La lecture partag©e

download La lecture partag©e

If you can't read please download the document

  • date post

    31-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    25
  • download

    2

Embed Size (px)

description

La lecture partagée. Un peu de théorie : La performance en lecture selon Gough et Tunmer 1986. L = R X C L : Extraire de l’information de ce qui est écrit R : Reconnaissance des mots isolés C : Compréhension orale et syntaxique - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of La lecture partag©e

  • Un peu de thorie :La performance en lecture selon Gough et Tunmer 1986

    L = R X CL : Extraire de linformation de ce qui est crit R : Reconnaissance des mots isolsC : Comprhension orale et syntaxique

    Comprendre, cest aller au-del de lexplicite et contrler sa comprhension.

  • Programmes du B.O. du 19 juin 2008 Sapproprier le langageComprendre : Grce la rptition dhistoires ou de contes adapts leur ge, classiques et modernes, les lves parviennent comprendre des rcits de plus en plus complexes ou longs, et peuvent les raconter leur tour.

    Petite sectionMoyenne sectionGrande section-Comprendre une consigne dans une situation non ambigu.-couter en silence un conte ou un pome courts.-Comprendre une histoire courte et simple raconte par lenseignant : rpondre quelques questions trs simples sur le texte cout ; guid par le matre ou par des images, reformuler quelques lments de lhistoire coute.-Observer un livre dimages, ou trs illustr, et traduire en mots ses observations.-Comprendre les consignes des activits scolaires, au moins en situation de face face avec ladulte.-couter en silence un rcit facile, mais plus toff que lanne prcdente.-Comprendre une histoire raconte ou lue par lenseignant, la raconter, au moins comme une succession logique et chronologique de scnes associes des images.-Comprendre des consignes donnes de manire collective;-Comprendre une histoire lue par lenseignant ; la raconter en restituant les enchanements logiques et chronologiques ; linterprter ou la transposer (marionnettes, jeu dramatique, dessin).-Comprendre un texte documentaire lu par lenseignant ; faire des liens avec les questions qui se posaient ou/et avec ce qui a t dcouvert en classe.-Apprcier une posie, y reprer des mots vocateurs (ou amusants), faire part de ses impressions et les exprimer par un dessin ou une peinture libre.

  • *Recrer en classe les conditions des lectures familiales

    Lire une uvre complteSuivre un personnage tout le long dun romanCrer des liens entre diffrentes uvres (personnages, temps, lieux).Alterner lecture et discussionAccrotre le rpertoire des stratgies de comprhension

  • *

  • En petits groupes homognes ou htrognes

    En rptant les lectures dun mme album sur plusieurs sances

  • *La lecture haute voixElle permet lenseignant:de faire partager le plaisir de la lecture Daugmenter les connaissances et le vocabulaire des lves selon les thmes abords Elle offre une situation plus confortable pour les lecteurs faibles

  • *Le dbat sur le texteEntre lenseignant et les lves: Effet court terme sur le dveloppement du langage et du vocabulaire lorsque les discussions portent sur lanalyse du texte.

    Entre lves: La comprhension du texte peut tre facilite lorsquil y a construction dune interprtation commune.

  • *Associer une illustration un fragment de texte.

    Interprter une illustration

  • *

  • Rle de lenseignantChoisir un album en fonction des objectifs retenus.Faciliter la comprhension avant la lecture par des ateliers pour :prsenter les personnages avec des marionnettes , des images ;donner quelques lments cls partir de quelques images montres ;expliquer des mots difficiles ;faire mobiliser des connaissances antrieures sur lunivers de rfrence de lalbum.

  • *

    Avant la lectureLorsquune nouvelle histoire est prsente, commenter lhistoire et les illustrations avec les lves :pour construire des anticipations partir:Du titreDe lillustration sur la couvertureDu type de texte (histoire, documentaire,)Des connaissances pralables des lves sur le sujet

    Pour introduire un texte dj lu demander ou proposer un rsum de ce qui a t vu prcdemment

  • *Pendant la lectureExplicitation du vocabulaireCommenter / faire commenter les points qui confirment ou infirment les hypothsesEncourager les lves faire des anticipations, expliquer les vnements, les motivations des personnages

  • *Aprs la lectureCommenter lhistoire et les illustrations avec les lves en favorisant un dbat pour:Aider la comprhensionvaluer les interprtations des lvesConfronter les diffrents points de vue pour faire merger une interprtation commune

  • *

  • *LanticipationActiver les connaissances dont les lves disposent dj. Mettre en relation, les informations contenues dans le texte avec des informations similaires dj rencontres.

  • *Le rsumApprendre laborer un rsum:Retenir les informations importantes et liminer les secondairesMaintenir le point de vue de lauteurConserver une prsentation logique des informations

  • *Avant la lecture pour les lves fragiles, en ateliers et au fur et mesure des rptitions de la lecture ; Faire expliciter des mots , des expressions ou des phrases ;Veiller leur rinvestissement en dbut de sance loccasion des rappels des sances prcdentes.

