Les fiches rep¨res

download Les fiches rep¨res

of 58

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Les fiches rep¨res

Sommaire

15 FICHES REPERES

POUR LA MISE EN UVRE

DU LIVRET PERSONNEL DE COMPETENCES

AU COLLEGEFICHES REPERES POUR LA MISE EN UVRE DU LIVRET PERSONNEL DE COMPETENCES AU COLLEGE

Sommaire

NIntitul

1Comptence, attestation, socle commun, vers un vocabulaire commun 2Le livret personnel de comptences3Evaluer, valider, noter4Accomplir une tche complexe5Impliquer llve dans ses apprentissages et dans son valuation6Socle commun et PDMF 7Le livret personnel de comptences en SEGPA8Le livret personnel de comptences en 3me DP 69Liaison cole-collge et collge-lyce10Livrets, passeports et autres supports11Lexprimentation du livret de comptences12Piloter en tablissement13Communiquer vers les familles14Les applications numriquesANNEXESINTRODUCTION

La loi dorientation et de programme pour lavenir de lcole du 23 avril 2005 fixe la Nation, dans son article 9, un objectif ambitieux: la scolarit obligatoire doit au moins garantir chaque lve les moyens ncessaires lacquisition dun socle commun constitu dun ensemble de connaissances et de comptences quil est indispensable de matriser pour accomplir avec succs sa scolarit, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et russir sa vie en socit. A la suite du dcret du 11 juillet 2006 dclinant le contenu du socle commun, le travail sur sa mise en uvre effective a t entrepris. Cest ainsi quaprs des phases dexprimentation, lvaluation et la validation des acquis des lves par les quipes pdagogiques ont t gnralises dans lensemble des tablissements la rentre scolaire 2009. En juin 2011, pour la premire fois, la matrise du socle commun sera exige pour lobtention dun diplme national. Ainsi, au collge mais galement au-del, jusqu ce que llve ait atteint lge de 16 ans, cet objectif, vritable fil dAriane de la scolarit, suppose et induit la valorisation des acquis dun lve tout au long de son parcours, quelle que soit la forme prise par celui-ci. Les fiches repres prsentes ici ont t labores dans le souci daccompagner les quipes pdagogiques dans la pratique de lvaluation et de la validation des comptences du socle commun au collge. Elles fixent un cadre national pour les pratiques tout en proposant galement des pistes de rflexion pour organiser les apprentissages et valuer les comptences, piloter la mise en uvre du socle dans les tablissements, grer la liaison inter-degrs et inter-cycles. Elles explicitent le lien avec dautres outils de suivi des acquis.

Les priorits pour laccompagnement

Il est fondamental, tout en organisant une cohrence densemble du systme, de respecter la libert de pratiques de chacun, en expliquant lutilit et lintrt du changement, en dveloppant des pratiques daide et de soutien dans tous les cadres dintervention (formations, animations, inspections).Un travail danalyse, dlucidation et dexplication est galement ncessaire pour convaincre de la ncessit dune volution dans les pratiques des enseignants. Il est dterminant de bien faire comprendre tous lintrt des ruptures proposes tout en montrant dans quelle logique et continuit ces volutions sinscrivent (Rapport IGEN). On s'attachera mettre en vidence la complmentarit entre une approche disciplinaire et une approche pdagogique transversale de chaque enseignement afin d'accenteur la cohrence entre discours et pratiques. La mise en place du socle commun de connaissances et de comptences permet par ailleurs dengager un travail en partenariat entre les chefs dtablissement et les corps dinspection pour le pilotage pdagogique des tablissements : conseil pdagogique, conseils denseignement, inspections et visites, animations de bassin, partage doutils et de supports, formations continue et initiale, groupes de recherche constitueront autant despaces utiliser. Les corps dencadrement accompagneront les enseignants dans les dmarches dvaluation, particulirement au cours des actions de formation. Les professeurs veilleront pour leur part poursuivre ltablissement de convergences entre disciplines (les programmes, les vade-mecum, les ressources pour faire la classe, etc., les aideront) et viter la fragmentation des connaissances et des apprentissages.

