EEE) Les espaces proches du centre (peu de subventions reues et dynamisme conomique convenable ou trs forte intgration au centre, comme dans le cas de lex-RDA) Les espaces Priphriques de lUE Les eurocits les plus influentes au plan international LONDRES PARIS Barcelone Milan Berlin Rome Copenhague Madrid
  • Page 11
  • 2 Les rgions intgres dans lespace conomique europen (EEE) Les espaces proches du centre (peu de subventions reues et dynamisme conomique convenable ou trs forte intgration au centre, comme dans le cas de lex-RDA) Les espaces Priphriques de lUE Les eurocits les plus influentes au plan international Les pays tiers en marge de lUE (pays de la priphrie riche refusant dadhrer ou tats qui sont candidats potentiels ou dclars) LONDRES PARIS Milan Berlin Rome Copenhague Madrid Barcelone
  • Page 12
  • 2 Les rgions intgres dans lespace conomique europen (EEE) Les flux dIDE et les dlocalisations vers les PECO, accuss de pratiquer un vritable dumping social mais qui reoivent de lUnion des aides au dveloppement (FEDER, FEOGA) proportionnellement moins importants que ceux allous aux pays de la pninsule ibrique aprs leur adhsion dans les annes 80 LONDRES PARIS Milan Berlin Rome Copenhague Madrid Barcelone
  • Page 13
  • 3 Louverture au monde du ple de la Triade le plus extraverti Linterface portuaire du Northern Range Les trois principaux ports par ordre dimportance : R : Rotterdam-Amsterdam A : Anvers H : Hambourg LONDRES PARIS Barcelone Milan Berlin Rome Copenhague Madrid
  • Page 14
  • 3 Louverture au monde du ple de la Triade le plus extraverti Les trois principaux ports de lUE par ordre dimportance : R : Rotterdam-Amsterdam A : Anvers H : Hambourg Les trois plus grandes plateformes ariennes (qui sont aussi les trois principaux marchs boursiers) LONDRES PARIS Milan Berlin Rome Copenhague R H A Barcelone Madrid
  • Page 15
  • 4 Les problmes non rsolus La dpendance nergtique LONDRES PARIS Milan Berlin Rome Copenhague R H A Barcelone Hydrocarbures de la Mer du Nord Gaz russe Gaz algrien, uranium africain Ptrole du Moyen Orient Madrid
  • Page 16
  • 4 Les problmes non rsolus La dpendance nergtique La fermeture limmigration en provenance des PSEM et du Sud en gnral, malgr la dnatalit des pays de lUE et la perspective dun ralentissement de la consommation La persistance de zones de tension inter et intra-tatiques lEst LONDRES PARIS Milan Berlin Rome Copenhague R H A Barcelone Hydrocarbures de la Mer du Nord Gaz russe Gaz algrien, uranium africain Ptrole du Moyen Orient Madrid Vienne Munich
  • Page 17
  • 4 Les problmes non rsolus Les rticences britanniques face la construction de lEurope (Euroscepticisme, tropisme du Grand Large ) ; le refus de la Grande - Bretagne de participer lespace Schengen (libre circulation des personnes) et lEuro (monnaie commune) Le maintien dun rideau de fer rsiduel au-del duquel les PECO ne sintgrent que progressivement la zone de prosprit europenne (niveau et esprance de vie mdiocres, normes sociales et dmocratiques fragiles, droits des minorits et des personnes peu reconnus, dpense dinfrastructures aides avec parcimonie par lUE) NOTE : on pourrait juger indispensable dindiquer le nom des 27 tats-membres, que la Croatie doit rejoindre en 2013 LONDRES PARIS Milan Berlin Rome Copenhague R H A Barcelone Hydrocarbures de la Mer du Nord Gaz russe Gaz algrien, uranium africain Ptrole du Moyen Orient Madrid Vienne Munich France Espagne Portugal Malte Italie Eire Grce Estonie Danemark Lettonie Lituanie Sude Finlande Pologne Roumanie Bulgarie Hongrie Slovaquie La crise des dettes souveraines : Dfaut partiel de la Grce en 2012
  • Page 18
  • LONDRES PARIS Milan Berlin Rome Copenhague R H A Barcelone Hydrocarbures de la Mer du Nord Gaz russe Gaz algrien, uranium africain Ptrole du Moyen Orient Madrid Vienne Munich France Espagne Portugal Malte Italie Eire Grce Estonie Danemark Lettonie Lituanie Sude Finlande Pologne Roumanie Bulgarie Hongrie Slovaquie POUR INFO : Autres eurocits fort potentiel de dveloppement
  • Page 19
  • Suivant le sujet du bac Sur les contrastes socio-spatiaux en Europe, les parties 1 et 2 peuvent suffire Sur lUE et ses relations avec le monde, voir les parties 3 et 4 (source dinspiration pour une composition) Sagissant des tats qui ont vocation entrer dans lUE, on peut inclure lUkraine, la Moldavie, etc.