Le chevalier double de Théophile .Le chevalier double de Théophile Gautier ... Le narrateur...

download Le chevalier double de Théophile .Le chevalier double de Théophile Gautier ... Le narrateur compare

of 25

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    221
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Le chevalier double de Théophile .Le chevalier double de Théophile Gautier ... Le narrateur...

  • Le chevalier double de Thophile Gautier

    Travail ralis par Mohammed Bouchriha

    Professeur de franais

    Lyce Ibn Sina

    Marrakech

    Travail fait au mois davril 2014

    Francaislycee_Marrakech

    http://sites.google.com/site/francaislycee/ Certaines images sont empruntes dans un but uniquement didactique

    https://sites.google.com/site/francaislycee/Homehttps://sites.google.com/site/francaislycee/Home

  • Thophile Gautier 1811-1872 Lauteur

    Naissance : Thophile Gautier est n le 30 aot 1811 Tarbes. Sa famille dmnage ensuite Paris.

    Rencontres : Le 27 juin 1829, il fit une rencontre dcisive, celle de Victor Hugo, qui lui donna aussitt le got de la littrature.

    Baudelaire se dclare comme son disciple et lui ddie ses Fleurs du mal.

    Activits : Cest un pote, romancier, peintre et critique d'art franais.

    Dcs : Il dcde le 23 octobre 1872.

    uvres principales : Le Capitaine Fracasse, Mademoiselle de Maupin, Giselle, Le Roman de la momie.

  • Le chevalier double (1840) Luvre

    Le Chevalier double est une uvre de Thophile Gautier, publie pour la premire fois en juillet 1840 dans Le Muse des familles.

    Le Chevalier double est un conte : lhistoire est imaginaire, laction se droule dans un pays lointain (les pays nordiques) une poque indtermine ; elle comporte des lments merveilleux.

    Oluf est le hros du rcit. Deux influences, lune bonne, lautre mauvaise, ont prsid sa naissance ; cest pourquoi il a une double toile : une verte qui symbolise le bien, une rouge qui renvoie au mal.

  • Le genre de luvre Nouvelle fantastique ou conte merveilleux ?

    Le rcit de Gautier a la forme de la nouvelle et les caractristiques du conte merveilleux.

    Le caractre merveilleux : le double, la dualit de ltre, le dmon, le spectre.

    Le cadre spatial : des chteaux, des forts hostiles, des temptes dchaines. (les indices du conte)

    Le cadre temporel : un conte intemporel Il y a quelque mois . La scne du combat entre Oluf et son double : les preuves et

    les batailles qui sont les lments du conte. Cratures et tres mythologiques : les Elfes, les Willis, Odin. Des animaux fabuleux : le cheval et les chiens dOluf. La morale du rcit que le narrateur nonce clairement la fin du

    texte. Le monde des personnages prsents ne ressemble gure la

    ralit, il est souvent ferique et magique, mais en aucun cas le lecteur nest amen hsiter entre une interprtation rationnelle et une interprtation surnaturelle des faits.

  • Les pays nordiques La Norvge : le pays o se droule laction

    du rcit

    La Norvge est un pays situ en Europe du Nord, louest de la pninsule scandinave. Il possde des frontires communes avec la Sude, la Finlande et la Russie. Sa longue cte atlantique abrite de nombreux fiords.

    Les traits de la race du Nord

    La race antique des Lodbrog

    Cette lgende de Norwge

  • Un autel dargent massif Un ciboire dor fin

    Ce que le comte Lodbrog a promis lglise de Saint-Euthbert si sa femme lui donnait un fils

  • La Bohme La rgion do venait ltranger

    Cet tranger tait un matre chanteur ; son teint bruni montrait quil avait vu dautres cieux ; il disait venir du fond de la Bohme, et demandait lhospitalit pour cette nuit-l seulement.

    La Bohme est une rgion historique d'Europe centrale. Les cinq anciennes rgions de Bohme taient la Bohme du Nord, la Bohme Occidentale, la Bohme Centrale, la Bohme Orientale et la Bohme du Sud. Actuellement, elle est l'une des composantes de la Rpublique tchque.

  • Ltranger avec son corbeau Ltranger a le regard tnbreux et

    le sourire glaant

    Les lments naturels sont dchans lors de larrive de ltranger. Son caractre diabolique, ses yeux noirs, la prsence dun corbeau ses cts en font un tre malfique.

    Ltranger tait beau comme un ange, mais comme un ange tomb ; il souriait doucement et regardait doucement, et pourtant ce regard et ce sourire vous glaaient de terreur et vous inspiraient leffroi quon prouve en se penchant sur un abme.

  • Le corbeau de ltranger La harpe de ltranger

    Ah ! pauvre Edwige ! pourquoi avez-vous tant regard ltranger avec sa harpe et son corbeau ?

  • Qui rend donc la blonde Edwige si triste ?

    La comtesse Edwige subit la sduction perverse du matre chanteur et voit son bonheur terni par son influence.

    la pauvre Edwige a le cur perc des sept glaives de la douleur ; un terrible secret pse sur son me.

    Enfin le matre chanteur put partir ; un petit sourire bleu venait de drider la face du ciel. Depuis ce jour, Edwige, la blonde Edwige ne fait que pleurer dans langle de la fentre.

