le Recyclage Des Plastiques - · PDF fileLes plastiques sont omniprésents dans notre...

Click here to load reader

  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of le Recyclage Des Plastiques - · PDF fileLes plastiques sont omniprésents dans notre...

  • MENS :een indringendeen educatievevisie op hetleefmilieu

    Dossiers en rubriekendidactisch gewikten gewogen dooreminente specialisten

    M i l i e u -E d u c a t i o n ,N a t u r e &S o c i t

    MENS :une vision incisiveet ducative sur lenvironnement

    Approche didactiqueet scientifique

    UIT

    GIF

    TEK

    ANTO

    OR

    280

    0 M

    ECH

    ELEN

    1

    20 1er trimestre 2001 Doss ier sur l environnement 'mens sana in ter ra sana 'Le recyclage des plastiques

  • Les plastiques sont omniprsents dans notre vie. Au-del de leurs atouts, une fois consomms, ils gnrent des dchets volumineux par rapport leur poids. Ces dchetsoccupent un volume important dans les points de collecte et autres installations degestion de dchets dont les centres denfouissements techniques. Leur dissmination dans la nature est durable et inesthtique car leur biodgradabilit est, dans la plupart descas, faible. Il y a donc lieu dencourager leur recyclage. Malheureusement, la multiplicitdes types de matire plastique et de composition dune mme matire plastique, lincompatibilit de certains polymres entre eux et la difficult de reconnatre et de sparer les diffrents polymres induisent de nombreux problmes au niveau, notamment,du tri slectif, en particulier pour les dchets plastiques de post-consommation.

    Par ailleurs, le faible cot des produits ptroliers de base ne favorise pas lmergence dungrand march des matriaux plastiques recycls.

    Nanmoins, la volont de la Rgion wallonne est daller de lavant et de soutenir ce march.Le 15 janvier 1998, le Plan dchets-Horizon 2010 tait adopt par le Gouvernement wallon et celui-ci consacrait en son Titre 3, un chapitre aux dchets plastiques fixant desobjectifs en matire de prvention, de collecte, de traitement et dlimination.

    Depuis cette date, la gestion des dchets plastiques a volu favorablement. En effet, lescollectes slectives se sont progressivement gnralises. Paralllement, les producteurs et transformateurs du secteur plastique ont pris conscience de lenjeu. En particulier unengagement volontaire de lindustrie du PVC a t sign en mars 2000, tandis quenRgion wallonne, des collectes gratuites des dchets de PVC sur les chantiers situs enHainaut occidental seront organises en 2002. Cette opration pilote sera soutenue par le secteur, titre exprimental, dans le cadre de lAccord de branche construction. Le PVC collect sera ensuite recycl mcaniquement Hrinnes-lez-Pecq.

    La collaboration initie sous lgide du Comit technique construction souvre progressi-vement aux intercommunales wallonnes. En effet, une premire exprience de collectedes plastiques durs est en cours sur les parcs conteneurs en province de Lige.

    Les solutions techniques de recyclage des dchets plastiques, existent. Cest la raison pourlaquelle la Wallonie souhaite voir se dvelopper le recyclage mcanique et chimique desplastiques et du PVC en particulier.

    En 2002 paratra au Moniteur larrt wallon instaurant une obligation de reprise de cer-tains dchets en vue de leur valorisation ou de leur gestion. Il impose par exemple lareprise et des objectifs de recyclage pour les plastiques agricoles. Dans la foule, la Rgioncompte initier une rflexion pour arriver, terme, une obligation de reprise des dchets

    de construction, en ce compris les plastiques utiliss dans lesecteur, donc essentiellement le PVC.

    Le dossier qui suit permettra au lecteur de comprendre lestenants et aboutissants de la problmatique du recyclagedes plastiques et den tirer parti. Alors bonne lecture !

    Ir. Alain GHODSI,Premier Attach lOffice wallon des dchets.2

    Le recyclage des plastiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3Cas 1: Le sac bleu et son contenu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6Cas 2: La rencarnation de la voiture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9Cas 3: Tous les sacs ne sont pas identiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10Cas 4: Une seconde vie pour le PVC difficile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11Cas 5: Les dchets de construction qui ne sont pas des dchets . . . . . . . . . . . . . . . . 12Cas 6: Donner tout de mme une chance aux plastiques mlangs et pollus . . . . . 12Les dchets de matires plastiques deviennent des combustibles! . . . . . . . . . . . . . . . 13Les questions les plus frquemment poses sur le recyclage mcanique . . . . . . . . . . 14Dveloppements futurs rationnels. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16Quelle est la meilleure forme de transformation des dchets? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17Ecobilans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18Une limite durable? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

    Milieu, Education,Nature & Socit

    Mens sana in terra sana

    Tous droits rservs MENS 2001

    Coordination :Prof. Dr Roland Caubergs, RUCAe-mail: mens@ua.ac.be

    www.2mens.com

    Rdaction centrale :A. Van der Auweraert, MENSR. Caubergs, RUCAC. Thoen, enseignement secondaireA. De Ron, journaliste scientifique

