LPM RA LA POSTE RESPONSABLE MONETAIRE 20170928 ... 2017/09/28  · Rapport annuel au 28...

Click here to load reader

  • date post

    01-Mar-2021
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LPM RA LA POSTE RESPONSABLE MONETAIRE 20170928 ... 2017/09/28  · Rapport annuel au 28...

  • LA POSTE RESPONSABLE MONETAIRE

    FORME JURIDIQUE DE L’OPC FCPE de droit français

    CLASSIFICATION Monétaire Court Terme

    Document public

    Rapport annuel au 28 septembre 2017

    La Banque Postale Asset Management – 34, rue de la Fédéra on 75737 Paris Cedex 15

    La Banque Postale Asset Management est une société de ges on agréée auprès de l’AMF sous le n° 95015 SA à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 5 368 107,80 euros – 344 812 615 RCS Paris

    labanqueposta le-am.fr

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel L P R M au 28 septembre 2017 2/29

    Sommaire

    RAPPORT DE GESTION

    COMPTES ANNUELS Bilan actif

    Bilan passif

    Hors bilan

    Compte de résultat

    Annexes

    CERTIFICATION DU CONTRÔLEUR LÉGAL DES COMPTES

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel L P R M au 28 septembre 2017 3/29

    Rapport de Ges on

    ORIENTATION DE LA GESTION Le FCPE LA POSTE RESPONSABLE MONETAIRE est classé dans la catégorie « FCPE Monétaire court terme ».

    OBJECTIF DE GESTION L’objectif de gestion du FCPE est de réaliser, sur la période de placement recommandée, une performance nette supérieure ou égale à celle de l’indicateur de référence, l’EONIA capitalisé diminué des frais de gestion réels du FCPE.

    En fonction du contexte de marché, notamment en cas de très faible niveau (voire négatif) des taux d’intérêt du marché monétaire de la zone euro, le rendement dégagé par le FCPE pourrait ne pas suffire à couvrir les frais de gestion. La valeur liquidative du FCPE pourrait ainsi baisser de manière structurelle et affecter négativement le rendement du FCPE, ce qui pourrait compromettre la préservation du capital investi.

    STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT Afin de respecter l’objectif de gestion, la stratégie d’investissement consiste à investir le portefeuille en parts ou actions de FIA monétaires court terme de droit français ou européen et des FIA de droit français et en dépôts à terme en privilégiant des actifs intégrant des critères ISR.

    Dans le cadre d’une gestion socialement responsable (gestion ISR), les entreprises et émetteurs ne sont plus uniquement jugées sur des critères financiers de rentabilité et de risque mais aussi sur leur aptitude à se développer de manière durable en préservant les ressources naturelles pour les générations futures, en améliorant les conditions de travail de leurs salariés et en développant des relations équilibrées avec l’ensemble de leurs partenaires (clients, fournisseurs, actionnaires, société civile).

    L’appréciation de la prise en compte du filtre ISR relève de la gestion discrétionnaire de la société de gestion : l’application du filtre ISR pourrait ainsi concerner l’intégralité des titres en portefeuille.

    INDICATEUR DE RÉFÉRENCE L’indicateur de référence du marché monétaire est l’indice EONIA (Euro Overnight Index Average) capitalisé.

    L’indice EONIA capitalisé est un indice représentatif du marché monétaire de la zone euro. Le taux EONIA reflète la moyenne des taux auxquels les principales banques implantées dans la zone euro se prêtent de l’argent au jour le jour. Il est calculé par la Banque Centrale Européenne, et diffusé dans les pages financières des principaux quotidiens.

    Le FCPE n’étant pas indiciel, sa performance pourra s’éloigner sensiblement de l’indicateur de référence, en fonction des choix de gestion qui auront été opérés.

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel L P R M au 28 septembre 2017 4/29

    INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES CONCERNANT LE FIA Le 12 juillet 2017, le règlement de votre FCPE a fait l’objet de mises à jour réglementaires intégrant notamment la mise en conformité avec le Règlement UE 2015/2365 relatif à la transparence des opérations de financement sur titres et de la réutilisation.

    COMMENTAIRE DE GESTION L’exercice écoulé a été marqué par un changement d’orientation dans la politique monétaire des banques centrales. En effet la BCE n’a plus baissé ses taux directeurs depuis mars 2016, le taux de dépôt ayant alors été ramené à un plus bas historique à - 0,40 %. Le programme d’achats de la BCE a été prolongé jusqu’à décembre 2017 sur un rythme de 60 Mds par mois, puis prolongé en 2018 jusqu’au mois de septembre à un rythme diminué de moitié à 30 Mds par mois. Enfin l’exercice a connu la dernière opération de TLTRO en mars 2017 qui a rencontré un certain succès : plus de 200 Mds nets ont été demandés par les établissements bancaires. Tous ces facteurs ont contribué à la hausse du volume de liquidités excédentaires en zone euro, qui ont atteint plus de 1 800 Mds contre environ 1 000 Mds au début de l’exercice. Aux États-Unis la normalisation est plus avancée encore, avec 3 hausses de taux durant l’exercice, et l’annonce du début de réduction du bilan de la Fed à partir d’octobre 2017, sur un rythme de 10 Mds par mois.

