La communaut© fondatrice

download La communaut© fondatrice

of 37

  • date post

    30-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    21
  • download

    1

Embed Size (px)

description

La communauté fondatrice. CHARISME: Don corrélatif. Concédé aux disciples pour consentir à la naissance et au développement de la nouvelle communauté avec sa physionomie originelle . - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of La communaut© fondatrice

  • La communaut fondatrice

  • Concd aux disciples pour consentir la naissance et au dveloppement de la nouvelle communaut avec sa physionomie originelle. Nous entrons dans un Institut religieux, parce que nous nous rendons compte que notre vocation concide essentiellement avec celle des membres et avec les finalits que linstitution propose. Nous avons adhr lInstitut parce que la figure spirituelle de la fondatrice nous attire mme si nous la dcouvrons dans un deuxime momentCHARISME: Don corrlatif

  • lments constitutifs du charisme de la Congrgation en commun avec la fondatriceUne vocation un type dexistence chrtienne, consacre au service divin travers le clibat et la vie fraternelle sororal.La mission comme une partie du charisme, mais llment spcifique autour duquel le charisme se dveloppe jusqu obtenir sa plnitude. Mais en tenant compte du fait que cest une partie du charisme et pas tout le charisme. Une spiritualit enracine dans les lments communs de la vie religieuse et dans les lments propres la forme concrte de vie.Dans le cas dans o le fondateur a joui dune exprience particulire du mystre du Christ partir duquel sest dveloppe une doctrine spirituelle, cette manire de vivre la vie de lEsprit forme aussi partie du charisme communautaire.

  • Il est opportun de ne pas oublier que la grce divine se donne toujours une personne relle et vivante, faite de temprament et de qualits.Forme travers une srie dexpriences et conditionne par lespace et le temps dans lesquels elle a vcu.La fondatrice

  • Son esprit de Religieuse Dominicaine se trouv rprim dans les troits limites de la maison de Granada et elle a pense fonder autre pour la Gloire de Dieu. Livre de dfunts. p. 16

  • Cest dans la fidlit au charisme originaire que senracine toute possibilit dvolution tant donn que la vie charismatique par sa nature ne sarrte jamais. Un institut religieux ne reste dfini par le charisme originaire, sinon par le charisme qui lanime actuellement et qui nest autre chose que le dveloppement du charisme initial. Il est galement important danalyser dans toutes ses vertus le charisme fondationel que scrute fond le charisme actuel, c. a. d le sens et lorientation que lEsprit est en train de donner ici et maintenant lInstitut.

  • Ce que chaque Institut religieux a de propre, doriginal, ce qui fait son identit, ce son histoire. Donc pour connatre notre lidentit, notre charisme originaire et notre mission spcifique dans lglise et le monde, nous avons besoin de connatre notre histoire.Fanjeaux-Prouille 2005

  • La signification du retour aux fondateurs est assumer avec le mme amour et la mme intensit la tche de tmoigner au milieu de lhumanit une ralit valide pour tous les temps. tre actuel dans lglise et dans e monde de notre temps.

  • Retour lvangile o les fondateurs se sont enracins et ont dcouvert le charisme.La libert desprit qui les a permis de commencer leurs oeuvres malgr les empchements.Courage et vaillance pour vaincre les difficults la fondation et la pntration dans lglise de la nouvelle forme de vie.Foi sans laquelle ils nauraient pas t capables de dpasser les angoisses et les craintes. Linitiative, et la crativit.Cela suppose :

  • Cela suppose :Fidlit la mission reue de Dieu.Clart desprit par la foi lEsprit du Seigneur qui les a fait tre des dpositaires dun spcial charisme.Tout cela appartient dans une certaine mesure ses disciples, la seule diffrence quau lieu davoir le charisme des initiateurs, ils ont le charisme des continuateurs mais dans la mme direction et avec la mme exigence de fidlit.

  • Religieuse difiante et prudente. Elle avait un grand dsir de sunir Notre Seigneur et cela, le Seigneur la octroy en lamenant au ciel au milieu de sa jeunesse.Elle mme a annonc sa mort en faisant des adieux la suprieure et ses consoeurs travers une lettre crite quand elle tait encore en bonne sant. Pleine de mrites elle est morte du cholra 24 aot 1885. 1. S. Encarnacin Campos de la Natividad

  • Religieuse dme anglique et dune charit grande envers ses soeurs et les pauvres. Elle se prive mme du ncessaire pour les secourir. Elle communiait tous les jours avec un grand recueillement. Ses amours taient la Sainte Vierge, N P S. Dominique et Saint Vincent Ferrer. Toutes les Religieuses trouvaient en elle consolation puisquelle se rjouissait en les servant.Pleine de mrites et rconforte par les Saints Sacrements, elle est morte le 24 octobre 1888. 2. M. Angustias Tamayo

  • 3. M Antonia del Nio Jess balosModle de charit envers ses consoeurs, et de manire spcial envers les malades en les soignant plus comme mre que comme infirmire.Elle priait beaucoup pour les mes du Purgatoire; au moins une partie du rosaire chaque jour, en plus des trois que rcite la communaut.Dieu Notre Seigneur la prouv avec une maladie terrible quelle a support avec une patience hroque.Elle est morte avec la tranquillit du juste le 2 Septembre 1902, 14 h.

