Les déchets

Click here to load reader

  • date post

    13-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    85
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Les déchets. La face cachée de la société de consommation. Plan:. Contexte Déchets et cycle de vie Au cœur de la production de déchets : l’obsolescence programmée Les déchets de la mégamachine Pistes de solutions. Contexte Déchets et cycle de vie - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Les déchets

  • La face cache de la socit de consommation

  • ContexteDchets et cycle de vieAu cur de la production de dchets: lobsolescence programmeLes dchets de la mgamachinePistes de solutions

  • ContexteDchets et cycle de vieAu cur de la production de dchets: lobsolescence programmeLes dchets de la mgamachinePistes de solutions

  • HistoriqueChiffres clsGrande varits de dchetsQuestions de dfinition

  • Prhistoire: dchets organiques jets sur place, nomadismeAntiquit: grecs inventent toilettes publiques, fosses publiques hors de Rome.1000: villes et problmes dordures jetes dans les rues et rivires. Salet, puanteur. Philippe Auguste fait paver les rues principales de Paris en 1185, cre canaux et fosss centraux.XIII: premiers rglements: paver les rues, nettoyer devant chez soi une fois / semaine, pas de dpts. Peu respects. Peste noire en 1347, millions de morts en Europe. Renaissance ( XV et XVI): rues toujours boueuses, sales et puantes. Agriculteurs utilisent les boues comme fertilisants. La Seine est un gout. Louis XII rend obligatoire lusage de paniers pour viter les ordures dans les rues. Peste de 1522. Taxe des boues et des lanternes pour nettoyer. Rejet par la population.

  • En 1531: ordonnance parisienne impose quipement de toutes les maisons de fosses. Interdiction levage de cochons, oiseaux, lapins dans Paris.

    XVIIme: chiffonniers, premiers rutilisateurs-recycleurs. Louis XIV taxe fortement les gens qui ne respectent pas la loi.

    Fin XVIIIme sicle: fosses sous les maisons pour les excrments humains. Vidanges utilises par les agriculteurs. Les coulement dans la rue par les fentres continuent.

    XIXme; rseaux deau potable et de tout--lgout apparaissent.

    1870 Louis Pasteur met en vidence le lien entre lhygine et la sant.

  • 1884: Eugne-Ren Poubelle, prfet de la Sein signe un arrt prfectoral Enlvement des ordures mnagres, Rglement. Ds sa cration, le tri slectif est prvu dans trois rcipients spcifiques :

    un rcipient commun pour les rsidus de mnage;

    un rcipient spcial pour les dbris de vaisselle, verre, poterie, etc. provenant des mnages

    un rcipient spcial pour les coquilles d'hutres et moules.

    Le tri slectif nest pas une invention du dveloppement durable!

  • Rvolution industrielle: acclration. La rglementation explose et se complexifie. Le traitement des ordures est aujourdhui lucratif.

    March du traitement des dchets en France, 2007: 5,2 milliards deuros, + 5% de croissance,

    Larges privatisation de marchs (en Belgique, intercommunales),

    March trs lucratif gangrn par la mafia en Italie: cas de Milan o larme a du intervenir pour nettoyer les rues,

    Sources: Histoire des hommes et de leurs ordures. Du moyen ge nos jours. Catherine de Silguy. Le cherche midi; 2009WikipdiaAdeme.fr

  • 2,7 milliards de tonnes de dchets municipaux / an / 27 pays Union Europenne (estimation Eurostat 2006) soit 75.000 camions de 36 t / anEn 2007, dans les 27 pays de lUE, chaque individu produit en moyenne 522 kilogrammes de dchets par anGrandes diffrences en Europe, en 2007: Norvge 824 kg / an / habitant Rpublique Tchque: 294 kg / an / habitantUne projection de lAgence Europenne de lEnvironnement (2007) prvoit + 33% dici 2030 production de dchets municipaux dans les quinze tats membres les plus anciens, + 66% dans les nouveaux Etats membresLa Plaque de dchets du Pacifique nord , constitue de dchets de plastique, stend sur une superficie dans le pacifique sur une surface entre 700.000 km et 20.000.000 km (surface Belgique = 30.528 km)Masse de plastique dans les ocans suprieure 6 fois la masse de zooplancton qui est la base de la chane alimentaire20 milliards de tonnes de dchets dverses dans les ocans par an

  • FAO 11 mai 2011: "rduire les dchets alimentaires pour nourrir le monde".:

    Chaque anne 1,3 milliards de tonnes de nourriture comestible perdues ou gaspilles670 millions t. pays industriels (consommateur + commerants) , 630 millions PVD (production rcolte et traitements)EU USA: 95 et 115 kg gaspills / pers. / anSoit environ 1/3 des aliments produitsSoit plus de la moiti de la production cralire mondiale (2,3 milliards de tonnes en 2009-2010), 925 millions personnes souffrent de la faim dans le monde

  • Production des dchets par secteur en Belgique (2004-2008)

