Lecture partag©e - A. Witko

download Lecture partag©e - A. Witko

of 39

  • date post

    14-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    1.146
  • download

    9

Embed Size (px)

Transcript of Lecture partag©e - A. Witko

  • 1. texte 244 13/12/10 10:07Page 209Conduites dtayage maternel en situation delecture partage auprs denfants franais de24 moisAgns WitkoRsumDans le cadre dune approche cologique et fonctionnelle du langage, cette tude dcrit lesscnarios de lecture mre/enfant inscrits dans le format routinier de lecture dalbum. Sur unplan dveloppemental, on retient que lenfant franais de 24 mois guid par sa mre exercedans cette situation son attention conjointe et sa capacit de pointage tout en prenant uneplace dans le dialogue et en construisant son entre dans la langue. Sur un plan pragmati-que, et dans une orientation conversationnelle, les structures dchanges prototypiquesentre la mre et lenfant, ainsi que les procds interactifs linitiative de la mre, pour-raient servir de support aux orthophonistes, afin dapprofondir les techniques thrapeuti-ques dtayage, et de donner des pistes aux parents susceptibles de privilgier le livre dansles formats dinteraction du quotidien.Mots cls : cologie, format, scnario de lecture, changes, qualitatif.Strategies of maternal scaffolding in shared book reading with24 month-old French-speaking toddlersAbstractGrounded in an ecological and functional approach to language, this research investigatesmother-infant interactions in joint picture book reading activities. From a developmentalpoint of view, the 24 month-old French-speaking toddler, while being guided by his mother,is exercising both his attention and pointing skills. At the same time, he is taking an activepart in dialogue and building his language base. From a pragmatic point of view and withina conversational setting, prototypic exchange structures between mother and child, inclu-ding interactive processes initiated by the mother, may prove to be relevant supports forspeech and language therapists. This type of approach may strengthen therapeutic scaffol-ding techniques and may also provide guidelines to those parents who are likely to favorpicture book reading in their everyday interactions.Key Words : ecology, format, picture book reading, exchanges, qualitative. Rducation Orthophonique - N 244 - dcembre 2010209

