L'impact de l'©volution des structures organisationnelles ... les strat©gies des...

download L'impact de l'©volution des structures organisationnelles ... les strat©gies des entreprises dans

of 315

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of L'impact de l'©volution des structures organisationnelles ... les strat©gies des...

  • Universit de Limoges Institut dadministration des Entreprises

    THESE

    En vue de lobtention du Doctorat s Sciences de gestion

    Prsente et soutenue par

    Athmane EL MOUDEN 5 dcembre 2007

    LIMPACT DE LEVOLUTION DES STRUCTURES ORGANISATIONNELLES DES FMN SUR LEUR

    STRATEGIE DE LOCALISATION ET LEUR SYSTEME DE CONTROLE

    Jury

    Directeur de recherche J. C. MATHE professeur luniversit de Limoges Rapporteurs J. JAUSSAUD professeur luniversit de Pau et des Pays de lAdour C. BENAVENT professeur luniversit de Paris X Suffragants J. DESMAZES professeur luniversit de Tours A. RIVET matre de confrences HDR luniversit de Limoges

  • I

    REMERCIEMENTS

    En dbut de ralisation de thse, il y a langoisse de connatre ce qui ressortira dun

    tel priple. Les jours senchanent, la dmarche se prcise, les rsultats prennent toute leur

    couleur et voil que le document est produit, mais on a toujours du mal croire son

    existence. Cest par rapport ce doute de notre connaissance, de notre capacit produire,

    de la pertinence du travail effectu et de laccs au terrain que lentourage est

    indispensable, quil nous faut recueillir un cho. Pour mavoir cout, encourag, rorient,

    revigor, merci tous.

    Un grand merci mon directeur monsieur Jean Charles MATHE, pour sa prsence

    et son coute assidue chaque interrogation de ma part. Sa confiance en mon projet ne

    sest jamais dmentie. Il ma lue patiemment et a orient mon cheminement lorsque ctait

    ncessaire. Je lui prsente toute ma gratitude et ma reconnaissance.

    Merci au professeur Christophe BENAVENT. Il a fait beaucoup pour cette thse.

    Avec ferveur, il a su prodiguer ses conseils. Merci galement, pour les prcieux et trs

    pertinents commentaires quil a pris soin de formuler, la suite de la prsentation de mes

    travaux au laboratoire CREG de luniversit de Pau & des Pays de lAdour.

    Je remercie galement les membres de mon jury de thse pour leur appui et leur

    participation. Il sagit de Jacques JAUSSAUD, professeur lIAE de Pau et membre du

    CREG (Centre de Recherche en Gestion) Universit de Pau & des Pays de lAdour, J.

    DESMAZES, professeur et directeurs de lIAE de Tours et A. RIVET, matre de

    confrence HDR lIAE de Limoges.

    Je ne saurais assez remercier les dirigeants des entreprises visites tout au long de

    ma dmarche doctorale. A tous ces gens ayant particip cette exploration, et qui font

    encore partie de mon environnement professionnel, un trs grand merci pour la constance

    de leur disponibilit et de leur collaboration. Les propos tenus par les membres des

    entreprises, dont je dois taire le nom en raison de la confidentialit promise, ont t la

    pierre angulaire de cette recherche.

    Je profite de loccasion pour remercier Haiba, Amelle pour leur aide relativement

    la correction et la mise en pages de ce document, et Nicolas pour son aide llaboration

    des programmes informatiques qui sont utiliss dans la prsente thse.

  • II

    Je ne saurais terminer sans saluer les nombreux amis. En particulier ceux du

    doctorat conjoint mais galement ceux qui me permettent doublier le stress et les

    vicissitudes du doctorat. De ces amis, je citerai Gammoudi, Chantale, Moumen, et

    Elomari. Le dernier hommage, vous laurez compris reviendra ma famille qui ma tant

    support depuis ces longues annes.

  • III

    RSUM DE LA THSE

    La mondialisation de lconomie avec linternationalisation des marchs, le dveloppement de nouvelles techniques dinformation et de communication, la disparition des barrires gographiques et temporelles, ont donn lieu de nouvelles formes dorganisation, des stratgies dimplantation avec le fonctionnement en rseau et de nouvelles formes de management et de contrle.

    La firme multinationale (FMN) et les relations intra-organisationnelles entre les filiales et la maison-mre ont donn lieu de nombreux travaux. La spcificit des FMN rside dans le fait quelles sont soumises un problme dual : dun ct elles doivent grer la firme dans son ensemble et donc mettre en place des outils dintgration, de lautre elles subissent les pressions de la maison-mre.

    La prsente recherche se propose dintgrer la problmatique de linfluence que peut avoir lvolution des structures organisationnelles des FMN sur leurs stratgies de localisation. Cest dans la perspective de cette volution que sinscrit notre recherche dont lobjectif tait de montrer, lorganisation des rapports mre-fille.

