Liberté 62 893

Click here to load reader

  • date post

    26-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    223
  • download

    4

Embed Size (px)

description

Liberté 62 n°893

Transcript of Liberté 62 893

  • CMJN

    128, BOULEVARD BASLY - 62300 LENS -TL. 03.21.74.89.89- FAX 03.21.74.89.88 (e-mail : liberte.62@wanadoo.fr) - 1,30 - N893 DU JEUDI 24 AU JEUDI 31 DCEMBRE 2009

    NORD/PAS-DE-CALAIS

    Pour que la gauchereste bien la gaucheAcquis, repres et propositions des lus rgionaux communistes

    CGT PAS-DE-CALAISGrgory Glorian,

    nouveau secrtairede lUnion

    dpartementalePAGE 6

    PAGES 3 et 4

    page 1:page 1 23/12/09 10:08 Page 1

  • CMJN

    - 3 -

    vnement

    Libert 62 n892 - Le 18 Dcembre 2009

    dito

    CCONSEILONSEIL rgionalNord/Pas-de-Calais :Alain Bruneel, unprsident du groupePCF dtermin poursuivre l'actionpour faire respecter le Nord/Pas-de-Calais et c'est cet aspect fon-damental qui a t mis en avantlors d'un rcent point de presse.(Notre photo).Cathy Apourceau, de son ct, advelopp l'action en faveur duterritoire : "on sait bien quil estimpossible de sparer, le poli-tique, le social et lconomique.Permettre une relle acclrationdes convergences est une despriorits de la lutte qui se dcline partir des entreprises, des salariset, bien sr, des territoires. Noussommes dans notre rle, ici, dansl'institution rgionale. Lyces, for-mation, TER, ont une place pr-pondrante dans nos comp-tences. Face linscurit sociale,il est de notre devoir dagir, dinno-ver. La rentabilit financire nestpas compatible avec les besoinshumains de la population de notrergion.La comptence conomique de laRgion dcoule des nouvelles loisde dcentralisation ; dans quasi-ment tous les domaines, leNord/Pas-de-Calais se situe audernier rang des rgions. Dans lecadre de la suppression de la taxeprofessionnelle, 2010 est uneanne de transition. Des amende-ments ont t dposs (rles desples de comptitivit, du fondsspcial dinvestissement). Pour lebudget 2010 (vot par lexcutifPS-Vert et trois Modem) lus PCFont adopt une abstentionconstructive.

    Exercice efficace

    54 entreprises visites,54 contacts directs avec les sala-ris, 54 prises de paroles. Cest unexercice efficace de la dmocratieet cela permet davoir une visionglobale des ralits socio-cono-miques du Nord/Pas-de-Calais.La consultation des salaris, elle,est essentielle, il ny a pas dautrealternative. Ce sont eux quiconnaissent le mieux leur entrepri-se et cest sur eux que sappuienten permanence les lus commu-nistes pour tudier les dossiers quiles proccupent et abonder ainsidans leur sens.Les priorits des lus commu-nistes, travers leur rle prcis,est de faire des propositions

    concrtes dans le cadre de lla-boration du budget et de dfinirune vritable alternative, avec uneautre politique et des choix de rup-ture consquents. Ce nest pas lecas ; les collectivits territorialessubissent de plein fouet les dsen-gagements de ltat et les trans-ferts de charge ne correspondenten rien aux dotations attribuesdans le cadre dune dcentralisa-tion au forceps. Alors quil y aplace pour une rsistance tousles mauvais coups perptrs parla droite.

    Le rle et la place des conseillersrgionaux PCF sont irrempla-ables au sein du Dpartement,car ils permettent un relais efficacedes revendications des habitants,la solidarit avec les salaris dansleur combat pour lemploi, comme Arc International ou chez lesquipementiers automobiles.

    Combattre la politique libraleactuelle : partir des pratiques deterrain en associant la population.Notre choix de socit se fondesur lengagement et la participa-tion des citoyens.

    La responsabilisation des entre-prises repose sur des choix stra-tgiques des territoires, les dlo-calisations, les fermetures dentre-prises, dans le Nord/Pas-de-Calais, mais aussi ailleurs, conti-nuent faire dnormes dgtssociaux.

    Orientation prcise

    "Nous sommes bien ancrs dansla majorit de gauche avec uneorientation prcise, combattre leseffets nfastes de la stratgie deLisbonne, observe Alain Bruneel, ;hlas, le positionnement de l'ex-cutif sur l'accompagnement despolitiques librales (par le biaisdes contrats tat-Rgion) estnfaste, dans sa mise en pratique, l'emploi. Nous avons quant nous, lus communistes et rpu-blicains, construit une conflictualitpositive pour que la gauche restebien gauche. Le bouclier socialavanc par l'excutif dans les pre-miers mois de cette mandature(2004) est rest terre la plupartdu temps. Au cours de ce mandat,le processus de lutte pour contrerles orientations imposes par l'-

    tat UMP n'a pas t engag. Pourle moins.Concernant le Plan Rgional deContinuit Professionnelle, nouspouvons que nous rjouir de samise en uvre car ce conceptmane directement dune proposi-tion du groupe Communiste etRpublicain qui de surcrot, avaitt consigne, par le biais dunamendement, dans le cadre dudbat sur le texte fondateur duS.R.D.E. en 2005.Nous avons su quand mmedmontrer par le volontarismenotre capacit danticipation pourrpondre aux difficults des PMEpar lintermdiaire dun plan spci-fique tout en mobilisant nos outilsfinanciers.

