Lecture de fiction au lyc©e : une m©diation n© .Le documentaliste...

download Lecture de fiction au lyc©e : une m©diation n© .Le documentaliste n’a-t-il pas un ... Il est

of 50

  • date post

    14-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Lecture de fiction au lyc©e : une m©diation n© .Le documentaliste...

  • MEMOIRE PROFESSIONNEL

    DE PROFESSEUR STAGIAIRE

    PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE EN LYCEE

    Lecture de fiction au lyce :

    une mdiation ncessaire ?

    Prsent par

    Adeline Quru

    Sous la direction de

    Hlne Paumier

    Remis le 10 avril 2006

    Soutenu publiquement le 02 mai 2006

    IUFM de Poitou-Charentes

  • Lecture de fiction au lyce : une mdiation ncessaire ? Adeline Quru PLC2 Documentation - 2005-2006

    1

    SOMMAIRE INTRODUCTION ..........................................................................................................2

    Chapitre 1 - La fiction au CRD : quelles approches ? Quelles pratiques ? ....................4

    1.1 Le CRD, Un lieu de lecture ?.............................................................................4

    1.2 - les diffrentes mdiations possibles ...................................................................9

    1.2.1 Le livre comme objet de mdiation. ...........................................................9

    1.2.2 Mdiation et rseaux privs. .......................................................................9

    1.2.3 De la mdiation par lenseignant une mdiation par llve lui-mme .10

    1.3 Un travail en prambule : amnager un lieu et dfinir des acquisitions ..........12

    Chapitre 2 Lecture au Lyce Pilote Innovant, quel projet ? ......................................15

    2.1 Un projet autour de la lecture parmi dautres. .................................................15

    2.2 Un angle dapproche spcifique au LPI : des sances la carte ................18

    1 - Nouveauts bandes dessines au CRD ..................................................20

    2 - Bandes Dessines et autres ouvrages de fiction ....................................24

    3 - Fiction au CRD : Bandes dessines, nouvelles (suite) ..........................28

    Chapitre 3 Lvaluation dun projet lecture et transferts possibles ...........................30

    3.1 Quelle valuation dun projet autour de la lecture ?........................................30

    3.1.1 Un premier indicateur : les statistiques de prts .......................................30

    3.1.2 Un autre indicateur : la frquentation .......................................................31

    3.1.3 Les retours des lves ...............................................................................32

    3.2 Mettre en place une mdiation ? ......................................................................32

    3.2.1 - Une lecture morte sans mdiation ? ..........................................................32

    3.2.2 - Une action spcifique : quels transferts ? ..................................................33

    3.2.3 Les problmes et cueils lis aux projets autour de la lecture ..................34

    3.2.4 - Une mdiation pour la lecture gratuite ? .............................................35

    CONCLUSION.............................................................................................................37

    BIBLIOGRAPHIE........................................................................................................39

    ANNEXES....................................................................................................................41

  • Lecture de fiction au lyce : une mdiation ncessaire ? Adeline Quru PLC2 Documentation - 2005-2006

    2

    INTRODUCTION

    Lappellation des centres de documentation dans les tablissements scolaires : CDI,

    centre de documentation et dinformation , caractrise bien la volont de se distinguer des

    bibliothques. Au Lyce Pilote Innovant, le centre de documentation est appel CRD :

    centre de ressources documentaires , cest lexpression qui sera utilise tout au long de ce

    mmoire. En changeant de nom, les bibliothques scolaires ont affirm la prpondrance

    accorde la recherche documentaire et plus particulirement la lecture documentaire, mais

    quelle est la place laisse la lecture de fiction ? Le documentaliste na-t-il pas un rle jouer

    dans la promotion de cette lecture ? On associe souvent la lecture de fiction une lecture de

    dtente, de plaisir, mais attention, cette lecture ne doit pas tre distingue compltement de la

    lecture scolaire : les lves peuvent prendre autant de plaisir lire une uvre impose par les

    programmes ou par lenseignant quune uvre quils ont choisie personnellement. A la

    lecture savante impose par le collge et le lyce, les jeunes opposent une autre lecture

    effectue titre personnel. La rpartition nest pas toujours aussi tranche puisque des

    uvres ou des auteurs conseills par les enseignants peuvent participer aux lectures pour

    soi (). Il y a un perptuel va et vient, un zapping, entre les activits scolaires et de loisir, et

    les deux rseaux de lecture. 1

    La lecture est indissociable du systme scolaire, tout dabord car lcole est le lieu

    dapprentissage de la lecture mais il convient de faire une distinction entre cet apprentissage

    et les pratiques de lecture que le lecteur doit dvelopper : ce que Jean Foucambert appelle

    lalphabtisation pour ce qui concerne le dchiffrage et lapprentissage de la lecture comme

    langage, et quil distingue de la lecturisation , la lecture comme un apprentissage social2.

