L’Europe   l’heure allemande

download L’Europe   l’heure allemande

of 41

  • date post

    19-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    48
  • download

    0

Embed Size (px)

description

L’Europe à l’heure allemande. COURS D’HISTOIRE CONTEMPORAINE LICENCE HISTOIRE UCO VANNES. 1 ère Partie. LA COLONISATION DE L’EUROPE. Productions allemandes pendant la guerre. Part des différents groupes de la production totale allemande. L’Europe allemande en 1942. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of L’Europe   l’heure allemande

  • COURS DHISTOIRE CONTEMPORAINE LICENCE HISTOIREUCO VANNES LEurope lheure allemande

  • LA COLONISATION DE LEUROPE1re Partie

  • Productions allemandes pendant la guerre

    193919401941194219431944Charbon (millions de t)332,8364,8402,8407,8429432,8Acier22,521,531,832,134,628,5Carburants synthtiques46505540636075105400Chars20002200512093951988527300Avions82961024712400154002480037950Canons55007000120002700041000

  • Part des diffrents groupes de la production totale allemande

    1938193919401941194219431944Matires 1res21212225252421Armements791616223140Construction25231513966Biens dquipements16181818191611Biens de consommation31292928252322Total100100100100100100100

  • LEurope allemande en 1942

  • Les agrandissements successifs du Reich nazi

  • Le FrherprinzipQuiconque a loccasion de lobserver sait que le Fhrer ne peut quavec beaucoup de difficult ordonner du sommet tout ce quil entend excuter tt ou tard. Qui travaille, pour ainsi dire, en direction du Fhrer, a au contraire fait de son mieux, sa place, dans la nouvelle Allemagne. [] Trs souvent, et en bien des endroits, il sest trouv des individus dans les annes passes, pour attendre des ordres et des commandements. Hlas, il en ira probablement ainsi lavenir. Or, le devoir de tout un chacun est dessayer, dans lesprit du Fhrer, de travailler dans sa direction. Quiconque commet des erreurs sen apercevra assez tt. Mais qui travaille correctement en direction du Fhrer, suivant ses lignes et sans perdre de vue son objectif, recevra comme par le pass la plus belle des rcompenses: celle dobtenir un jour, soudain, la confirmation lgale de son travailWerner Wilikens, secrtaire dtat au ministre prussien de lAgriculture, Berlin, 21fvrier1943

  • Travailleurs trangers dans lconomie du Reich

    Datenombre%31 mai 1939301 0000,8%19401 154 0003,2 %19413 033 0008,4 %19424 224 00011,7 %19436 260 00017,1%19447 126 00019,7%1er sept 19447 487 00020,8%

  • Population active dans le 3me Reich en guerre

    31/05/3931/05/4031/05/4131/05/4231/05/4331/05/44Total39 414 59636 042 24536 498 55435 627 45836 607 52535 804 263Allemands24 488 08820 505 93219 242 73617 034 58615 641 51514 146 087Mobiliss4 524 8645 921 1627 946 8049 563 92410 663 896Allemandes14 625 95614 385 10714 186 41514 459 12714 806 05814 552 761Etrangers300 552803 0081 753 4692 644 4644 536 5405 274 709Prisonniers348 1981 315 9341 489 2811 623 4121 330 706

  • LE PROCESSUS ANARCHIQUE DE LA GERMANISATION DU GRAND REICH 2me partie

  • La germanisation des territoires annexs au Reich

  • Joseph Brckel (1895-1944)Aprs avoir mene la nazification de la Sarre puis de lAutriche, il devient Gauleiter de la Westmark (Moselle). Il fait son entre solennelle dans Metz le 20 septembre 1940. Il est contraint au suicide avec son pouse lorsque les allis dlivrent le dpartement le 28 septembre 1944.

  • La nazification de la MoselleFleurir la statue de Marie Metz avec des bouquets tricolores est un acte de dsobissance civile dans Metz occupe

  • HagondangeDfil de lOrdnungsdienst dans la Hitler Strasse (ancienne rue de la gare). Ce service dordre et de nazification encadre la vie sociale et surveille la population.

  • Lenrlement des Malgr nousAffiche de propagande

  • Le drame des 130 000 malgr nous40 000 ne sont pas revenus et beaucoup sont morts dans des circonstances mal lucides.