    Rpercutions

    La situation politique nationale nepeut tre spare de la vie rgio-nale tant les implications et lesrpercutions sont irrmdiables,comme le sont les politiques dedcentralisation et lenchevtre-ment des obstacles. Les dsenga-gements de ltat sont criants et lamise en concurrence des terri-

    toires est dangereuse. Les comp-tences de la Rgion, centres ini-tialement sur le dveloppementconomique, social, sanitaire, cul-turel et scientifique ainsi que surune partie de lenseignementsecondaire ont t tendues defaon significative ces derniresannes. En 2002 et 2003, ont tdvolus aux Rgions lorganisa-tion et le financement des servicesferroviaires de transports collectifsdintrt rgional et des comp-tences largies en matire de for-mation professionnelle et dap-prentissage.

    Le groupe communiste est interve-nu sur lensemble des dossierslis aux transferts de comptencepour dnoncer les mauvaisesconditions de compensation finan-cire par ltat de lacte II de ladcentralisation. Le contrle per-manent des fonds publics est unparamtre social des plus percu-tants. La Rgion doit tre un outilde rsistance la droite ! Danstous les domaines.

    Pierre Pirierros

    CONSEIL RGIONAL NORD/PAS-DE-CALAISPoint de presse dAlain Bruneel, prsident du groupe PCF :

    ACTIONS POSITIVES POUR QUELA GAUCHE RESTE BIEN GAUCHE

    QQUEUE va-t-on trouv au pieddu sapin en ce Nol decrise ?Certains seront plus que com-bls. Je pense tout dabord ceux du CAC 40, qui non seule-ment soctroient des bnficesrecords mais qui en plus arrivent se soustraire au fisc pour unebagatelle de 8 MILLIARDS deu-ros : A ceux l, nous pourrionsleur offrir le parfum de lahonte.Puis jai envie de porter un toast ceux qui sont responsables de

    cette crise : les banquiers. Desmilliards pour les aider conti-nuer dans la mme voie spcu-lative, bonus extravagants,etc.....Enfin, je ne saurai oublier lesguirlandes de promesses denotre Prsident, lavalanche demarrons sur les services publics,la pluie dtoiles qui vient desabattre sur le SMIC. (+ 2 cen-times de lheure).Trop, cest trop. Pre Nol Sarkola dit : on na pas fait derreur,on na laiss tomber personne.

    Quel manque de pudeur pources quatre millions de ch-meurs, pour la prcarit quimine de plus en plus de salarisqui assaillent les stocks desRestos du Cur , des Secours

    Populaire Franais oudu Secours Catholique, pources centaines de travailleursdArc International qui attendentdsormais leurs feuilles de licen-ciements.Non, notre Prsident na laisstomber personne.... Chez lessiens !

    Des cadeaux comme sils enpleuvaient, un bouclier fiscalpour toi, une taxe professionnel-le en moins pour toi, un beauTrait de Lisbonne pour tous.La droite a bien rcompens lepatronat et ses sbires.Nanmoins, pour nous Nolsera loccasion de se faire plai-sir, sans cder aux sirnes de laconsommation, parce que la vieest difficile.Ce sera loccasion de penser ceux quon aime en faisantquelques cadeaux aux grands et

    aux petits. Pour faire chanter aumoins un lendemain matin,mme sil ny a pas de PetitJsus dans la crche.Il y a ceux qui croient au PreNol et ceux qui ny croient pas.Quimporte. Cette nuit l peut-tre une occasion de partage.Et cest tant mieux pour lemonde du travail.

    JOYEUX NOL A TOUS

    Michel Ansart

    JOYEUX NOL

    Page 3:Page 3 22/12/09 14:53 Page 1

  • CMJN

    Libert 62 n893 - Le 24 Dcembre 2009- 4 -

    vnement

    Le groupe communiste sestabstenu sur les budgets primi-tifs 2006, 2008 et 2009, suite augel de la fiscalit des mnages,ou des hausses annuellesrevues la baisse. Des amende-ments ont t prsents par legroupe lors des dbats budg-taires, dont certains ont tadopts, avec un impact parfoissignificatif sur certaines poli-tiques rgionales. Le PCF a toujours vot contrela TIPP et le vote de la partrgionale, qui est au maximumautoris. Utilisation de lemprunt : legroupe a dnonc la hausse fis-cale en dbut de mandat alorsque lemprunt aurait pu tre uti-lis pour lviter. Objectif inavou de lExcutif :anticiper le surcot pour lesannes venir des prises decomptence non-obligatoires. Crainte majeure pour les bud-gets futurs : la suppression dela taxe professionnelle : on sup-prime 70% de la fiscalit directergionale, soit 17% des recettestotales. Mme si on compenseau centime prs, ce qui est loindtre acquis, on sonne le glasde lautonomie financire descollectivits.(La Rgion est dj victime duplafonnement de la Taxe profes-sionnelle : perte de 20 millionsdeuros en 2009)Avances obtenues par le grou-pe communiste : 2006 : modration de la haussefiscale prvue pour les

    mnages : + 2% au lieu des 3%prvus 2007 : gel de limpt grce unamendement communiste.

    Dveloppement conomiqueet Emploi

    Le Conseil Rgional Nord/Pas-de-Calais a souhait laborer en2005 un Schma Rgional deDveloppement Economiquepour lequel le groupe commu-niste a vot pour et qui a pourobjectif de coordonner et defdrer toutes les nergiescitoyennes, institutionnellesafin de promouvoir les atouts denotre rgion, tout en prservantles quilibres socio-cono-miques entre les diffrents terri-toires.Dan