Livret Iheap 2014 - version courte

download Livret Iheap 2014 - version courte

of 18

  • date post

    03-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    219
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Livret Iheap 2014 dans sa version courte

Transcript of Livret Iheap 2014 - version courte

  • Institut des hautes tudes en arts plastiques (Iheap)

  • Ouverture de la Session VIII, 2012-2014, de lInstitut des hautes tudes en arts plastiques (Iheap). Lieu : Moins Un (le sous-sol dun btiment), Paris. Date : le 8 janvier 2013.

  • Missions

    LInstitut des hautes tudes en arts

    plastiques (Iheap) est un tablisse-

    ment suprieur de recherche et dex-

    primentation en art. Il dispense un

    cursus qui offre ses participants

    lopportunit de se librer des acquis

    hrits de lhistoire de lart du 20e

    sicle. Il propose galement de met-

    tre en vidence certains des enjeux

    luvre dans lart du 21e sicle, une

    histoire en cours dcriture laquelle

    les participants pourront ventuelle-

    ment prendre part.Le cursus parti-

    cipe dun tat desprit auquel il est

    souhaitable, mais pas indispensa-

    ble, dadhrer. Il sadresse ceux

    qui tmoignent un intrt pour des

    dmarches singulires et extrmes

    mergeant actuellement de faon

    sporadique dans le monde de lart

    et ailleurs, ceux qui dsirent boule-

    verser leur pratique artistique ou leur

    activit professionnelle, ceux qui

    aprs plusieurs annes dcole dart

    souhaitent mettre mal un carcan,

    ceux qui rejettent lart tel quil est

    pratiqu communment, ceux qui

    attendent dune cole quelle soit

    plus quun contexte de production

    artistique et ceux enfin qui, dans

    des conditions intimistes et expri-

    mentales, cherchent mettre des

    questions essentielles au travail.Le

    cursus complet de lIheap se ralise

    en deux annes composes pour la

    premire anne de sances de travail

    mixant thorie et pratique, raison

    de trois demi-journes par semaine.

    La deuxime anne est consacre

    la rdaction dun rapport dexp-

    riences de trente pages, faisant tat

    du projet du participant et de lavan-

    cement de sa recherche.Les sances

    de travail sont prises en charge par

    des professeurs en alternance avec

    de nombreux intervenants venant

    dhorizons varis, tous spcialis-

    tes dans leur domaine.Le cursus de

    lIheap permet au participant de se

    forger un point de vue inattendu sur

    lart et dexprimenter ce quen est la

    pratique non conforme, denvisager

    une activit artistique ncessitant

    des moyens financiers ngligeables

    ou nuls, dappliquer des compten-

    ces acquises tous les aspects de sa

    vie professionnelle et prive, et lui

    donne des cls pour mettre en place

    une conomie adapte la spcifi-

    cit de son activit. Page 4

  • Le projet Iheap dorigineEn 1983, la ville de Paris confia

    Pontus Hultn la mission dtudier

    un projet dcole destine de jeu-

    nes artistes, en rfrence au Bau-

    haus et au Black Mountain College

    et comme alternative lcole Natio-

    nale Suprieure des Beaux-Arts de

    Paris. Pontus Hultn, dj co-cra-

    teur du Centre Pompidou dont il

    fut le Directeur de 1973 1981 et

    qui lui doit une grande partie de sa

    singularit conut alors lInstitut

    des hautes tudes en arts plastiques

    (Iheap) comme un lieu de recherche

    sur la cration contemporaine. Entre

    1988 et 1995, lIheap accueillit 165

    artistes boursiers venus de toute lEu-

    rope, de Russie, du Japon, dAmri-

    que du Nord et du Sud, de Core,

    dAfrique, dIslande, de Turquie, dIs-

    ral et de Chine. Aux ct des pro-

    fesseurs permanents Daniel Buren,

    Serge Fauchereau, Pontus Hulten et

    Sarkis, lIheap a accueilli de nom-

    breux intervenants tels que Pierre

    Bourdieu, Renzo Piano, Jean-Fran-

    ois Lyotard, Ida Biard, Niki de Saint

    Phalle, Jean Nouvel, Jannis Kounel-

    lis, Hans Haacke, Michael Asher, Dan

    Graham, Lawrence Wiener, Daniel

    Templon, Harald Szeeman, ou encore

    Giuseppe Panza di Biumo. Certains

    des artistes boursiers ont assum

    partir de 1991 le rle de professeurs,

    inversant ainsi la logique habituelle :

    Eric Duyckaerts, Ulrike Kessl, Didier

    Kiner, Krijn de Konig, Martine Ned-

    dam et Veit Stratmann ou encore

    Chen Zhen. LIheap fut hberg en

    plusieurs lieux, aussi bien dans les

    sous-sols du Muse dArt Moderne

    de la Ville de Paris, que dans lan-

    cienne salle Laurens du Palais de

    Tokyo, ou encore dans lHtel de

    Saint-Aignan. Au cours des annes,

    il reut le soutien de la Ville de Paris,

    du Getty Grant Program de Los

    Angeles, de la Fondation Cartier et

    du Ministre de la Culture et de la

    Communication. Dans lensemble,

    les pratiques dveloppes au sein de

    lIheap ne furent pas diffrentes de

    celles produites dans les autres co-

    les dart. Mais lexprience propo-

    se, peu connue en son temps, fut

    remarquable en ce sens quelle favo-

    risait linterdisciplinarit et loralit.