2. texte 244 13/12/10 10:07 Page 210 Agns WITKO Orthophoniste 1 Docteure en Sciences du langage Responsable des travaux de recherche et charge de cours lISTR Formation Orthophonie Universit Claude Bernard - Lyon 1 Courriel : agnes.witko@orange.frQ uand lorthophonie se donne la mission dvaluer le langage en dvelop- pement chez le trs jeune enfant, elle se doit de circonscrire trois notions thoriques, largement dbattues en Sciences humaines depuis des dcen-nies, savoir le Langage, la Communication et la langue, LCl par la suite.Cest larrire-plan notionnel que nous tenterons dinterroger pour prsenter unedmarche dvaluation de type cologique, centre sur lobservation des condui-tes dtayage maternel au service du dveloppement langagier, communication-nel et linguistique de lenfant. Larrire-plan disciplinaire de ce travail runit desrecherches en psychologie dveloppementale, psycholinguistique, linguistiquede lacquisition et de lanalyse de conversation, autant de rfrences thoriqueset mthodologiques qui se compltent les unes les autres pour apprhender laconfiguration ncessairement plurifactorielle des faits langagiers. Quant lintervention prcoce en orthophonie, cest un mode daction depremire ligne dans les situations de dficience instrumentale ou mentale ; elleconsiste galement en projets thrapeutiques denfants atteints de maladiesgntiques ou neuromtaboliques graves ; enfin, elle vise le suivi des enfants risque dans les cas de prmaturit ou de souffrance nonatale svre. Parmi sesprincipes, elle accorde une place importante la guidance et laccompagne-ment parental. Dans ce cadre, lutilisation du livre se rvle un support appro-pri pour valuer dune part les comptences de lenfant, et dautre part disposerdun mdia pour apprhender linteraction mre/enfant. Des auteurs dhorizonsscientifiques et cliniques tels que Ninio et Bruner (1978), Ninio (1980, 1983),Bergs, Desmarets, Dumont, Dupuy et Lasjunies, (1982), Bruner (1987), Bon-naf (1994), Rateau (1998), Lano (1999, 2000) se sont penchs sur les rles etles fonctions du livre ds le plus jeune ge. Ils argumentent sur un triple intrt :la mise en uvre de routines et de formats dinteraction stables et prvisibles1. avec la collaboration L. Desvergnes et L. Lebrun pour le recueil de donnes et la transcription des corpus210 3. texte 244 13/12/10 10:07 Page 211pour lenfant facilitant lacquisition du langage oral, ainsi que sa familiarisationavec la langue crite. En sinspirant doutils de recherche tels que lEchelle dela Communication Sociale Prcoce (ECSP, Guidetti & Tourrette, 1993) ou degrilles cliniques telles que Dialogoris 0/4 ans (Antheunis, Ercolani-Bertrand &Roy, 2003), Witko, Testud et Touquette (2008) ont propos un protocole autourdune lecture partage (ou situation LP) dans un contexte institutionnel, savoir la crche o taient accueillis les enfants ; elles ont montr que le livretait un outil adapt aux objectifs dvaluation viss. Le prsent travail sinscritdans cette continuit.La mthodologie dvaluation utilise dans la prsente tude repose surune observation cologique, au sein du milieu familial de lenfant, sans observa-teur participant. Deux focalisations sont dfinies, lenfant et la dyademre/enfant, dune part pour mettre en avant des comptences LCl du jeuneenfant, et dautre part pour apprhender la dyade mre/enfant en termesdchanges et plus particulirement dtayage. La premire focalisation aconsist en un recueil dindices psycholinguistiques qui ne seront pas restitusici (IVOC, indice de vocabulaire ; IDL, indice de diversit lexicale, LME, lon-gueur moyenne dnoncs). En effet, lchantillon restreint de 11 enfants nepermet en aucun cas de valider les mesures quantitatives ralises, mais pluttde recueillir des tendances. Les calculs dindices sont disponibles dans lannexeA, et les rsultats dtaills sont disponibles dans le mmoire de recherche enorthophonie ralis par Desvergnes et Lebrun (2009). En revanche, nous privil-gions la seconde focalisation, oriente sur ltude qualitative de corpus des 11dyades, soit 22 interlocuteurs en situation de lecture partage. En effet, dans cecontexte, diffrents phnomnes interactifs ont t dgags et compars au sc-nario de lecture dcrit par Ninio et Bruner (1978), Ninio (1980, 1983). Ainsi, ildevient possible de lister diffrentes formes dtayage utilises par les mres,pour introduire lenfant dans un dialogue et lui donner un statut dinterlocuteur.Une approche linguistique de type conversationnel met en vidence des structu-res dchanges rcurrentes quand une mre et son jeune enfant regardent unlivre, ainsi que diffrents procds interactifs maternels. Au cours de cette tude, plusieurs paradoxes ont impliqu des choix tho-riques et mthodologiques. Dans le cadre dun langage en dveloppement, enobservant minutieusement les conduites langagires dun jeune enfant, nouspartageons la rflexion de Morgenstern (2009) comme quoi il est envisageabledmettre des hypothses sur son rapport la ralit, sur ses modes de rela-tion aux autres et au monde, sur sa capacit jouer, exprimer ses motions et changer dans des situations qui vont orienter son entre dans la langue etfaonner sa grammaire (2009 : 9). Cest dans cette vise de dcouverte que211 4. texte 244 13/12/10 10:07 Page 212nous avons recueilli puis analys les donnes, dans un va-et-vient permanententre ce qui relve du langage formel en mergence, autrement dit la languedans ses composantes phonologique, lexico-smantique, morphosyntaxique, etce qui provient de la communication naissante par lintrt partag pour les ima-ges du livre, par la participation lalternance des tours de rle, et lattirancepour les savoirs et les motions dautrui. De cette posture dobservateur quenous pensons bienveillante, nous avons profit du libre cours des changesmre/enfant, et des ractions maternelles au moment o lenfant les attendait.Ce travail na donc pas pour but dvaluer le bien-parler de lenfant ou lestayages russis de la mre. Le but est dexplorer dune part les capacits ver-bales de lenfant en lien avec son dveloppement cognitif, psychique, et avec sacomprhension du monde, puisque ses intuitions pragmatiques en pleine effer-vescence sont mettre en lien avec ses balbutiements linguistiques ; et dautrepart, de surprendre les stratgies maternelles en situation LP. Enfin, dans le butde faire ressortir des processus rcurrents, cette situation cologique filme at visionne de multiples fois pour dfinir des catgories de codage quintaient pas prtablies, mais qui ont t appliques lensemble des dyades.Cela dit, les prliminaires dinstallation, les regards la camra fixe installedans un coin de la pice, et les remarques pendant le rangement du matriel sont prendre en considration, dans le sens o lil de la camra a un impact sur lateneur des changes et sur la relation mre/enfant, malgr tout surveille et sur-prise dans son intimit. Seule, une comparaison avec une situation de lecturepartage similaire, extraite dun film familial, pourrait permettre de percevoirles effets du protocole dexprimentation. La difficult reste bien-sr de trouverun support de lecture comparable. Langage, communication et langue en mergence chez lenfant de24 mois Dans le processus dacquisition du langage, les diffrences quantitativesentre enfants de mme ge sont considrables, tant dans le domaine de la com-prhension que de la production de sons, de mots, ou de la complexit dnon-cs. Selon Bassano (2003) les chiffres disponibles montrent que la variabilitinterindividuelle concerne dabord le rythme de lacquisition : une mme com-ptence langagire nmerge pas au mme ge et ne se dveloppe pas la mmevitesse chez tous les enfants (2003 : 3). Les auteurs du prsent ouvrageapportent des informations dveloppementales les plus rcentes en la matire.Notre propos sera dinsister sur deux lments qui nous ont paru saillants dansle cadre de la situation LP : la polyvalence du pointage et lins