    Alsaciens-LorrainsMorts TambovEntre 6 000 et 10500Morts Kirsanov (hpital de Tambov)347Morts dans les camps autres que Tambov2500Morts dpuisement en route vers les premiers camps500 1000Prisonniers dont on na pas voulu sencombrerEntre 1000 et 2000Morts dans les changements de camp500 1000Morts dans la dbcle dans des circonstances mal lucides1000 2500Morts en tant que prisonniers des partisansQuelques centaines

  • La Slovnie germanise

  • LE CAS DE LA FRANCE DE VICHY3me partie

  • Mai octobre 1940 : 8 millions de Franais sur les routes

  • Le dcoupage de la France en 5 zones lors de larmistice sign le 22 juin qui entre en vigueur le 25 juin 1940

  • La ligne de dmarcation : une frontire au cur de la France

  • Paris lheure allemande

  • La Rvolution nationale

  • Un chef unique ?

  • Le Marchalisme : un culte du chef ?

  • Lentrevue de Montoire du 24 octobre 1940De retour dEspagne, Hitler sarrte un bref instant la gare de Montoire et salue le Marchal Ptain, venu lui offrir la collaboration de la France. Entre les deux hommes linterprte du Frher Schmidt, dans larrire plan Ribbentrop.

  • LEtat franais (1940-1944) : une succession de gouvernements de plus en plus vassaliss

  • La polycratie nazie fait pression sur lEtat franais

  • Montant quotidien des frais doccupation en France

    Daot 1940 mai 1941400 millions de francsDe juin 1941 novembre 1942300 millionsAprs le 11 novembre 1942500 millions

  • Bilan total des versements franais

    bilan19401941194219431944TotalMilliards de francs80121,5109194126630

  • Part de la production industrielle franaise destine lAllemagne

    AutomobileCaoutchoucChaux/cimentsConstruction lectriqueAronautique194268%55%48%52%57%194360%60%73%45%100%194477%65%76%33%100%

  • Otto Abetz (1903-1958)

  • Karl Oberg (1897-1965) et Pierre Laval (1883-1945)

  • Un Etat vassalis, une lente reconstruction de lautorit de lEtat aprs la guerre

  • La zone doccupation italienne entre le 11 novembre 1942 et le 9 septembre 1943

  • Bilan des pertes franaises de la Seconde Guerre mondiale

    Pertes militaires 180 000Dports (prisonniers de guerre, STO, dports civils, dports raciaux)310 000 (dont 76 000 Juifs)Victimes de faits de guerre en France (bombardements stratgiques, combats de la libration, massacres nazis)130 000Total 620 000 morts

  • RSISTANCES4me partie

  • Lenseignement clandestin en Pologne

  • Edmond Michelet (1899-1970)Mari et pre de 7 enfants, il prend la direction de lAction catholique du diocse de Brive et fonde le cercle dtude Duguet. Il est aussi membre des Equipes sociales de Robert Garric, responsable du Secours National Vichy. Il est le chef de la rgion R5 du rseau Combat. Arrt et interrog Fresnes en 1943, il est dport Dachau.

  • La marche lEtoile des tudiants parisiens le 11 novembre 1940"[] dans nos organisations d'tudiants, le 11 novembre 1940 nous avions tous t faits prisonniers sur l'honneur, avec interdiction de quitter Paris. (Nous n'avons pu partir pour les vacances de Nol). En effet, il y avait eu le 11 novembre une manifestation silencieuse. Le matin, nous avions dcid d'arriver la Facult avec un nud de crpe en signe de deuil. Puis individuellement, nous devions nous rendre l'Etoile. Malheureusement, il y avait des "moutons" la Facult de droit, de telle sorte que les autorits taient prvenues et qu'avant mme notre arrive il y avait des automitrailleuses. Une quantit d'tudiants sont arrts, certains emprisonns, et la Sorbonne a t ferme jusqu'au mois de janvier .CDJC, fonds Annie Latour, DLXI-85, tmoignage de Germaine Ribire, 1973.

  • Germaine Ribire (1917-1999)Originaire de Limoges et tudiante la Sorbonne sous lOccupation, elle tait dirige par le pre Yves de Montcheuil. ce titre, elle participe la diffusion des Cahiers du Tmoignage chrtien, soutient les Juifs et organise le placement des enfants et donne son appui aux maquis du Vercors.