    Pour ce faire, nous dmontrerons en premier lieu comment les SO des FM voluent et comment elles influencent leurs stratgies dexpansion. En deuxime lieu, nous analyserons les interactions des SO des FM avec leurs systmes de gestion en partant de l'hypothse que ces derniers sont l'expression des processus de dcisions et des relations de pouvoir schmatises et rglementes par les SO.

    A travers le cadre densemble que fournissent les stratgies dexpansion en fonction de lvolution des structures organisationnelles, il y a un ordre de rgles de pouvoir qui aident diriger et assurer la coordination et le contrle des activits de lorganisation. Cest ce que nous entendons par systmes de contrle. Pour mieux dcrire ces rapports, nous avons examin les systmes de pouvoir et les rapports mre-fille impliqus dans le concept centralisation et dcentralisation.

    DMARCHE THORIQUE

    La prsente recherche a adopt une dmarche thorique qui a ncessit lexamen de plusieurs types de littrature thorique et empirique. Ces littratures sont lies. Dune part, les stratgies des entreprises dans le contexte international (thories de localisation) et organisationnelle (thorie de la contingence), dautre part le processus du contrle lie la maison-mre (thorie de la contingence structurelle et les thories institutionnelles). Nos choix mthodologiques sinspirent de plusieurs travaux empiriques.

    La confrontation entre ces courants thoriques et empiriques a abouti la formulation dhypothses de recherche et la construction dun modle thorique. Ce modle suggre que linfluence, que peut avoir lvolution des structures organisationnelles des filiales des FMN sur leurs stratgies de localisation, est-il fonction du degr de contrle de la maison-mre.

    DMARCHE MTHODOLOGIQUE

    Dans le cadre de notre dmarche mthodologie, il sagissait de confirmer ou dinfirmer lvolution organisationnelle et stratgique, mise en vidence par la littrature pour justifier le mode de contrle de la maison-mre dans un pays en dveloppement.

  • IV

    Pour rpondre cette problmatique, notre tude procdera par mthode qualitative et quantitative.

    Lensemble des hypothses de la recherche a t mis lpreuve sur des donnes empiriques des FMN franaises voluant dans un pays ex-colonies (Le Maroc). La dmarche danalyse consiste en une enqute quantitative auprs dun chantillon de la Chambre Franaise du Commerce et dIndustrie du Maroc (CFCIM) complte et enrichie par des entretiens semidirectifs centrs auprs de divers acteurs afin de valider notre modle thorique.

    Lanalyse de ces typologies a t poursuivie avec lanalyse non paramtrique et descriptive entre chaque typologie et toutes les composantes principales. En comparant chaque tape de lvolution des structures organisationnelles des filiales des FMN de notre chantillon et chaque facteur, nous trouvons plusieurs relations significatives.

    RSULTATS OBTENUS La succession des phases dorganisation renvoie des stratgies dexpansion. Par

    consquent, une firme qui se crerait aujourdhui, dans un secteur largement multinationalit, adopterait ds labord une structure intgre correspondant au stade actuellement le plus labor, sans revivre les phases prcdentes dorganisation.

    La toute premire pntration sur les marchs trangers par des exportations prcde en gnral linvestissement sur des marchs dexportation avec une stratgie commerciale (ou filiale relais). Dans cette phase, la filiale est troitement tenue en lisire par sa maison-mre. La centralisation est la condition normale pour ce type de stratgie. La tendance dans ces socits est dinsister sur limportance du savoir local et de laisser faire lhomme sur le terrain .

    La stratgie dexportation devenue inefficace, il devient ncessaire de lui en substituer une nouvelle : la production directement sur le lieu de commercialisation. Ces types de socits que nous avons classs dans les catgories stratgies globales (ou filiale ateliers) tendent engendrer une organisation dcentralise. Ces filiales qui sont dj arrives un niveau lev de dveloppement de leur structures organisationnelles, sont souvent trs influence par le progrs technique; elles sont, par consquent, pousses la dcentralisation.

    Nous en avions conclu plus prcisment quune structure qui senchane dans un ordre de succession, dtermine la performance dune stratgie globale, en favorisant particulirement lintgration et le contrle de la maison-mre

    Mots cls : multinationale, stratgie, structure, contrle, interaction filiale-maison-mre.

  • V

    THESIS ABSTRACT

    The globalization of the economy, and of the markets; the development of new techniques of information and communication; the disappearance of the geographical and time barriers, has led to the creation of new forms of organizations in the setting up of strategies within the network and also to new forms of management and of control.

    The multinational business and the intra organizational relations between the subsidiaries and the parent company gave place to many works. The specificity of the multinational business lies in the fact that it is submitted to a dual problem: on the one hand it must manage the business in its whole and therefore set up the tools of integr