    Dans ce contexte l’indice EONIA s’est établi sur des plus bas historiques à - 0,36 % en moyenne sur la période. Le différentiel de taux Euribor contre taux de swap EONIA de même maturité, proxy des taux d’émission sur les instruments monétaires, s’est resserré sur la maturité 3 mois pour atteindre un plus-bas à 2 points de base, ainsi que sur la maturité 1 an à 0,16 %, entraînant à la baisse les rendements proposés par les instruments du marché monétaire. Dans cet environnement caractérisé par un risque faiblement rémunéré, les opportunités d’investissements sur le marché des TCN à des rendements supérieurs à l’EONIA se sont faites de plus en plus rares.

    En termes de gestion, la structure du FCPE est restée relativement stable au cours de l’exercice, les OPC monétaires pilotant les différentes décisions de la BCE et leurs impacts sur le marché monétaire.

    Ces derniers ont conservé leur politique de gestion consistant à délivrer le meilleur rendement possible en préservant une volatilité contenue.

    À la fin de l’exercice, la structure du FCPE était la suivante : 57 % investis sur le fonds ‘LBPAM Responsable Trésorerie’ et 43 % en fonds ‘LBPAM EONIA 3- 6 mois’, le solde étant constitué de dépôts à terme.

    PERFORMANCES L’indice de référence est EONIA Capitalisé J

    Performances Fonds Indice de référence Sur 1 an -0,36 % -0,36 %

    Les performances sont présentées coupons réinvestis / dividendes réinvestis.

    Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps.

    RISQUE GLOBAL L’évaluation du risque global du portefeuille est réalisée par la méthode du calcul de l’engagement. L’engagement est limité réglementairement à 100 % de l’actif net.

    Aucun des actifs de votre OPC n’a fait l’objet d’un traitement spécial en raison de leur nature non liquide.

    R

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel L P R M au 28 septembre 2017 5/29

    EFFET DE LEVIER Le niveau maximal de levier de l’OPC n’a pas été modifié au cours de l’exercice.

    - Niveau maximal de levier de l’OPC calculé selon la méthode de l’engagement : 210,00 %, - Niveau maximal de levier de l’OPC calculé selon la méthode brute : 300,00 %.

    Le montant total de levier auquel l’OPC a recours est de :

    - 99,70 % selon la méthode de l’engagement, - 99,70 % selon la méthode brute.

    Les garanties financières reçues ou données par l’OPC sont uniquement en espèces en Euro et réinvestis uniquement dans des parts ou actions d’OPC monétaires court terme ou en dépôts auprès d’établissements de crédit.

    ÉVOLUTION DE L’ACTIF NET AU 30/09/2017

    Ac f net €

    Ac ons capitalisable Nb parts VL en €

    30/09/2013 179 974 488,24 16 378 820,0397 10,98 30/09/2014 192 122 902,00 17 448 018,7788 11,01 30/09/2015 210 931 270,77 19 155 773,8756 11,01 30/09/2016 244 753 175,13 22 265 779,7592 10,99 29/09/2017 275 528 191,26 25 159 256,0794 10,95

    RATIO D’ENGAGEMENT SUR LES MARCHÉS DÉRIVÉS Ratio d’engagement sur les marchés dérivés exprimé en pourcentage de l’actif net : NÉANT

    Le relevé détaillé de l’actif est disponible dans un délai de huit semaines à compter de la fin de la période. Il peut être transmis sur simple demande auprès de la société de gestion.

    R

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMENT І Rapport annuel L P R M au 28 septembre 2017 6/29

    R

    FRAIS FACTURÉS Frais de fonctionnement et de gestion 0,08% Coût induit par l’investissement dans d’autres OPC ou fonds d’investissement 0,04% Ce coût se détermine à partir : - des coûts liés à l’achat d’OPC et fonds d’investissement 0,04% - déduction faite des rétrocessions négociées par la société de gestion de l’OPC investisseur 0,00% Autres frais facturés à l’OPC Ces autres frais se décomposent en : - commission de surperformance 0,00% - commissions de mouvement 0,00% Total facturé à l’OPC au cours du dernier excercice clos 0,12% Total des frais facturés à l’entreprise au cours du dernier exercice clos néant

    FRAIS DE GESTION DIRECTS ET INDIRECTS Concernant l’exercice clos le 28 septembre 2017, les frais de gestion directs se sont élevés à 0,08 % TTC et les frais de gestion indirects à 0,04 % TTC.

  • LA BANQUE POSTALE ASSET MANAGEMEN