En savoir plusLe socle commun de connaissances et de comptences, dcret du 11 juillet 2006 Les comptences-cls europennesFiche 1COMPETENCE, ATTESTATION, SOCLE COMMUN VERS UN VOCABULAIRE COMMUN

La notion de comptence

Le terme de comptence est polysmique et peut prendre, selon les disciplines, des acceptions diffrentes. Afin de clarifier cette notion de comptence, on peut faire rfrence des dfinitions de quelques auteurs:

savoir identifi, mettant en jeu une ou des capacits dans un champ notionnel ou disciplinaire dtermin. Plus prcisment, on peut nommer comptence la capacit dassocier une classe de problmes prcisment identifie avec un programme de traitement dtermin (Philippe MERIEU 1989);

la comptence est de lordre du savoir-mobiliser (Guy le Boterf 1994);

une comptence permet de faire face une situation complexe, de construire une rponse adapte sans la puiser dans un rpertoire de rponses prprogrammes (Philippe PERRENOUD 1999);

une comptence est un savoir agir complexe prenant appui sur la mobilisation et la combinaison efficaces dune varit de ressources internes et externes lintrieur dune famille de situations (Jacques Tardif Canada);

une comptence est un ensemble intgr et fonctionnel de savoirs, savoir faire, savoir tre et savoir devenir qui permettront, face une catgorie de situations, de sadapter, de rsoudre des problmes et de raliser des projets (Marc Romainville Belgique).De ces propositions, il est possible de dgager quelques points forts.Une comptence consiste en la mobilisation dun ensemble de ressources diversifies internes (connaissances, capacits, habilets) et externes (documents, outils, personnes) renvoyant la complexit de la tche et au caractre global et transversal de la comptence.

Les comptences sexercent dans des situations contextualises mais diversifies qui impliquent un processus dadaptation (et non de reproduction de mcanismes) et de transfert dune situation lautre. Une comptence est oprationnelle dans un cadre curriculaire prcis (structure, horaire, programme, pratiques pdagogiques et didactiques, matriels) ce qui donne toute son importance la situation dapprentissage dans chacune des disciplines impliques.Il est fondamental de garder une conception dynamique de la comptence avec un recentrage sur les processus dapprentissage de llve, afin de mettre en synergie lacquisition de connaissances, le dveloppement de capacits (aptitudes ou habilets) et ladoption dattitudes. Lobjectif global de formation de tout futur citoyen est une intelligence des situations, lenjeu majeur est de provoquer le regard instruit.La dfinition finalement adopte par le parlement europen, le 26 septembre 2006, est la suivante : Une comptence est une combinaison de connaissances, daptitudes (capacits) et dattitudes appropries une situation donne. Les comptences cls sont celles qui fondent lpanouissement personnel, linclusion sociale, la citoyennet active et lemploi. La dfinition retenue dans le texte franais du socle diffre lgrement : chaque grande comptence du socle est conue comme une combinaison de connaissances fondamentales pour notre temps, de capacits les mettre en uvre dans des situations varies mais aussi dattitudes indispensables tout au long de la vie, comme louverture aux autres, le got pour la recherche de la vrit, le respect de soi et dautrui, la curiosit et la crativit.

Le vocabulaire de lattestation

Lattestation se dcline en trois niveaux (cf annexe):

la comptence (ensemble de connaissances, capacits et attitudes): par exemple la comptence 1 = la matrise de la langue franaise, la comptence 4 = la matrise des techniques usuelles de linformation et de la communication

le domaine: par exemple dans la comptence 1, lire, crire . sont des domaines litem qui reprsente une dclinaison dun domaine: par exemple, pour le domaine lire, adapter son mode de lecture la nature du texte propos et lobjectif poursuivi, dgager par crit ou oralement lessentiel dun texte lu

La matrise du socle commun

Matriser le socle commun, cest tre capable de mobiliser ses acquis dans des tches et des situations complexes, lcole puis dans sa vie dadulte, possder un outil indispensable pour continuer se former tout au long de la vie afin de prendre part aux volutions de la socit et tre en mesure de comprendre les grands dfis de lhumanit, la diversit des cultures et luniversalit des droits de lHomme ainsi que la ncessit du dveloppement et les exigences de la protection de la plante.Le socle sacquiert progressivement de lcole maternelle la fin de la scolarit obligatoire ; il y a une continuit pdagogique au cours de laquelle lacquisition de chaque comptence requiert la contribution de plusieurs disciplines et, rciproquement, une discipline contribue lacquisition de plusieurs comptences ; aucune discipline nest carte. Les degrs dacquisition sont valus individuellement au moment qui convient : valider une comptence, ce nest ni classer les lves, ni noter une performance.

Socle commun et comptences professionnelles des matres

Ainsi, la mise en place du socle commun de connaissances et de comptences amne une rflexion approfondie sur les pratiques des enseignants qui entre dans le cahier des charges de la formation des matres, notamment dans les comptences 3 et 4 de celui-ci. Comptence 3 : le professeur a une connaissance approfondie et largie de sa ou de ses disciplines et une matrise des questions inscrites au programme. Il connat les composantes du socle commun de connaissances et de comptences, les repres annuels de sa mise en uvre, ses paliers et ses modalits dvaluation. Il aide les lves acqurir les comptences exiges en veillant la cohrence de son proje