Le Jazz pour Tous

Click here to load reader

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    236
  • download

    5

Embed Size (px)

Transcript of Le Jazz pour Tous

  • Jimmy Van der Plas

    Jean Lerusse (1939-2013) (b, tp, flh) a vcu une double vie : gyncologue professionnel et musicien de jazz amateur. Il aimait nous faire croire quil aurait beaucoup aim inverser ces rles ! Cinquante ans aprs ses dbuts, en un temps o les souvenirs remplacent les aspirations et les initiatives, Jean Lerusse sest pench sur les lments constitutifs de la musique de jazz. Na-t-on pas tendance oublier lun ou lautre ? Quels en sont les canons ? Sont-ils encore respects ?

    A travers cet essai, lauteur nous emmne pas pas vers une meilleure perception du Jazz. Son uvre nest pas proprement parler un trait, mais bien un guide simple pour comprendre, aimer et jouer le jazz.

    Jean-Marie Hacquier < Jazz Hot>

  • 1

  • 2

  • 3

    Jean Lerusse

    Le Jazz pour Tous le comprendre, laimer, le jouer

    Prfaces de

    Jean-Marie Hacquier

    Jean-Marie Peterken

    LDH Editions www.leslundisdhortense.be

    www.jazzinbelgium.com

    http://www.leslundisdhortense.be/http://www.jazzinbelgium.com/

  • 4

    Photo de couverture : collection de lauteur Toutes les photos de ce livre proviennent de la collection de Jean Lerusse, avec laimable autorisation de lauteur Tous droits de reproduction, par quelque procd que ce soit, dadaptation ou de traduction, rservs pour tous pays.

    LEXIQUE INSTRUMENTAL

    arr...arrangement as.sax-alto b...contrebasse com.compositeur dm.drums / batterie eb... basse lectrique fl....flte flh..flugelhorn / bugle gguitare kb..keyboard / clavier lead.leader / directeur (dorchestre) org............................... .orgue (Hammond) p..piano acoustique perc.percussions sax.....saxophone (en gnral) ss.sax-soprano tb..trombone tp......trompette ts..sax-tnor vib.vibraphone voc.vocal / chant

  • 5

    SOMMAIRE

    CITATIONS . 8 PREFACES .. 9 Jean-Marie Hacquier, Jean-Marie Peterken INTRODUCTION 10 Section 1 : Qui suis-je et qui ne suis-je pas ? Ce que ce livre nest pas Section 2 : Pourquoi ce livre ? Ce que ce livre veut tre Section 3 : Esquisse de lidiome du Jazz Section 4 : Survol Mach 3 de lvolution et de laudience du jazz Section 5 : Ce qui est requis et ce qui ne lest pas toujours CHAPITRE 1 : UN PEU (SI PEU) DE PHYSIQUE ......... 18 Section 1 : Frquence du son Section 2 : Intensit du son Section 3 : Timbre du son CHAPITRE 2 : DU SON LA NOTE .. 21 Section 1 : Du son la note Section 2 : Intervalles entre les notes Section 3 : Altrations des notes CHAPITRE 3 : DE LA NOTE AUX GAMMES ET AUX INTERVALLES 27 Section 1 : Dnomination et ordre des notes dans les gammes Section 2 : La rgle des intervalles dans les gammes Section 3 : Les blue notes Section 4 : Les gammes mineures et leurs intervalles CHAPITRE 4 : ACCORDS (= CHORDS) ET HARMONIES .38 Section 1 : Gnralits Section 2 : Accord parfait arpge (triad) Section 3 : Equivalence des notes sur plusieurs octaves successives Section 4 : Renversements des accords Section 5 : Modifications coloriage des accords ( altrations ) Section 6 : Petites subtilits et un pige Section 7 : Accords issus du jazz modal modes dits grecs accords de quartes et autres accords. Section 8 : Enchanements harmoniques dun thme (grilles daccords) et formes des thmes CHAPITRE 5 : RYTHME SWING TEMPO ..76 Section 1 : Gnralits Section 2 : Le swing Section 3 : Autres rythmes Section 4 : Le tempo CONCLUSION.86 ANNEXE 1 : Evolution du Jazz Modal. 87 ANNEXE 2 : Compagnons de route ou dun soir ANNEXE 3 : Thmes cits dans ce livre ANNEXE 4 : Thmes faciles pour dbuter ANNEXE 5 : Abrg des signes de partitions ANNEXE 6 : Glossaire REMERCIEMENTS.94

  • 6

    Quelques Papes de la critique de jazz :

    de g. dr. : Robert Goffin, Boris Vian, Mlle. X, Carlos de Radzitzky - courtesy of Marc Danval

    arrive de Django Reinhardt Bruxelles en 1942 (Gare du Nord, Saint-Josse-ten-Noode)

    by courtesy of Julot Verbeeck

  • 7

    Chet Baker

  • 8

    CITATIONS Pas besoin de jouer beaucoup de notes, mais de jouer les bonnes notes.

    Miles Davis. People act as theyre supposed to be hip, but Hipness is not a state of mind, but a fact of life. Les gens se comportent de manire paratre hip, mais tre hip nest pas un tat desprit, mais un fait de la vie.

    Julian Cannonball Adderley It dont mean a thing if it aint got that swing. Cela ne signifie rien si cela ne swingue pas.

    Duke Ellington.

    Sans musique la vie serait une erreur.