    J. Foucambert voque aussi la ncessit de dscolariser la lecture et pour cela,

    lcole doit trouver dautres modes daction, elle doit se transformer en profondeur et

    inventer, adapter des projets autour de la lecture afin daider les lves se construire en tant

    que lecteurs.

    A partir dun constat attristant, un fonds douvrages de fiction qui ne vit pas au CRD,

    quelle peut tre la solution ? Selon Nic Diament, directrice de La Joie par les Livres, Avoir

    une relle politique volontariste. Quelles que soient les procdures et les techniques que lon

    a, ce qui compte, cest la volont. Il faut prendre le temps de cette rflexion y compris sur soi-

    1 Robine, Nicole. Les rseaux de lecture des adolescents. Lecture jeune, dcembre 2005, n116, p. 37 2 Foucambert, Jean. Question de lecture. Paris : Retz, 1989. p. 120-122

  • Lecture de fiction au lyce : une mdiation ncessaire ? Adeline Quru PLC2 Documentation - 2005-2006

    3

    mme et sur ses propres limites et prjugs, essayer davoir cette distance ncessaire qui

    nest parfois pas facile 3. Cette politique volontariste est-elle obligatoire ?

    On peut se demander en quoi une mdiation est ncessaire dans le domaine de la

    lecture de fiction, mais aussi dans quelle mesure on peut influer sur les pratiques de lectures

    des lves. Quelle forme peut alors prendre une mdiation ? Qui doit tre mdiateur ?

    Aprs une premire partie qui tablira un constat sur la lecture de fiction au CRD et o

    seront dfinies les diffrentes mdiations possibles dans le domaine de la lecture, nous

    verrons les modalits de laction que jai mise en place et qui sarticule avec des projets dj

    en cours. Cette description dune action spcifique sera accompagne de remarques sur les

    difficults rencontres, sur des points qui me semblent importants noter. Enfin, nous

    aborderons les difficults que pose lvaluation dun projet li la lecture ainsi que les

    diffrentes remarques que font natre sa mise en place.

    3 Diament, Nic. Et le bibliothcaire dans tout a ? Lecture jeune, dcembre 2004, n112, p.64

  • Lecture de fiction au lyce : une mdiation ncessaire ? Adeline Quru PLC2 Documentation - 2005-2006

    4

    Chapitre 1 - La fiction au CRD : quelles approches ? Quelles pratiques ?

    1.1 Le CRD, Un lieu de lecture ? Le premier lment frappant du lieu CRD est que le fonds de fictions est loign

    physiquement de lentre du CRD. Il est situ au fond du CRD et cela demande donc un

    effort aux lves pour sy rendre. Il est toutefois plac prs de tables de travail qui sont

    souvent occupes par des groupes dlves : ces derniers ne sont donc pas compltement

    coups de ces tagres de fictions. Le deuxime lment qui ma frapp est le fonds lui-mme

    qui ma paru obsolte : les documents eux-mmes ntaient pas mis en valeur. Cet lment est

    important : le lieu daccueil est en effet un des premiers lments dune politique de lecture.

    Accueillir ladolescent, cest dabord construire du bien-tre, bien accueillir dans un

    espace accueillant : cela aidera beaucoup rsoudre les problmes, en montrant

    ladolescent que la bibliothque est l pour laider se construire lui-mme. 4 Les

    documents du CRD ntaient bien videmment pas tous obsoltes mais ils ne disposaient

    daucune mise en valeur. Daprs Jean-Franois Jacques, il faut mettre la disposition des

    adolescents : un lieu, un fonds, des comptences et des services. Cest donc sur ces premiers

    lments (le lieu et le fonds) que je serai amene travailler dans un premier temps, avant

    daborder le point central de mon action, la mdiation.

    Voici un extrait du bilan 2004-2005 ralis par le documentaliste du LPI : La lecture

    (de fiction) reste trs faible mme dans les sections littraires hors projets classe spcifique

    (lecture de nouvelles en seconde) ou concours (Librecourt)5. Ceci conforte l'ide suivant

    laquelle il faut imprativement mettre en place des dispositifs d'incitation la lecture :

    pratiques effectues ponctuellement linitiative des enseignants (choix de livres en classe,

    ACF lecture, venue d'crivain(s), club lecture, ou encore prolongement criture/lecture,

    dcouverte du livre dans le cadre