  • Le mire ou le mage Le mire monte sur la plus haute tour pour tirer

    lhoroscope du nouveau-n

    Le mire prend la hauteur, remarque lanne, le jour et la minute ; il fait de longs calculs en encre rouge sur un long parchemin tout constell de signes cabalistiques ; il rentre dans son cabinet, et remonte sur la plate-forme, il ne sest pourtant pas tromp dans ses supputations, son thme de nativit est juste comme un trbuchet peser les pierres fines ; cependant il recommence : il na pas fait derreur.

  • Le mire dans la chambre de laccouche pour annoncer la

    mauvaise nouvelle

    Comtesse Edwige, et vous, comte Lodbrog, deux influences ont prsid la naissance dOluf, votre prcieux fils : lune bonne, lautre mauvaise ; cest pourquoi il a une toile verte et une toile rouge. Il est soumis un double ascendant ; il sera trs heureux ou trs malheureux, je ne sais lequel ; peut-tre tous les deux la fois.

  • Oluf un petit drle insupportable

    Tantt il pleure, tantt il rit

    Le jeune Oluf est un enfant bien trange : on dirait quil y a dans sa petite peau blanche et vermeille deux enfants dun caractre diffrent ; un jour il est bon comme un ange, un autre jour il est mchant comme un diable, il mord le sein de sa mre, et dchire coup dongles le visage de sa gouvernante.

    il est capricieux comme la lune, fantasque comme une femme.

  • Le comte et la comtesse Edwige dans le caveau des Lodbrog

    Aprs la mort de son pre, Oluf perd aussi sa mre avant datteindre sa vingtime anne.

    Edwige repose maintenant sous les arches tnbreuses du caveau des Lodbrog, ct du vieux comte, souriant, dans son cercueil, de ne pas voir son nom prir.

    Ce qua dit Edwige sa dernire heure, nul ne le sait, mais le prtre qui la confessait est devenu plus ple encore que la mourante.

  • Le jeune Oluf lge de vingt ans Malheureux en amour

    Oluf, le fils brun et blond dEdwige la dsole, a vingt ans aujourdhui. Il est trs adroit tous les exercices ; nul ne tire mieux larc que lui ; il refend la flche qui vient de se planter en tremblant dans le cur du but ; sans mors ni peron il dompte les chevaux les plus sauvages.

    Lingalit fatale de son caractre soppose toute ralisation de bonheur entre une femme et lui. Une seule de ses moitis ressent de la passion, lautre prouve de la haine.

  • Le combat de Jacob et de lAnge le symbole de la lutte intrieure de lhomme

    contre les forces du mal

    vous savez quil est plus malheureux que vous ; son cur est un terrain sans cesse foul par les pieds de deux lutteurs inconnus, dont chacun, comme dans le combat de Jacob et de lAnge, cherche desscher le jarret de son adversaire.

    Le combat de Jacob avec l'ange est un pisode complexe de la Bible, chapitre 32 de la Gense, qui a donn lieu de nombreuses interprtations et dbats.

    Plusieurs des lectures de la lutte nocturne de Jacob avec lange y voient: le symbole de la lutte intrieure de lhomme contre les forces du mal. et quelquefois, plus largement le symbole du combat que lhomme mne contre lui-mme.

  • Le premier voyage dOluf pour rencontrer Brenda

    Les jeunes femmes se succdent auprs dOluf, lasses les unes aprs les autres de son caractre trange.

    Le jeune comte dsire enfin connatre l'amour qu'il pense avoir trouv en la personne de Brenda, une jeune chtelaine.

    Mais Brenda le rejette car elle refuse d'aimer deux hommes la fois et lui ordonne de se dbarrasser du chevalier l'toile rouge.

  • Les Elfes Le narrateur compare les mains dEdwige

    celles des Elfes

    Les Elfes sont des cratures lgendaires anthropomorphes.

    l'origine, il s'agissait d'tres de la mythologie nordique. Les Elfes sont des tres d'apparence jeune et de grande beaut, vivant le plus souvent dans des forts, considrs comme immortels et dots de pouvoirs magiques, et se distinguant physiquement des humains par leurs oreilles pointues et une apparence plus svelte

    Leur figure est reprise dans la littrature, comme lment merveilleux.

    Javais peur que lours de la montagne vous et barr le chemin ou que les elfes vous eussent invit danser. dit Brenda Oluf.

  • Odin le gigantesque La mythologie nordique

    Heureusement Mopse est un vigoureux coursier qui porterait sans plier Odin le gigantesque.

    Odin est le dieu principal de la mythologie nordique. C'est un dieu polymorphe.

    Son rle, comme pour la plupart des dieux nordiques, est complexe, tant donn que ses fonctions sont multiples : il est le dieu des morts, de la victoire et du savoir. Dans une moindre mesure, il est galement considr comme le patron de la magie, de la posie, des prophties, de la guerre et de la chasse.

  • Le combat du chevalier la plume verte : Oluf avec le chevalier la

    plume rouge : le spectre

    Chose trange, Oluf sentait les coups quil portait au chevalier inconnu ; il souffrait des blessures quil faisait et de celles quil recevait.

    Singulier duel, o le vainqueur souffrait a