    Avec la collaboration de : Prof. Dr Dirk Franco, LUCProf. Dr Filip DuPrez, RUGBernard De Caevel, RDC BrusselPeter Van Acker, OVAMJos Vanstraelen, PlarebelAnn Vossen, PlarebelEddy Debruyn, FardisBernard Vandenhende, SolvayGeert Scheys, Fedichem

    Avec nos remerciements pour les illustrations :Dow Belgium, Plarebel, Solvin, Verpola, Fardis, Recticel, Ekol, Styfabel et Le Centre Scientifique etTechnique pour la Construction

    Relations externes :Inge Van HerckTl.: 0475 97 35 27 - Fax: 051/22 65 21ingevanherck@hotmail.com

    Topic and fund raising :Dr Sonja De NollinTl.: 03/322 74 69 - Fax 03/321 02 77 e-mail: denollin@uia.ua.ac.be

    Abonnement annuel par versement au nom de :Corry De BuysscherTe Boelaarlei 21, 2140 AntwerpenTl.: 03/312.56.56 - Fax: 03/309 95 59corry.db@belgacom.net Revue MENSBelgique: 700 BEF sur 777-5921345-56 Tarif ducatif: 350 BEF

    Editeur responsable :Prof. Dr R. Valcke, LUC roland.valcke@luc.ac.be

    S o m m a i r e

    E d i t o r i a l

    MEN

    S20

  • 3

    MEN

    S20

    Les bouteilles de boissons et toutes sortes de flaconsde shampooing et de lessive atterrissent dans les sacsPMC bleus qui sont ensuite dposs sur le trottoir. Le reste des dchets de plastiques mnagers commeles pots yaourt, les barquettes beurre et les feuillesplastiques disparat avec les rsidus. Les dchets de construction sont apports au parc conteneurs. Et la vieille voiture ? Le garagiste la reprend

    et le tour est jou, vous en tes dbarrass ! Mais vous tes-vous dj demand quel est le sortrserv aux dchets de plastiques ? Comment donne-t-on une seconde vie une bouteillede PET, un chassis de fentre, un emballage de polystyrne expans, un tuyau et un rservoir essence, par rutilisation, recyclage ou rcuprationdnergie ?

    LeLe rrecyecyclage clage des plastiquesdes plastiques

    Une seconde vie pour les matires plastiques

    Polystyrne, polymres acryliques, chlorure de polyvinyle, polythylne, polyurthane, polyttrafluorothylne,polyesters, silicones, rsines poxy, polycarbonates, polypropylne, polythylnetrphtalate, etc. etc.

    Actuellement, il existe plus de 700 typesde plastiques aux noms que les chimistessont les seuls pouvoir encore prononcercorrectement. Dans lusage quotidien, laplupart de ces matires reoivent le nomde plastique. Or, ces matires possdentdes proprits trs diverses: certaines sont lpreuve des hautes pressions ou destempratures extrmes, dautres formentune barrire contre la lumire, les acides,lhumidit ou les odeurs. Les mmes plastiques de base peuvent aussi adopterdes caractristiques trs diverses grce ladjonction dadditifs. Cest ainsi que lonconnat des matires plastiques qui sonttrs rsistantes, lastiques ou insensibles la chaleur. Dautres sont prcismentsouples, ont laspect de la mousse, sont transparentes ou permettent la fabrication de fibres.

    Ces nouvelles matires connaissent desapplications trs nombreuses et trsdiverses. Un grand nombre de matriauxtraditionnels comme le bois, les mtaux,la faence, le verre et les fibres naturellesont t remplacs aujourdhui par lesplastiques. En outre, une longue srie defonctions nouvelles ne peuvent treremplies aujourdhui que par les plasti-ques. Certaines sont trs quotidiennes,dautres, par contre, sont vritablementhigh-tech. Les emballages reprsentent,

    et de loin, la majeure partie des utilisa-tions. Dautres applications des plastiquesse retrouvent notamment dans les vtements, les automobiles, les bicyclettes,les appareils mnagers, le btiment, les revtements de sol, les jouets, lestlphones mobiles, les ordinateurs et les accessoires mdicaux: les utilisationsdu plastique stendent littralement des sachets tartines aux voiliers.

    La fabrication et lutilisation des plastiquesentranent naturellement une montagnede dchets, ce qui pose problme. Entout premier lieu, ceci ne fait quagrandirla montagne mondiale de dchets. Sinous voulons un dveloppement durable,nous devons agir de manire ne pasimposer de limitations aux options co-nomiques, sociales et environnementalesdes gnrations futures. Durable signifienotamment utiliser intelligemment lesmatires premires et lnergie. La plupart des plastiques sont raliss partir de ptrole, matire premirelimite et prcieuse. La gestion desdchets de matires plastiques englobedonc de plus en plus le recyclage ou leremploi, bien entendu dans la mesureo une telle opration est pertinente surun plan cologique et conomique.

    Dans ce dossier, nous tenterons de mieuxfaire comprendre la problmatique durecyclage des dchets et les dveloppe-ments auxquel