    Nietzsche Si la musique nexistait pas, il faudrait linventer.

    Voltaire Les plus dsesprs sont les chants les plus beaux Et jen sais dimmortels qui sont de purs sanglots.

    La nuit de Mai Alfred de Musset. N.B. : Les interprtations sont de lauteur.

  • 9

    PREFACES

    Jai rencontr Jean pour la premire fois en 1959 loccasion du festival de jazz de Comblain-la-Tour. Javais seize ans et je venais de gagner une entre gratuite au concours hebdomadaire de Jazz pour Tous , lmission anime par Nicolas Dor et Jean-Marie Peterken. Jean Lerusse, de quatre ans mon an, poursuivait ses tudes de mdecine avec brio. Jadmirais son aisance comme contrebassiste ; jignorais ses dons comme trompettiste.

    Je lai retrouv quelquefois dans la cave du Candide , rue Chravoie Lige (B), en 1961. Contre un billet de 20 francs belges, on pouvait assister le vendredi soir, serrs comme des sardines, aux jam sessions qui runissaient tous les musiciens ligeois amateurs et professionnels autour de Jacques Pelzer (as, fl) et Ren Thomas (g). Je peux citer de mmoire : Jo Verth (g), Robert Grahame (g), Gustave Zamoth Smeets (g), Jean Linsman (tp, b), Georges Leclerc (b), Jos Bedeur (b), Jean-Marie Troisfontaine (p), Lo Flchet (p), Robert Jeanne (ts), Milou Struvay (tp), Tony Ligeois (dm), Jos Bourguignon (dm), Flix Simtaine (dm). Un matin qui prolongeait le festival de Comblain, on y a mme vu quelques grands noms comme Sam Jones (b). Jtais en rhtorique, je rentrais toujours plus tard que lheure prescrite par ma mre et, le lendemain matin, au cours de religion, jaurais bien eu besoin de bois dallumettes pour soutenir mes paupires lourdes.

    Aprs mon service militaire, jai retrouv Jean, en 1964, au Jazz Inn , dans le Carr (Lige). Au Jazz Inn, quelques jams de plus en plus improbables commenaient fort (trop) tard le soir. Jacques Pelzer nous amenait ses htes, dont Chet Baker (tp). Jean ny venait pas trs souvent, absorb par sa spcialisation en gynco-obsttrique.

    De 65 69, lors de mon sjour rmois, nous nous sommes mieux connus. Jai souvent eu le plaisir de linviter jouer en concerts pour le Jelly Roll Jazz Club que je prsidais. Nous partions ensemble en tournes avec le quartet de Robert Jeanne et des invits comme Ren Thomas ou J.R. Monterose, Nous sillonnions les routes du NordEst de la France, de Charleville Metz (Cat-4 Club) en passant par Sedan et Chlons-en-Champagne ( cette poque, on disait : Chlons-sur-Marne). Jai gard vivace le jour o il est arriv de Lige en 2CV pour un concert lHermitage de Cernay-lez-Reims. Le concert termin, il est reparti aussitt vers Lige pour assister laccouchement dune patiente.

    De retour Lige fin 69, jai continu organiser des concerts, La Pierre Leve, la Cave 22 et dans mon Jazzland (74-76). Jean Lerusse (b) y accompagna de nombreux artistes leur entire satisfaction.

    Aprs 1982, nos rencontres se sont espaces, ne nous croisant plus que dans le couloir dun festival ou sur le parvis dune glise pour saluer un ami commun (Lo Flchet 2004). En 2010, Jean ma confi la diffusion de ces conseils essentiels en guise de testament musical. Le 9 aot 2013, cest lui qui nous quittait au terme dune longue maladie.

    Trs heureux de tavoir rencontr, Old Cat ! Keep swinging in Heaven!

    Jean-Marie Hacquier

  • 10

    propos du titre :

    JAZZ POUR TOUS cest aussi lhistoire du jazz ligeois

    Le jazz, musique universellement reconnue et interprte, souffre en Belgique dun terrible handicap pour son expansion : le dsintrt quasi-total de la part des mdias. Cest assurment pour le ct jug marginal dpourvu de toute pdagogie organise l o elle devrait exister que cette forme musicale est si peu prsente dans la grande actualit. Peut-tre cet ouvrage va-t-il y remdier ? Aprs avoir subi louragan commercial du rock et de ses satellites, d aucuns ont mme prdit la mort du jazz. Heureusement, il reste bien prsent avec larrive de nouvelles gnrations de jeunes musiciens de talent.

    Dans les annes 50 le jazz tait trs prsent en presse crite et en radio. A linitiative du Directeur Rgional Ligeois de la RTB de lpoque ; Robert Georgin, Nicolas Dor et moi-mme furent chargs de produire et danimer une mission hebdomadaire de quatre-vingt-huit minutes mise 21 heures, le mardi. La premire fut diffuse le 2 avril 1956. Elle demeura lantenne pendanttreize ans ! Ctait un peu une premire en Belgique avec deux commentateurs au micro. Ils neurent dailleurs aucune honte reconnatre quils staient largement inspirs du quotidien dEurope 1 de Frank Tnot et Daniel Filipacchi : Pour ceux qui aiment le jazz .

    Jazz pour tous fut le nom de cette mission devenue rapidement clbre. Il est vrai que le monopole des ondes tait sans partage et que la tlvision nourrissait ses programmes en direct de Paris. Le titr