La crise financière: efficience en santé Comment évaluer la performance...

Click here to load reader

  • date post

    30-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    23
  • download

    2

Embed Size (px)

description

La crise financière: efficience en santé Comment évaluer la performance financière des hôpitaux. AFMC Durbuy 2009. M. Pirson P. Leclercq. Question n°1. La Crise financière,aura-t-elle des répercutions sur les hôpitaux et sur les soins de santé?. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of La crise financière: efficience en santé Comment évaluer la performance...

  • La crise financire: efficience en santComment valuer la performance financire des hpitauxAFMCDurbuy 2009M. PirsonP. Leclercq

  • La Crise financire,aura-t-elle des rpercutions sur les hpitaux et sur les soins de sant?Question n1

  • Comparaisons 3me T 2008 / 3me T 2007 et 1er T 2009 / 1er T 2008Diminution des admissions dans 55% des hpitauxRduction des interventions programmes dans 59% des hpitauxLa proportion des patients non assurs se prsentant aux urgences a augment de 58%Le nombre de patients incapables de payer pour les soins reus a augment de 70%36% des hpitaux enregistrent un allongement des dlais de paiement par les assureurs et par les patients80% des hpitaux ont plus de difficults pour obtenir du crdit25% des hpitaux constatent que le crdit bancaire est plus cher57% des hpitaux constatent que leur rsultat oprationnel diminue (le rsultat de l'exercice diminue pour 65% des hpitaux)

  • En octobre 2008, le Comit de l'assurance de l'INAMI a adopt le budget des soins de sant pour 2009 : 23,84 milliards d'euros. Un budget qui suit la norme de croissance prvue de 4,5 %, Dj certains syndicats de mdecins et les hpitaux ont jug ces augmentations insuffisantes. Elles ne couvriront pas l'volution de l'index, disent les premiers, et ne combleront pas le dficit des hpitaux, disent les seconds. Le gouvernement, dans son budget global en cours d'laboration, cherche encore faire beaucoup d'conomies, y compris dans le secteur de la scurit sociale. Info RTBF 07.10.08 - 09:32

  • Tout se passe comme si les PIB et les cots des SS continuaient progresser au mme rythme

    Objectif budgtaire 2008 21.430.383Norme 4,5%964.367Sous-total22.394.750Inflation 2,6%582.264Sous-total22.977.014Diffrences algbriques 2009107.456Objectif budgtaire 200923.084.470

  • Automne 2008: croissance activit conomique estime +1,2% Site web du premier ministre 20 fvrier 2009 impact de l'aggravation de la position de dpart de l'anne dernire. L'anne 2008 s'est en effet clture par un dficit de 1,1% au lieu de 0,3% du PIB. ajustement aux nouvelles perspectives conomiques (l'impact de la dgradation de la conjoncture est estim 1,5 % du PIB pour 2009). le cot du plan de relance, intgrant celui de l'autorit fdrale et des Rgions, a t pris en considration. Tous ces facteurs rsultent en un dficit budgtaire pour les autorits dans leur ensemble de 3,4 % du PIB au lieu de l'quilibre prvu. Mi - mars 2009: Bureau fdral du plan annonce une prvision de rduction activit conomique en 2009 de -1,9% Oui mais

  • Arbitrage entre compartiments des dpenses SS?La crise financire aura des rpercutions sur la politique de sant et les hpitaux

  • La Crise financire modifiera-t-elle les pratiques en matire d'valuation de la performance hospitalire?1. L'valuation de la performance hospitalire- Dans quels buts: aider les patients slectionner les services mdicaux clairer les payeurs sur l'efficience et la qualit des hpitaux clairer les directeurs mdicaux et les gestionnaires sur l'efficacit, l'efficience et la pertinence de leur management- Par quelles mthodes: la plus apprcie: indicateurs objectifs incluant des critres de qualit des soins et des critres conomiques fournis volontairement par les institutions values (dpenses oprationnelles ajustes par le case mix, profitabilit ajuste par le case mix, productivit)(voir Mthodes d'valuation de la performance hospitalire par F. Roger France dans Revue Hospitals.be, 2001,2,245)Question n2

  • La Crise financire modifiera-t-elle les pratiques en matire d'valuation de la performance hospitalire?2. Logique conomique et valuation de la performance(voir Introduction aux valuations conomiques en matire de soins de sant par X. Kurz, K. Torfs, J. Brussels, L. Annemans, Astra 2000) L'valuation conomique est justifie, en toutes circonstances, par la raret des ressources disponibles pour satisfaire les besoins Les valuations de performance ne sont que des instruments- permettant de prendre conscience de tendances conomiques- destins aider les dcideurs confronts un cadre budgtaire- Une crise conomique accentue la raret des ressources mais ne change pas la nature des processus d'valuation de leur utilisation.

