JE RIS DANS MA Pr£©face de Lucien Auger, PH.D. CAER. O0¢£ lisant...

download JE RIS DANS MA Pr£©face de Lucien Auger, PH.D. CAER. O0¢£ lisant ,ii!ii'j!ri,'J-3,1t;f!i.:iiiV; a;:n.;s

of 173

  • date post

    24-Jan-2021
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of JE RIS DANS MA Pr£©face de Lucien Auger, PH.D. CAER. O0¢£ lisant...

  • FRANCINE FILION PIERRE BOISSE

    723 X'57 F555 1987

    JE RIS DANS MA TETE

    10 contes émotivo-rationnels cahier à colorier

    ILLUSTRATIONS: SIMON JODOIN

    ce de Lucien Auger, PH.D.

    CAER

  • FRANCINE FILION PIERRE BOISSE institut national de santé publique du Québec. 4635, avenue Christophe-Colomb, bureau 200

    Montréal (Québec) H2J3G8 Tél.: (514) 597-0606

    JE RIS DANS MA TÊTE

    10 contes émotivo-rationnels cahier à colorier

    ILLUSTRATIONS: SIMON JODOIN

    Préface de Lucien Auger, PH.D.

    CAER

  • O0£ l i s a n t ,ii!ii'j!ri,'J-3,1t;f!i.:iiiV; a ; : n . ; s 0>V'..

    3VK L-S3-! (33t:2uTi) ^SilfOM

    Pierre Boissé - Francine Filion - Simon Jodoin .

    Tous droits réservés - 2e édition revue et corrigée

    Bibliothèque nationale du Québec

    Dépôt légal - 2e trimestre 1987

    ISBN 2-9800908-0-8

  • FRANCINE FILION PIERRE BOISSÉ

    JE RIS DANS MA TETE

    10 contes émotivo-rationnels cahier à colorier

    ILLUSTRATIONS: SIMON JODOIN

    Préface de Lucien Auger, PH.D.

    CAER

  • * Mise en page:

    * Illustration:

    * Graphisme:

    Mireille Cloutier (514) 463-1205

    Simon Jodoin (514) 645-7602

    Louise Ricard

    (514) 642-7966

    Autre publication de Francine Filion

    disponible à la même adresse:

    "C'est dans la tête qu'on fume"

    En vente à 1'adresse suivante:

    "Je ris dans ma tête"

    Centre d'animation émotivo-rationnelle

    11 180 Notre-Dame Est

    Montréal Est

    H1B 2V9

    Tél.: (514) 645-7602

  • REMERCIEMENTS

    La réalisation de ce cahier a été rendue possible grâce à

    la collaboration de plusieurs personnes que nous tenons à

    remercier.

    Notre reconnaissance va tout d'abord à Lucien Auger qui,

    par ses enseignements et ses corrections, a rendu ce tra-

    vail réalisable.

    Nous tenons aussi à remercier France Desruisseaux, Caroline

    et Yves Jodoin pour leur collaboration à la réalisation

    matérielle de ce cahier.

    Enfin, nous tenons à signaler notre appréciation à

    Micheline côté et Mireille Cloutier pour leur collaboration

    à la réalisation de ce document.

    Francine Filion

    Pierre Boissé

  • PRÉFACE

    Les personnes qui prennent contact avec la

    démarche émotivo-rationnelle et qui commencent à l'utiliser

    fructueusement pour la gestion de leur vie émotive deman-

    dent souvent si cette même démarche peut être utilisée avec

    des enfants. Je leur réponds toujours par l'affirmative,

    en soulignant les inévitables adaptations à faire dans la

    présentation.

    Voici qu'arrive à point "Je ris dans ma tête"

    qui constitue justement une adaptation, à mon avis fort

    réussie, de la méthode émotivo-rationnelle pour des en-

    fants. Sans rien sacrifier à la rigueur de la pensée, les

    auteurs ont su se mettre à la portée des enfants, en utili-

    sant des contes qui véhiculent cette même pensée d'une

    façon qui retienne 1•attention et stimule la réflexion des

    jeunes lecteurs ou auditeurs.

    Quand on se souvient que les pensées irréalistes

    qui viennent empoisonner la vie émotive des adultes pren-

    nent forme bien tôt dans leur esprit d'enfant, on ne peut

    que se réjouir de trouver dans ce cahier un instrument de

    travail qui permette aux enfants de commencer déjà à se

    mettre en tête des conceptions réalistes d'eux-mêmes et du

    monde qui les entoure. On peut espérer qu'ils seront ainsi

    moins portés à refaire les erreurs d'interprétation de leur

    aines et qu'ils pourront dès lors, connaitre des vies plus

    harmonieuses et exemptes d'émotions pénibles.

  • Je souhaite que ce premier outil destiné aux

    enfants soit suivi de bien d'autres qui puissent aider une

    nouvelle génération à vivre plus heureusement que celles

    qui l'ont précédée. .

    Lucien Auger, Ph.D.

    Centre Interdisciplinaire de Montréal.