  • La M. Encarnacin Garca, religieuse simple, pleine de zle et charit envers les filles plus pauvres, en se dvouant pour quelles puissent se dpasser et en se privant des aliments de son got pour les donner comme prix afin de les stimuler.Dieu lui a donn de longues annes de vie quelle a rempli de mrites par les malaises quelle a d endurer.Elle est morte dans la paix du juste aprs avoir reu les saints sacrements le 24 Septembre 1902, 20h. 4. M. Encarnacin Garca

  • Elle tait anglaise de naissance,de famille catholique, parents vertueux, tous les deux appartenant au tertiaires dominicains.Quand elle accomplit dix huit ans dsirait tre admise comme religieuse, mais jusqu quelques ans aprs darriver en Andalousie, elle na pas pu le devenir malgr ses dsirs. Une fois au couvent, elle sest donne perfectionner les grandes vertus qui taient siennes: Fidle lobservance des saints vux, elle trouvait ses dlices surtout dans la sainte pauvret, en cherchant choses plus pauvres, en aidant les surs dobissance dans les travaux les plus durs et en recommandant cet amour aux novices. Elle tait dun caractre droit et inflexible. 1841-1901M. San Jos de Richardson

  • Ponctuelle aux actes communautaires Amour du silence et de la prire:longues heures doraison devant le saint sacrement pendant la nuit, malgr la journe de travail lcole, et la formation des novices, car tait sa matresse pendant cinq ans et est morte dans ce service de formatrice tant une mre tendre et une matresse exemplaire.Amour tendre la sainte Vierge, prire frquente du saint rosaire, habitude quelle ne laissa pas mme dans sa dernire maladie, priant les mystres complets tous les jours jusquau jour mme de sa mort, gardant toujours son chapelet entre ses mains. Elle essayait avec un grand intrt denraciner dans lme des filles et des novices cette dvotion Marie en les assurant quelle avait reu de grandes grces par son intercession.Elle communiait frquemment, mme dans sa maladie et avec une grande dvotion surtout dans viatique, en demandant pardon la communaut et en baisant la croix avec ferveur, aprs avoir reu lonction des malades quelle mme avait demand. 1841-1901M. S Jos de Richardson

  • Elle avait un grand amour N P et de Saint Vincent Ferrer. Pendant sa maladie voulait que les religieuses rptent avec elle O spem miram. De son vivant, disait quil lui restait seulement de senvoler au ciel et de se rjouir avec son Dieu, et rayonnait dune assurance grande de se trouver proche du ciel, et il ny avait pas de doute car son dernier soupir, lexpression de son visage tait tonnant et faisait comprendre queffectivement, elle se rjouissait dj avec son Dieu dans lternit. la question dune religieuse de savoir ce qui la rendait plus heureuse cette heure de la mort de tout ce quelle avait fait pendant sa vie, elle sourit et avec simplicit rpondit que mme si elle sentait des scrupules dans le partage, je vous dit que tout me donne la joie, et de rien de ce que jai fait, je sens de la peine.

  • Pour consoler la religieuse qui lui racontait ses peines intrieures et lui demandait conseil, elle lui fera savoir quaprs sa nomination comme matresse des novices, en manifestant sa peine au Seigneur pensant quelle abmerait le travail de la matresse prcdente, elle entendit ces paroles sans savoir qui les lui adressait: Si toi, tu abmes ce travail, je ne peux pas le rparer? . cause de la maladie qui la conduit au tombeau on a eu besoin dune reconnaissance mdicale qui nous rvla quelle avait crit le nom de Marie au niveau de sa poitrine avec du fer au rouge, lge de vingt ans et morte cinquante ans, elle gardait encore la cicatrice. Elle attachait du prix discipliner son corps dune manire frquente et terrible. Elle avait une joie qui donnait envie aux autres et demeura dans cette joie jusqu son dcs.Morte 22 Avril 1901, 4 h du matin elle avec 50 ans et 15 de profession religieuse.

  • Ne Dlar, Granada. Aspirante avec M. Teresa. Diplme de Matresse, entra dans le Bguinage.Directrice du Collge, tche pour laquelle elle avait de grandes qualits. En se donnant avec assiduit et nergie la broderie de toutes sortes, et grce ses connaissances de cet art, elle mit le Collge au dessus de lordinaire. 6. M. Dolors Roda de la Fuente, II Prieure Gnrale

  • La broderie de la cape de la sainte Vierge des Angoisses, dirige par elle leur donna des commandes. Dans ces travaux son dsir tait de contribuer la gloire de Dieu.Elle formait continuellement des projets avec les acquis grce la broderie de btir un nouveau collge et ce qui tait son rve: la nouvelle glise. Elle a aid la M. Teresa, avec son nergie dans tout et son caractre entreprenant et courageux fut trs ncessaire pour arriver lachvement de la construction du btiment.

  • Nous voyons ici la cape faite avant tre nomme, lanne 1907 prieure du collge du Saint Rosair