  • Les valuations traditionnelles (chiffres d'affaires, rentabilit et solvabilit ainsi que les indicateurs qui y sont associs) constitueront toujours les sources fondamentales de l'information pour les dcideurs. Mais les pondrations par les case mix ne devront plus tre ngliges. Elles devront concerner la rentabilit de l'activit et plus seulement les chiffres d'affaires (dpenses oprationnelles ajustes par le case mix, profitabilit ajuste par le case mix) L'valuation de la performance des services ncessitera une analyse dtaille de la rentabilit de la production interne (productivit)L'valuation de la performance financire des hpitaux en temps normal ou en priode de crise conomique.

  • Les valuations traditionnelles

    *

    ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Contenu

    Echantillon

    Bilan

    Compte de rsultats

    Ratios financiers

    Activit des services

    Budget moyens financiers

    Donnes dinvestissement

    Donnes dactivit & personnel

    Test combin

    *

    ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Echantillon 2007

    Composition

    98 HG sur 103 = 95% institutions43.506 lits sur 45.018 = 97% lits

    Nombre institutions

    Institutions / march

    # lits / march

    20

    40

    60

    80

    100

    0

    Br.-W

    10

    31

    57

    50

    100

    0

    98

    94

    83

    W-Br.

    99

    98

    83

    W-Br.

    %

    #

    %

    50

    100

    0

    *

    ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Contenu

    Echantillon

    Bilan

    Compte de rsultats

    Ratios financiers

    Activit des services

    Budget moyens financiers

    Donnes dinvestissement

    Donnes dactivit & personnel

    Test combin

    *

    ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Contenu

    Echantillon

    Bilan

    Compte de rsultats

    Ratios financiers

    Activit des services

    Budget moyens financiers

    Donnes dinvestissement

    Donnes dactivit & personnel

    Test combin

    *

    ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Echantillon 2007

    Composition

    98 HG sur 103 = 95% institutions43.506 lits sur 45.018 = 97% lits

    Nombre institutions

    Institutions / march

    # lits / march

    20

    40

    60

    80

    100

    0

    Br.-W

    10

    31

    57

    50

    100

    0

    98

    94

    83

    W-Br.

    99

    98

    83

    W-Br.

    %

    #

    %

    50

    100

    0

    *

    ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Contenu

    Echantillon

    Bilan

    Compte de rsultats

    Ratios financiers

    Activit des services

    Budget moyens financiers

    Donnes dinvestissement

    Donnes dactivit & personnel

    Test combin

    *ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Evolution rsultat en % de CA PrivHGGlobalCompte de rsultatsRsultat %HP W

    *ETUDE SECTORIELLE HOPITAUX GENERAUX

    Compte de rsultatsDtail charges par m2 Echantillon HG PositionCharges dentretien par m254,1Hpital X

  • Utilisation d'une ECW pour standardiser les cots d'un hpital et comparer les cots standardiss aux cots rels (dpenses oprationnelles ajustes par le case mix) Les pondrations par les case mix ne devront plus concerner uniquement les chiffres d'affaires. Elles devront galement concerner la rentabilit de l'activit.

  • Utilisation d'une ECW pour standardiser les cots d'un hpital et comparer les cots standardiss aux cots relsAdaptation aux donnes de lchantillon PACHA 2006 (H2)

  • La comparaison des performances financires entre hpitaux sans pondration par l'activit peut induire de mauvaises conclusions CA et CT

  • Comparaison des performances financires entre hpitaux sans pondration par l'activitROSReturnOnSales

  • 1. Compte de rsultats2. Case-mix diffrentsComparaison des performances financires entre hpitaux avec pondration par l'activit (profitabilit ajuste par le case mix)

  • 3. ECWH1: 6 890 pointsH2: 14 128 points

  • 4. profitabilit ajuste par le case mix)Comparaison des performances financires entre hpitaux avec pondration par l'activit

  • Le pralable:Construction d'une base "rgionale" des cots (BRC)Conversion en une chelle "rgionale" des points relatifs (ECW)Utilisation de l' ECW pour construire des tableaux d'analyses des cots

  • Mthodologie de construction d'une Echelle de Cost WeightEchantillon dhpitaux: 5 hpitaux gnraux: Taille de lchantillon: 140 375 sjours dhospitalisation classiqueConstitution dune ECW:Il existe diffrentes mthodologiesType de donnesAPR-DRGs inclusTechnique de slection des outliers

  • Slection de lchelleEchelle dont le financement se rapprochera le plus des cots rels

  • Cot moyen par APR-DRG

  • Echelle de CW par APR-DRGECW = cot moyen (ou le chiffre daffaires moyen selon lchelle) des inliers par APR-DRG (+SOI)/ cot moyen (ou le chiffre daffaires moyen selon lchelle) de lensemble des patients inliers.

  • Simulation de chiffre daffaires:CA inliers actuel rparti sur sjours au prorata du nombre de pointsMeilleure chelle: erreur quadratique moyenne la plus petite par rapport aux cots rels

  • RsultatsTableau 1: Erreur quadratique moyenne engendre pour les 12 simulations de rpartition de chiffre daffaires actuel sur une base forfaitaire

    Echelle N6: cots par sjourtous les DRGsexclusion outliers de dure de sjour et de cot 121.478 patients1.239 groupes dAPR-DRGs (et SOI)