  • *Le faible compreneur ne fait pas dinfrenceLenseignant lui montre que toutes les informations pour interprter un texte ne sont pas forcment explicites .Il sappuie pour cela sur :Linterprtation des anaphoresLes liens de causalitLa cohrence.

  • *Les faibles compreneurs ne dtectent pas quils ne comprennent pas ou quils comprennent mal un texte.

  • Les comptences acquises par les lvesAu fur et mesure des relectures, des discussions avec partage de sens, les lves acquirent :du vocabulaire, par la prise de sens, la rptition, laide des camaradesune meilleure expression, avec des changes de plus en plus affins et des prises de parole de plus en plus longues et de mieux en mieux structures ; une comprhension fine de lhistoire , de limplicite, des infrences anaphoriques.

  • Critres de choix des livresdocument dapplication des programmes : le langage lcole maternelleCaractre rsistant des ouvrages Qualit des illustrationsVarit des priodes de crationPrsence de personnages archtypauxPossibilit de rencontre avec les mythesVarit des constructions narrativesVarit des modes dnonciationPossibilit de faire frquenter la diversit langagireContinuit des rfrences

  • Rsum Un ogre terrorise une contre et tous les enfants se cachent pour lui chapper, tant et si bien qu'il n'a plus rien se mettre sous la dent. Lorsqu'il aperoit la petite Zralda qui se rend au march, il trbuche en se prcipitant sur elle, tombe et s'vanouit. La petite fille de six ans, fin cordon bleu, lui mitonne de bons petits plats, qu'il prfrera finalement la chair frache. Zralda devient alors sa cuisinire, puis, jeune fille, son pouse. Et la ville et ses villageois retrouvent leur vie dautrefois.

  • Prsentation du personnage

  • La colre et la faim de logre

  • Prsentation de Zralda et de son pre

  • Le got de Zralda pour la cuisine

  • La compassion de Zralda pour logre affam et bless

  • La nouvelle vie de Zralda au chteau

  • Un souper tout fait moyen au chteau de logre

  • Fin de lhistoire

  • ANALYSE de l'album le gant de Zralda de Tomi UNGERER, l'cole des loisirs

    THEMES ABORDESLes connaissances du monde et les rfrences culturelles pralables : le gant, l'ogre, la ville et ses habitants en un temps pass (Moyen-Age), les objets d'poque (coffres, tonneaux) , la valle, la clairire, le bois, le march, les branches de bois mort, un cultivateur, le chteau, des caves pleines d'or, la fortune, le pays.

  • Les lieux / Les personnages : la ville, les villageois, les caves, les sous-terrains, les coles, la valle, la ferme / l'ogre, le gant, les petits enfants, les parents, Zralda et son pre, les ogres et les ogresses.

  • Les motions / Les valeurs : la peur, la crainte, la frayeur, le besoin de cacher, de protger les enfants pour les parents, la menace de l'ogre qui rde, la piti de Zralda pour l'ogre affam et bless, l' admiration des ogres et des ogresses pour la cuisine de Zralda, le sentiment d'tre rassur (Les ogres et ogresses mangeaient de tellement bonnes choses qu'ils n'ont plus envie de dvorer des enfants !), le soulagement et la joie de retour la vie normale (Les enfants sortirent de leurs cachettes et les villageois recommencrent vivre comme autrefois), l'amour de l'ogre et de Zralda. De faon plus implicite, la confiance donne l'ogre par Zralda qui lui offre une possibilit de rachat. Dualit de deux motions dans le livre : peur et rire. Victoire de linnocence et de la gnrosit sur la barbarie.

  • FORME DU TEXTE/ STRUCTURE DE LHISTOIRE/ ILLUSTRATIONS

    La typographie : criture en script, titre aux allures d'criture gothique, moyengeuse, italiques pour rapporter les paroles de l'ogre qui parle tout seul, changement de police d'criture dans le menu.Lorganisation du texte : le texte se trouve en bas d'illustration, sur la page de droite avec illustration sur celle de gauche, ou l'inverse, sur la page de gauche avec illustration sur celle de droite, ce qui est le cas le plus frquent. Le texte organis en paragraphes, sur fond blanc.

  • Les points de vue / la relation texte/image : Le point de vue du narrateur est omniscient. Les illustrations traduisent fidlement ce que le texte apprend au lecteur, apportent des supplments dinformations parfois, un indice dans limage finale. On peut retrouver dans les illustrations des plans gnraux (attention porte sur les personnages ayant un rle immdiat jouer dans l'action, en les isolant du dcor. Les personnages sont vus en pied dans un dcor bien dfinissable), des plans moyens (pour isoler un groupe plus ou moins important de personnages qui sont cadrs au premier plan de l'image, en pied), et des plans rapprochs (pour cadrer un ou plusieurs acteurs en tout premier plan, vus en buste).

  • VOCABULAIRELe vocabulaire spcifique:Les noms/verbes/adjectifs/autres : ceux qui servent aux descriptions : dents pointues