LES MERIDIENS et les LUO Jing Luo

download LES MERIDIENS et les LUO Jing Luo

of 34

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    224
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of LES MERIDIENS et les LUO Jing Luo

  • LES MERIDIENS et les LUOJing Luo

    jeudi 11 novembre 2010

  • jeudi 11 novembre 2010

  • LES MERIDIENS et les LUOJing Luo

    1/ Organisation globale du systme des vaisseaux-mridiens:

    Le systme contemporain du rseau des mridiens comprend:

    Les mridiens principaux: ils sont au nombre de 12 (jing mai)Les mridiens extraordinaires ou particuliers: ils sont au nombre de 8 (qi jing ba mai)Les 15 vaisseaux Luo (luo mai)

    jeudi 11 novembre 2010

  • Les premires description des trajets des mridiens taient de peu de prcision et la circulation centripte, larrive des points Shu antiques (27 EC) prcisant cette circulation.

    Dans un premier temps, le problme pos par la connexion entre les mridiens et leurs viscres respectifs fut rsolu par la description dune branche spare du mridien (jing bie).De mme la description obligatoire dun temps aller et dun temps de retour, avec un modle de douze mridiens centriptes, fut rsolu par llaboration de la notion des quatres mers, qui distribuent vers la priphrie les substances vitales thsaurises par lintermdiaire des douzes canaux de leau (jing shui).

    Enfin, (I-II EC) un modle circulatoire 12 tapes rglent de faon dfinitive la connexion et la circulation, en dcrivant un trajet interne (ou branche profonde), propre chaque mridien, qui le met en relation avec son viscre et le viscre coupl dans la relation biao-li, et une circulation alternativement centripte et centrifuge dans les mridiens.

    A: Historique et dnomination des mridiens:

    jeudi 11 novembre 2010

  • Les premiers textes mentionnant les mridiens apparaissent vers le III me sicle AEC et volurent vers le systme actuel jusquau II me sicle de lEC.

    Seulement 6 mai sont dcrits: les trois Yin du bas et les trois Yang du bas:

    La terminologie utilise pour dsigner ces six vaisseaux tait compos dexpressions qui rendaient compte des 3 tats de mutation du Yin et du Yang:

    . tai yang : le grand yang

    . shao yang : le petit yang

    . yang ming : la clart du yang

    . tai yin : le grand yin

    . shao yin : le petit yin

    . jue yin : le yin finissant

    Par la suite les trois Yang du haut furent dcrits, amenant le total 9, puis onze avec les deux yin du haut auquel se rajoute enfin le mridien de matre du cur pour aboutir au total actuel de douze jing mai.

    Paralllement cette volution du nombre des mridiens, leurs relations aux viscres se mirent en place, dabord avec les trois yin du bas puis les trois yang du haut et enfin avec la totalit des mridiens.

    jeudi 11 novembre 2010

  • Par la suite furent utiliss les termes shou (main) et zu (pied) pour distinguer deux mridiens de mme polarit lun situ au membre suprieur, lautre au membre infrieur.

    Enfin partir du I sicle AEC chaque mridien fut attribu de faon dfinitive un viscre et porte depuis le nom du viscre correspondant.

    Le nom dun mridien comprend donc :

    o les termes shou ou zu dsignant sa localisation la main ou au pied (en haut ou en bas) o sa qualification en termes de yin yang o le nom du viscre auquel il est attribu.

    jeudi 11 novembre 2010

  • Membre infrieur Membre suprieur

    zu tai yang de Vessie shou tai yang de Intestin grle

    zu shao yang de Vsicule biliaire

    shou shao yang des 3 Foyers

    zu yang ming d Estomac shou yang ming de Gros intestin

    zu tai yin de Rate shou tai yin de Poumon

    zu shao yin de rein shou shao yin de Cur

    zu jue yin de Foie shou jue yin de Matre du Cur

    Lensemble compos dun mridien de la main et du pied de mme polarit yin yang porte le nom de grand mridien (liu jing) .

    Par ex. le grand mridien tai yang comprend :

    -le mridien zu tai yang de Vessie au membre infrieur et le mridien shou tai yang dIntestin Grle au membre suprieur.

    jeudi 11 novembre 2010

  • C : Distribution

    Lorganisation et la distribution des mridiens sur le corps humain sont fonction du yin yang.

    Lhomme est envisag debout face au nord les bras tendus vers le Ciel. Dans cette position le yang est : - le haut (% au yin le bas)- larrire (% au yin lavant) - la rgion dorsale et latrale des membres (% la rgion ventrale et mdiale)

    Les vaisseaux mridiens ont un trajet longitudinal (transmtamrique, cyclomres).Sur lhomme rfrence, debout les pieds sur la Terre les bras tendus vers le Ciel:- les mridiens yang vont des mains (Ciel) aux pieds (Terre)- les mridiens yin vont des pieds (Terre) aux mains (Ciel).