  • PRESENTATION AUX PARENTS, PROFESSEURS ET ANIMATEURS

    II est facile de constater que la plupart des

    humains possèdent une forte tendance à se rendre malheu-

    reux. Toutes ces émotions désagréables sont causées par

    des idées, qu'ils ont- en tête à l'occasion d'événements

    frustrants. Ces idées n'apparaissent pas dans leur tête

    par magie. Dès leur jeune.âge, les enfants apprennent

    beaucoup d'idées qui leur sont suggérées par leur entou-

    rage: les proches, l'école, la télévision, etc. Leur

    capacité de distinguer les idées vraies des idées fausses

    étant peu ou pas développée, ils acceptent et intègrent ces

    idées, même si souvent elles sont fausses. Ce qui semble

    déplorable, c'est qu'ils garderont et cultiveront ces idées

    pour le reste de leur vie ou jusqu'à ce qu'ils fassent les

    efforts nécessaires pour s'en débarrasser.

    Partant de ces considérations, nous avons pensé

    offrir aux enfants un outil plaisant. Ils pourront

    l'utiliser seuls ou avec de l'aide. Notre but est de leur

    permettre d'apprendre comment ils se créent eux-mêmes des

    émotions et comment ils peuvent les modifier au besoin.

    Ce cahier à colorier contient dix histoires.

    Les personnages sont divers animaux vivant des émotions à

    l'occasion de différentes situations. Il se veut être un

    outil de divertissement où les enfants pourront lire ou se

    faire raconter des contes agréables. Ils pourront aussi

    regarder des images amusantes, colorier les dessins et même

    en créer.

  • Ce cahier se veut aussi être un outil éducatif.

    En comprenant l'histoire et en discutant avec leurs pro-

    fesseurs, parents ou amis(es), les enfants apprendront le

    mécanisme de fabrication de leurs émotions.

    Dans le but de favoriser cette démarche éduca-

    tive, une activité sous forme d'un court questionnaire a

    été placée à la fin de chaque histoire. Elle permet aux

    enfants d'approfondir leur compréhension et d'examiner

    leurs propres réactions émotives à l'occasion d'événements

    semblables. Elle les incite aussi à découvrir les moyens

    pratiques et efficaces pouvant être utilisés pour se rendre

    moins malheureux à l'occasion de ces événements.

    Pour avoir plus d'information sur l'usage de ce

    questionnaire, vous trouverez un guide d'utilisation dans

    l'appendice 1 à la fin de ce cahier.

    Cette démarche pédagogique auprès des enfants

    s'inspire de la psychologie émotivo-rationnelle élaborée

    par Albert Ellis, psychologue à New York et décrite par

    Lucien Auger, psychologue à Montréal.

    Si vous désirez parfaire vos connaissances dans

    ce domaine, vous pouvez consulter certaines oeuvres énumé-

    rées à 1'appendice 3.

  • Vos commentaires, critiques, demandes de ren-

    seignements peuvent être adressés aux auteurs. Vous trou-

    verez les coordonnées nécessaires en appendice.

    En espérant que vos enfants sauront profiter de

    ces histoires pour apprendre à se rendre plus heureux...

    Pierre Boissé

    Francine Filion

  • c

  • MOUFFI, IA MOUFETTE

    Lorsque Mouffi la petite moufette décide de quitter

    son terrier, elle rêve de plaisirs et d'aventures.

    - "Je veux", se dit-elle, "me faire des amies qui m'aime-

    ront; je ne m'ennuierai jamais et je serai toujours heu-

    reuse . "

    Ce jour-là, se promenant dans la forêt verte, Mouffi

    est surprise par un petit ourson qui surgit derrière elle.

    Apeurée, elle ajuste son tir et vise sa cible droit dans

    l'oeil. L'ourson, offusqué, se sauve à toutes pattes.

    - "Mais ne te sauve pas. Je m'excuse!", s'écrie Mouffi.

    "J'ai eu peur et quand une moufette a peur, elle arrose.

    Reviens, je veux que tu sois mon ami. Je vais te laver

    avec du jus de tomate."

    Mais l'ourson tout détrempé ne l'entend pas de cette

    façon.

    - "Si tu crois que je veux être l'ami d'un animal dégageant

    13

  • y

  • une si mauvaise odeur", lui crie-t-il en continuant sa

    course.

    Mouffi, très triste, se promet bien de ne plus arro-

    ser animal gui vive. Soudain, vient à passer près d'elle

    un joli petit faon.

    - "Bonjour", dit Mouffi, "je désire me faire un ami qui

    m'aimera. Veux-tu jouer avec moi?"

    - "Mais tu es bien trop petite", s'indigne le faon d'un

    air hautain, "je ne joue qu'avec des amis de ma taille."

    Il poursuit son chemin. Mouffi est bien désespérée.

    Elle se couche sous un arbre. A ce moment, une mésange

    s'installe sur une branche au-dessus d'elle.

    - "Salut", dit-elle, "pourquoi pleures-tu?"

    - "Je veux avoir un ami. Personne ne veux jouer avec

    moi !", pleurniche Mouffi.

    - "Moi, je veux bien", répond la mésange. "Viens, nous

    allons jouer à qui vole le plus haut."

    15

  • - "Mais je ne peux voler. J'ai quatre pattes pour courir

    et je n'ai pas d'ailes comme toi!"

    - "Alors adieu.