    Chaque session permit ainsi len-

    semble des participants dchanger Page 5

    Historique

  • des points de vue et des ides venant

    dhorizons divers, dans une atmos-

    phre familiale. En 1995, aprs sept

    annes de fonctionnement, lInstitut

    des hautes tudes en arts plastiques

    fut contraint, par manque de sou-

    tiens financiers, de fermer ses por-

    tes, malgr lintrt croissant que

    lui portaient des jeunes artistes du

    monde entier.

    Le nouveau projet IheapEn 2012, forte de son histoire, de ses

    expriences et de ses spcificits, la

    Biennale de Paris a choisi douvrir

    un nouvel Institut des hautes tu-

    des en arts plastiques (Iheap), selon

    un mode opratoire qui lui est pro-

    pre et qui consiste parfois ractiver

    des institutions abandonnes. Des

    caractristiques dorigine, le nou-

    vel Iheap a conserv le nom rest

    vacant, lintention de dpart, lide

    dune structure simple, la ncessit

    de la transversalit et de loralit, la

    dimension internationale. Avec une

    nouvelle quipe, un nouveau projet

    pdagogique et un nouveau pro-

    gramme, lIheap daujourdhui mar-

    que nanmoins une rupture nette

    non seulement avec celui dorigine,

    mais aussi avec les conventions et les

    autorits qui rgissent lart actuel.

    Aux ct de trois professeurs perma-

    nents Alexandre Gurita, Jean-Bap-

    tiste Farkas et Guillaume du Boisbau-

    dry, lIheap accueille de nombreux

    intervenants tels que Robert Storr,

    Yves Michaud, Ghislain Mollet-Vi-

    ville, Rose Marie Barrientos, Philippe

    Mairesse, Loc Depecker, Gilles Cl-

    ment, Sylvain Soussan & Liliane Viala,

    Francesco Masci, Laurence Bertrand

    Dorlac, Christian Ruby. Parmi

    ses partenaires, lIheap compte le

    Muse dArt Moderne de la Ville de

    Paris, le Muse de la Chasse et de la

    Nature, lHtel National des Invali-

    des, le Muse Cernuschi (Muse des

    arts de lAsie de la Ville de Paris), Le

    Plateau, la Fondation EDF, lHtel

    Drouot (Drouot Formation), lIESA,

    lInstitut National de lAudiovisuel

    (INA). Fond sur lexprimentation

    et le dveloppement de pratiques

    latrales, lIheap est un tablisse-

    ment qui tient compte des formes

    la fois les plus avances et les plus

    accessibles de la pratique de lart.

    Page 6

  • Le 2 mars 2013, Acri-Libert. Intervenants : courants faibles, Liliane Viala et Sylvain Soussan

  • Les fondamentaux pdagogiques de

    lInstitut des hautes tudes en arts

    plastiques :

    Une norme acadmique propreLInstitut des hautes tudes en arts

    plastiques (Iheap) est bti sur dautres

    valeurs que celles qui rgissent gn-

    ralement les coles dart et plus lar-

    gement le monde de lart. Avec ses

    conditions et ses critres dadmis-

    sion, son programme, son organisa-

    tion, ses mthodologies et ses modes

    opratoires, ses lignes de recherche

    et dexprimentation (LDRE), par la

    nature des contenus proposs, les

    finalits et les enjeux qui en dcou-

    lent, et ses critres dvaluation et le

    diplme quil dlivre, lInstitut des hau-

    tes tudes en arts plastique affirme sa

    propre norme acadmique.

    Un dsapprentissage de lducation artistiquePrendre des voies autres suppose de

    se dfaire des automatismes acquis

    dans des coles dart, de mettre les

    certitudes lpreuve des ralits en

    permanente transformation.

    Un tablissement en trans-formation permanenteLIheap est impermanent. Il se

    construit en mme temps quil

    avance. Cette transformation est ali-

    mente, voire incite par lhorizon-

    talit mise luvre.

    Une notion de recherche revisiteLIheap met en place le premier pro-

    gramme qui donne un vritable sens

    la notion de recherche en art qui

    ne pourrait tre envisage comme

    une exploration des sentiers battus.

    Sa formation dexcellence expri-

    mente dautres manires denvisager

    la pratique de lart que celles existant

    aujourdhui dans le paysage ducatif

    artistique franais et tranger.

    Un pragmatisme luvreLIheap se propose de traiter de la

    pratique artistique du moment ini-

    tial de la rflexion jusquaux aspects

    les plus pragmatiques inscrits dans

    les ralits organisationnelle, cono-

    mique, sociale et politique. Les par-

    ticipants peuvent tre oprationnels

    la fin de la session.Page 8

    Spcificits

  • Un caractre extradisciplinaireBien que lIheap soit un tablisse-

    ment denseignement artistique,

    son programme permet dinvestir