    Production des dchets par secteur en Belgique (2006-2008, en tonnes)200420062008Total53.585.52760.425.25048.621.916Construction11.037.96413.174.36515.441.861Services5.702.57810.649.6894.402.159Mnages5.325.2794.746.4374.459.161Industrie30.323.22031.488.72024.031.079Agriculture1.196.486366.040287.656Sources: Direction gnrale statistique et information conomique sur base sur base d'enqutes, sources administratives (OVAM, IBGE-BIM, DGARNE) et modles. Donnes et info supplementaires: http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/environment/data/main_tables

  • Dchets mnagers : 400 000 t Bureau : 100 000 t Ecoles : 35 000 t

    1.048.491 habitants (2008) => 510 kg/hab./an (2008)

  • Quand un objet devient-il un dchet ? Quand on ne peut plus sen servir ou que lon dcide de ne plus sen servir.Dchets mnagers, dchets mnagers assimils (commerces et artisans), dchets municipaux, dchets auto-limins, autres (industriels, etc) Les dchets municipaux sont les dchets rcolts par les services communaux de collecte, les parcs conteneurs, les balayeurs, lexclusion des matriaux de construction. Les donnes concernent la collecte slective, llimination et le recyclage des dchets municipaux en milliers de tonnes et en kilos par habitant. SPF Economie

    Dchets secs ou humides (35% du poids dune poubelle est de leau, jusqu 98% pour les boues)Dchets propres ou sales (ces deux distinctions modifient le pesage en fonction du rcipiendaire)Densit trs variable (masse / volume) : poubelle : 150 200 kg/m, benne + tassage : 400 600 kg/m . On mesure en poids.Grande varit de dchets, dont certains particuliers : mdicaments, lectriques/lectroniques, pneus, vgtaux, toxiques, nuclaires.

  • ContexteDchets et cycle de vieAu cur de la production de dchets: lobsolescence programmeLes dchets de la mgamachinePistes de solutions

  • ACV: analyse du cycle de vie est une mthode pour estimer limpact environnemental total dun produit.

    De production => consommation => dchets=> production, confection, emballage, transport, stockage, distribution, consommation, retraitement.

    Exemple: Evaluation des impacts environnementaux des sacs de caisse Carrefour (FR). Etude ACV 4 sacs Carrefour, Carrefour et PriceWaterhouseCooper, 2004

  • PEHD= PolyEthylne de Haute Densit

    T = transports

  • Entre autres rsultats:

  • Poubelle: les dchets visibles.Sac dos cologique: somme de ressources ncessaires la production (extraction + transformation) du produit consomm. Il sagit dune partie des dchets gnrs par le processus de production. Il faut y ajouter ceux ncessaires au retraitement.

    Le mode de vie dun europen moyen ncessite environ 50 tonnes de ressources par an. Le consommateur ne voit que 500 kg de poubelles par an.Source tableau: Bruxelles Environnement

  • RutilisationValorisation (recyclage / nergie)IncinrationMise en dchargeAutre (ex.: nuclaire)

  • Source: www.biomens.eu

  • Source: LES INDICATEURS DE LA PREVENTION DES DECHETS EN REGION WALLONNE, Crioc, 2009

  • ContexteDchets et cycle de vieAu cur de la production de dchets: lobsolescence programmeLes dchets de la mgamachinePistes de solutions

  • ContexteDchets et cycle de vieAu cur de la production de dchets: lobsolescence programmeLes dchets de la mgamachinePistes de solutions

  • Thermo-industrielle (thermique et technique)Organisation commerciale - politiqueCroissance?

  • Comment produire de la croissance alors que la mgamachine et ses agents sont saturs?Techniques efficaces et prouves:

    La publicit: donner envieLe crdit: donner les moyensLobsolescence programme: donner loccasion

  • Flux entrants: les ressourcesFlux sortants: les dchets

    La croissance de la mgamachine implique des flux croissants qui sont dissimuls.Les ressources sont prleves ailleurs.Les dchets sont vacus ailleurs, incinrs ou ensevelis.

  • Deux principes de la thermodynamique:

    Conservation de lnergie-matire (rien ne se perd, tout se transforme)

    Entropie: dans un systme clos, lentropie le dsordre augmente

    Notre activit industrielle transforme les ressources en dchets.

  • Rflexion:

    Le dchet existe comme tel lorsque lon considre que le bien a perdu sa valeur.Tout bien perd un jour sa valeur.Tout bien ncessite lusage de ressources naturelles.Dans quelle mesure thique peut-on produire des biens qui transforment les ressources naturelles en dchets?Produire ces biens revient retirer leurs valeurs aux ressources naturelles utilises.

  • ContexteDchets et cycle de vieAu cur de la production de dchets: lobsolescence programmeLes dchets de la mgamachinePistes de solutions

  • Individuelles et collectives:

    Reconsidrer le dchet: de Cachez ce que je ne saurai voir Comment ne pas gcher ce que je sais voirDconsommer (faire moins de dchets)Arrter le gaspillageMoins !Mutualiserles usagesUne conomie de la fonctionnalitRutiliser / rparer / bricolerRecyclerBannir certaines substances nocives

  • Politiques / structurelles: Limiter la publicit commerciale, Limiter le crdit - surendettement, Allonger la dure de vie des produits et PP, Matriser les prix de lnergie, etc.

    Sortir de la croissance.