    Dans cette position de rfrence

    - les mridiens yang de la main vont des mains la tte, o ils se relient aux mridiens yang du pied- les mridiens yang du pied vont de la tte au pied- les mridiens yin du pied vont de pied au thorax, o ils se relient aux mridiens yin de la main- les mridiens yin de la main vont du thorax la main.

    jeudi 11 novembre 2010

  • Autrement dit:- la jonction des mridiens yang de la main avec les mridiens yang du pied se fait la tte- la jonction des mridiens yin du pied avec les mridiens yin de la main se fait au thorax.

    jeudi 11 novembre 2010

  • a) Les JING MAI :

    Les Jing-mai sont les voies de circulation des substances vitales qui sont le Qi, le Xue. Il leur permettent dtre harmonieusement rpartit dans toutes les structures du corps pour assurer une vie normale.

    Mai, vaisseau ,ft le 1er terme utilis (IV siecle AEC), il dsigne une structure matrialise contenant les substances vitales.

    Jing, mridien, (apparait au III siecles AEC)et son sens laisse supposer une structure immatrielle, sans support anatomique prcis.

    B: Les termes techniques

    jeudi 11 novembre 2010

  • b) Les LUO MAI:

    luo a le sens de: filaments qui enveloppent la pulpe de certains fruits. En mdecine luo pourrait se traduire par: les ramifications. En pratique le terme luo nest pas traduit et on utilise lexpression: les vaisseaux luo.

    Le systme des vaisseaux luo a vari au fil du temps. Ils sont aujourdhui au nombre de 15

    c) Les sun luo:

    sun : a le sens de petit- fils, descendant, rejet dune plante. sun luo : pourrait se traduire ramifications secondaires . Limage que lon peut en donner est celle du rseau des capillaires en M.O.

    Les mridiens ont un trajet longitudinal : jing : la chaneLes luo ont un trajet transversal : la trame

    Ainsi lensemble des mridiens et des luo ralise limage du mtier tisser qui entoure le corps comme un filet.

    jeudi 11 novembre 2010

  • e) Les jing luo :

    jing luo peut se traduirepar: les mridiens et les luo. Cette expression est utilis pour dsigner lensemble du systme canalaire dans lequel circulent les substances vitales : le qi, le sang et les liquides organiques (jing ye).

    d) Les qi jing ba mai: les 8 vaisseaux extraordinaires des mridiens.

    qi : a le sens, ici, de irrgulier, curieux, impair, extraordinaire

    Les 8 vaisseaux extraordinaires nont pas de liaison avec des viscres. Ils relient des mridiens de mme polarit Yin ou Yang.

    Leurs fonctions ont donn lieu de multiples interprtations. Daprs les textes classiques de lacupuncture:- ils sont compars des dversoirs par le Classique des difficults

    - deux dentre eux du mai et ren mai , respectivement mer des mridiens yang et mer des mridiens yin sont aussi des rservoirs (mer) des substances vitales.

    jeudi 11 novembre 2010

  • 2/ Organisation structurale dun mridien.

    Le mridien est un ensemble complexe qui comprend:

    - le mridien proprement dit (le trajet superficiel)- la branche profonde qui relie le mridien son viscre et au viscre coupl dans la relation biao li .

    - le vaisseau luo

    - le tendon du mridien (jing jin)

    - un ensemble de branches qui relient certains points du mridien des points dautres mridiens appels points runions (hui)

    - une rgion cutane (pi bu)

    jeudi 11 novembre 2010

  • jeudi 11 novembre 2010

  • a - Le mridien proprement dit

    1) le trajet superficiel

    - Le trajet dun mridien est une ligne fictive qui relie les points que lon attribue ce mridien. - Le trajet dun mridien est un trajet superficiel qui tablit une relation entre lensemble des structures somatiques (peau, muscles, os, articulations, organes des sens) quil traverse et un viscre.

    2) la branche profonde du mridien

    - Elle relie le mridien son viscre et au viscre coupl dans la relation biao li- Depuis le II sicle de notre Ere la branche profonde du mridien remplace le jing bie du systme

    prcdent. (jing bie : sparation du mridien: mridien distinct).- Lensemble trajet superficiel branche profonde constitue le mridien proprement dit.

    jeudi 11 novembre 2010

  • b - Le vaisseau luo (luo mai)

    Au nombre de 365 dans certaines coles de lantiquit, un pour chaque point dacupuncture, ils ont t par la suite ramens au nombre de 15 :

    . un vaisseau luo pour chaque mridien qui relie un mridien son mridien coupl dans la relation biao li.. un luo pour du mai et ren mai . . le grand luo de Rate

    Le rseau des luo apparat comme un systme transversal de connexion du rseau des vaisseaux mridiens, un systme de renforcement des relations yin yang.

    Le trajet dun vaisseau luo comprend :

    - une branche transversale qui se dtache du point luo du mridien et qui relie le mridien coupl dans la relation biao li.- pour certains dentre eux une branche longitudinale se dtache du point luo et relie des rgions somatiques distance.

    jeudi 11 novembre 2010

  • Exemple: le mridien Shou yang ming de Gros Intestin

    Vaisseaux luo du mridien / trajets

    Luo longitudinal : il nat GI6, sur la face postrieure du radius, 3 distances au-dessus du pli d'extension du poignet ; il suit le mridien principal jusqu' l'paule, s'insre sur